AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une Détonation ? [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sandra M. Blackmind
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 334
Age : 24
Année : 6eme Année .
Amour : Ne me parlez plus d'amour, je fais des plaques rouges..
Passions : Plus aucune passion, pour l'instant.
Date d'inscription : 29/08/2007

•Perso•
Niveau: 1
♣Message: REPREND SANDRA. TOPICS OFF ♥
MessageSujet: Une Détonation ? [PV]   Mar 28 Oct - 17:22



« I remember this noise all my life .. »


    Depuis longtemps elle n'avait jamais rit autant. La jeune Sandra Blackmind était assise à terre, contre le mur des cachots, une bouteille de wisky Pur Feu dans la main gauche, un Cake dans l'autre. Elle rigolait à gorge déployée, avec se rire d'enfant qu'elle même aimait tant. Face à elle, debout, se tenait Jud, son meilleur ami. Il la regardait fraternellement. Il ne pouvait se résoudre à l'oublier, c'était contre nature. Lui aussi de temps à autres souriait rien qu' à entendre Sandra se mettre à rire pour des bêtises. Mais elle était sous une sorte d'emprise de l'alcool qu'elle tenait fièrement dans sa main gauche. La bouteille était quasi vide - pas très pleine - & la part de cake n'avait pas était entammée. Une autre personne se tenait là : Maxime Folkov. Un jeune slave qui avait eut l'audace un jour dans le parc de poser ses lèvres sur celles, froides, de notre Serpentard. Il commencait à se faire tard, mais les trois amis se fichaient bien de l'heure qu'il pouvait être. Ils étaient ensemble, & c'était une des meilleures choses qu'il soit. D'ailleurs, c'était Maxime qui était à l'origine des gloussements ridicules de Sandra. Jud, lui, n'arrivait jamais à la faire rire autant. Le jeune slave sortait des blagues totalement idiotes, sans queues ni tête, mais de voir Sandra rire, c'était comme un encouragement, même saôule. Puis, Sandra s'était resaisit. Elle porta le goulot sur ses lèvres, & but à grosses goulées les quelques gorgées qui restaient. Elle baissa la tête, morda dans le cake frais, puis l'avala. Elle se leva, sous l'aide de Maxime & Jud, & proposa s'ils n'avait pas plutôt envie d'aller autre part... dans le parc par exemple. Jud fut d'accord, mais Maxime prétexa un devoir de Potion urgent. Etait-ce parcequ'Alexandre était au bout de l'allée ? Sandra n'en savait rien. Elle passa son bras autour des hanches fortes de Jud qui en fit de même. Elle n'était effectivement pas en état de marche.. Ils titubaient tout deux, joyeux. Ils se dirigèrent vers la salle commune tout d'abord, où Sandra voulut absolument se changer. Troquer son uniforme Vert & Argent contre une tenue plus adaptée était préférable : elle avait fait couler sur sa chemise un peu de Wisky Pur Feu. Elle se dirigea donc vers sa chambre commune, n'hésita pas à se passer de l'eau sur le visage. Elle se remit un peu de maquillage, retira son uniforme. Elle enfila à la place un T-Shirt noir, avec un slim noir & des chaussures noires à talons. Elle détacha ses cheveux - les cours de Potions obligeant les longs cheveux à être tenus pour ne pas plonger littéralement dans la marmitte - & plaqua son noeud abituel dans les cheveux lorsqu'elle entendit un bruit fort résonner dans la petite chambre froide. Figée, elle était à l'affut, les yeux & oreilles grandes ouvertes. Elle sortit en trombe de la chambre, de la salle commune & pris Jud dans ses bras. Elle lui demandait sans cesse « C'était quoi se bruit Jud ? Oh j'ai si peur à présent! Jud ! » & le garçon ne faisait que la serrer dans ses bras. Car lui aussi avait était impressioné par ce bruit. Ils décidèrent donc de se rendre là où tout le monde se rendait : le hall. Dumbledore était là, devant les grandes portes de chênes ouvertes, avec McGongall à ses côtés, terriblement inquiète. Sandra décida de se rapprocher encore plus, se noyant dans la foule, oubliant Jud qui la hêlait derrière, non loin. Sandra avançait dans cet océan d'élèves inquiets.. Elle avait apperçut dans le parc, près de la tombe d'Occus une faible fumée grise.. & un R, qui virvoletait dans le ciel, tel une marque des ténèbres.. Que s'était-il passé ? Sandra n'en savait strictement rien, mais Occus, était dans l'histoire, même plus de ce monde.. C'était intriguant.. Quand, trompant sa rêverie, elle bouscula du coude Simon Carter, une connaissance de Serdaigle. Le seul, dans la maison de l'Intelligence, qu'elle pouvait apprécier.. Elle le gratifia d'un sourire aimable, & reporta son attention sur se qu'il se passait face à elle..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Carter
Serdaigle [Admin]
Serdaigle [Admin]


Masculin Nombre de messages : 559
Age : 26
Année : 5 ème année
Date d'inscription : 28/12/2007

•Perso•
Niveau: 3
♣Message:
MessageSujet: Re: Une Détonation ? [PV]   Mar 28 Oct - 18:10

Risques, Rancunes et Rages ?

      Son bras entourant les épaules de Suzy Barbarosa, Simon consolait la seule jeune fille dans l'école qui se préoccupait de l'avenir d'un couple dont elle ne faisait pas parti. Qui se moque si Douglas restera assez longtemps avec Sally pour passer les fêtes de Noël ? Suzy était vraiment d'une sensibilité à fleur de peau. Il suffisait qu'elle bouscule quelqu'un sans le vouloir dans les couloirs pour qu'elle se morfonde de ne pas s'être excusé davantage. Peut être que la personne fut blessé d'être bousculé, ou que même cette personne s'est rendu compte de la petitesse de son existence face aux autres ? Bref, une pleurnicharde. Simon était l'un des seuls qui essayait de lui rendre la raison. Suzy n'était pas une fille horrible physiquement. Elle pouvait facilement se dénicher un petit ami pas très exigeant niveau mentalité. Mais rien que l'idée qu'il pourrait un jour rompre renferme la jeune fille dans la solitude la plus profonde. Le Serdaigle avait beau la consoler, les larmes coulaient à flot. Il pensa qu'elle devait être une vraie chamelle et boire des litres d'eau chaque jour pour pleurer autant. Et voir la jeune fille courir aux toilettes chaque jour pouvait faire penser que ça vessie n'était pas plus grosse qu'une bille. Une Mimi Geignarde vivante.
      Simon tapota sur son épaule puis l'aida à se redresser et essuyer ses larmes de crocodiles. Il lui tendit une boîte de chocolats qu'il trouva sur la table, puis retourna auprès de ses amis qui riaient à l'autre bout de la salle commune. Suzy croqua avec vigueur dans un chocolat à la liqueur, puis poussa un cri perçant, alertant tous les tableaux dans la salle ainsi que les élèves qui sursautèrent. D'immondes pustules poussèrent sur son visage angélique. Les yeux exorbités, la jeune fille se mit à courir en rond, comme si faire le plus de tours possibles enlevait les boutons. Pour Carter, c'en était trop. Il hurla de rire, se cramponna à un de ses amis pour ne pas s'écrouler sur le sol. Le fou rire gagna tout le monde, chacun se moquait des malheurs de "Suzy Geignarde". Puis après dix bonnes minutes à s'en percer l'abdomen de douleur, Simon se redressa et releva la jeune Suzy qui s'était allongé sur le tapis en pleurant. Il dit les yeux pleins de larmes qu'il allait l'accompagner à l'infirmerie. La jeune fille déversant la tristesse du monde sur ses joues ne se sentait pas la force de se relever, obligeant Simon à la porter dans ses bras. Puis une détonation se fit entendre, glaçant les larmes de Suzy. Chacun arrêta de s'esclaffer pour se rendre à la fenêtre. Simon posa Suzanne sur les jambes puis accourra à son tour.
      Le monde qui bouchait la visibilité à travers la fenêtre ne put laisser Simon entrevoir quelque chose. Les élèves se mirent à murmurer. Le garçon dit d'une voix grave à l'attention des Serdaigle.


      " On va se rendre dans le Hall. Il s'est sûrement passé quelque chose."

      Suzy en oublia ses pustules puis s'avança vers la sortie, ainsi que tous les autres élèves. Derrière Simon, on pouvait entendre des rumeurs qui voulaient expliquer cette détonation. L'un parlait d'un coup de feu, un autre d'un sortilège puissant. Le Serdaigle n'avait aucune explication. Il se contenta comme tous les autres de descendre les marches interminables avant de se rendre dans le grand Hall, où un monde fou s'y regroupait. Cherchant les dernières nouvelles, Simon s'avança entre les élèves puis se retrouva en tête de foule. Il leva la tête pour discerner un grand et mystérieux R dans le ciel sombre. Simon fronça les sourcils, puis regarda là où le professeur Dumbledore accourait : vers l'édifice de Schuster. Que s'était-il passé ?

      Soudain, il sentit quelqu'un auprès de lui. Sandra Blackmind, une jeune fille de Serpentard qu'il avait croisé maintes et maintes fois à Poudlard. Sandra lui afficha un sourire. C'était relativement apaisant, vu la cohue de ces dernières minutes. Simon lui rendit un sourire un peu plus généreux puis lui glissa quelques mots à l'oreille en se penchant.


      "Tu as une idée de ce qu'il se passe ?"

      Simon se redressa lentement en ne quittant pas la jeune fille des yeux, les sourcils froncés. Le jeune brun était préoccupé par ces derniers évenements. Que se passait-il à Poudlard ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une Détonation ? [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LMDP  :: EN BAS :: hall d'entrée-
Sauter vers: