AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 N[ii]na, the retOur =P

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nina Black
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 3799
Age : 23
Année : 6 ème
Amour : Coeur Fermé.
Passions : Emmerder les Bouffay'
Date d'inscription : 11/06/2006

MessageSujet: N[ii]na, the retOur =P   Lun 5 Mai - 21:28

Le ciel était noir. Gris à quelques endroits: autour de la lune, et autour des étoiles. Une jeune fille marchait sur un chemin, deux valises voletant derrière elle. Sa tête était baissée. Elle portait une longue cape noire avec des reflets vert argenté, et sa capuche, avec l’obscurité, cachait son visage. On pouvait percevoir une mèche blonde tombée sur son visage, rien de plus, rien de moins. Sa main gauche était visible, avec une sorte de bâton qu’elle tenait en main. La jeune fille, arrivée devant un immense portail, leva la tête. Là, sa capuche glissa et la lune laissa voir son visage: il était blanc. Par contre, ses yeux étaient d’un bleu magnifique. Ses cheveux blonds et parfaitement bien lissés glissaient sur son visage et ses épaules. Nina était de retour. 6 mois d’absence, peut-être moins, peut-être plus, elle ne savait pas. Elle était encore allée dans une famille d’accueil. Cette fois-ci, ses parents adoptifs étaient plus sévères: barreaux à sa fenêtre, fenêtres et portes verrouillées mais surtout, baguette magique confisquée. Les seules moments où elle avait le droit de sortir de sa chambre, c’était pour manger. Et encore: quand elle était énervée, on faisait passé son plateau dans une trappe qui se trouvait dans sa porte. Heureusement pour la jeune fille, par mégare, ses deux idiots de moldus avaient laissés un couteau sur la table, un jour où elle avait le droit de manger avec eux. En une minute à peine, les deux moldus étaient morts. Nina prépara ses valises, retrouva sa chouette et sa baguette magique, et sortit de la maison. Son chaton était mort, les moldus l’avaient tué avec leur voiture. Depuis ce jour-là, Nina les hais. Déjà qu’elle n’aime pas grand monde…
Nina arriva donc devant les portes de Poudlard. Après un mouvement de baguette, les portes s’ouvrirent. Nina pénétra dans l’école de magie, lentement mais sûrement. Elle n’avait pas vraiment envie de revenir dans cet endroit, mais elle n’avait pas vraiment le choix. Fille de Mangemort, elle a la rage de tuer dans le sang. Et avant de pouvoir devenir une des plus grandes mages noires du monde des sorciers, il faut étudier. Et ça, c’était obligatoire. Malheureusement.
Nina marchait, toujours ses deux valises voletant derrière elle. La jeune serpentard arriva dans le parc. Elle fixa le château. Elle n’avait pas envie de voir Rusard, Miss Teigne et autres adultes qu’elle hait tant. Donc elle continua de marcher et s’assit contre un arbre, près du lac. Elle remit sa capuche sur sa tête pour cacher son identité et posa ses valises sur le sol, devant elle. Nina fit apparaître une feuille et un crayon à papier. Elle commença à dessiner. Pas des dessins morbides comme elle le faisait auparavant, mais des dessins joyeux, dont la couleur principale était le rose. Elle ne se posa aucune question. Elle ne savait pas si elle avait le droit d’être là, de revenir, de sortir le soir,… Beaucoup de choses avaient sûrement changé durant son absence, et elle ne s’en préoccupait pas. Sa seule préoccupation: Fashia. Était-elle revenue? Si seulement…Soudain, un craquement de branche se fit entendre. La jeune fille était déjà debout, baguette en main fixé sur la personne qui venait d’apparaître…

« Qui es-tu? »


[ Je ne sais pas si j'ai le droit de revenir...
=S
J'espère que oui...
J'espère aussi que mon topic est bien.
Cours, certes,
Mais après 6 mois d'absence,
Je me réhabittue au RP.
Pardon donc.
Et merci de répondre.
Topic Libre.
=D ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xpiink-dreams.skyrock.com
Parvati Patil
Gryffondor
Gryffondor


Féminin Nombre de messages : 2484
Age : 23
Année : 6ème Année
Amour : Qu'est-ce ?
Passions : S'amuser avec Luna ^_^
Date d'inscription : 08/06/2006

•Perso•
Niveau: 3
♣Message: Quelqu'un aurait vu mon ombre, mon amie de toujours ?
MessageSujet: Re: N[ii]na, the retOur =P   Jeu 8 Mai - 1:20

H.J. : Désolée pour le retard, j'espère que la réponse est correcte. Neutral

La nuit était tombée sur le collège Poudlard et tous les élèves dormaient, enfouis sous leurs chaleureuses couettes. Les étoiles se reflétaient par la lumière provenant de la lune, éclairant une fenêtre de la tour des Gryffondor. Bien qu'il fut une heure tardive, une lueur provenait de derrière cette vitre. Et dans cette tour se trouvait une Gryffondor de cinquième année qui désespérait totalement, n'arrivant plus à dormir sans être éveillée par ses rêves lugubres. La Rouge § Or dormait sagement depuis deux heures, lorsqu'elle s'était soudain mise à se tortiller dans tous les sens, dans ses draps. Sa tête bougeait de gauche à droite, comme en signe de dénégation et elle marmonnait des paroles inaudibles et incompréhensibles. Ce fut alors dans un sursaut brutal, ses yeux exorbités, qu'elle se releva soudainement percutant l'étagère qu'elle avait placée juste en dessous l'arcade de son lit. Sa tête percuta violemment le petit meuble en bois, qui trembla et renversa les quelques livres qu'elle avait entassés. Ils tombèrent chacun à la renverse sur les hanches de la jeune Indienne qui grimaça et se risqua à vérifier s'il en restait un. A cet instant précis, son dictionnaire moldu s'écrasa sur son visage. Pestant ouvertement cette fois-ci, elle se releva, prenant bien soin de ses livres, bien qu'ils eussent été l'objet de sa colère pendant un instant. D'un mouvement machinal, elle les rangea à leur place et s'assit sur son lit.

Fatiguée, elle regarda l'heure qu'affichait son réveil moldu et poussa un soupir agacé, frustré. 2h00. Rechignant, elle plongea la tête la première sous ses draps. Son chat se mit alors à miauler, interpellé par la frustration de sa maîtresse. L'adolescente soupira à nouveau, renonçant à se rendormir ; elle était à présent trop éveillée. Elle se mit à songer aux possibilités qui s'offraient à elle en cette nuit et renonça à ses devoirs, déjà terminés avec soin. Pour une fois, elle aurait bien voulu que les professeurs se montrent moins indulgents et les opprime avec une tonne de parchemins à rendre. Elle étouffa u soupir, songeant à sa grand-mère qui n'apprécierait guère ce genre d'attitude. Elle s'installa donc sur le rebord de la fenêtre, observant les étoiles, la lune, les serres, le parc, la forêt. Elle se redressa alors, remarquant un reflet ayant une forme humaine à la surface du lac noir, illuminé par la pleine lune.

Sans attendre et sans réfléchir, elle attrapa son jean de la veille et un tee-shirt, enfila chaussettes et baskets, noua ses cheveux en une queue de cheval, prit sa baguette et posa la main sur la poignée de la porte. Elle attrapa au vol un gilet qui traînait sur une chaise, ainsi qu'un petit sac, ressemblant étrangement aux trousses moldues, hormis le fait qu'il avait une lanière qui pouvait le faire passer pour un sac en bandoulière. Elle descendit les escaliers en silence, assez rapidement cependant, puis atteignit le portrait de la Grosse Dame qu'elle franchit sans encombre. Jouant alors de la rapidité, elle descendit les grands escaliers d'un pas vif, se mettant pratiquement à courir. Elle évita Rusard dans le Hall, se réfugiant derrière le sablier des Serdaigle. Elle ouvrit alors la grand-porte à l'aide d'un sortilège et sortit en silence du château.

A présent, elle ne faisait plus attention à ses bruits de pas et continuait de courir dans le parc, à la recherche de la personne à qui appartenait cette silhouette. Quelque chose la motivait et la repoussait à la fois, ignorant pourquoi. Elle songea que son cauchemar avait été bien plus rude que les autres et songea aux personnes du passé. Plein de visages se dessinaient dans sa tête. Tant d'images, de souvenirs et si peu de personnes... Après avoir atteint un arbre qu'elle connaissait assez bien pour y être habilement montée à plusieurs reprises, elle vit une silhouette encapuchonnée. Parvati monta alors sur un rocher qui faisait face à ce cerisier qui avait du mal à fleurir et observa la silhouette. La personne semblait dessiner et lui rappelait bien quelqu'un, bien qu'elle n'eut aucune certitude sur son identité. Un reflet bleu, illuminé par une étoile lointaine la fit sursauter, confirment la personne à laquelle elle songeait. Stupéfaite par ce retour, elle glissa du rocher humide, se raccrochant de justesse à une branche de l’arbre juste derrière elle... Qui craqua ! Dans un grand fracas, audible seulement par cette personne qui dessinait et par la Gryffondor elle-même, Parvati percuta le sol, reniflant l'herbe mouillée. Elle entendit alors une voix inquisitrice lui demander qui elle était. Son jean devenu vers à ses genoux, son gilet salit par la terre, son visage recouvert par des mèches de cheveux d'un noir de jais, Parvati se redressa, sa baguette à la main, intacte, son sac de travers sur son épaule. Elle était tout près de la personne encapuchonnée à présent, à moins de deux mètres. Elle fit revenir ses mèches à leurs places et observa avec un mélange d'enthousiasme -cependant mesuré- et de froideur, répliquant d'un ton mi-sec, mi-enjoué.


- Navrée que tu ne te rappelles pas de moi... Nina !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina Black
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 3799
Age : 23
Année : 6 ème
Amour : Coeur Fermé.
Passions : Emmerder les Bouffay'
Date d'inscription : 11/06/2006

MessageSujet: Re: N[ii]na, the retOur =P   Jeu 8 Mai - 11:50

Nina regarda le manège de la personne, un sourire sadique aux lèvres. Cependant...Comment cette personne savait-elle son prénom? Nina ne savait plus… Qui ça pouvait bien être…Un mal de tête la gagna. La jeune fille se mordilla la lèvre pour ne pas flancher, mais finis par, de sa main libre, poser sa main sur sa tête. Tout ce mélangeait.

Flash Back:
Nina était couchée. Sur le sol, dans un sac de couchage qui avait déjà fait son temps. La jeune fille regardait les étoiles, au dehors, pensant à Poudlard. Tout le monde lui manquait là-bas. Après un soupir, elle se tourna et s’endormit…Elle ne se souvint pas de ce qu’elle a fait, mais quand elle se réveilla, ses deux idiots de parents moldus adoptifs étaient juste à côté d’elle. L’homme tenait Nina de toutes ses forces, et la femme lui injectait une sorte de drogue dans le sang. Nina, totalement déboussolée, ne se débattit même pas. Elle entendit murmurer, une fois que l’homme la lâcha et que la piqûre sortit de sa peau

« Voilà, comme ça tu arrêteras de penser à tes petits camarades de Poudlard… »

La jeune serpentarde compris. Elle ne mit pas longtemps. Elle ne savait pas ce qu’on lui avait injecté, mais elle savait très bien que demain, elle oublierait sa petite famille… Non, Nina ne voulait pas les oublier. Parvati, Cedric, Luna, Fashia, Gryffon, Rosalie, Ashley et tous ses autres amis de Poudlard. Nina murmuraient les prénoms sans cesse, comme si elle voulait s’obliger à ne pas les oublier. D’ailleurs, elle se demandait comment oublier ses personnes qui lui sont si chères…Puis finalement, elle commença à dormir, toujours en murmurant des prénoms. Cette nuit-là, elle fit une nuit complète, comparée aux autres nuits. Il était dans les alentours de 13H00. La jeune fille s’étira doucement, mais se mit brusquement assise quand elle se rendit compte qu’elle ne se souvenait plus de qui se trouvait à Poudlard…Qui étaient ses amis? Qui étaient ses personnes qui étaient comme sa famille? Elle les avait oublier… Elle n’était pas digne d’être leurs amies…Si un jour elle arriverait à retourner à Poudlard, elle restera seule, pour ne pas avoir honte de les avoir oubliés…
Fin du Flash Back

Quand Nina sortit de ce Flash Back, elle se rendit compte qu’elle était agenouillée sur le sol, ses deux mains sur sa tête, les yeux clos. Elle se releva précipitamment, pointant de nouveau sa baguette sur la Gryffondor. Nina la regarda longuement: Oui, elle la connaissait. Elle se souvenait même avoir eu plusieurs souvenirs avec elle… Bon, et mauvais. La jeune fille continua de réfléchir… Elle ne savait pas combien de temps elle prenait, et elle s’en fichait. Si Parvati ouvrait la bouche, Nina pourrait très mal réagir…Puis finalement, après avoir pris son temps, elle savait qui était cette personne. Oui. Tout d’abord, c’est une Gryffondor. Voilà la première chose de laquelle Nina s’est rappelée. Qui dit Gryffondor dit ennemie. Mais si cette Bouffy était son ennemie, pourquoi elle n’est pas partit en la voyant? Nina chercha donc plus loin. Son prénom commençait par un P… C’était un prénom bizarre d’ailleurs. Son nom de famille aussi commence par un P. Nina murmura, sans vraiment sans rendre compte, pensant qu’elle pensait, dans sa tête et non pas tout haut:

« Parvati Patil… »

Une de ses amies. Oui, à présent Nina s’en souvient. Et elle a bien trop honte pour rester avec elle…La jeune fille abaissa lentement sa baguette magique, et les pointa sur ses valises. Elle les fit voleter, et commença à marcher un peu plus loin, en direction de la forêt interdite. Avant de continuer à s’éloigner, Nina s’expliqua. Son ton froid est sec n’était pas bien présent, montrant qu’elle mentait. Mais elle ne pouvait pas… Elle les avait oublié!

« Je ne reste pas avec les Bouffondor. Je préfère encore la solitude. Au revoir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xpiink-dreams.skyrock.com
Parvati Patil
Gryffondor
Gryffondor


Féminin Nombre de messages : 2484
Age : 23
Année : 6ème Année
Amour : Qu'est-ce ?
Passions : S'amuser avec Luna ^_^
Date d'inscription : 08/06/2006

•Perso•
Niveau: 3
♣Message: Quelqu'un aurait vu mon ombre, mon amie de toujours ?
MessageSujet: Re: N[ii]na, the retOur =P   Jeu 8 Mai - 19:06

La jeune Gryffondor observa Nina d'un oeil méfiant et attendit, droite, le corps raidit. Elle n'osait pas vraiment croire ce qu'elle voyait, mais elle devait avouer que ses yeux ne pouvaient la tromper. Se fut avec stupeur qu'elle vit son ancienne ennemie-amie tomber à terre, à genux. Sa crainte s'envola aussitôt, la Gryffondor laissant tomber sa baguette à terre, s'approchant de l'adolescente. A présent elle aussi à genoux -son jeans ne pouvant être en pire état qu'auparavant-, la Rouge § Or n'osa pas toucher Nina. Elle se souvenait très bien de la Serpentarde qui, dans le passé, répugnait que l'on l'approche de trop près quand elle ne se sentait pas bien. Si elle n'avait pas été inquiète, elle aurait soupiré, pensant que Nina avait toujours cette habitude de ne rien manger et d'à peine dormir. A cet instant, elle baissa les yeux, comme fautive, trouvant qu'elle ne valait pas mieux. Oui, mais ce n'était pas la même chose, elle, elle était réveillée par des cauchemars. Elle n'avait jamais compris ce que Nina pouvait ressentir, peut-être ses nuits blanches étaient emplies de visages qui la réveillaient en plein sursaut... Alors que la Gryffondor revenait à la réalité, elle s'aperçut que Nina ne s'était toujours pas redressée. Parvati posa alors sa main sur celle de Nina, ouvrit la bouche pour parler, mais la jeune fille commença à se relever. Lâchant sa main, elle se releva elle aussi et recula d'un pas. Elle ne comprenait pas pourquoi la jeune fille s'était mise à marmonner des paroles inaudibles. On aurait presque dit qu'elle psalmodiait. Elle arqua un sourcil interrogateur, songeant au passé, à toutes ces choses qu'elles avaient vécu toutes les deux. Alors qu'elle plongeait dans ses pensées, la jeune fille dit son prénom et son nom dans un souffle, ce qui intrigua encore plus Parvati.

A sa grande surprise, Nina s'éloigna et lui jeta une réplique cinglante à la figure. En fait, elle n'était pas si cinglante que ça, puisque Parvati ressentait quelque chose qu'elle ne connaissait pas dans la voix de la jeune fille. Parvati se posait des questions, mais en voyant Nina partir, elle courut vers elle et lui barra la route. La Serpentarde était toujours plus grande que la Gryffondor, même si celle-ci vait pris cinq bons centimètres depuis leur dernière rencontre. Cependant, Parvati n'avait plus peur de Nina à présent et de ses faits et gestes. Ses yeux, posés avec vigueur sur ce visage blême, elle ne cilla pas une segonde et n'eut aucun sourire. Pas un tressaillement de joie à la revoir. Superficiellement, Nina semblait ne pas lui avoir manqué pour le moins du monde. Mais au fond d'elle, là où elle sentait quelque chose bttre fort, elle savait qu'elle était heureuse de revoir son ancienne amie. Cependant, elle ne se laisserait plus impressioner par Nina et ses manies, elle se l'était juré. Le silence était omniprésent et le vent souffla. La Gryffondor ne ressentit pas la froideur du vent nocturne et observa d'un oeil perplexe la jeune fille, toujours sans un battement de cils. Elle n'avait pas changé et portait toujours cette cape et cette capuche qu'elle se mettait sur les cheveux. Bien que son visage semblait avoir été figé pendant tout ce temps, ses poings s'étaient serrés, tremblant. Au bout de quelques minutes, ses poings se désserèrent et elle baissa les yeux, à la manière d'une fugitive. Le vent était le seul son qui lui venait aux oreilles. Cette situation était embarrassante, stressante, quand soudain, Parvati s'écria.


- Tu OSES ! Comment OSES-TU faire comme si tu m'avais OUBLIE ! Du jour au lendemain ! ESPECE D'IDIOTE [...]

Ces mots brisèrent le silence, son visage observant celui de Nina. Elle ouvrait et refermait ses poings et criait si fort que les hiboux qui s'étaient posés sur une branche d'arbre proche, s'envolèrent. Habituellement, on aurait pu voir couler des larmes sur le visage de la petite pleurnicheuse de la maison gryffondor, mais cette fois-ci, pas une larme sur les joues, pas une larme dans se syeux. Ils semblaient lancer des éclairs. Elle se mit alors à murmurer, cce changement contrastant, ses poings se dessérant.

- Tu m'as manqué...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina Black
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 3799
Age : 23
Année : 6 ème
Amour : Coeur Fermé.
Passions : Emmerder les Bouffay'
Date d'inscription : 11/06/2006

MessageSujet: Re: N[ii]na, the retOur =P   Ven 9 Mai - 0:35

Nina se fit barrer la route. Alors qu'elle remontait sa baguette magique pour la pointée sur son amie, celle-ci se mit à crier. Nina n'en revint pas... Pour la première fois de sa vie, elle était.. pétrifiée, et non pas par un sort: par la culpabilitée... Oui, elle l'avait oubliée. Oui c'était de sa faute: Si elle ne s'était pas endormie, elle se serrait sûrement rappellée d'elle! Oui Nina s'en veut à mourir... Nina inspecta le comportement de son amie: Elle se contractait, puis se décontractait... Comment fallait-il réagir? Nina ne savait plus... Ses souvenirs étaient brouillés, elle avait peur de se tromper de souvenir, de personne,... Elle préfera donc ne rien faire. Cependant, trois mots foudroillères sont coeur. Trois mots qu'elle n'avait pas entendut depuis un moment. Et d'ailleurs, a t-elle déjà entendu quelqu'un lui dire ça? Elle ne savait pas.. ne savait plus... Le corps de Parvati était totalement détendut, et Nina eu un sursaut: elle allait se jetter dans les bras de Parvati. Mais quelque chose l'en retint... Son mal de coeur? Non, elle était habituée à cette souffrance, non pas mental mais physique. Et puis, c'est de sa faute: elle a arrêté ces médicaments...
Nina remit sa capuche sur sa tête, et baissa la tête. Preuve de faiblesse. Indigne d'être à serpentard. Mais trop d'émotions... Les larmes coulaient sur ses joues, dans le plus grand silence. Pour ne pas le montrer, Nina se tourna, faisant comme si de rien n'était. Cependant, un bruit de pas se fit entendre tout près des deux jeunes filles, dans la forêt interdite. Nina eu juste le temps de sauter sur Parvati pour la sauver d'une attaque: Un centaure venait de lancer un poignard dans la direction de la Gryffondor. Nina l'avait sauvé de peu. Aucune erraflure. De plus, ne pensant pas plus de 40 kilogrammes, la jeune serpentarde n'était pas très lourd. En effet, elle était sur Parvati, alors celle-ci ne devait pas se sentir ettouffé... Nina, toujours sur la rouge et or, la regarda longuement dans les yeux, toujours de petites larmes luisantes dans son regard bleuté. Nina ne savait plus quoi faire: Fondre en larme dans ses bras, ou s'en aller sans rien dire? La première proposition ne ressemblerait pas à Nina. La jeune fille se leva donc rapidemment, dépoussiera sa cape, et continua son chemin, sans adresser un seul regard ou mot à Parvati, ni même l'aider à se relever... C'était le bon choix: Se faire oublier, parce qu'on a oublié...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xpiink-dreams.skyrock.com
Parvati Patil
Gryffondor
Gryffondor


Féminin Nombre de messages : 2484
Age : 23
Année : 6ème Année
Amour : Qu'est-ce ?
Passions : S'amuser avec Luna ^_^
Date d'inscription : 08/06/2006

•Perso•
Niveau: 3
♣Message: Quelqu'un aurait vu mon ombre, mon amie de toujours ?
MessageSujet: Re: N[ii]na, the retOur =P   Lun 12 Mai - 0:15

Parvati foudroyait du regard la descendante de la famille Black. Comment osait-elle ? Faire comme si elle n'existait plus à ses yeux. Elle avait pourtant appris à être calme, à dissimuler sa rage, sa haine. Et pourtant, la colère l'emportait sur tous les sentiments qu'elle éprouvait. Elle s'était jurée de ne plus pleurer quand les personnes ne le méritaient pas, ou quand le moment ou le lieu n'était pas approprié. Fini la période où la Gryffondor pleurait sans relâche dans les bras de ses amies. Fini l'époque de la manipulation. Et le temps avait bel et bien changé. Alors que Parvati s'était forgé un caractère d'acier, impossible à percer ; Nina, quant à elle, semblait être devenue plus émotive et sensible. Alors qu'elle venait d'avouer dans un excès de rage que la Serpentard lui avait manqué, quelque chose de luisant fendit l'air.

Alors qu'elle l'avait vu arriver vers elle, songeant que se serait sa dernière vision, la Rouge § Or fut poussée par la Vert § Argent. L'adolescente remarqua alors qu'il s'agissait d'un poignard, apparemment, jeté par un centaure dans les airs. Peut-être avait-il cru que Ombrage préparait un mauvais coup. Quelque peu déconcertée, la Gryffondor se releva juste après la Serpentard, qui semblait avoir hésité entre lui tendre la main et la laisser à terre; Cette dernière semblait avoir choisi la seconge solution. Alors qu'elle prenait la fuite, Parvati la rattrappa de nouveau. Nina semblait avoir totalement perdu l'esprit, ou la mémoire, ou peut-être les deux. Bien que la jeune fille était plus légère qu'elle, elle était plus grande et Parvati put remarquer des larmes briller sur les joues de la jeune fille. Son envie de gifler celle-ci s'apaisa, et elle fit donc calmement tomber la capuche de Nina vers l'arrière et l'observa. Cette fois-ci, l'inquiétude et la confusion régnaient dans le regard de la jeune Indienne. Elle lui demanda alors, totalement déconcertée, la voix plus basse, plus calme et douce.


- Nina. Parle-moi. Pourquoi n'étais-tu pas là pendant tout ce temps ? Que s'est-il passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina Black
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 3799
Age : 23
Année : 6 ème
Amour : Coeur Fermé.
Passions : Emmerder les Bouffay'
Date d'inscription : 11/06/2006

MessageSujet: Re: N[ii]na, the retOur =P   Lun 12 Mai - 0:37

Nina continua son chemin. Elle voulait que son amie la rattrape, mais d’un autre côté, non. Elle ne voulait pas la blessée. Protégé les êtres qui lui sont chères, Nina l’a toujours fait, et elle a toujours rater. La fuite semble donc pour elle une bonne solution. Ne pas faire face à ses problèmes et avancer sur son chemin, sans se retourner, seule. Si elle tombe, personne ne serra là pour la rattraper, mais tout ce que veux Nina, c’est le bonheur de ses amis. Rien ne compte plus que de voir ses amis rire, ou même sourire. Ca la rend heureuse. Cependant, la Rouge et Or la rattrapa. Elle se mit face à Nina, et resta quelques secondes immobiles. Puis elle posa sa main sur la capuche de la serpentarde, et l’enleva. La jeune adolescente hais qu’on touche à sa capuche. Mais elle se sentait impuissante…Comme si la tendresse prenait le dessus. La tendresse? Non, elle devait juste être malade. Oui, c’est ça, une grave maladie. Ou un rêve.

« Ecoutes, je… »

Aucune capuche. Son chaton. Ses amis oubliés. Ses parents adoptifs. Des coups. Des pleurs. Des moments de solitude. Aucune possibilité d’exercer la magie. Un coup de couteau. Puis deux. Du sang. Des cris; Et encore bien d’autres choses régnaient dans l’esprit de la jeune fille. Tout cela était flou. Elle ne savait plus quoi dire. Plus quoi faire…Elle voulait de nouveau fuir. Mais elle avait à présent compris que ça ne servait à rien. Parvati la suivrait, où qu’elle aille. Elle savait que la Bouffy était têtue. Beaucoup moins que la jeune Nina elle-même, mais pas mal têtue quand même. Et puis, Nina n’a plus la force de vaincre…Elle veut devenir majeur, trouvé un appartement et vivre sa vie comme elle l’entend. Seule, ou accompagnée.
Après cet instant de rêverie, Nina revint à la réalité. Parvati attendait une réponse à sa question. Que fallait-il répondre? La vérité, ou un simple mensonge? Il paraît que plus le mensonge est gros, mieux il passe. Nina a appris que finalement, c’est plus il est petit plus il passe sans que son interlocuteur ne se doute de quoi que ce soit. Elle réfléchit pendant plusieurs bonnes secondes à la recherche d’une réponse fiable, et que Parvati pouvait croire. Ca y’est, elle avait trouvé. Nina ne savait pas si son mensonge allait passé, mais elle tenta le tout pour le tout. Elle regarda Parvati droit dans les yeux et lui dit d’un ton ferme et doux à la fois, sans faire trembler sa voix pour qu’aucun soupçon ne puisse exister…

« Tu sais, j’avais quelques petits problèmes de cœur auparavant. Et bien on m’a soigné d’urgence. Maintenant je vais mieux. Voilà ce qu’il s’est passé. »

Elle n’est pas du tout aller à l’hôpital St Mangouste. Elle n’a encore moins soigné ses problèmes de cœur. Et il va tout sauf merveilleusement bien… Mais comment Parvati pouvait-elle savoir, si Nina ne montrait aucune preuve de faiblesse durant son séjour à Poudlard? A présent, pour cacher la vérité, il fallait se montrer distant. Elle a peut-être besoin de dire tout ce qu’elle a vécu, mais elle ne peut pas. Ce n’est pas son mode de vie. Et puis, qui s’intéresserait à sa vie monotone et triste? Personne…Alors dans ce monde, même si il est magique, le silence est roi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xpiink-dreams.skyrock.com
Parvati Patil
Gryffondor
Gryffondor


Féminin Nombre de messages : 2484
Age : 23
Année : 6ème Année
Amour : Qu'est-ce ?
Passions : S'amuser avec Luna ^_^
Date d'inscription : 08/06/2006

•Perso•
Niveau: 3
♣Message: Quelqu'un aurait vu mon ombre, mon amie de toujours ?
MessageSujet: Re: N[ii]na, the retOur =P   Lun 19 Mai - 19:50

Alors que Nina semblait désespérer totalement, comme perdue devant cette situation qui la dépassait, elle prit un air quelque peu songeur qui interpela la Rouge § Or. Cette dernière arqua un sourcil, signe chez elle d'une méfiance, presque paranoïaque. Elle attendit patiemment que Nina lui réponde, ses cheveux volant derrière elle à cause du vent. Pendant un instant, elle songea à sa vie passée, qui n'avait pas été d'un franc succès, mais au moins acceptable. Mais après tout, elle était bien mieux, ici, à attendre les histoires de Nina et à songer aux siennes, bien lointaines. La Serpentard se mit donc à parler d'une voix assurée, ni de trop, ni pas assez. Ele lui raconta alors que se sproblèmes de santé s'étaient arrangés et qu'elle n'avait donc plus son handicap en conclusion.

Ce changement de comportement soudain l'intrigua, mais peut-être était-ce aussi la fatique ? Parvati esquissa alors un sourire qui signifiait tout pour ceux qui la connaissaient. Un sourire franc, joyeux et plein de joie de vivre. Elle prit Nina dans ses bras, l'enlaça pendant quelques secondes et relâcha son étreinte. Parvati, aveugle ? Naïve ? Elle ne l'était plus autant, simplement, elle avait renoncé à réclamer de plus amples explications, et elle avait une certitude soudain -bien que fausse- que Nina avait cessé de mentir. D'un air joyeux, elle scruta de nouveaule visage de Nina, ses yeux bleus étincelants à la lumière de la pleine lunne. La Pleine Lune... Tant de souvenirs, mais si peut l'envie d'en parler tout à coup. La jeune Indienne se dirigea vers un rocher sur lequel elle s'assit et fit signe à Nina de la rejoindre. Bien qu'elle ignorait que Nina avait tout oublié, elle, elle n'avait pas oublié l'amitié qu'elle avait pour cette jeune fille au teint légèrement pâle. Cette vision de l'adolescente la fit penser à une autre personne. Elle lui demanda donc, tapotant sa baguette magique sur sa main droite, faisant jaillir quelques étincelles rouges et or.


- Dis Nina, tu as des nouvelles de Fashia ?



[Excuse-moi, j'avais pas beaucoup d'inspi pour ce post, j'en aurai plus par la suite. Hey, c'est mon 4 000ème message !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: N[ii]na, the retOur =P   Aujourd'hui à 7:58

Revenir en haut Aller en bas
 
N[ii]na, the retOur =P
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LMDP  :: OUTDOOR :: le lac noir-
Sauter vers: