AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « I Walk With Shadows »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ewin Brewen
Serpentard
Serpentard


Masculin Nombre de messages : 395
Age : 27
Année : 5ème Année
Amour : Pénélope ♥
Date d'inscription : 06/10/2007

•Perso•
Niveau: 3
♣Message:
MessageSujet: « I Walk With Shadows »   Dim 13 Juil - 17:10

    +.......... SUJETLIBRE














I WALK WITH SHADOWS
[YOU HAVE TO FIND A BETTER WAY]
I WALK WITH SHADOWS
[THE QUESTIONS I WILL NEVER SAY]
HIDING FROM THE GALLOWS
[THE KEEP ME SAFE & SOUND]
SO I WALK IN SHADOWS
[THE WAYS OF BURNING DOWN THIS HOUSE]






    C’était lors d'un soir d’orage à Poudlard, il faisait froid et la pluie battante ne se faisait quasiment pas entendre malgré les nombreux coups de tonnerre. Assis dans un couloir, blotti entre son sommeil et sa peur, un jeune homme de Serpentard retenait son souffle et fermait durement ses yeux. Une voix ténébreuse le rendait fou au point qu’il veuille en hurler cependant le silence était d’or et il ne voulait pas le troubler. Ses mains sur ses oreilles, ce garçon cherchait un moyen de quitter cet enfer. Torturé, il se leva et se mit à courir. Il parcourait le château en long en large et en travers.
    Tout à coup, la voix cessa
    ... L’adolescent se trouvait en face du grand escalier. Sans comprendre ce qui lui arrivait, il se dirigeait vers les toilettes du sixième étage. Il ne se contrôlait plus. Arrivé devant la porte de la grande pièce pour les garçons, sa main droite se plaqua dessus et la poussa violemment. Il ferma les yeux pendant quelques secondes et lorsqu’il les rouvrit, ce fût pour voir un décor chaotique. La pièce était ravagée, les fenêtres exposées comme les murs. La porte était encore ouverte, il fit un pas en arrière et quitta les toilettes en courant seulement le même décor était apparut dans les couloirs. Les murs avaient été détruits on ne sait comment. Son regard reflétait la peur. Tout à coup, la voix qui le hantait quelques minutes plus tôt reprit son chant dans sa tête. Le garçon ferma les yeux, plaqua à nouveau ses mains sur ses oreilles et se laissa tomber à genoux. Un personnage ressemblant vaguement à un détraqueur se rapprocha du jeune homme et lorsque l’un de ses doigts ( du moins ce qu’il en restait ) vint heurter le front de l’élève...

    Il était environ sept heure du matin ( 7:00 am ), Ewin Brewen sursauta dans son lit et laissa échapper un son rauque ressemblant de près à un hurlement de terreur. Son rythme cardiaque s’était accéléré, ses mains tremblaient comme jamais et sa respiration était devenue bruyante. Sa couverture était sans dessus dessous à moitié en train de pendre par terre. Le cinquième année jeta un coup d’oeil aux lits d’à côté. Gabriel DerLöwe était encore en train de dormir et vu l’emplacement de ses coussins ainsi que de ses couvertures, il dormait mieux que jamais par contre, Maxime Folkov était partit. Ewin savait qu’il était matinal il esquissa un sourire en remarquant que c’était Max le grand “ lève-tôt “ dans ce groupe de trois. Le Serpentard commençait à se perdre dans ses pensées et finit par passer ses jambes en dehors de son lit pour prendre ses affaires et s’habiller. Quel jour étions-nous déjà ? Ah oui, dimanche ... Autant prendre son temps ! L’anglais s’occupa de ses cheveux et quitta le dortoir en jetant un dernier coup d’oeil vers le lit de son meilleur ami Allemand ... DerLöwe ... Il ferait mieux de se lever ! Ewin sortit sa baguette mais se retint de lancer un sort pour surprendre son ami. Il retourna près son lit et commença à le secouer. Gabriel émit quelques gémissements mais en fin de compte, il se tourna pour voir son camarade penché sur lui.

    Gabriel « Mais enfin, pousses-toi ! Tu me fait peur penché comme ça ! »

    Ewin éclata de rire et attendit son ami dans la salle commune. Enfin, ils quittèrent le repère des Serpents pour se rendre dans la grande salle. Sur le trajet ...

    Gabriel «T’es matinal pour une fois !»
    Ewin « Je ... »
    Gabriel « Justement c’est pas normal ! Qu’est-ce qui se passe ?! »
    Ewin « Un cauchemar ... » Avoua l’adolescent.
    Gabriel « Ah ... Je peux te demander ce que tu as vu ? »

    Le jeune Brewen raconta son rêve en détails au point que son ami se sente impliqué dedans. Cela leur faisait froid dans le dos, l’un comme l’autre. Il gagnèrent la table des Serpentards et s’installèrent aux côtés de Maxime qui, lui aussi, voulait en savoir plus. Le récit terminé ainsi que leur petit déjeuner, tous les trois se quittèrent pour rejoindre les activités qui leur plaisait le mieux ... Cela restait à voir pour Ewin qui avait juste envie de s’installer près du Lac pour se perdre dans ses pensées.
    Assis sur la rive, les genoux pliés, ses avants-bras appuyés dessus
    ... Le soleil lui tapait dans le dos cette matinée s’annonçait comme étant magnifique. Puis une voix le ramena à la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pénélope Strong
Serdaigle [Admin]
Serdaigle [Admin]


Féminin Nombre de messages : 759
Age : 25
Date d'inscription : 20/07/2007

•Perso•
Niveau: 2
♣Message:
MessageSujet: Re: « I Walk With Shadows »   Sam 2 Aoû - 0:16

    Les bruits étaient étouffés, on ne distinguait qu’un léger clapotis aigüe et de temps à autre un sifflement lointain, signe que des êtres magiques conversaient dans leur langue inconnue de Pénélope. Il faisait sombre, ou plutôt la lumière était verdâtre et opaque, on distinguait les formes à travers un filtre épais et on ne pouvait pas voir les détails à moins d’être très près. Les cheveux blonds de la jeune fille ondulaient dans tout les sens, au ralenti, suspendus dans les airs par une force invisible qui les faisaient se courber et voler au dessus de sa tête. Elle avait les yeux grands ouverts mais ils la piquaient un peu, attaqués par des herbes vertes. Soudain elle sentit une forte pression dans sa poitrine, un fourmillement dans sa gorge et ses forces la quitter petit à petit. Le manque d’oxygène se faisait sentir. Il fallait absolument qu’elle reprenne son souffle, immédiatement ou alors elle coulerait. En deux rapides coups de jambes, elle se retrouva à la surface et rempli ses poumons d’air avec délectation.
    La Serdaigle était dans le lac noir, à une centaine de mètre de la rive. Il était tôt et le parc était vide, il n’y avait personne pour l’observer se baigner. Elle aimait plonger et rester le plus longtemps possible sous l’eau. Le monde qui se trouvait en dessous de la surface était tellement calme, serein et à la fois si dangereux. C’était un réel plaisir pour elle de se sentir flotter, ballottée au gré du courant aussi légère qu’une plume dans la brise. Dans ses moments, elle n’existait pas vraiment. A l’échelle du lac, elle n’était qu’une petite créature perdue de l’immensité d’eau grouillant de vie. Ses préoccupations, des plus insignifiantes (un devoir loupé), aux plus graves (le souvenir de Schuster dans la bibliothèque et la menace qui pesait maintenant sur elle) étaient comme lavées, ou du moins abandonnées le temps de son immersion.

    Mais ce matin là le bien être que lui procurait sa baignade n’était pas sa principale motivation. En fait elle n’avait pas dormit dans son dortoir la veille, mais dans le parc avec des amis, afin d’observer les étoiles et de discuter entre eux dans une ambiance qui avait le goût de l’interdit. Ne trouvant pas le sommeil à cause de la proximité de la forêt interdite et du souvenir encore brulant du rêve qui était revenu souvent ces derniers jours, elle avait passé toute la nuit le visage tourner vers les cieux, cherchant des réponses ou de quelconques prédictions dans les astres brillants. Le matin alors que tout le monde regagnait le dortoir des Serdaigles le plus discrètement possible, elle avait lancé un Accio pour récupéré son maillot et s’était immergée dans le lac pour se réveiller et continuer à réfléchir plus sereinement.
    En fait ce rêve était apparu peu de temps après cet après midi où Ewin et elle avait été "attaqués" par des Serpentards. Penny avait préféré de pas lui en parler, ce n’était pas important, juste un cauchemar. Mais il la terrifiait plus qu’elle ne voulait bien le dire. C’était plus réaliste qu’un simple songe et elle se sentait toujours aussi mal à l’aise après son réveil, alors que normalement la vue de votre univers, de votre chambre, vous apaise.

    Une bourrasque fit se soulever les mèches blondes mouillées du visage de Pénélope. Elle frissonna dans l’eau, après une heure de baignade il était peut être temps de sortir du lac noir. Elle plongea une dernière fois, s’attarda un instant sous la surface avant de nager jusqu’à la petite plage de galet. Dès qu’elle posa un pied sur l’herbe grasse du parc, elle se précipita vers sa serviette bleue qui l’attendait à coté de ses affaires. Malgré la saison estivale, la température n’était pas à se balader en maillot de bain sous le vent.
    Alors qu’elle se s’essuyait distraitement les cheveux, la Serdaigle aperçut une silhouette familière au bord du lac. Elle ne pouvait pas voir son visage, puisqu’il était tourné vers l’étendu noire, mais elle l’aurait reconnu entre mille. Comme elle aurait reconnu sa voix, la couleur de sa peau, son odeur, sa silhouette.

    D’un pas furtif la jeune fille s’approcha d’Ewin Brewen. Sa nuque était découverte au soleil ainsi que la naissance de son dos. Elle y déposa un tendre baiser avant de murmurer à l’oreille du Serpentard un "bonjour". Elle avait envie de se retrouver dans ses bras, de le toucher, de l’embrasser, mais elle préférait attendre qu’il réagisse avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ewin Brewen
Serpentard
Serpentard


Masculin Nombre de messages : 395
Age : 27
Année : 5ème Année
Amour : Pénélope ♥
Date d'inscription : 06/10/2007

•Perso•
Niveau: 3
♣Message:
MessageSujet: Re: « I Walk With Shadows »   Ven 10 Oct - 17:26






    Ce n'était qu'un simple bonjour, mais dit d'une façon tellement douce qu'il n'y avait qu'une seule personne capable de s'exprimer ainsi. Ewin ferma les yeux, esquissa un sourire en coin et se leva doucement. Tout en gardant ses yeux clos, il se mit face à cette fameuse personne qui venait de faire accélérer son rythme cardiaque. Une seconde passa, puis deux, puis trois ... Le vent faisait virevolter ses cheveux noirs et portait également le parfum de la personne qui se trouvait face à lui à ses narines, cet arôme venant des forêts tropicales humides se mêlait à la fragrance du lac. Le Serpentard ne connaissait qu'une seule personne qui tenait naturellement cette senteur féérique. Même en ne disposant pas de son sens qu'est la vue, Brewen attira par les hanches et approcha son visage vers celui de Pénélope Strong. Après avoir pris gout à ses lèvres, il ouvrit ses mirettes et esquissa un nouveau sourire en coin. Il ne s'était pas trompé, il était fier d'avoir testé son odorat avant tout et d'avoir résolu son « auto test » aussi risqué soit-il ( même s'il disposait déjà de la réponse à ce moment-là, ce test n'était pas vraiment risqué ... ). Winny se trouvait être plus grand que Penny, alors il attira son visage angélique contre son thorax et la sera délicatement contre lui.

    Il ne disait toujours rien. Le menton légèrement levé, il regardait les nuages tout en se disant qu'il avait perdu beaucoup de temps et qu'avec l'expérience du voyage, ils s'étaient éloignés de plus en plus. En effet, entre Maxime qui criait victoire parce qu'il croyait qu'entre Pénélope et Ewin tout était fini ... Et Gabriel qui lui disait qu'il faisait souffrir la pauvre Pénélope à ne jamais être là pour elle. L'élève presque en sixième année rebaissa la tête contre celle de Pénélope en fermant les yeux. Ils étaient tous stupides ... Personne ne croyait en lui, même ses meilleurs amis qui le rabaissaient juste parce qu'il sortait avec une Serdaigle... Où va la bêtise ? La haine entre les quatre maisons, comme il se tuait à le dire aux autres de sa maison, il n'y avait rien de plus idiot cependant, cette histoire de « sang-purs » ne pouvait que lui taper sur les nerfs. Il serra les dents, repensant à l'injustice des points que sa maison avait empochés pour des crimes brutaux ou banals...Serpentard... Pourquoi y était-il ? Ah oui ... Il était tellement rêveur qu'être taciturne est une facette de la ruse. Idiot, stupide, bidon.

    Le jeune homme s'éclaircit la voix. S'écarte de son amour. Et la contemple. Un sourire au coin de ses lèvres pâles, le garçon émit d'une voix douce un « tu vas bien ? » puis ses yeux sombres vinrent embrasser le regard clair qu'il n'arrivait plus à quitter de la belle demoiselle. Ewin Brewen se posa mille questions sur le moment. Si entre temps, ses sentiments avaient changé pour lui, si elle-même avait changé, s'il lui était arrivé quelque chose, si elle avait beaucoup de choses à lui dire...en tout cas, de ça, il en était certain. Le garçon ferma les yeux un instant pour se remémorer des doux moments passés avec la bronze et bleu, mais à cet instant un flash inhabituel lui traversa l'esprit, un hurlement de terreur. Qu'étais-ce donc que cet affreux sentiment qui accélérait soudain le rythme cardiaque de l'élève aux cheveux de jais et le faisait rouvrir ses yeux sombres. Il resserra Pénélope dans ses bras faisant mine de rien et se contenta d'essayer la méthode la plus idiote pour éviter les ennuis: oublier. Malheureusement, le flash lui restait au travers de l'esprit et son « sourire » ne représentait plus la joie qu'il avait ressentit auparavant, non, dans ses yeux se lisaient la crainte, la peur, la frousse... le pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pénélope Strong
Serdaigle [Admin]
Serdaigle [Admin]


Féminin Nombre de messages : 759
Age : 25
Date d'inscription : 20/07/2007

•Perso•
Niveau: 2
♣Message:
MessageSujet: Re: « I Walk With Shadows »   Mer 29 Oct - 0:24

    Ewin _ « Tu vas bien? »

    Un souffle de vent à son oreille, une douce musique qu'elle n'avait pas entendu depuis trop longtemps, une voix qui l'apaisait et lui avait tant manqué. Depuis la nuit où Schuster l'avait surprise dans la bibliothèque, Pénélope s'était refermée sur elle même. Elle n'avait pas beaucoup parlé ni sorti pendant quelques semaines. Pendant le voyage en Amazonie, elle n'était pas sortie de son mutisme alors que le garçon qu'elle aimait aurait pu être avec elle sans interruption. Mais elle avait été happée par sa peur et ses angoisses, jusqu'à rester seule. Elle s'était rendue compte après que cela avait sûrement blessé Ewin, qu'il n'avait pas du comprendre pourquoi elle avait été glaciale. Mais elle avait tellement peur de sa réaction qu'elle ne s'était pas senti le courage de faire le premier pas. Ridicule.
    Tous ses doutes s'envolait, maintenant qu'elle était dans ses bras elle ne risquait pas de s'en détacher avant longtemps. Les mauvaises langues pouvaient cracher leur venin tant qu'elles le voulaient, on ne la séparerait pas du Serpentard.
    Alors que celui ci la regardait avec ses prunelles sombres et envoutantes, elle lui sourit doucement et déposa un léger baisé sur ses lèvres.


    Penny _ « Déjà beaucoup mieux »

    Elle replongeât son visage dans le torse d'Ewin, et après un temps qui lui parut bien trop court pour profiter pleinement, celui ci sembla changer d'attitude. Il la serra plus fort dans ses bras, comme s'il ne voulait pas la voir s'envoler, mais son visage exprimait plus l'effroi que la tendresse. Pénélope qui affichait une mine heureuse, se décomposa instantanément. Avait elle fait quelque chose de mal pour qu'il ait autant peur d'un coup. Elle commença elle même à paniquer et posa sa main sur la joue du Serpentard pour le rassurer, tout comme pour prendre un peu les rennes de la situation qui commençait elle aussi à se décomposer.

    Penny _ « On dirait que tu as vu un mort! Raconte moi!! »

    Instinctivement elle lançât un coup d'œil à la forêt interdite et sa gorge se serra. Les feuilles étaient animées par une légère brise et le soleil jouait en multiples reflets sur les gouttes de rosée. Derrière cette image printanière s'élevaient, menaçant, les arbres noirs et tordu de la forêt interdite. Penny ravala un frisson et ses mains agrippèrent un peu plus fort le dos d'Ewin. Soudain quelque chose bougeât dans les bosquets. Son coeur loupa un battement et son souffle fut coupé. Sans même y penser elle recula de plusieurs pas, emportant le garçon avec elle. Maintenant elle avait une expression de terreur encore plus importante que lui. Ils étaient quasiment seuls dans le parc, le silence était plus pesant que reposant.
    Un nouveau mouvement dans les feuilles. Cette fois Pénélope se détacha, même si elle avait envie de faire le contraire, d'Ewin et lui pris la main pour la serrer de toute ses forces.


    Penny _ « Est ce que tu as vu ce que je viens de voir? »

    Et si en fait son rêve n'en était pas un banal? Si quelque chose allait vraiment la poursuivre dans la froide forêt interdite? Et surtout, comme elle s'était posée cent fois la question, où était Ewin dans ce cas? Pourquoi n'était il pas avec elle sous les arbres alors qu'elle lui serrait la main avant. Qu'avait il bien pu leur arriver pour qu'ils soient séparer. C'était une peur idiote puisque ce n'était qu'un rêve, mais ils étaient tout les deux angoissés, et alors qu'ils n'étaient qu'à quelques mètre de la forêt interdite, quelque chose s'apprêtait à en sortir.
    Ewin devait la prendre pour une trouillarde à trembler devant un simple mouvement qui pouvait simplement être un élève qui s'était aventuré au delà du parc ou alors un animal sauvage inoffensif.
    Pour s'en donner le coeur net et surtout arrêter de passer pour une peureuse, elle arrêta de malmener la main pâle de son copain et avança à la lisière de la forêt. Penny écarta les feuilles en tremblant légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « I Walk With Shadows »   Aujourd'hui à 15:40

Revenir en haut Aller en bas
 
« I Walk With Shadows »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I've never been one to walk alone, I've always been scared to try. [May]
» 05. I walk this empty street, on the boulevard of Broken Dreams (Leah & Sarah)
» ronon&logan ? « don't walk away when my world is burning »
» Walk like an Egyptian [qui veut]
» Aeron Qoherys ? I walk in the shadows

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LMDP  :: OUTDOOR :: le lac noir-
Sauter vers: