AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Shoud i stay or shoud i go ? [PV Cormac]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sidney Wells
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 68
Age : 25
Année : 6ème
Amour : Elle-même
Date d'inscription : 17/06/2008

•Perso•
Niveau: 2
♣Message: « the house always wins »
MessageSujet: Shoud i stay or shoud i go ? [PV Cormac]   Lun 7 Juil - 19:22


Discover Jack Johnson!


Sidney était retournée au château le pas traînant après sa discussion de l’après midi avec Cormac, elle n’avait répondu que vaguement aux autres serpentards, n’écoutant même pas ce qu’on lui disait et elle était descendue directement dans sa chambre pour finir ce fameux devoir d’histoire. Mais elle n’arrivait pas à ce concentrer, les minutes passaient sans qu’elle aie pris une décision claire. Elle était allongée sur son lit et tentait de finir son paragraphe sur Nicolas Flamel, elle le bâcla finalement car de toute façon, cette matière était une des plus ennuyeuse de toutes. Elle avait des questions beaucoup plus importantes à traiter. Dinara, une de ses amies lui demanda si elle sortait avec elle ce soir à la bibliothèque et Sidney déclara qu’elle était souffrante. Un mensonge un peu gros mais qui tiendrait malgré le regard sceptique de Dinara. Un dernier regard à sa montre : il était six heure et quart. Sidney se laissa tombée sur son lit, elle réfléchissait. Tout ça semblait tellement sortir d’un conte, elle se serait dite dans un mauvais film. Elle fermait les yeux et revoyait juste Cormac et tout ses compliments auxquels elle était clairement sensible ainsi que tout les efforts qu’il faisait pour elle, c’était agréable, appréciable. C’est donc après quelques minutes de questionnement intérieur qu’elle décida d’y aller, en effet, les rencontres qu’elles faisaient d’habitudes étaient banales, les garçons qui lui parlait se révélait souvent ennuyeux, et pour une fois, elle avait suffisamment parler avec le garçon pour le cerner en partie tout en conservant une certaine part de mystère. Aller nager le soir était aussi une expérience excitante, le goût de l’interdit tout ça… Finalement Sidney se leva, il était hors de question d’y aller n’importe comment, elle enfila son maillot de bain, un deux pièces bleu turquoise, du genre classique, s’attachant derrière le cou, le maillot de bain de plage. Elle observa dans la glace ses jambes encore un peu blanche pour cet fin de mois de juin mais ça faisait plutôt cool, elle enfila son jean et un pull fin bleu foncé. Elle se démaquilla pour mettre un peu de mascara waterproof seulement et prépara son sac en y mettant une serviette et un paquet de bonbons. Un dernier regard sur l’horloge, il était sept heure moins dix, il était temps d’y aller.

Sidney avait décidé de rester à l’ombre des arbres pour ne pas avoir l’air ridicule au cas ou il ne viendrait pas. On ne pouvait pas voir qu’elle portait un maillot de bain, ni ce que contenant son sac. Elle ne voulait pas paraître cruche s’il lui disait que finalement tout ça s’était une vaste mascarade. Sidney se méfiait un peu trop des gens, s’était peut être un défaut et en même temps une qualité. Elle était dans ce moment d’incertitude qu’on a quand on attend quelqu’un pour un rendez-vous, c’est un peu la crainte d’un empêchement qui l’a mettrait sûrement dans un état d’énervement très intense et destructeur ou alors dans un état de soulagement voire de bonheur s’il il venait. De là, ou elle était, ce qui était bien c’est qu’il ne pouvait pas la voir lui, ainsi elle pourrait venir en deuxième, elle préférait car se faire attendre est toujours quelque chose d’agréable.

Après quelques minutes d’attente incertaine, Sidney aperçu un garçon au loin, c’était bien lui. Le cadre était très fun avec le soleil qui commençait à décliner, l’absence d’élèves dans les alentours, tous partis manger dans la grande salle. Elle se dirigea nonchalamment vers le gryffondor mais à l’intérieur elle jubilait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cormac McLaggen
Gryffondor
Gryffondor


Nombre de messages : 21
Age : 23
Date d'inscription : 23/06/2008

•Perso•
Niveau:
♣Message:
MessageSujet: Re: Shoud i stay or shoud i go ? [PV Cormac]   Lun 7 Juil - 21:17

    Le devoir d’histoire de la magie ne lui avait pris que quelques dizaines de minutes ; en effet, c’était la matière dans laquelle Cormac était le plus doué. Il avait lu nombre de livres là-dessus pendant l’été, ce qui avait beaucoup surpris ses parents d’ailleurs, d’habitude ennuyés par son manque de sérieux, et n’eut donc aucun problème pour rédiger ces longs paragraphes. Cependant, le style était moins bon que dans ses autres devoirs, parce que même s’il tentait de s’en empêcher, sur la feuille de parchemin se superposait le visage souriant de la demoiselle qu’il avait rencontrée plus tôt. Il espérait de tout son cœur qu’elle vienne plus tard, qu’elle ne lui fasse pas faux bond, tout en n’étant même pas sûr lui-même qu’il irait ; quelque chose dans cette histoire n’était pas net, quelque chose dans cette histoire lui disait de faire attention. Et si vous ne l’avez pas encore compris, le risque était qu’elle lui vole le cœur et puis qu’elle le porte en bandoulière avec un sourire victorieux. Sa plume traça une élégante rature sur le parchemin et puis l’adolescent se leva pour se placer face à son miroir. Sur son lit, il avait abandonné son matériel, ses livres, ses plumes, et autres.

    « cormac, qu’est-ce que tu fais, bon dieu ? ça va être l’heure de manger, t’es prêt ou quoi ? »
    « nope, j’irai pas manger. pas vraiment faim. »

    Son copain éclata de rire et alla jusqu’à se plier en deux, restant pendant un long moment secoué de ce rire dont Cormac savait déjà la cause : c’était le mensonge le moins crédible qu’il eût pu prononcer, sachant que jamais en cinq années à l’académie, il n’avait manqué un repas. Le reflet de Cormac dévisageait l’ami, et réciproquement, et puis tous les deux éclatèrent de rire à nouveau, avant que le camarade de chambrée du Gryffondor acquiesce d’un signe de tête, comprenant qu’il ne voulait pas encore se confier, et qu’il sorte dîner avec d’autres copains. Soulagé, Cormac ferma la chambre à clé, enfila un maillot de bain noir aux deux ficelles bleues, qu’il noua, avant de mettre au-dessus un jean bleu foncé et un T’Shirt également noir. Autrement dit, il s’habilla comme d’habitude, si ce n’est qu’en dessous, il portait un maillot de bain qui se voulait être invisible.

    « cormac ? pourquoi c’est fermé à clé ? »
    « julien ? tu n’as pas encore été manger ? moi, je me sens pas bien, donc je vais plutôt rester ici. »
    « oh. okay. »

    Cormac entendit son copain rire de l’autre côté, et il se dit que décidément, il fallait qu’il s’habitue à rater plus de repas pour que ce soit crédible, la prochaine fois. Mais y aurait il une prochaine fois ? Il fallait déjà qu’il n’arrive pas en retard. Un coup d’œil vers sa montre lui annonça qu’il n’avait pas une seconde à perdre. Lui qui adorait le Quidditch sortit le balai qui sommeillait sous son lit, enleva le loquet de la porte – pour que ses camarades puissent rentrer après le dîner – cacha son devoir d’histoire de la magie, pour qu’ils ne le copient pas, et enfourcha le balai pour arriver dans le parc. Quelques secondes plus tard, il atterrissait, lançait son balai à sa gauche et se mettait à marcher vers le lac, apparaissant ainsi aux yeux de toute personne qui attendrait ici. Son regard se posa sur le ciel, avec le soleil couchant, puis sur le lac et ses reflets. C’était beau, bêtement beau, et il se sentit pourtant toute chose. Ce sentiment ne fit que croître quand il perçut la présence de quelqu’un, et qu’il vit Sidney s’approcher sur sa droite.

    « la si charmante demoiselle est revenue ? c’est une chance inespérée. »

    Il accompagna ces mots de son sourire ravageur et, en faisant la bise à la demoiselle, passa sa main sur sa nuque pour voir s’il y avait là un nœud de maillot de bain. En le trouvant, il sentit son sourire s’accentuer et son visage s’éclairer. Elle avait vraiment relevé le défi et n’était pas là simplement pour se moquer de lui, comme aurait pu le faire n’importe quelle autre fille aussi belle qu’elle. Un sourire et quelques soupirs de soulagement plus tard, il montra le lac du doigt.

    « prête ? »

    Et il retira son T’Shirt.


Dernière édition par Cormac McLaggen le Lun 7 Juil - 22:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anna-uc.skyrock.com
Sidney Wells
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 68
Age : 25
Année : 6ème
Amour : Elle-même
Date d'inscription : 17/06/2008

•Perso•
Niveau: 2
♣Message: « the house always wins »
MessageSujet: Re: Shoud i stay or shoud i go ? [PV Cormac]   Lun 7 Juil - 21:50

Sidney se demanda d'abord ce que faisait Cormac en lui touchant le cou, et puis elle comprit et ouvrit des yeux étonnés. Il semblait vraiment content qu'elle soit là, finalement, ni l'un ni l'autre ne s'était moquer, ils avaient relevé le défi.

« prête ? »

Sidney observa Cormac retirer son T-shirt, il était décidemment bien foutu, elle ne s'attarda pas trop pour ne pas être prise en flague et enleva elle aussi son pull et son jean, laissant apparaitre son maillot de bain, elle posa toute ses affaires sur le côté, ni l'un ni l'autre ne parlait encore. Sidney se retourna, ils étaient alors face à face, ils se fixaient, le lac était à côté d'eux, inquiétant, sombre et en même tant si excitant. Le soleil déclinait, et formait des ombres sur le corps de Cormac que Sidney regarda avec une attention particulière et de façon marquée, maintenant il fallait y aller...

« Allons-y ! »

Sidney regarda derrière elle, il n'y avait personne, alors elle se jeta dans l'eau, en faisant un leger plouf, elle n'avait pas oser plonger par manque de courage. L'eau était froide et sombre, elle sentit l'eau autour d'elle progressivement, puis remonta et nagea en arrière en regardant Cormac, il fallait absolument qu'il la rejoigne vite car il faisait vraiment très froid. Sidney voyait juste sa silhouette, son sourire et ses cheveux qui ondulait un peu avec le vent. C'était magnifique, elle se passa la main dans les cheveux, chose qu'elle faisait souvent quand quelqu'un lui plaisait.

« Allez, Viens !!! »

Elle était submergée d'une légère émotion, comme si d'un coup, elle avait envie d'aller plus loin, comme si c'était un instant fugitif qu'il fallait saisir, il y avait chez elle quelque chose qui lui plaisait et pourtant elle mettait généralement la barre très haut. Pourquoi ne l'avait-elle jamais vraiment remarqué avant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cormac McLaggen
Gryffondor
Gryffondor


Nombre de messages : 21
Age : 23
Date d'inscription : 23/06/2008

•Perso•
Niveau:
♣Message:
MessageSujet: Re: Shoud i stay or shoud i go ? [PV Cormac]   Lun 7 Juil - 22:10

    « allons-y. »

    Mais Cormac ne réagit pas. Ses yeux étaient posés sur la silhouette de Sidney, sans qu’il puisse faire autrement ; c’était mécanique. Son regard, tout simplement, était aimanté, par la splendeur déconcertante de l’adolescente. A cause de cela, donc, il resta parfaitement immobile alors qu’elle-même sautait dans l’eau et se mettait à nager. Chaque mouvement était perçu et enregistré : elle sautait, elle nageait, elle se passait la main dans les cheveux, elle le regardait.

    « allez, viens ! »

    Et cette fois Cormac réagit. Sa silhouette se tendit jusqu’au relâchement ultime, quand il fit un parfait plongeon en sportif exercé qu’il était. L’eau était glacée et il eut un frisson en sortant la tête de l’eau, ses cheveux ramenés en arrière d’une manière assez singulière. Ses yeux clignèrent un certain nombre de fois, avant qu’il ne passe la main sur le visage en retirant ainsi les gouttes qui s’y étaient amassées. Il repéra le lieu où était Sidney, et, en espérant ne pas se tromper, remit la tête sous l’eau, nageant jusqu’à elle sans prendre une seule fois de l’oxygène. Ses mains tendues finirent par avoir un contact direct avec le corps de la demoiselle et il revint aussitôt à la surface, ses doigts ne quittant pourtant pas le lieu où elles s’étaient posées. Une seconde, deux secondes, et puis il reprit ses esprits.

    « désolé. »

    Il n’avait pu que marmonner cela en se tournant vers le ciel, ne rougissant pas mais sentant les battements de son cœur légèrement accélérer leur cadence. Il le savait qu’elle allait voler son cœur, et franchement, il ne manquait plus que ça. Bientôt, les vacances d’été allaient les séparer et il n’allait pas pouvoir en profiter ; et cette idée le tuait – du moins c’était ce qu’il croyait car il allait bientôt apprendre que grâce aux manigances d’Occus, ils allaient pouvoir rester ensemble pendant encore un long moment. Dieu merci. Un long moment passa avant qu’il ne redise quelque chose et ce fut pour sortir la phrase la plus cliché qui existe, suivie heureusement d’une touche signée Cormac.

    « ce que c’est beau. un peu moins que la demoiselle dont je te parlais tout à l’heure, hélas, mais c’est déjà quelque chose. regarde. »

    Et, instinctivement, ses yeux se posèrent sur le visage de Sidney, voulant observer l’expression qu’elle aurait en découvrant ce ciel couchant d’ici, depuis le lac. Et il se demanda, lui aussi, pourquoi il ne l’avait jamais remarquée auparavant. Un sourire se posa sur ses lèvres ; peu importait, puisque maintenant, elle était à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anna-uc.skyrock.com
Sidney Wells
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 68
Age : 25
Année : 6ème
Amour : Elle-même
Date d'inscription : 17/06/2008

•Perso•
Niveau: 2
♣Message: « the house always wins »
MessageSujet: Re: Shoud i stay or shoud i go ? [PV Cormac]   Lun 7 Juil - 22:26

Sidney observa chaque mouvement du plongeon de Cormac, son impulsion, la façon dont son corps se cambra dans l’air pendant une fraction de seconde avant d’atterrir dans l’eau glacée. Elle s’attendait à ce qu’il plonge, mais pas aussi bien. Elle regarda dans sa direction mais remarqua qu’il plongeait sous l’eau et nageait vers elle, elle sentit alors quelque chose sur sa cuisse, une main qui s’arrêta un soupçon trop longtemps pour être innocente.

« désolé. »


Ca sonnait faux, mais pourtant ce n’était pas important. Cormac ajouta quelque chose de poétique, et Sidney remarqua que comme s’il avait été gêné par le côté trop gnangnan de ce qu’il disait, Cormac s’était senti obligé d’ajouter son fil rouge de la soirée : la jeune fille.

« ce que c’est beau. un peu moins que la demoiselle dont je te parlais tout à l’heure, hélas, mais c’est déjà quelque chose. regarde. »


Sidney regarda l’horizon, c’était en effet splendide, quel beau moment elle passait… un moment plus magique que tout les sortilèges possibles…Elle plongea alors son regard dans le sien, ses yeux étaient difficile à comprendre, disons qu’il était difficile de déterminer ce qu’il pensait, ça devait sûrement être pareil la concernant. En fait, elle ne pensait à rien d’autre qu’à lui, il était simplement agréable à regarder, pas besoin de réfléchir vraiment, elle ne le connaissait pas tellement mais c’était comme ça, il était irrésistible à ce moment précis. La situation lui fit penser à une citation qu’elle appréciait : « Les dieux nous envient parce que chacun de nos instants peut être le dernier, et tout est beaucoup plus beau parce que nous sommes condamnés. Tu ne seras plus jamais aussi ravissant qu'à cet instant. Plus jamais nous ne serons ici tout les deux. » C’était un peu ça. Sidney posa sa main froide sur l’épaule de Cormac en battant des jambes pour ne pas couler, elle ne savait pas vraiment ce qu’elle allait dire, mais c’était venu comme ça, elle se rapprocha un peu et lui chuchota simplement :

« Tu sais que, tu es vraiment très attirant comme ça… »


Elle n’avait pas répondu à ce qu’il disait avant parce que ça n’avait plus de raison d’être. Parler du paysage était devenu presque secondaire pour elle, le paysage était là comme toile de fond, c’était le décor et maintenant il fallait l’action pour compléter la scène. Elle ne regrettait pas d’être venu, des choses qui lui avaient parue essentiel quelques heures auparavant, comme le fait qu’elle ne le connaissait presque pas et qu’il était un gryffondor lui paraissaient maintenant sans importance, elle ne voyait plus que ses yeux, que chaque courbe de son visage, la présence d’un corps en face d’elle. Elle aurait eu envie de lui passait la main dans les cheveux mais elle n’osa pas sur le moment, attendant simplement une réaction de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cormac McLaggen
Gryffondor
Gryffondor


Nombre de messages : 21
Age : 23
Date d'inscription : 23/06/2008

•Perso•
Niveau:
♣Message:
MessageSujet: Re: Shoud i stay or shoud i go ? [PV Cormac]   Lun 7 Juil - 22:40

    « tu sais que tu es vraiment très attirant comme ça. »
    « c’est exactement ce que je me disais. à ton sujet, bien sûr. »

    Un sourire vint sur ses lèvres, mais ça n’était pas le même sourire que précédemment. Il y avait bien plus d’émotions désormais sur ce visage : il y avait l’angoisse de voir que son cœur battait encore plus vite que tout à l’heure et que Sidney empoignait ce cœur avec une telle force qu’il allait en mourir, il y avait le plaisir de ce moment, d’être avec elle, d’être dans le lac, d’être ensemble, il y avait le désir, il y avait l’envie. Elle s’appuyait sur lui, la main sur son épaule, et il l’entraîna ainsi jusqu’à la rive. Lui appuya ses coudes sur la rive et elle put ainsi franchement s’appuyer sur lui, l’enlacer même. Mais il n’avait encore pas fait le geste, celui qui déterminerait la suite. Il n’hésitait pas. Il cherchait simplement à le rendre plus beau.

    « tu as dépassé toutes mes espérances, sidney, et – hm »

    Il avait baissé les yeux et les releva au bout de quelques secondes vers le visage de l’adolescente. Ils se dévisagèrent et Cormac sentit que le moment allait arriver, sentit que leurs visages se rapprochaient, sentit ces secondes passer, délirantes à la fois de lenteur et de vitesse. Il sentit son cœur battre et il sentit son sourire naître. Il sentit la joie et le vertige l’emplir en même temps. Et bientôt, il sentit ses lèvres contre celles de Sidney, et puis l’une jouant avec l’autre, et puis le rêve. Le bonheur.

    « tu – hm – ça ne m’est pas arrivé depuis longtemps – on se – tu ne me veux que pour un soir ou je te plais suffisamment pour que ça dure ? »

    Il avait prononcé ces mots à mi-voix, hésitant, priant pour qu’elle prenne la seconde option, tout en sachant que ce serait ainsi s’engager avec une fille dont il ne savait encore rien sinon le nom, la maison, l’âge, la silhouette, le caractère, le sourire. Son visage s’éclaira subitement, car il se rendait compte qu’au contraire, il n’avait pas eu besoin de connaître sa vie, son passé, son enfance, ses parents et son village d’enfance, pour savoir. Elle était tout simplement elle-même, du moins espérait-il qu’elle était ainsi habituellement, du moins espérait-il qu’elle n’avait pas joué un grand jeu pour le larguer à la fin de la soirée. Et au pire, il tenterait d’en faire un bon souvenir, même s’il doutait d’y parvenir. Le soleil se couchait sur le lac, et une carte postale aurait pu être faite de ce moment absolument exceptionnel. Une Serpentard et un Gryffondor s’embrassaient sous le crépuscule. Sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anna-uc.skyrock.com
Sidney Wells
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 68
Age : 25
Année : 6ème
Amour : Elle-même
Date d'inscription : 17/06/2008

•Perso•
Niveau: 2
♣Message: « the house always wins »
MessageSujet: Re: Shoud i stay or shoud i go ? [PV Cormac]   Lun 7 Juil - 23:08

Sidney se laissa emmené vers le bord de la rive, s’était une situation si confortable, se sentir dans les bras de quelqu’un, dans un lac, sous le soleil couchant, il n’y avait rien à ajouter à cela, bien qu’un détail aller forcément les emmener plus loin ce soir… un moment qu’elle attendait et redoutait à la fois…

« tu as dépassé toutes mes espérances, sidney »


Leurs visages se rapprochaient dangereusement, irrésistiblement, le moment allait arriver, les secondes passaient lentement, Sidney retenait son souffle, ses lèvres, son visage le sien, une détonation, un instant fugitif et pourtant si infini, indescriptible et pourtant définissable avec tant d’adjectifs. Ils en avaient eu envie et ils l’avaient fait. Juste comme ça parce que c’était un bon moment, parce que ça ne servait à rien de bavarder plus longtemps ou de se poser la question, il fallait que ça arrive, Sidney passa ses bras autour du con de Cormac et posa sa tête contre sa poitrine. Elle entendait son cœur à lui et sentait le sien à elle, elle était gênée et pourtant elle se sentait bien. Cormac dit alors quelque chose auquel Sidney ne s’attendait absolument pas.

« tu – hm – ça ne m’est pas arrivé depuis longtemps – on se – tu ne me veux que pour un soir ou je te plais suffisamment pour que ça dure ? »


« Tu ne me veux ». Sidney avait l’impression qu’il parlait de lui-même comme d’un objet qu’elle aurait voulu, comme d’une glace à laquelle elle avait voulu goûter, et pour être honnête ça aurait pu être ça, mais la vérité c’était qu’il lui plaisait plus que suffisamment… D'habitude le bavardage lui suffisait pour se faire une opinion sur quelqu'un. Elle formait des jugements rapides, souvent complètement faux, et ensuite, elle s’y tenait de manière rigide. Mais concernant Cormac, c’était plus compliqué, elle ne le connaissait pas, ce qui n’était pas le plus important, elle se sentait prête à passer du temps avec lui, ils avaient commencer fort tout de même, mais Sidney ne voulait pas non plus s’emballer trop vite. En fait, elle ne voulait pas répondre, car s’arrêter là était la solution de facilité et pourtant elle ne voulait pas que cet instant s’arrête un jour, elle savait qu’une relation qui débute comme celle là pouvait se terminait soit très bien soir un véritable fiasco et elle avait peur du fiasco, elle avait peur qu’il lui demande trop. Elle était encore la sur sa poitrine, elle ne répondait pas, par crainte, ne sachant que dire. Elle leva la tête et l’embrassa encore une fois, plus fougueusement cette fois, puis s’appuya sur son avant bras pour regarder Cormac en lui caressant les cheveux. Elle passait sa main très lentement mais sentait son cœur s’accélérer.

« Tu me plais dangereusement Cormac…mais toi qu’es-ce que tu veux ? Es-ce que tu me veux vraiment ? »


Elle regardait le ventre de Cormac comme pour fuir son regard, elle était prête à tenter un relation avec lui, mais es-ce que lui était réellement intéressé ou était-il aveuglait par un trop bon moment. Et elle, l’était-elle aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cormac McLaggen
Gryffondor
Gryffondor


Nombre de messages : 21
Age : 23
Date d'inscription : 23/06/2008

•Perso•
Niveau:
♣Message:
MessageSujet: Re: Shoud i stay or shoud i go ? [PV Cormac]   Mar 8 Juil - 0:17

    On dit qu’embrasser est un moyen pour éluder la question. Sans doute était-ce pour cela que le sentiment de Cormac au moment du second baiser fut partagé ; d’un côté, il ne pouvait pas ne pas l’apprécier, ne pas savourer ce contact, ne pas aimer cette rencontre de deux êtres et de deux univers en un seul et même mouvement, mais d’un autre côté, il craignait qu’un tel geste veuille dire « je te veux seulement pour un soir ». Son cœur battait, bien sûr, et quand Sidney avait posé la tête sur sa poitrine, elle avait dû l’entendre. Peut-être était-ce cela qui lui avait fait peur. Quand elle baissa les yeux, il se mordit la lèvre inférieure, ne sachant que penser, ne sachant que faire. Profiter du moment présent sans penser au futur était quelque chose dont il s’était estimé capable mais qu’en réalité il ne parvenait absolument pas à faire. Il avait besoin d’un engagement, aussi minime soit-il.

    « tu me plais dangereusement, cormac. mais toi qu’est-ce que tu veux ? est-ce que tu me veux vraiment ? »

    En signe de vengeance, Cormac embrassa la demoiselle, avec encore un peu plus de fougue qu’elle ne l’avait fait, car l’intervention de Sidney montrait qu’elle souhaitait à peu près la même chose que lui, du moins cet instant ne serait-il pas un baiser entre beaucoup d’autres, oublié dès qu’ils auraient rejoints leurs dortoirs. La vérité était qu’effectivement ils ne savaient rien l’un de l’autre, des habitudes de l’autre, de la bande de copain de l’autre, de ses goûts et de son passé, mais je vais vous apprendre quelque chose : ils s’en foutaient. Une certaine Erica a dit un jour qu’on apprend à connaître quelqu’un en l’embrassant. Eh bien, si elle avait raison, Cormac et Sidney apprenaient à bien se connaître, encore et encore.

    « je te veux toi, maintenant mais plus tard aussi. je te veux demain et je te veux après-demain. je veux pouvoir apprendre à te connaître, mais sans les préliminaires de politesse, et autres. je nous veux ensemble. »

    Il sourit. Parce que pour une fois la sincérité qu’on lui connaissait et qu’en général on désapprouvait chez lui – il s’en servait surtout pour critiquer ceux qu’il n’aimait pas – allait servir pour une fois. La réputation étant connue, elle saurait certainement qu’il ne mentait pas, jamais, et serait sans doute convaincue. A moins qu’elle n’ait jamais entendu parler de lui. Impossible, me direz-vous, dans un microcosme comme Hogwarts. On le saura bien assez tôt, en tout cas.

    « viens, tu trembles. »

    Et il sortit de l’eau. Sur l’herbe, il y avait leurs vêtements, mais Cormac aperçut dans le sac de la demoiselle une serviette de bain, chose à laquelle lui-même n’avait pas pensé. Voilà déjà une chose qu’elle pouvait apprendre sur lui : ça n’était pas quelqu’un de très organisé, souvent en retard, jamais prêt. Mais le bon côté des choses était qu’il avait montré un aspect attentionné dans le « tu trembles » ; il s’intéressait vraiment à elle. Il s’allongea à moitié sur l’herbe et sur la serviette, afin de laisser une place plus importante à l’adolescente pour qu’elle s’étende à côté de lui. Ses yeux se posèrent sur le ciel.

    « alors, qu’est-ce que tu en penses ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anna-uc.skyrock.com
Sidney Wells
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 68
Age : 25
Année : 6ème
Amour : Elle-même
Date d'inscription : 17/06/2008

•Perso•
Niveau: 2
♣Message: « the house always wins »
MessageSujet: Re: Shoud i stay or shoud i go ? [PV Cormac]   Mar 8 Juil - 0:37

Sidney était dans un flou total, elle s’allongea sur la serviette et regardait le ciel, elle doutait, elle était émue, car tout ce qu’avait pu dire Cormac était juste l’exacte vérité, bien sur elle voulait le revoir. Elle aurait voulu lui dire qu’elle avait envie de rester avec lui, lui dire qu’elle aimait lui caresser les cheveux, lui dire qu’elle aimait ses baisers, son sourire, son regard mais que dire du bonheur ? Rien ça emmerde le monde. On tombe si vite dans les mauvais clichés. Ce que c’est niaiseux, mielleux, fleur bleu, inactif, improductif, égoïste… On débite des phrases qui semblent sorties d’un feuilleton pour préadolescentes rêveuses, tout semble caricaturale, on veut peut être trop bien faire, c’est peut être ça qui rend les choses si dérangeantes, ou alors peut être qu’on n’ose pas trop se dévoiler. Dans tout les cas, Sidney n’arrivait absolument pas à définir ce qu’elle ressentait, comme si chaque mot qui pourrait sortir de sa bouche pourrait prendre un sens trop différent de ce qu’elle voulait dire, elle ne voulait pas sembler trop romantique, trop amoureuse, trop emballée et en même temps pas trop détachée, pas trop froide, pas trop déconnectée.

« Je dois dire que j’ai très envie de te revoir, même si bizarrement on se ne connaît pas beaucoup, le peu que j’ai vu de toi… euh… »

C’était presque inutile de continuer la phrase, les mots ne venaient pas… Ils étaient bloqués. Comme si une déclaration trop forte était prématurée mais que cela ne suffisait pas.

« Je suis désolée, je veux dire que je … pense pareil que toi. »

Le soleil était presque couché désormais, il faisait encore bon et Sidney n’avait pas envie de remettre ses affaires, de supporter toutes les questions qu’on lui poserait à son retour pour savoir pourquoi elle était mouillée, pourquoi elle rentrait si tard. Elle ne répondrait pas et on lui demanderait aussi pourquoi elle ne répond pas. Elle s’y voyait déjà gardant juste ce moment à l’esprit, oubliant le reste. C'est alors qu'une pensée plus déstabilisante lui vint à l'esprit : dans l’hypothèse ou on l’avait vu, ou on la voyait avec Cormac, qui en plus d’être un garçon extrêmement attirant et son grand flirt était un gryffondor, ce qui ne plairait pas à tous le monde, comment réagir face aux hypothétiques moqueries et railleries qui la discréditerait face à tout les membres de sa maison. Cette pensée effrayait Sidney qui ne voulait pas se cacher mais qui en même temps ne voulait pas s’exposer.

« Cormac, je voudrais juste te demander ne pas trop parler de nous autour de toi… Tu comprends, à Serpentard… ça ne passera jamais alors… je voudrait pas –hum- enfin bon tu vois, me retrouver dans une situation…compromettante… »

Elle avait tellement peur d’avoir pu être blessante. D’habitude, elle se moquait un peu de vexer les gens mais pour le coup, c’était vraiment différent. Elle se reprit, avec une voix un peu chevrotante.

« Mais ne crois pas que je me moque de toi… ou que j’ai honte… mais bon j’ai quand même une image et ce n’est pas que je pense que c’est si important mais je ne veux pas être la risée de tout les autres… »

Elle s’enfonçait inlassablement… stupidement et elle le savait…

« Tu sais, je ne suis pas quelqu’un de gentil, je n’ai pas un caractère si facile, et je veux que tu le sache, parce que je ne veux pas que tu sois déçu… »

Sidney se sentait plus que mal, comment expliquer à quelqu’un tout ça sans qu’il le prenne mal, elle avait été nulle, elle attendait sa réaction avec appréhension. C’est à peu près à ce moment qu’elle pris conscience de l’importance qu’avait pris tout ça pour elle… Toutes ces paroles c’était comme se mettre une balle dans le pied. Elle posa sa main sur la sienne comme pour indiquer qu’elle était mal et qu’elle ne voulait pas ça… Elle avait été indifférente, déstabilisé, intriguée, étonnée, conquise et elle faisait tout foirée maintenant. Elle mettait l’accent sur tout ce dont elle avait décidée récemment de détruire chez elle : l’importance qu’elle accordait aux autres, à leur regard, la façon plus ou moins matérialiste qu’elle avait de voir la vie, son individualisme… mais tout ça était encrée en elle, et elle ne pouvait rien y faire, malgré des efforts, elle ne pouvait pas lutter contre elle-même. Pourtant, elle savait que Cormac n’était pas un gryffondor réellement comme les autres, peut être simplement parce qu’il n’était pas une personne comme les autres. Elle pensait que d’un côté, elle ne devait prendre ces stupides histoires des maisons en compte si elle ressentait vraiment quelque chose pour lui et en même temps, elle redoutait que ces histoires de maisons ne fassent tout foirer si jamais ça se savait. Elle resserra un peu sa main sur la sienne, mais de façon incertaine parce qu'elle ne savait pas du tout comment il réagirait...

[HJ : Histoire de repimenter en peu Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cormac McLaggen
Gryffondor
Gryffondor


Nombre de messages : 21
Age : 23
Date d'inscription : 23/06/2008

•Perso•
Niveau:
♣Message:
MessageSujet: Re: Shoud i stay or shoud i go ? [PV Cormac]   Mar 8 Juil - 0:58

    Elle serrait sa main. Mais qu’elle serre sa main n’allait rien changer. Sa propre étreinte se relâcha légèrement, l’espace d’un instant, avant qu’il ne se dise qu’il n’allait pas tout abandonner juste à cause de quelques phrases. Il se tourna vers elle, s’appuyant sur son coude pour bien la voir, mais il n’avait pas envie de l’embrasser, parce qu’il savait que ce serait la solution facile, que ce serait l’échappatoire le plus aisé et le plus lâche. Elle venait de prononcer des mots qui se révélaient essentiels, à la fois sur elle et sur le couple qu’elle imaginait, et sur ses peurs, et sur ses préoccupations. Le regard des autres lui importait. Cela, il l’avait compris précédemment, mais pas dans une telle mesure. Qu’avait-elle dit déjà ?

    « je voudrais juste te demander de ne pas trop parler de nous autour de toi. »

    Ce n’était pas se tirer une balle dans le pied, c’était tirer une balle dans le cœur et dans la tête de Cormac, et soudain, c’était comme si la sonnerie d’alarme retentissait dans le navire proche de la noyade qu’était devenu l’adolescent. Il avait ouvert les yeux sur certaines réalités que les moments romantiques ont tendance à vous faire oublier, vous savez, ces moments parfaits dont vous devez bien vous réveiller un jour. Bon, eh bien si vous avez déjà vécu ce genre d’expériences, vous comprendrez certainement les émotions ressenties par Cormac : inquiétude, chagrin, colère, et, au fond de lui, un sentiment tellement plus fort et incontrôlable qui lui disait de l’embrasser et d’envoyer balader tout le reste. A la place, il écouta sa tête et se recoucha. Si c’était pour se faire poignarder dans le dos, plus tard, ça ne valait pas la peine.

    « je ne veux pas être la risée de tous les autres. »
    « ah. je comprends. »

    Sa voix était froide, horriblement distante, terriblement sèche. Il ne voulait pas d’une relation qui allait le blesser un peu plus à chaque instant, d’une relation où il la verrait dans les couloirs et ne pourrait pas l’embrasser, une relation dans laquelle ils devraient limite se cacher dans un recoin sombre pour se sourire naturellement. Non. Je vous avais prévenu : Cormac est un adepte de la franchise. Alors, ça n’allait pas marcher. Sa main lâcha celle de Sidney et passa sur son propre visage, retirant les dernières gouttes, puis dans ses cheveux, puis se posa sur son ventre, sentant sa respiration ralentir. Il se redressa et regarda droit devant lui.

    « je ne suis pas déçu. mais il faut que je me protège, sidney. et si tu penses qu’en étant avec moi, tu vas être la risée de tous, et si être la risée de tous te fait peur, alors je pense que ça ne vaut pas la peine. on va juste en sortir blessés. »

    Il se tourna vers elle sans vraiment la voir, se pencha pour poser un baiser d’une grande douceur sur ses lèvres de miel ; il s’y attarda quelques secondes, car achever ce moment au goût d’adieu lui faisait particulièrement peur. Mais le baiser finit, bien évidemment, et il se leva et récupéra ses vêtements. Ses pas le menèrent automatiquement vers le château, dans lequel il s’engouffra sans un regard en arrière, tandis qu’il sentait que le monde devenait étrangement flou autour de lui. Pleurer, notre Cormac ? Non, ça n’était franchement pas son genre. Mais avoir le vertige après avoir perdu quelqu’un à qui il commençait à tenir, ça, oui. Il s’appuya contre le mur d’une des salles de bain dans laquelle il avait fait irruption puis enclencha l’eau. Une douche froide lui ferait du bien. Soupir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anna-uc.skyrock.com
Sidney Wells
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 68
Age : 25
Année : 6ème
Amour : Elle-même
Date d'inscription : 17/06/2008

•Perso•
Niveau: 2
♣Message: « the house always wins »
MessageSujet: Re: Shoud i stay or shoud i go ? [PV Cormac]   Mar 8 Juil - 1:20

Elle avait envie de se taper la tête contre les murs, comment faire pour réparer tout ça maintenant ? Elle avait sa fierté, elle ne voulait pas avoir à le supplier ou à s’excuser platement… et pourtant elle était presque prête à tout pour effacer les traces de sa bêtise. Pire que ça, de son indéfinissable stupidité. Comment avait-elle pu penser en seul instant qu’il comprendrait ? Si on lui avait dit ça à elle, elle l’aurait vraiment mal pris, elle n’aurait pas été prête de le pardonner, elle serait sûrement partie, dépitée… Il devait penser qu’elle pensait qu’il n’était pas assez bien pour elle alors que c’était totalement faux, non ce n’était pas ça… Elle se mordit la lèvre inférieure et se passa nerveusement la main sur le front, il ne lui en fallait plus beaucoup pour pleurer de sa capacité à faire tout merder.

Il s'en alla et elle resta là, bêtement... Ca ne suffisait pas, elle le savait de toute façon… Il allait falloir tomber plus bas pour qu’il lui pardonne, et inutile de peser le pour ou le contre, elle ne voulait pas le perdre comme ça. Car se sentir rejetée, savoir qu’elle avait blessé quelqu’un d’important pour elle était un sentiment trop horrible qu’elle ne supporterait pas longtemps. Elle chuchota pour elle même.


« Un garçon comme toi je crois que c'est vraiment ce qui pourrait m'arriver de mieux. »


Sidney voyait sa silhouette au loin, ses dernière paroles résonnaient en elle comme une malédiction, le souvenir de son baiser était un poison.

« je ne suis pas déçu. mais il faut que je me protège, sidney. et si tu penses qu’en étant avec moi, tu vas être la risée de tous, et si être la risée de tous te fait peur, alors je pense que ça ne vaut pas la peine. on va juste en sortir blessés. »


Elle aurait voulu crier au monde entier qu'elle n'avait pas peur, qu'elle voulait plus que tout être avec lui, mais les excuses qu'elles se donner étaient vaines... Elle sentait anéantie, parce qu'elle avait été son propre bourreau, parce qu'elle aurait du se taire et apprécier le moment pour lui même. Elle remit ses affaires et s'assit face au lac, elle sentit les larmes couler sur ses joues, elle prit sa tête dans ses mains, elle se serra contre elle même et pleura, elle ne s'arrêta que longtemps plus tard... Dire que quelques heures plus tôt, elle enlaçait encore un charmant jeune homme... Sa remise en question aller être rude, autant que sa déprime.

Fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shoud i stay or shoud i go ? [PV Cormac]   Aujourd'hui à 9:04

Revenir en haut Aller en bas
 
Shoud i stay or shoud i go ? [PV Cormac]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche technique et news de Stay with me
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)
» BUT I'LL ONLY STAY WITH YOU ONE MORE NIGHT - 9 JUIN, 2H24
» sullivan&sevde ? stay out tonight and see through my eyes.
» Oriane ? stay alive. (finiiiiiiii)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LMDP  :: OUTDOOR :: le lac noir-
Sauter vers: