AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Time to Pretend [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sidney Wells
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 68
Age : 25
Année : 6ème
Amour : Elle-même
Date d'inscription : 17/06/2008

•Perso•
Niveau: 2
♣Message: « the house always wins »
MessageSujet: Time to Pretend [PV]   Sam 21 Juin - 15:03


Discover MGMT!


Le mois de juin n'avait pas été jusque là très rayonnant, mais ce samedi après midi s'était révélé très ensoleillé, ce qui avait permis à Sidney de mettre un short noir et un T-shirt vert, histoire de rester dans l'esprit Serpentard. N'ayant pas cours, elle était partie dans le parc, il n'y avait que ça à faire de toute façon. La jeune fille avait espéré assister à un entrainement de Quidditch sur le terrain mais il n'y avait personne. C'était donc déçue qu'elle avait rebroussé chemin, pour trouver un coin tranquille quelque part. Ses chaussures faisaient un bruit régulier sur le chemin de terre et elle sentait le soleil taper sur ses bras, ses cheveux lui semblaient très lourd, elle n'avait qu'une envie, se jeter dans le lac, seulement voilà, ce n'était pas conseillé...

Après quelques minutes de marche silencieuse, elle aperçut enfin un coin à l'ombre d'un arbre ou elle pourrait lire tranquillement le livre qu'elle avait emprunté : "Métamorphose et anatomie : comment changer ses yeux ou ses cheveux de couleur." Bien sur, cela nécessitait un niveau bien trop élevé pour elle, et elle aurait plus de résultat avec des potions, mais elle devait faire un exposé sur les sorts de métamorphose avancée et avait trouvé ce sujet intéressant, ayant toujours elle même pris très soin de ses cheveux et ayant toujours désiré avoir des yeux bleus-vert... Cependant d'un autre côté, ce sujet semblerait très probablement superficiel pour Mme Mcgonagall, qui ne semblait pas très portée... beauté et soin capillaire.

Elle s'assit sur l'herbe, et commença à feuilleter le livre qu'elle avait sortit de son sac en cuir marron
mais elle n'avait pas vraiment l'esprit à ça, en effet depuis quelques jours Sidney se posait des questions et se sentait peu à peu déprimer. Elle se sentait seule, éprise d'une solitude plus psychique que physique, car même si corporellement elle avait de nombreux amis et n'était pas rejetée, elle se sentait loin des autres dans sa tête, comme si les préoccupations de ses amis ne la concernait plus. Elle se disait qu'elle ne devait probablement compter réellement pour personne à Poudlard ou du moins qu'on ne l'appréciait certainement pas pour les bonnes raisons. Peut être avait-elle besoin de rencontrer d'autres gens, elle pensait sérieusement à s'inscrire dans un club quelconque pour ne pas laisser la situation s'enliser, sa déprime la mangeait progressivement, et il fallait qu'elle réagisse.

Un violent choc sur sa tête la réveilla de ses rêveries, plus par réflexe que par douleur elle cria.

"Aieee"

C'était une pomme de pain, elle la ramassa et se retourna l'air maussade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cormac McLaggen
Gryffondor
Gryffondor


Nombre de messages : 21
Age : 23
Date d'inscription : 23/06/2008

•Perso•
Niveau:
♣Message:
MessageSujet: Re: Time to Pretend [PV]   Jeu 3 Juil - 11:35

    « tu n’pourrais pas faire attention, un peu ? »

    Cormac jeta un regard noir à l’adolescent de seconde année qui venait de lancer, par erreur, la pomme de pain sur Sidney. Il lui fit signe de disparaître de sa vue, ce que l’autre fit immédiatement, et avec un sourire légèrement triomphant, se retourna pour se diriger vers l’adolescente. Elle venait de laisser échapper un cri de douleur suffisamment important pour qu’il l’ait perçu à deux ou trois arbres près. Ses yeux bruns se posèrent sur la demoiselle et la fixèrent pendant quelques instants avant qu’il ne se décide à parler.

    « ça va aller ? en tout cas, je pense qu’il a retenu la leçon. »

    Il n’alla pas jusqu’à rire mais ses yeux brillèrent de la satisfaction qu’il avait ; selon son humeur, il était soit particulièrement avenant avec les premières années, soit, au contraire, particulièrement détestable. Vous avez deviné quel état d’esprit l’habitait en ce jour précis. Toujours est-il qu’il s’agenouilla devant la jeune femme assise et passa sans vergogne sa main à la lisière de son front et de ses cheveux, où elle saignait légèrement. Voilà quelque chose qui avait trop tendance à effrayer les gens. Lui, au contraire, prenait cela très calmement, avec un sourire, toujours, et la caresse furtive de son pouce sur l’endroit déterminant. Sa main passa ensuite le long de l’herbe, histoire de ne pas se retrouver ensanglantée à son tour, et puis ses yeux se relevèrent vers Sidney, à laquelle il attacha de nouveau l’importance en tant que personne à part entière.

    « wells, n’est-ce pas ? »

    Connaître le nom de famille des autres était une des particularités de Cormac. Il appelait rarement son entourage par leur prénom parce que sa mémoire était bien plus axée sur la deuxième partie de leur identité. Il n’avait pas de préjugés à partir des noms de famille, ou des connaissances sur les arbres généalogiques approfondies, détrompez-vous ; non, il savait simplement que des « Sidney » et des « Jeff », il y en avait des douzaines de milliers, alors qu’ici, dans cette superbe académie de Hogwarts, les élèves avaient rarement le même nom de famille. Il l’appelait donc Wells, ayant été en cours avec elle et l’ayant vue lever la main lors de l’appel – ayant sûrement remarqué, aussi, sa beauté et cet air distant qu’elle portait sur le visage.

    « et tu lis – un manuel pour changer la couleur de ses cheveux ou de ses yeux ? hm. passionant. »

    Le sarcasme dans son ton était clair, et pourtant, c’était sa manière d’être amical. Il était culotté, il était presque insupportable, et étrangement, c’était cet aspect-là de sa personnalité que ses amis avaient tendance à apprécier le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anna-uc.skyrock.com
Sidney Wells
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 68
Age : 25
Année : 6ème
Amour : Elle-même
Date d'inscription : 17/06/2008

•Perso•
Niveau: 2
♣Message: « the house always wins »
MessageSujet: Re: Time to Pretend [PV]   Jeu 3 Juil - 17:28

« tu n’pourrais pas faire attention, un peu ? »

Une voix lointaine sembla disputer quelqu'un, Sidney tourna la tête encore un peu sonnée, et vit qu'un gryffondor disputait un jeune de première ou deuxième année. Ce gryffondor était en fait Cormac McLaggen, Sidney le connaissait de vue étant donné qu'il suivait des cours en commun. Il se dirigea vers elle l'air triomphant et après un bref instant, il lui demanda :

« ça va aller ? en tout cas, je pense qu’il a retenu la leçon. »

Sidney eu un bref sourire un coin tout en fixant le regard de Cormac, en effet, cette façon de parler "il a retenu la leçon" était légèrement surfaite, ça faisait un peu chevalier qui vient au secours de la demoiselle en détresse, mais c'était aussi un peu touchant et Sidney appréciait particulièrement ce genre d'attitude, un peu cliché mais tellement agréable. Elle répondit par un simple :

« Oui çava çava. »

Contre toute attente, le garçon s'agenouilla près d'elle le regard empli de gloire et passa sa main sur le front de Sidney qui écarquilla les yeux devant ce geste... C'était peut être beaucoup d'attention pour pas grand chose... Ce garçon aussi mignon soit-il, en faisait peut être un peu trop. C'est à cet instant qu'elle s'aperçut qu'elle saignait un peu, mais c'était sans importance après tout, il avait enlevé sa main et elle n'avait pas mal.

« wells, n’est-ce pas ? »

Après ces quelques minutes ou la situation avait totalement échappée à Sidney, cette simple question agit comme un déclic.

« Exact, et toi tu es Cormac. »

Elle aurait tout aussi pu bien dire McLaggen, mais "tu es McLaggen." était une phrase qui sonnait mal, ça sonnait presque comme le nom d'une voiture... Sidney préférait appelé les gens par leur prénom de toute façon. Elle n'avait pas posé cette phrase comme une question mais bien comme une affirmation, elle observait toujours le gryffondor avec amusement.

« et tu lis – un manuel pour changer la couleur de ses cheveux ou de ses yeux ? hm. passionant. »

... C'était légèrement la honte, Cormac était un peu sarcastique et ce n'était pas méchant, Sidney lui en voulait et en même temps c'est grâce à cela qu'elle eut plus envie de le connaitre mais ça la faisait vraiment apparaitre comme une fille ... superficielle de lire ce genre de chose, et même si elle l'était un peu, il ne fallait mieux pas forcer le trait. Elle referma nerveusement le livre qui fit un bruit sourd et le posa rapidement à côté d'elle tout en souriant de façon crispé à Cormac. C'était un manière de dire "Ne parlons pas de ça." Elle répondit juste à titre d'information :

« Oui, c'est pour un exposé, mais je doute que le thème ne plaise à Mcgonagall... »

Parfaitement consciente du fait que ce garçon désirait lui parler plus longuement - sinon pourquoi se serait-il assis ? - Sidney décida de continuer ce bavardage, mais elle ne savait pas vraiment de quoi parler. Le garçon semblait intéressant mais pas du tout du genre gentil/stupide comme elle l'avait pressenti au début, ce garçon avait l'air finalement sarcastique et insolent, piquant et elle aimait ça. Elle se passa la main dans les cheveux et s'allongea sur le dos, la tête relevée et accoudée sur ses avants bras. Le cadre était sympa, les arbres, le lac au loin... Cette fin d'après-midi était pleine de surprise. Elle regarda Cormac avec un sourire énigmatique qu'elle maitrisait bien.

« Evitons de parler de cours, c'est un sujet facile, le genre de truc qu'on aborde quand on a rien a dire, mais la vérité c'est qu'on s'en fou complètement. »

Elle aurait ajouté un lol, si c'était traduisible à l'oral, au lieu de ça elle sourit d'amusement. Sidney réalisa qu'elle disait des trucs bizarres, qui soit plairait beaucoup, soit la ferait passer pour quelqu'un d'étrange mais de toute façon, c'était la meilleure manière de répondre à son sarcasme. C'est en regardant le soleil qui déclinait au dessus du lac qu'elle trouva un truc à dire.

« Tu as déjà nager dans le lac ? »

Ca pouvait sembler stupide mais elle l'avait dit sur un ton de défi... Désormais, elle observa une coccinelle qui grimpait lentement sur son T-shirt puis regarda Cormac alors que lui ne le regardait pas, il était pas mal, objectivement. Sidney aimait surtout ses cheveux, il avait une certaine classe. Dommage qu'il était à Gryffondor, sinon elle en aurait peut être même parler à ces amies.

[J'avais de l'inspiration ^^ J'espère que ça te plaira pour répondre.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cormac McLaggen
Gryffondor
Gryffondor


Nombre de messages : 21
Age : 23
Date d'inscription : 23/06/2008

•Perso•
Niveau:
♣Message:
MessageSujet: Re: Time to Pretend [PV]   Jeu 3 Juil - 18:05

« oui, c’est pour un exposé, mais je doute que le thème ne plaise à mcgonagall. »

Ah, effectivement. Le sourire se posa encore plus largement sur les lèvres de Cormac, car dans son esprit, il visualisait la professeur lire le titre de l’exposé avec un regard entre l’étonnement et le choc. Il faillit éclater de rire mais ç’aurait été impoli, puisqu’il n’avait pas partagé sa vision avec cette interlocutrice que seul un hasard lui avait permis d’aborder – un hasard qu’on pouvait aussi caractériser comme un crétin de deuxième année qui avait cru intelligent de lancer une pomme de pain en l’air pour voir où elle allait tomber, mais après tout n’est que question de formulation. Sans le faire voir, il regarda en coin l’adolescente s’allonger et se poser sur ses avant-bras, ne doutant plus une seconde qu’il aurait dû s’asseoir plus souvent à côté d’elle en cours, ayant négligé une esthétique physique – on va dire ça comme ça – non négligeable. Comme ils étaient face à face, elle pouvait regarder derrière lui alors que lui devait se contenter de la regarder elle ou de tourner la tête pour voir ce que faisaient les élèves dans les environs. Il choisit la deuxième option, histoire de ne pas sembler être un psychopathe si peu de temps après le début de leur discussion.

« évitons de parler de cours, c’est un sujet facile, le genre de trucs qu’on aborde quand on n’a rien à dire, mais la vérité, c’est qu’on s’en fout complètement. »
« tu as des idées bien tranchées, à ce que je vois. mais c’est d’accord, j’accepte le défi d’entretenir une interlocutrice aussi exigeante que toi avec d’autres sujets que les cours. »

Quoique. Elle avait raison : c’était le sujet le plus facile, et ils auraient pu parler pendant des heures de telle remarque de McGonagall ou de ce qu’il se tramait entre les différents professeurs et personnes au pouvoir – suivez mon regard et voyez la figure sombre qui lutte contre Jeff sans que les élèves sachent pourquoi. Il renonça donc à de tels thèmes et se contenta pour le moment d’observer autour de lui, et puis, de temps en temps, face à lui, attendant que l’adolescente minutieuse eût trouvé un thème lui convenant pour le moment ; à partir de là, ils devraient s’en sortir.

« tu as déjà nagé dans le lac ? »
« aussi étrange que cela puisse paraître, oui. c’était un samedi qui s’annonçait tout à fait normal, mais tout a commencé à partir d’une pomme de pain. c’est une histoire passionnante, laisse-moi bien te la raconter. »

Il tendit la main à Sidney, un large sourire parcourant ses lèvres. Il avait parfaitement ressenti le ton de défi dans la voix de la demoiselle et s’apprêtait à surprendre positivement celle qui, certainement, ne le croyait pas capable de telles fantaisies devant la moitié du lycée. Elle avait d’ailleurs raison, comme elle n’allait pas tarder à le savoir. Ainsi se mirent-ils à marcher, l’un à côté de l’autre, leur démarche allant parfois jusqu’à se croiser et leur peau se frôlant sans que ces détails n’échappent aux yeux observateurs des autres.

« l’été n’allait pas tarder à arriver, alors l’eau était plus chaude que d’habitude, et elle emmagasinait pendant la journée la chaleur qu’elle se contentait ensuite d’émettre pendant la nuit. alors moi et une amie, formidable et d’une beauté éblouissante – il faudra que je te la présente un jour – nous avons été nous baigner aux alentours de six/sept heures, une fois la majorité des élèves rentrés. c’était magique. »

Cette fois, c’était dans sa voix que le défi perçait. Et le message était tellement clair qu’il se risqua à faire un clin d’œil à la demoiselle à ses côtés, voulant dire que si elle était prête à se plier aux exigences d’une telle aventure, ils se retrouveraient, vers six/sept heures, une fois la majorité des élèves rentrés, pour une baignade dans le lac. Autant vous dire que ceux qui croient que Cormac est un menteur ont raison, mais que ceux qui pensent qu’il en est capable l’emportent. Alors, Sidney, sagesse ou fantaisie ? C’est à toi de déterminer le programme de la soirée, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anna-uc.skyrock.com
Sidney Wells
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 68
Age : 25
Année : 6ème
Amour : Elle-même
Date d'inscription : 17/06/2008

•Perso•
Niveau: 2
♣Message: « the house always wins »
MessageSujet: Re: Time to Pretend [PV]   Jeu 3 Juil - 18:56

Après quelques mots échangés, Sidney ne savait pas encore que penser de son interlocuteur bien spécial. Elle avait rencontré tout un tas de garçons dans sa vie, mais peu d'entre eux avait ce côté particulier que présentait Cormac. Allait-il lui baratiner une histoire sur le lac ? ou simplement lui répondre oui ou non ? Sidney avait rapidemment envisagé plusieurs possibilités mais aucune n'était près de ce qui se passa réellement.

« aussi étrange que cela puisse paraître, oui. c’était un samedi qui s’annonçait tout à fait normal, mais tout a commencé à partir d’une pomme de pain. c’est une histoire passionnante, laisse-moi bien te la raconter. »

Sidney fronça les sourcils mais suivit simplement Cormac. Quelque chose clochait... un samedi et une pomme de pain... tout concordait et pourtant, Sidney avait encore l'ombre d'un doute. Ils marchaient, les autres les regardait, mais ça n'avait pas d'importance, leurs frôlements étaient difficilement perceptibles.

«l’été n’allait pas tarder à arriver, alors l’eau était plus chaude que d’habitude, et elle emmagasinait pendant la journée la chaleur qu’elle se contentait ensuite d’émettre pendant la nuit alors moi et une amie, formidable et d’une beauté éblouissante – il faudra que je te la présente un jour – nous avons été nous baigner aux alentours de 6/7 heures, une fois la majorité des élèves rentrés c’était magique.»

Le début ne fit par réagir Sidney outre mesure mais la fit sourire lorsque "d’une beauté éblouissante" apparut dans la phrase. Ca la fit sourire parce qu'elle avait dans un premier temps froncé les sourcils par jalousie peut être avant de comprendre le subterfuge. Elle était habituée à se montrer percutante avec les autres, mais cette fois si, elle avait affaire à meilleure qu'elle-même. Elle n'y croyait d'abord pas vraiment mais après un rapide calcul dans son esprit, c'était clairement un message, il fallait rester lucide : une invitation de la sorte, formulée de cette façon, c'était audacieux, très audacieux, trop peut être ? Sidney répondit avec une assurance trop forcée pour ne pas cacher le fait qu'elle avait le souffle coupée :

« Je suis sûre que cette fille était formidable, et surement très très jolie aussi. »

Ils marchaient tranquillement sur le chemin, Sidney regarda encore le gryffondor. C'était bien d'en parler mais il y a parfois un tel fossé entre les mots et les actes. C'était elle qui avait commencer d'ailleurs, mais elle ne pensait pas qu'il marcherait vraiment dans cette voie, peut être que lui aussi s'attendait à ce qu'elle ne refuse et pourtant, ce serait un peu comme perdre la partie, elle avait commencer, elle ne pouvait plus renoncer maintenant, la balle était dans son camp. Elle était extrêmement tentée, imaginant déjà lui et elle dans le lac alors que le soleil se couchait, c'était une vision de carte postal, ou de film, tout ça s'éloigne souvent tellement de la réalité et pourtant... l'envie était forte, envie d'avoir du cran, d'avoir de l'audace. Une envie compensée par le fait que nager dans le lac n'était pas vraiment toléré, qu'ils risquaient d'être vu, qu'il était dans un maison qui n'allait pas plaire aux autres serpentards... La tentation était finalement un peu trop forte...

« Peut être que ce soir vers 7h, tu devrais faire un tour vers le lac. Qui sait, peut être que tu la reverra..»

Réponse parfaite du point de vue de Sidney. Elle fit un clin d'oeil à Cormac. Non seulement ça lui laissait du temps, mais en plus, si jamais elle changeait d'avis, elle pourrait toujours lui poser un lapin. Elle savait qu'elle ne le ferait pas, mais c'était bon de savoir qu'il y avait toujours cette possibilité après tout. Une pensée bien moins optimiste lui traversa l'esprit, peut être que ce serait lui qui ne viendrait pas, peut être qu'il s'amusait simplement et que tout ça s'était une mise en scène... Elle en saurait plus par la suite mais Sidney ne pouvait jamais s'empêchait de douter, elle était toujours comme ça... Toute ces spéculations étaient stupides, elle verraient bien ce qu'il lui répondrait sur le moment avant d'imaginer tout un tas de niaiseries...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cormac McLaggen
Gryffondor
Gryffondor


Nombre de messages : 21
Age : 23
Date d'inscription : 23/06/2008

•Perso•
Niveau:
♣Message:
MessageSujet: Re: Time to Pretend [PV]   Ven 4 Juil - 15:09

« je suis sûre que cette fille était formidable, et très, très jolie, aussi. »
« ah, ça, sans aucun doute. elle avait surtout de ces yeux, tu sais, qui t’accrochent et que tu n'as plus envie de lâcher. il faudra que je te la présente, un de ces jours. »

Les compliments indirects, rien de mieux que ça. Cormac n’était pas du style à l’eau de rose, celui qui vous regardait dans les yeux, vous donnait une rose semblable à celle du Bachelor, et vous demandait si vous vouliez sortir avec lui. Non, ça n’était pas du Cormac, ça. Au contraire, il était plus du genre à inventer une histoire complètement saugrenue pour complimenter indirectement la personne avec qui il était – quoique c’était la toute première fois qu’il faisait cela et qu’il ne faisait cela que parce qu’il avait une adversaire de taille. Lui qui avait cru d’abord faire face à une fille un peu superficielle et méprisante comme bon nombre des verts et argents s’était sacrément trompé. Son sourire ne diminuait toujours pas.

« peut-être que ce soir, vers sept heures, tu devrais faire un tour vers le lac. qui sait, peut-être que tu la reverras. »
« tu crois ? je ne sais pas si j’ai été à la hauteur pendant notre première rencontre, alors j’en doute. mais on verra à sept heures, et si elle vient, c’est que je lui ai plu, malgré tout. »

Il continuait à sourire, et ses yeux étaient toujours portés droit devant lui, examinant un groupe d’amis qui jouaient au ballon moldu, un mélange entre le basket et le handball – ce qui donnait un spectacle particulièrement étrange à voir. A côté d’eux, deux Serdaigles essayaient tranquillement de finir une partie d’échecs sorciers et Cormac observa avec une moue rieuse leur expression agacée. Il méprisait royalement ceux qui ne savaient pas profiter de la vie, bien qu’il fût une de ces personnes plus de la moitié du temps ; mais tout le monde sait qu’on n’est pas blancs ou noirs, et que toute personnalité est souvent paradoxale. Il y eut un silence et puis, en voyant un autre Serdaigle écrire à toute vitesse un devoir, il eut comme une révélation et un sursaut. Il se tourna aussitôt vers Sidney.

« tu m’as dit de ne pas parler de cours mais nous avons un devoir d’histoire de la magie à rendre demain, tu sais, quatre parchemins sur les grandes figures sorcières du XIXe siècle ? bon, eh bien, je ne l’ai pas commencé. »

Il fit une grimace, avant de retrouver un sourire assez superbe pour être trouvé éblouissant, se pencha pour faire une légère révérence à Sidney, qui restait la princesse qu’il avait secourue en donnant une bonne leçon au deuxième année lanceur de pomme de pain. Après quoi il lui fit un clin d’œil et commença à marcher en direction du château, sentant le regard de l’adolescente dans son dos. Un murmure.

« peut-être à tout à l’heure. »

Car l’histoire n’était pas finie ; du moins le conte de fée n’aurait de point final que si l’adolescente ne venait pas. Viendrait-elle ? L’oserait-elle ? Que la fête commence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anna-uc.skyrock.com
Sidney Wells
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 68
Age : 25
Année : 6ème
Amour : Elle-même
Date d'inscription : 17/06/2008

•Perso•
Niveau: 2
♣Message: « the house always wins »
MessageSujet: Re: Time to Pretend [PV]   Ven 4 Juil - 21:15

« tu crois ? je ne sais pas si j’ai été à la hauteur pendant notre première rencontre, alors j’en doute. mais on verra à sept heures, et si elle vient, c’est que je lui ai plu, malgré tout. »

C'était assez surprenant finalement pour Sidney, elle se posait pas mal de questions mais visiblement, lui aussi... Elle avait le pouvoir de décider, venir ou ne pas venir. Elle avait le choix entre ne pas venir et éveiller en lui encore plus de curiosité ou alors venir et passer probablement une super soirée, mais c'était peut être aussi passer pour une fille ... un peu simple à draguer. De plus, c'était un gryffondor et si on la voyait, elle serait la risée de toute sa maison, même si ce gryffondor était particulièrement différent de tous les autres, pas aussi stupidement gentil, aussi fier, aussi ... risible. Il était bien spécial, intrigant, presque désirable, son toupet, son sourire, c'était presque qu'elle même mais en garçon et en mieux. Après quelques minutes de marche entre divers élèves qui étaient complètement relégués au second plan aux yeux de la serpentard, Cormac déclara avant de partir.

« tu m’as dit de ne pas parler de cours mais nous avons un devoir d’histoire de la magie à rendre demain, tu sais, quatre parchemins sur les grandes figures sorcières du XIXe siècle ? bon, eh bien, je ne l’ai pas commencé. »

« Oui, moi je dois le finir... »

Cormac partit sur un sourire... il avait du le travailler devant sa glace une dizaine de fois se dit-il Sidney, pour qu'il soit aussi irrésistible. Sidney se rappela du devoir d'histoire, mais c'était le bon moment pour stopper cette conversation, en en gardant que le meilleur, pas de futilité ou de racontage de vie, le mystère était encore entier, et c'est en se disant ça que Sidney réalisa qu'il fallait peut être mieux en profiter avant de se rendre compte que ce mec était peut être stupide.

« peut-être à tout à l’heure. »

Elle ne répondit pas mais elle le regarda s'éloigner, son œil observateur le jaugeait, il avait un beau corps, c'était un argument valable pour y aller. De toute façon, elle aurait le temps d'y réfléchir durant la soirée.

FIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Time to Pretend [PV]   Aujourd'hui à 9:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Time to Pretend [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» Choucroute time !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LMDP  :: OUTDOOR :: le parc-
Sauter vers: