AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je préfère la Chance au Talent [PV Ewin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sidney Wells
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 68
Age : 25
Année : 6ème
Amour : Elle-même
Date d'inscription : 17/06/2008

•Perso•
Niveau: 2
♣Message: « the house always wins »
MessageSujet: Je préfère la Chance au Talent [PV Ewin]   Mer 5 Nov - 14:52


Discover The Virgins!


La rentré avait été dur pour Sidney... L'avant dernière année à Poudlard demandait tellement de sacrifice sur son temps libre. Heureusement qu'elle s'habituait rapidemment au rythme de travail... On était déjà arrivé fin octobre, et tout le monde attendait le bal d'halloween avec impatience... Sidney avait été un peu contrarié de constater que son amour de l'année dernière n'était plus à Poudlard et qu'il n'avait donné aucune nouvelles... Elle était triste et surtout énervée. Elle avait changé de comportement et c'était un peu grâce à lui, alors qu'il se barre comme ça, c'était assez frustrant.

Elle avait déprimé un temps, et puis elle avait relevé la tête comme si de rien n'était, elle avait afficher une détermination à toute épreuve, et même si elle pouvait être parfois exécrable, elle avait tenté d'être normale.

Désormais, il était 17h30 et le soleil commençait déjà à décliner. Sidney se promenait sous le vent d'automne, elle portait un jean et un manteau noir qui lui arrivait au genou avec la belle écharpe Serpentard enroulée autour de son cou comme un serpent verdâtre. Ses cheveux détachés flottaient au vent, elle était à un cinquantaine de mètres du saule cogneur et regardait le paysage en songeant à tout un tas de trucs inutiles. Le vent lui cinglait un peu les joue mais elle aimait le cadre. C'était apocalyptique, elle se sentait personnage d'un tableau romantique allemand.

Elle s'assit sur un banc non loin de l'arbre qui ne bougeait pas. Comment aurait-on pu se douter qu'il était violent et indomptable vue de cette façon... Sidney qui a force de regardé l'horizon commençait à s'ennuyer terriblement s'approcha de l'arbre discrètement... Elle voulait aller le plus près possible et pourquoi pas le toucher. Elle imaginait déjà la tête d'Elise quand elle lui raconterait.

Elle n'était plus qu'à 6 mètres de l'arbre quand elle vit une branche qui forçait droit sur elle ! Elle avait déjà pensé au fait qu'il pourrait l'attaquer et s'était imaginé évitant les branches comme dans un film d'art martiaux. Seulement en vrai... c'était différent... Elle ne poussa qu'un grand :


_Ahhhhhhhhhhhhhhh !

Et elle ne bougea pas, comme pétrifiée. Elle ferma les yeux avant l'impact (il faut noter que la scène se passe en quelques secondes...) et senti quelque chose la prendre par la taille violemment. Elle ne savait pas trop comment mais elle était par terre à présent, et cette chose qui l'avait secourue, la poussa a courir pour rejoindre une zone hors de danger. Sidney ne si fit pas prier, car dans l'urgence ce n'était pas le moment de demandé des explications à la personne...

Arrivés hors de danger, assis sur l'herbe froide et encore toute chamboulée, elle tourna la tête vers la personne et déclara simplement...


_Merci !


Dernière édition par Sidney Wells le Ven 7 Nov - 21:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ewin Brewen
Serpentard
Serpentard


Masculin Nombre de messages : 395
Age : 27
Année : 5ème Année
Amour : Pénélope ♥
Date d'inscription : 06/10/2007

•Perso•
Niveau: 3
♣Message:
MessageSujet: Re: Je préfère la Chance au Talent [PV Ewin]   Ven 7 Nov - 21:21



TROLLS IN THE DARK


    Un regard qui s’égare de temps en temps par la fenêtre puis qui se replonge dans le jaune d’un parchemin pratiquement plein d’une écriture légèrement penchée et noire. Une plume s’agite puis s’arrête laissant à son scribe le temps de s’aider de l’un des deux livres se trouvant face à lui. Parfois, sa main en vient aussi à s’égarer, mais que sur des feuilles de parchemin brouillées de notes. Le petit écrivain lâche sa plume dans son encrier, pose ses coudes sur la table et met sa tête dans ses mains. Il se perd à nouveau à l’extérieur de la bibliothèque de Poudlard. Puis il se replonge dans son récit, les idées à nouveau pleines jusqu’à ce que sa main lui fasse de nouveau mal. Il aimait écrire, mais que personnellement, pas pour les cours de potion. Petit à petit, au fur et à mesure que ses idées se diffusaient sur le papier, son regard tenait de plus en plus s’accrocher au paysage extérieur. Il en conclut que au lieu de rêver, il ferait mieux de remballer ses affaires et de quitter cet étage le plus vite possible…Surtout le château. À force de regarder à l’extérieur, le soleil du soir lui donnait envie de profiter de l’air humide du parc…ou du Saule Cogneur ! Voilà un an qu’il n’y a pas jeté un œil, pourquoi ne pas y retourner ? Surtout pour se recueillir à l’endroit où il avait rencontré sa belle Serdaigle.

    Ewin Brewen, en tout début de sixième année à Serpentard, se leva et ramassa ses affaire qu’il fourra dans un sac. Il repoussa la chaise sur laquelle il s’était assis durant des heures et se laissa aveugler par le soleil orange de soir qui passait au travers de la fenêtre située en face de lui. La boule de feu illuminait la salle jusqu’à sa moitié. Malgré tout, refusant de devenir aveugle trop tôt, le garçon détourna le regard et quitta la bibliothèque aussi vite que possible.
    Perdu dans ses pensées, il se dépêcha tout de même pour rejoindre son dortoir afin d’y déposer ses livres de cours. Il croisa Maxime, Gabriel, Sandra, Mélissandre et Morgane qu’il envoya balader tout comme cette pauvre Keldren qui insistait pour qu’il lui prête son devoir à peine terminé pour soi-disant « lui sauver la vie ». Ce fût vite oublié lorsqu’il regagna son lit pour se changer et se vêtir d’un grand sweat noir à capuche, d’un jean large et de chaussures sans lacets. Il enfila pour l’une des premières fois quelques bracelets moldus dont un en argent que sa mère lui avait offert à son anniversaire ( d’ailleurs, elle avait fait faire graver au bijoutier « Ewin » dessus avec une sorte de petit pentacle ) et quelques gummy: des bracelets en plastiques noirs. Le Serpentard remit ses cheveux en place et se mit en route vers le Saule.


    Dans le parc, il ne croisa quasiment personne. Les mains dans les poches, les manches retroussées et les pensées ailleurs, le garçon se penchait de temps en temps pour éviter de se prendre les petites branches des arbres. Non, il ne prenait pas le chemin habituel parce qu’il n’en avait tout simplement pas envie et désirais se dépêcher pour rentrer avant la nuit tout en ayant le temps de passer du temps près du Saule. Arrivé sur les lieux, il remarqua qu’il y avait déjà une personne et très en danger en plus de cela ! L’une des grosses brutes de branches allait s’écraser sur elle, elle poussa un crie strident mais restait là comme foudroyée par la peur. C’était certainement le cas ! Ewin se mit alors à courir aussi vite qu’il pouvait sur le sol humide et légèrement boueux par endroits. Puis arrivé à un mètre de l’élève, il s’élança et l’attrapa par les hanches se retrouvant projeté avec elle sur quinze bons mètres en glissant dans la boue. Elle paraissait encore sous le choc, Ewin en était tout retourné et s’était bêtement retrouvé en équilibre au dessus d’elle. Il l’avait déjà entrevue, mais ne lui avait jamais adressé la moindre parole. Le garçon aux cheveux noirs s’écarta, ne s’étant pas vraiment rendu compte de la position un peu abusée qu’il avait eu précédemment et s’occupa d’emmener rapidement la jeune fille complètement hors de danger dans l’herbe située à environ trente mètres du Saule. Lorsqu’elle retrouva enfin ses esprits…

    SIDNEY « MERCI ! »
    EWIN « BAH … DE RIEN ! … EN MÊME TEMPS JE ME VOYAIS MAL RESTER LÀ-HAUT LES BRAS CROISES ! »

    Il remit ses cheveux noir et sa mèche en place, contempla ses vêtements autrefois propres puis enchaîna.

    EWIN « ÇA NE PLAISANTE PAS CES CHOSES-LÀ … ENFIN … C’EST FAIT ! … MOI C’EST EWIN, EWIN BREWEN SIXIÈME ANNÉE À SERPENTARD »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sidney Wells
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 68
Age : 25
Année : 6ème
Amour : Elle-même
Date d'inscription : 17/06/2008

•Perso•
Niveau: 2
♣Message: « the house always wins »
MessageSujet: Re: Je préfère la Chance au Talent [PV Ewin]   Sam 8 Nov - 22:58

EWIN « BAH … DE RIEN ! … EN MÊME TEMPS JE ME VOYAIS MAL RESTER LÀ-HAUT LES BRAS CROISES ! »

Sidney remarque qu'Ewin observa ces vêtements, elle fit de même et espéra que les elfes de maisons réussiraient à nettoyé son jean et surtout son manteau qui était le seul à peu près chaud qu'elle avait... Elle était un peu dépassée par les événements mais émergea rapidement, elle avait apprécié la façon avec laquelle Ewin lui avait répondu. Il était désinvolte, un peu piquant et ça changeait terriblement des blablatitudes habituelles.

EWIN « ÇA NE PLAISANTE PAS CES CHOSES-LÀ … ENFIN … C’EST FAIT ! … MOI C’EST EWIN, EWIN BREWEN SIXIÈME ANNÉE À SERPENTARD »


Sidney esquissa un petit sourire comme elle le faisait à chaque fois qu'elle rencontrait un garçon - mais attention rien n'a voir avec de la drague, c'était juste une habitude - elle ne connaissait pas ce garçon qui était assez discret d'après ce qui lui semblait. Il avait l'air un peu mystérieux avec sa mèche sombre devant les yeux. Elle lui répondit simplement et avec désintérêt.

Moi c'est Sidney Wells, sixième année serpentard. Etrange qu'on ne se soit jamais parlé en fait, non ? en tout cas merci de m'avoir ... sauvé la vie.

Elle avait dit la fin avec une légère ironie parce que ça faisait toujours bizarre de dire un truc comme ça. Sidney aperçu alors une sorte de grosse feuille collé sur la manche du sweat noir d'Ewin et lui retira de la pointe des doigts avec un petit rictus. Elle aperçu alors un bracelet en plastique typiquement moldu. Pour avoir passer les grandes vacances en Australie dans la famille de sa mère, elle savait bien ce que c'était, et regarda lourdement l'objet. Se pouvait-il que lui aussi aient des origines moldus ? ce n'était pas commun chez les serpentard mais Sidney n'eut pas vraiment peur de mentionner les moldus, du moins pas autant qu'avec ses propres amis qui ignoraient tout de sa vie... la-bas.

Excuse moi mais... c'est un bracelet moldu ça non !?

[je suis deçue, j'ai pas réussi à faire un truc très développé mais je me rattraperais au prochain post.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ewin Brewen
Serpentard
Serpentard


Masculin Nombre de messages : 395
Age : 27
Année : 5ème Année
Amour : Pénélope ♥
Date d'inscription : 06/10/2007

•Perso•
Niveau: 3
♣Message:
MessageSujet: Re: Je préfère la Chance au Talent [PV Ewin]   Jeu 26 Fév - 21:04







SIDNEY « MOI C‘EST SIDNEY WELLS, SIXIÈME ANNÉE À
SERPENTARD. […] »

EWIN « HEUREUX DE TE CONNAÎTRE SIDNEY. »
SIDNEY « […] ÉTRANGE QU’ON NE SE SOIT JAMAIS PARLE EN FAIT, NON ? […]»
EWIN « NON… JE SUIS QUELQU’UN D’ASSEZ DISCRET. J’AI HORREUR DE
RENCONTRER DES GENS POUR ME FAIRE UNE RÉPUTATION, ALORS JE FAIS
EXPRÈS, EN QUELQUES SORTES, D’EVITER LES GENS À QUI JE N’AI JAMAIS
PARLE. »

SIDNEY « […] EN TOUS CAS MERCI… DE M’AVOIR SAUVE LA VIE ! »
EWIN « ‘PAS DE MAL … JE TE L’AI DÉJÀ DIT, J’AVAIS PAS SPÉCIALEMENT
ENVIE DE TE LAISSER ÉCRASER SANS RIEN FAIRE. »



    Le Serpentard passa de la position assise à la position à genoux. Ainsi, il se sentait plus grand et salissait un peu moins dans pantalon. L’herbe restait humide ainsi que la boue. Ewin préférait salir ses genoux plutôt que son derrière…mais, ne nous éternisons pas là-dessus. Il passa une main dans sa mèche remettant à nouveau ses cheveux en place et de ses yeux noisettes chercha ceux de Sidney. Elle était jolie, rien à redire sur son physique…seulement les apparences peuvent être trompeuses. Il ne la connaissait absolument pas et plutôt que donner son bras aux crochets d’une éventuelle vipère, il préférait se tenir à distance pour le moment…ses méfiances peuvent être toutes aussi bien ridicules, cette demoiselle pouvait aussi bien être une jeune fille adorable et intelligente. Tout de même, s’il ne l’avait qu’entre vue, s’il ne lui avait jamais adressé la parole, il y avait bien une raison à tout cela ? Ewin est peut-être un garçon qui à tendance à se renfermer, mais il reste toujours ouvert pour une quelconque rencontre. Peut-être qu’un jour il avait eu ouïe des faits et gestes de la Serpentard par ces deux fouines de Gabriel et Maxime ce qui l’avait poussé à ne pas se rapprocher de Sidney. Ces deux là… ils peuvent mitonner aussi bien que la vérité vraie, sans vouloir être vulgaire. Perdu dans ses pensées les plus folles, casse-têtes chinoises, il revint immédiatement les deux pieds ( ou deux fesses ) sur terre lorsque la voix de Sidney fendit à nouveau le silence.

    SIDNEY « EXCUSE-MOI MAIS … C’EST UN BRACELET MOLDU ÇA, NON ? »

    Aïe… les ennuis, de retour ! Lorsqu’il allait donner sa réponse, qu’allait-il recevoir en échange ? Comme d’habitude, probablement ! « Fichtre ! Un sang de bourbe ! » ou peut-être plus amical … « Diable ! Un demi sang de bourbe ! Vade retr… » non, là il s’égarait profondément. En fait, il avait du mal à cacher un petit sourire plein de railleries. Il porta son regard au sol, émit un rire sec, puis releva son regard vers le ciel tout en faisant découvrir à la Serpentard ses dents droites et blanches ( presque blanches, n’exagérons rien ). Si l’un de ses deux amis, soit Maxime ou Gabriel, était présent à cet instant, Ewin se serait débrouillé pour faire comprendre la situation qui le m’était dans cette « joie » folle. Peut-être que pour une fois, il lancera son opinion envers la haine que les quatre maison de livrent à quelqu’un. Il a toujours écrit ce qu’il pensait de tout cela, il a toujours dénoncé la puérilité entre chaque maison. Il n’y a rien de plus idiot que de se battre pour ce qu’on croit être et non pas pour ce qu’on vaut. Si vraiment, chaque élève devait être mis côte à côte la partie s’avérerait absolument minable. Les élèves peuplant Poudlard étaient tous les même… si une couleur fait la différence, alors dîtes-lui, il se mettra aussitôt au violet. Il s’égarait à nouveau dans ses pensée, le regard perdu dans les nuages. Il reporta son attention sur Sidney.

    EWIN « SERPENTARD, SANG- MÊLE ET PÈRE MOLDU. CHOQUANT,
    N‘EST-CE PAS ? »

    On a rarement voir jamais vu un élève se prendre pour un mouton noir … Contrairement à ce que vous pensez, maintenant si.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je préfère la Chance au Talent [PV Ewin]   Aujourd'hui à 7:54

Revenir en haut Aller en bas
 
Je préfère la Chance au Talent [PV Ewin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Ingénieur de Talent a votre service !
» Du talent gaspillé
» Les gens détestent voir débarquer des gens qui ont du talent, surtout ceux qui n'en ont pas.
» Recherche rédacteurs et scénaristes de talent
» y'a des enfants beaucoup trop sages, on préfère ceux qui ont la rage. (uc)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LMDP  :: OUTDOOR :: saule cogneur-
Sauter vers: