AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 && MASEN, December _ uc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: && MASEN, December _ uc   Mar 15 Juil - 22:50

    I. Etat Civil


    • prénom(s) et nom: December, Lilliana, Hope, Isobel. Oui, la jeune fille a bien quatres prénoms, vous ne rêvez pas. Sa mére se sentait surement d'humeur extravagante le jour où elle attribua ses prénoms à sa chére fille. Jamais, cette derniére en grandissant, ne s'est présenté comme December Lilliana Hope Isobel. Juste December, ça suffit largement comme prénom. Cependant, ses proches ont pris l'habitude de l'apeller Jamie. Une petite référence à un personnage d'une bande dessiné qu'adorait la jeune fille durant son enfance.Masen est le nom de son pére. Un nom commun et banal qui n'a rien de fantastique. Comme le veux la loi, elle porte le nom de son pére malgré ses réticences à ce sujet. Ses parents n'accepteraient pas que leur fille porte un autre nom que le leur, considérant cela comme un manque total de respect envers les siens.
    • date de naissance: 15th, May 1979. London, England. Ses parents son anglais, quoi de plus normal que de voir le jour dans la capitale ? L'originalité n'a - malheuresement - jamais fait partit de la vie des Masen.
    • age: 16 years old.
    • sexe: A t'elle l'air d'un garçon ? Certainement pas.
    • année scolaire: En suivant la logique, elle est en sixiéme année.
    • lieu de Résidence: Pendant la période scolaire, elle vit à Poudlard. Autrement, elle habite une maison typique à Londres. Une maison qu'elle n'affectionne pas particuliérement, mais qu'elle se doit d'accepter.

    II. L'histoire de mon personnage.

    • caractère: Si vous essayez de comprendre December Masen peut être vous y perdrez vous, la plupart des personnes l'ont fait, d'autres ont abandonnés. Sans doute est-ce pour cela que l'idée d'être aimer pour ce qu'elle est a disparu de l'esprit de la jeune fille. Tout le monde a toujours voulue la voir comme la parfaite petite fille: douce, intelligente, obéissante. Elle est - aux yeux de beaucoup de personnes - banale. Rien ne la différencie des autres, même son statut de sorcière n'a rien changé aux yeux de ses parents - eux mêmes sorciers - et le caractère de December commença à légèrement se modifier. D'ordinaire à l'écoute, La plupart du temps calme et très réfléchie. De nature profondément bonne et tendre, elle est le genre de fille qui peut vous redonnez le sourire, ou vous le faire perdre. Son côté lunatique fait parti intégrante de sa personnalité et elle aime ça. Les paroles qu'elle prononce peuvent donc être de pures marques de gentillesse, ou tout au contraire faire ressortir en elle son mauvais côté. Et pourtant, on l'aime, on s'y sent obliger parce que lorsque l'on plonge ses yeux dans les siens, la bonté, la douceur et la petite étincelle qu'ils contiennent vous touche, vous déstabilise. Ses parents ont tout fait pour qu'elle se sente commune et insignifiante sans le moindre intérêt pour personne, et au fil du temps, la confiance qu'elle avait en elle pour la plupart des choses s'évapora dans la nature - la rendant indifférente à ce qui l'entourait. L'existence en elle de courage est une chose assurée, même si l'on se doute qu'il n'a guère était mis à l'épreuve, la jeune Masen est loin d'être une poule mouillée. L'amour. Un sentiment qui la terrifie, lui manque, l'attire. Rencontrer le grand amour est sans aucun doute le rêve de toute jeune fille. Pourtant, le sien est d'être sincérement aimé par une personne qui ne veux pas la changer, qui la trouverait spéciale et la faites sentir comme telle. Ce caractére vous l'avez compris est empreins de contradiction car on pourrait comparer par moment la jeune fille à un magnifique petit démon que pourtant, vous aimez. Sarcastique, muette lorsqu'elle le juge judicieux, maniant trés bien l'ironie et ce qui s'y rapporte, la voir enervée n'est pas de tout repos, elle est parfois légérement detestable lorsqu'elle le souhaite. Travailleuse et determinée, ce sont tout ces petits morceaux de quelque chose qui font que Jamie est tout, sauf ordinaire.
    • physique: Vous connaissez ce sentiment de jalousie lorsque l'on pose ses yeux sur une poupée de porcelaine et que l'on la déteste, tout en l'aimant. Personne ne peut nier le fait que December est une jeune fille belle, au yeux tendre et attachant, au forme plus qu'avantageuse, et au lèvres pulpeuses. Cette perfection déstabilise, dérange, ennuie et plaît. Pourtant de petite nature, et enclin à des moqueries à ce sujet de temps en temps, ce n'est définitivement pas le genre de personne que l'on ne remarque pas. Bien sûr, dire qu'elle est la plus belle fille du monde ou de l'école serait exagérer, et préciser qu'elle fait de l'ombre à ses amies stupides. Parce que même si cela serait le cas, elle conserverait cette discrétion digne d'un ange tombé sur Terre. Des yeux marrons noisettes communs, des joues pour le moins pauvre mais pourtant adorable, de petites épaules frêles et des jambes élancées et minces, le ventre sans la moindre trace de gras, December peut dire que la nature l'a doté d'une beauté naturelle. Le regarder revient presque à admirer une sculpture trop parfaite, que l'on aime et déteste. Mais mademoiselle James n'a rien d'une sculpture ou d'une statut, car lorsque l'on regarde dans ses yeux on a l'impression d'y voir le reflet de son âme. Mais bien évidemment, si vous connaissez Jamie vous savez pertinemment qu'elle n'est certes pas le genre de fille à se vanter sur sa beauté car à ses yeux - elle est d'une banalité agaçante voire effrayante. Son corps et son visage ne sont que la réflection de sa personnalité et la demoiselle est la première à detester la maniére dont la nature l'a faites. Elle est trop maigre, trop petite, ses cheveux sont d'une couleur tout à fait commune ainsi que ses yeux. Ses lévres n'ont rien d'enviable. Quant à ses formes, elle les trouvent clairement inexistantes. Mais cela n'empêche pourtant pas les garçons de les admirer avec envie.

    • origines: Il semblerait que sa fille soit établis en Angleterre depuis plusieurs générations. Mais il semblerait que ses grands parents eux, ont décidés de vivre en France depuis plusieurs années.
    • race de sang: Ses parents sont des sorciers, mais sa famille du côté paternel est dépourvu de pouvoir magique. Tout du moins, ce sont les dires de son paternel. December n'a jamais pu vérifier si tout cela était bien vrai.

    III. Les trucs en plus

    • comment avez-vous connu le forum ?: En recherchant un forum HP sur divers top sites.
    • pourquoi vous êtes-vous inscrit ?: Le forum a l'air complet, et je recherchais un forum de ce genre.
    • comment trouvez-vous le design ?: Franchement, j'aime beaucoup.
    • avez-vous lu la chronologie de LMDP ?: Ouaip.
    • avez-vous lu l'intrigue en cours ?: Ca ne saurait tarder.
    • célébrité sur l'avatar: Keira Knigthley.
    • code: CODE OK BY PENNY


Dernière édition par December Masen le Mer 16 Juil - 12:58, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: && MASEN, December _ uc   Mer 16 Juil - 1:29

    • première expérience magique: « Je me rapelle comme si c'était hier de la premiére fois où j'ai découvert tout cela. Je croyais qu'une journée ordinaire m'attendait, comme tous les jours, mais je ne m'attendais certainement pas à découvrir ma vraie nature. Je pensais n'être qu'une fille de 11 ans, avec des parents froids qui ne la comprennait pas, pis, n'essayait pas. J'étais seuleument December Masen, la fille d'un banquier et d'une avocate. Je ne savais pas ce que j'allais devenir, ce que j'allais apprendre. Je ne savais pas ce qui m'attendait. Je n'étais qu'une enfant à l'époque aprés tout mais une nouvelle dispute avec ma génitrice, ainsi qu'une montée de colére fit ressortir ce que j'avais réellement en moi depuis toujours. J'avais décidé de ne plus parler et cela depuis plusieurs jours. Ma mére avait précedemment affirmer que lors d'une conversation je m'étais montré arrogante et ingrate. Ce n'était certes pas le terme que j'aurais employé pour décrire ma réaction ce jour là. J'avais simplement été incapable de ne pas répliquer lors que mon pére m'ordonna de me rendre chez sa soeur, quelque part au nord du pays. J'avais pourtant demander à ma mére la permission de partir quelques temps en France, voir ma meilleure amie qui était partit là-bas il y a deux ans. Mais au lieu de ça, je me retrouverais envoyer comme un simple colis dans une maison avec des personnes qui me méprisait... Je ne méritais pas ça. Je n'avais rien fait qui mérite de tel agissement. Et pourtant. J'avais finis par renoncer, je ne parlais plus, et j'obeissais. J'étais comme un robot parfaitement programmé. J'avais simplement cessé d'exprimer mon désaccord avec les décisions que prennaient mes chers parents. Et pourtant, lorsque ma mére se mit à insulter ma meilleure amie ainsi que sa famille, je n'ai pas pu rester là ; assise sur ma chaise, les bras croisés. Un simple petit cri se fit entendre soudainement, ce n'était pas ma mére qui venait de crier non, c'était bel et bien moi. J'avais mal. Tellement mal de constater que mes propres parents, ma famille, detester ma meilleure amie - sa famille. Je voulais simplement qu'elle se taise, que ses mots reflétant tant de haine cessent de se faire entendre. Mon pére me regardait et je ne voyais aucun sentiment qui me permettrait de me sentir mieux ; il n'avait pas l'intention de stopper ma mére. Il ne l'avait jamais fait et il n'avait aucune raison de le faire aujourd'hui. Je sentais que la colére montait en moi, les battements de mon coeur s'accelerait, et je ne pouvais m'empêcher de regarder ma mére - debout à quelques métres de moi avec un regard remplie de dégout. Ma propre mére me donnait des nausées. Une mére n'est pas supposer inspirer ce genre de sentiment. Ce n'était pas normal. Je ne savais comment décrire le sentiment que je ressentais à cet instant présent, et alors que mes yeux se fermérent pendant quelques petites secondes, j'eu du mal à croire ce qui se passait lorsque je les réouvrit. La table à laquelle j'étais normalement assise flottait en l'air ; et j'avais la curieuse impression que sa montée était alimenté par ma colére et ma souffrance. Puis, alors que je tentais de me calmer, la table redescendit et regagna sa place habituelle. Affolée, je suis partit et me suis enferméé dans ma chambre toute la journée durant. Que m'arrivait il ? Qu'étais-je devenue ?! Je me retrouverais seule, avec mes questions. Puis, vint le temps des réponses. Une lettre arriva chez nous. Une lettre m'informant de mon statut de sorcière, et de mon inscription à l'école de magie Poudlard. Mes parents me devaient des explications, et j'eu finis par les avoir. J'avoue qu'au début, j'étais effrayée de l'ampleur de la chose, mais avec le temps, je commençais à aimer le fait d'être différente de tout les autres. Cela était agréable d'être au courant de choses que la plupart des gens n'imaginent pas. Je m'apelle December Masen, et je suis une sorcière. »
    • la famille:
    Chére Ana,

    Je ne saurais te dire comme nos aprés midis au soleil me manque, les mots me manqueraient. Et les mots sont indispensables pour écrire une lettre pas vrai ?! Je suppose que ta mére n'a cessait de te rabaisser depuis mon départ à Poudlard, toi qui n'est à ses yeux qu'une erreur, une pauvre moldu. Crois moi, tu vaux mieux que la plupart des sorciers et sorciéres que je connais. Je t'aurais bien dit d'aller chez ma mére, mais elle n'est, hélas, guére mieux que la tienne. Sa colére l'a rendue froide, presque glaciale, et je pense que la parcelle de lumiére qu'elle avait dans les yeux s'est éteinte définitivement. Mon pére est fidèle à lui même, arrogant et autoritaire. N'écoutes surtout pas ce que peux dire ta mére, elle est obnubilée par sa réputation et ne cherche qu'a être parfaite aux yeux de tout le monde. Je sais qu'à tes yeux elle ne l'est pas, et c'est tout à fait normal. Concernant ma famille, je n'ai plus la force de les contrer ou même d'essayer. Ils veulent que je suive les traces de ma lignée et deviennent une sorcière au service d'une personne que je hais de toutes mes forces. Ils pensent tous être supérieurs à cause de leur sang pur. Mais cela dure depuis des années et une adolescente de 16 ans ne peut continuer à espérer changer cela. J'en ai assez de devoir me battre contre eux et leurs idéaux. Ils ont toujours été du mauvais côté et il est clair que je ne peux changer le passé. Je deteste leur façon de parler des autres, ils méprisent tout ceux qui ne sont pas des sang pur, et haissent les moldus. Jamais je ne considérerais ces gens comme ma famille. Tu es ma seule famille, et c'est trés bien comme ça pas vrai ? J'aimerais tant que tu sois ici avec moi. Tu me manques Ana. Tu me manques tellement. Toi seule me connait vraiment, tu sais que je ne suis pas qu'une jolie fille froide et sarcastique. Tu sais que je cache bien mon jeu, et que je prétends être insensible et intouchable alors qu'en fait, c'est une façon de me protéger et ne pas être touchée par la dureté du monde qui m'entoure. J'ai beau essayer d'être égoiste et manipulatrice, ma vraie nature reprends toujours le dessus. Et peut être faudrait il que je cesse de la renier.

    N'espére pas trop me revoir cette été, je crains que ma mére m'interdise de cotoyer une moldu, même si elle fait partie de ma famille. à mes yeux C'est désolant, et j'imagine mal passé tout un été sans te voir, mais je n'ai pas le choix. Je ne peux pas me permettre de lui tenir tête si je ne veux pas qu'elle passe ses nerfs sur moi... J'ai déjà assez de cicatrice comme ça, et je ne désire pas non plus les expliquer à mon pére, qui à coup sûr, serait enragé de voir que sa femme a oser toujours son enfant. Rapelles toi que je suis sa proprieté. C'est lui qui commande la vie de ma génitrice, et la mienne. Fais moi plaisir Ana, profites de la vie ! Fais toutes les choses stupides et normales qui te passe par la tête, et fait le en pensant à moi ! Imagines que nous sommes ensemble dans le parc où on avait l'habitude d'aller, et penses comme moi ! Tu verras, tu t'amuseras. Tu seras heureuse de pouvoir être aussi puérile et enfantine. C'est désormais un luxe que je ne peux me permettre, je n'en ai plus été capable depuis le jour où est arrivé ma premiére lettre. Alors amuses toi, fais la folle avec tes amies, et surtout, penses à moi.

    Je t'aime petite fouine de tout mon coeur.
    Tendrement, Jamie.

    • années passées à Poudlard: Minimum 8 lignes - Vous devez raconter ses années si votre personnage n'est pas en première année
Revenir en haut Aller en bas
 
&& MASEN, December _ uc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Edward Anthony Masen Cullen
» La mésaventure de Bush en Irak...
» À 5h30 autour d'un café. [Marlon & December]
» Edward Masen cullen ~ et le lion s'épris de l'agneau
» La Loi Du Talion [ Kaori December ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LMDP  :: FIRST :: oh, c'est ici les présentations ? :: LES ELEVES :: FICHES REFUSÉES-
Sauter vers: