AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une fille au masculin ,, un garçon . . . [ PV Ewin ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sandra M. Blackmind
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 334
Age : 24
Année : 6eme Année .
Amour : Ne me parlez plus d'amour, je fais des plaques rouges..
Passions : Plus aucune passion, pour l'instant.
Date d'inscription : 29/08/2007

•Perso•
Niveau: 1
♣Message: REPREND SANDRA. TOPICS OFF ♥
MessageSujet: Une fille au masculin ,, un garçon . . . [ PV Ewin ]   Lun 5 Mai - 10:24

I Hope You Understand .
It's too hard . Too Late .
I can't . . . I Die .




{ * Un pareil brouhaha l'aurait énervée un autre jour, une autre fois. Mais aujourd'hui, Sandra laissait passer tout autour d'elle. Tout se qui d'habitude l'aurait poussé à crier, à hurler, à frapper. Assise sur le banc des Serpentards, entre Mariana son pot de colle & un son meilleur ami, Sandra pointait son regard sur son assiette ; des endives. Rien de plus horrible. Sandra respira un bon coup & leva enfin son regard, droit devant elle. La fourchette dans la main droite & le couteau dans la main gauche, le regard meutrier, certains pensait qu'elle allait commettre une chose horrible. Loin de là son idée. D'ailleurs, à ce moment là, elle ne pensait à rien. Seulement, son regard s'était posé sur une tête brune de la table des Gryffondors. Harry Potter. La jeune verte & argent respira un bon coup encore une fois & changea son regard de direction. Simon Carter, Serdaigle de son année. & encore une fois, notre jeune Blackmind soupira. Comment avait-elle pu faire amie-ami avecce Serdaigle ? Il est vrai qu'il n'était pas méchant, mais le peu de temps qu'ils se voyaient, on aurait pu croire que c'était les meilleurs amis du monde. De grands sourirs, de grands gestes, & de la courtoisie à foison. Le total opposé de Sandra.

après avoir longtemps regardé son endive dans son assiette d'or, la jeune verte & argent fit glisser ce légume répugnant dans le fond de son gosier. Mais à, catastrophe. le gout horrible des endives vint lui chatouiller les papilles. Tout remonta au nez, & la jeune femme cru qu'elle allait vomir sur plce, là, devant tout le monde. C'est pourquoi elle plaqua sa main contre sa bouche, & ferma ses yeux. A plusieurs reprises, Sandra avala sa salive, mais rien n'y faisiat ; il fallait qu'elle se rende aux toillettes. & le plus vite possible. Elle se leva, regarda son meilleur ami qui ne comprenait rien. Il se leva donc lui aussi, posa une main sur le dos de la Serpentard & ils sortirent tout les deux de la grande salle, sous le regards de quelques filles de Serdaigles qui essayaient, comme à leur habitude, de trouver ce qui clochait chez Sandra. Arrivés devant la grande porte, son meilleur ami décida de rester avec elle quoi qu'elle avait. Ils montèrent alors 6 étages, histoire de se retrouver dans les toilettes des garçons. De ce fait, son meilleur ami pouvait rester près d'elle. Là, Sandra se dirigea vers une des cabines, ferma la porte derrière elle, & cracha se que contenait sa bouche. Sans même prévenir, un flot de bile coula de sa bouche, & la fit tirer au coeur. Sandra vomissait. Son meilleur ami était resté devant ls miroirs. Quand Sandra ressortit, ce n'étaitpas son meilleur ami qui était là, mais Ewin Brewenn, un ami qu'elle respectait profondemment, et sur lequel, un jour, elle avait eu le bégun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ewin Brewen
Serpentard
Serpentard


Masculin Nombre de messages : 395
Age : 27
Année : 5ème Année
Amour : Pénélope ♥
Date d'inscription : 06/10/2007

•Perso•
Niveau: 3
♣Message:
MessageSujet: Re: Une fille au masculin ,, un garçon . . . [ PV Ewin ]   Lun 5 Mai - 19:52

Maxime « Hey Brewen ! », fit le garçon en tapant à la porte du dortoir.
Ewin « Ta bouche, Folkov ! »

    Un Serpentard aux cheveux très sombres et aux cheveux arrangés sortit du dortoir en poussant la porte brusquement. Son ami la prit en pleine poire et franchement ... Son nez n’y ressemblait pas (à une poire), je dois dire que ... C’était plus une patate en sang qu’autre chose.

    Maxime « Aaaah ! Par la barbe de Merlin et la culotte d’Ygerne ! Puisse le démon te pourrir la vie sale... »
    Ewin « Balances tes malédictions de chrétien ailleurs que sur moi. Si tu me réveille le matin, tu sais quoi te prendre en pleine face. Je pensais que t’avais l’habitude ! »

    Étant son seul camarade, Maxime Folkov pardonna l’acte d’Ewin petit à petit. Les deux garçons descendirent jusqu’à la salle commune avant la première heure de cours. Décidément, personne n’était du matin... Il y avait quelques Serpentard d’assis devant le feu de cheminée, à se parler à voix basse histoire d’éviter de s'énerver trop vite. Et puis, un garçon bondit d’un coin et alla saluer les deux garçons qui sortaient de l’ombre de l’escalier humide. C’était Gabriel qui, apparemment, n’avait pas eu le temps de se regarder dans un glace et cela tira un sourire à Ewin ainsi qu’un éclat de rires pour Max. Tous trois sortirent de la salle des verts et argents pour se rendre à leur premier cours de la matinée: Sortilèges. suivit de métamorphose et pour finir, vol sur balais. Tout le monde s’en tirait à peu près, seulement d’un coup, leur matinée bascula avec les péripéties amenées par Gabriel. Ewin et Maxime étaient en train d’attendre leur tour, balais en mains, à faire la queue derrière le groupe d’élèves lorsque le Serpentard aux cheveux sombres posa son regard sur son meilleur ami Gab’ ... Que faisait-il avec cette fille de leur maison ? Elle avait les cheveux rouges vermillons, raides et longs. De plus, ses yeux très clairs rappela son identité à Ewin. Elle s’appelait Kate Rozen. Le garçon afficha un nouveau sourire lorsqu’il vit son ami revenir à eux cependant ... Lui n’avait pas l’air d’avoir la forme.

    Ewin « Tu faisais quoi ? »
    Gabriel « Une sculpture »
    Maxime « Quel sarcasme ! », se moqua-t-il.
    Ewin « Explique-toi, t’as tenté quelque chose ? », demanda le jeune homme en passant son bras dans le dos de Gabriel.
    Gabriel « Ouais ... Et bêtement ! Comme dirait le jardinier, j’me suis prit un sacré râteau ... »
    Maxime « Ah ! Bien fait ! » se moqua le Serpentard.

    Gabriel se libéra de son meilleur ami, serra les poings et alla cogner le visage de Maxime. Celui-ci se plia en deux et mettant son visage dans ses mains ... Ou plutôt ses mains sur son visage. Ewin fronça les sourcils. Jamais il ne pardonnera la réflexion de l’adolescent. Certes, il en avait prit plein à la figure malgré tout mais tout de même, là n’était pas la raison pour faire une remarque aussi blessante ! Quoi de plus terrible d’enfoncer une personne encore plus profond. Le professeur envoya ses élèves déjeuner et courut en direction de Maxime. Peu après, la cloche sonna et mine de rien, les deux autres élèves rejoignirent le château. Au cours du festin dans la grande salle, Ewin avala avec difficulté son endive alors que Gabriel ne s’en donna pas la peine, il n’avait tout simplement pas touché à ses couverts ! Alors, juste avant de manger quelques fruits histoire de faire passer l’affreux légume acide et au goût infect, les deux jeunes gens quittèrent la salle. Ewin n’ayant pas de destination principale, il s’occupa de suivre son ami qui montait aux toilettes. Certainement pas pour vomir vu qu’il n’avait rien mangé, peut-être juste pour frapper un grand coup dans une porte afin de se calmer sans que personne ne vienne le déranger. Juste avant d’entrer, un autre gars de leur de maison passa sous leur nez, Ewin le laissa passer et échangea un regard interrogateur envers son ami ... Pourquoi cet élève était-il partit si vite ? Enfin, Gab’ poussa la porte et entra ni vu ni connu dans la pièce lorsqu’il entendit des vomissements ... Ce qui tira à lui seul une grimace. Non pas qu’Ewin avait eu l’habitude d’entendre ses bruits nauséabonds mais que cela lui paraissait naturel et en être dégoûté ne faisait pas partie de lui. Alors, son meilleur ami se rapprocha , posa sa main sur son épaule et dit au jeune brun qu’il s’excusait et qu’il voulait s’en aller. Le cinquième année n’eut pas le temps de riposter pour lui dire de rester que Gab’ avait déjà fuit la salle d’eau. L’adolescent à présent seul, hocha la tête avec un sourire en coin, signe qui voulait dire “ n’importe quoi “. Ewin tourna doucement la tête et son regard sombre perça celui d’une élève de sa maison qu’il connaissait depuis longtemps et qu’il adorait, Sandra Blackmind. Le Serpentard lui adressa un large sourire et se rapprocha pour la serrer délicatement dans ses bras. Il ne voulait pas la ballotter histoire qu’elle soit encore plus malade, il voulait juste lui prouver qu’elle lui avait manqué.


Ewin « Je t’ai entendu ... Est-ce que tu te sent mieux ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandra M. Blackmind
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 334
Age : 24
Année : 6eme Année .
Amour : Ne me parlez plus d'amour, je fais des plaques rouges..
Passions : Plus aucune passion, pour l'instant.
Date d'inscription : 29/08/2007

•Perso•
Niveau: 1
♣Message: REPREND SANDRA. TOPICS OFF ♥
MessageSujet: Re: Une fille au masculin ,, un garçon . . . [ PV Ewin ]   Mer 7 Mai - 22:22

{ * L'étreinte d'Ewin la surprena tout d'abord. Sa première impression fut ,, Peut-être m'as t-il pardonnée " . Pardonnée ? Mais qu'avait-elle fait pour se faire pardonner ? Elle était tout bêtement tombée sous le charme de son jeune ami alors que chaquns d'eux ne pouvaient se le permettre . Elle lui avait avoué, certes, mais au fond, la sensation qu'elle ressentait lorsqu'elle apperçevait son ami avant avait disparue. Tant mieux. & puis, Sandra avait eu peur de sa réaction. Mais tout s'était bien passé. Apè cette sensation d'étonnement, Sandra se sentit bien, au chaud & en protection. Elle ferma les yeux, respira un bon coup, puis fut prise d'un hoquet. Confuse, elle se retira lentement & plaqua une fois encore sa main devant sa bouche. Là, elle murmura une phrase inaudible plusieurs fois. C'est en devançant Ewin qu'elle lui expliqua que cette phrase était magique & qu'elle arrêtait le hoquet instantanement. Par miracle donc, Sandra n'avait plus de petits problèmes de respiration. Elle souria enfin à son ami. Un des plus chèr. Une personne sur qui elle ocntaint le plus au monde, en qui elle avait beaucoup de confiance & une personne dont elle connaissait le passé, le présent et le futur .

Snake - « Je t’ai entendu ... Est-ce que tu te sent mieux ? »
Drug - « Tout vas bien Ew', merci de t'en soucier . »

la jeune verte & argent arpenta un sourire calme & seraint à souhaits. C'est en attente d'une réaction quelquonque chez son ami qu'elle s'apperçut seulement qu'elle était dans les toilettes masculines. Encore plus confuse qu'avant, Sandra recula un peu, fit valser son regard de gauche à droite & de droite à gauche. C'était tout simplement les mêmes toilettes que celles des filles. Froide. Lumineuse. Pleine de secrets surment & mouillée. Slythrin Girl souria un son chèr ami. Elle s'avança vers lui de se qu'elle s'était reculée & rigola un moment. Elle venait de se rendre compte que la scène qui se passait tout de suite lui aurait certainement plus il ya de cela quelques semaines. Etre dans les toilette des garçons avec Ewin ou Alx était un de ses plus grands rêves. C'est pourquoi elle le serra dans ses bras, puis, en leva la tête ( Ewin était plus grand qu'elle ) elle lança, comme ivre :

Drug - Comment vas ta Ravenclaw Ew' ?

H.J : j'vais te dire sincèrement j'ai honte de se Rp =X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ewin Brewen
Serpentard
Serpentard


Masculin Nombre de messages : 395
Age : 27
Année : 5ème Année
Amour : Pénélope ♥
Date d'inscription : 06/10/2007

•Perso•
Niveau: 3
♣Message:
MessageSujet: Re: Une fille au masculin ,, un garçon . . . [ PV Ewin ]   Jeu 8 Mai - 16:30

Sandra « Tout vas bien Ew', merci de t'en soucier . »
Ewin « Je l’espère ... Ne me remercie pas, c'est normal ! »

    Le garçon avait esquissé un bête sourire en coin lorsque Sandra se dégagea de ses bras. Puis, elle parût soudainement très étonnée ... Pour quelles raisons ? À vrai dire, Ewin voyait son amie avec une certaine honte dans les yeux. C’est alors que tout s’éclaircit dans sa tête lorsqu’il se rappela d’où il venait et où il se trouvait à présent. Les toilettes des hommes, cela avait peut-être choqué la jeune élève pourtant, le Serpentard ne voyait pas du tout où était le mal dans l’histoire. Certes, ce n’était pas des toilettes pour femme et alors ? Peut-être qu’ici, moins de filles osaient s'aventurer mais dans leurs toilettes, les garçon y entraient sans problèmes. D’ailleurs, ce n’était pas lors de la deuxième année d’Harry Potter que ce même élève et son camarade Ronald Weasley s’étaient installés en compagnie de Miss Hermione Granger pour préparer du polynectar dans les toilettes des femmes ? Rien de bien grave aux yeux de Brewen. Après tout, il croisa les bras et émit un léger rire en voyant l’embarra de Sandra.

    Ewin « Vu le nombre d'élèves qui viennent ici ... Je ne vois pas pourquoi tu apparais comme une personne mal à l’aise ! Tu n’as pas à te sentir “ intrus “ parce que tu n’es pas la première à te tromper ! »

    Appartement, la jeune fille commençait à se calmer et à se rendre compte que ce n’était pas très important. Alors, elle retourna au creux de ses bras, là où Ewin l’accueilla sans controverse. Le cinquième année ne se priva pas de bercer l’élève de sa maison. C’est alors qu’une question perça le silence qui régnait entre les deux êtres.

    Sandra « Comment vas ta Ravenclaw Ew' ? »
    Ewin « Très bien, je la voit régulièrement et de jours en jours, la tension du secret sur nos vies s’éclaircit ... Au début, nous avons eut quelques soucis dont un qui prend une place magistral ... Le besoin de se connaître suffisamment pour pouvoir s’aimer correctement. Finalement, tout va bien malgré nos “ aventures “ si je peux me permettre d’appeler cela ainsi. Je parle de nous et je ne fais pas allusion à toi ! Comment va ta relation entre toi et Alx ? »

    Ewin regardait Sandra dans les yeux pour éviter de lui cacher quoi que ce soit. Il n’aimait pas se mêler de la vie privée des gens, même de ses amis cependant, la Serpentard occupait une énorme place dans sa vie et le jour où elle lui avait avoué ce qu’elle ressentait pour lui, le cinquième année avait répondu tel un égoïste ... Lui qui, à cette époque n’avait un coeur que pour Jill. Ah ! Cette si belle Serdaigle devenue peste. Le jour où la Serpentard lui avait ouvert son coeur et offert ses sentiments, il ne l'oubliera jamais ... Si bien qu’il avait rougit de bonheur et hésité à répondre “ oui “, seulement il savait qu’il serait trop absent dans leur relation. Il n’aurait eu d’yeux que pour Jill et Sandra l’aurait remarqué. Il voulait rester son ami, être son confident. D’ailleurs, à cet instant, il pensa à ce qu’il voulait lui dire depuis longtemps. Il remontra sa main dans les cheveux de l’élève pour les caresser entre ses doigts.

    Ewin « Même si j’étais un bon à rien de rêveur avant de rencontrer Penny qui m’a ouvert les yeux et m’a fait accepter la vision de la réalité et non pas celle du rêve, je voulais te dire que si un jour tu as des ennuis, que tu dois parler pour te sentir plus à l’aise, que tu as besoin d’une personne capable de sécher tes larmes et de t’écouter pour t’aider ... Je suis là pour toi et le serais toujours »

    [ Tu as raison de ne pas poster grand chose, même si tu n’en a pas conscience, tu gardes des idées pour plus tard. Dis-toi que j’suis un peu con parce que j’balance tout dans les trois premier posts et après, je sèche royal ! xD ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Carter
Serdaigle [Admin]
Serdaigle [Admin]


Masculin Nombre de messages : 559
Age : 26
Année : 5 ème année
Date d'inscription : 28/12/2007

•Perso•
Niveau: 3
♣Message:
MessageSujet: Re: Une fille au masculin ,, un garçon . . . [ PV Ewin ]   Dim 18 Mai - 13:35



{ Yesterday,
All my troubles seemed so far away. *


    Mon cher Simon,

    Je sais. C'est la troisième lettre que je t'envoies. Tu souhaiterais sûrement me répondre, mais ce n'est pas le moment. Comme je te disais dans ma dernière lettre, ils ne l'ont pas retrouvés. J'ai peur, si tu savais, j'aimerais tellement que tu sois près de moi. Ton odeur, tes sourires, ta voix, tout me manque. Mes problèmes ne peuvent être résolus que si on m'aide. J'ai besoin de toi, et de tes étreintes. Si tu savais comme je t'aime, je t'aime tant. Ça en devient obsessionnel, je ne me défit pas de l'idée de pouvoir t'avoir près de moi. Pourquoi la vie m'accable de fléaux ? Quand elle me sourira ? Simon, je suis folle de toi. Je ne reste en vie parce que la simple idée qu'un jour nos chemins se croisent m'emplisse d'un espoir qu'aucun pourra me retirer. Mon cœur souffre, il te demande, d'une force incroyable. Je veux courir dans les champs de blé, lors du coucher de soleil, me serrer contre toi, pouvoir te gratifier de l'amour qui me ronge les pensées. Les médecins disent que je risque d'être amputée de mon bras droit, celui avec lequel j'écris en ce moment. Pour moi, je ne suis pas malade, si ce n'est simplement de toi. Mon cœur accompagne cette lettre, avec mille et un baisers, que j'espère nous partagerons un jour ensemble.


    Anonyme.




Des larmes perlaient le visage de Simon. Qui était cette jeune fille, dont la détresse lui fendait le cœur ? Elle le connaissait, puisqu'elle mentionnait son odeur, ses sourires, ou alors elle serait totalement mythomane. Mais sa vie, si bouleversante, ne faisait pas envisager à Simon cette option. Comme une fatalité, l'histoire de cette lettre sans auteur lui donne un sentiment de rébellion face à une vie dure et sans pitié. Allait-elle continuer à lui envoyer des lettres après cette soit-disant opération ? Il n'en savait rien. Le garçon avait l'impression d'être dans un roman à l'eau de rose, où le dénouement tragique s'approchait. Il plia la lettre comme il l'avait dépliée si brusquement puis la rangea dans la poche arrière de son pantalon. Un passage dans les toilettes s'imposait. Simon avait besoin de se rafraîchir le visage. L'eau froide qui coulerait sur ses joues roses lui feront peut-être reprendre ses esprits.


Il prît ses chaussures d'une main qu'il enfila sans prendre la peine de retirer les lacets, sa veste chaude sur les épaules et ses cheveux légèrement ébouriffés, il rejoignit la tour. Le Serdaigle dut descendre plusieurs étages à vive allure. Les élèves affluaient en abondance dans tous les recoins de Poudlard, après un déjeuner. Sixième étage, terminus.


Le jeune garçon poussa la porte, et put voir deux personnes discuter, dont une jeune fille. Tiens donc. Et il lui rappela légèrement quelque chose. Il baissa la tête, et rejoignit les lavabos. Il tourna le robinet qui fit grincer la tuyauterie. De l'eau limpide s'écoula. Simon rapprocha ses mains et déversa quelques giclées sur son visage attaqué par les larmes. D'un revers de manche il essuya son visage et ferma le robinet, puis tourna les talons. Sans regarder les personnes (3 ?) dans les toilettes des garçons, il s'apprêta à pousser la porte et à rejoindre la salle commune. Mais il ne sentit pas la lettre glisser de sa poche, et dans sa chute, elle s'ouvrit, ne demandant qu'à être lue. Abandonnant l'idée de remonter les plusieurs étages, Simon s'avança vers les carreaux d'une large fenêtre qui donnait vers le lac plongé sous un flot de pluie soudain. Le cœur encore lourd, il restait là, attendre que le temps passe.



[Incruste, pour relancer le rp ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandra M. Blackmind
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 334
Age : 24
Année : 6eme Année .
Amour : Ne me parlez plus d'amour, je fais des plaques rouges..
Passions : Plus aucune passion, pour l'instant.
Date d'inscription : 29/08/2007

•Perso•
Niveau: 1
♣Message: REPREND SANDRA. TOPICS OFF ♥
MessageSujet: Re: Une fille au masculin ,, un garçon . . . [ PV Ewin ]   Jeu 22 Mai - 19:10

Snake - « Très bien, je la voit régulièrement et de jours en jours, la tension du secret sur nos vies s’éclaircit ... Au début, nous avons eut quelques soucis dont un qui prend une place magistral ... Le besoin de se connaître suffisamment pour pouvoir s’aimer correctement. Finalement, tout va bien malgré nos “ aventures “ si je peux me permettre d’appeler cela ainsi. Je parle de nous et je ne fais pas allusion à toi ! Comment va ta relation entre toi et Alx ? »

{ * Le long du court récit de son jeune ami, Sandra était restée dans son étreinte. Elle se perçut même fermer les yeux à un moment. Etonnée, elle les rouvrit, & le mot Alx résonna à ses oreilles. La dernière lettre de se mot finit par bourdonner dans son oreille, comme une guepe frurieuse ou peut-être bien appeurée. Là, Sandra perdit son sourire quasi enfantin. La pensée d'Alx la fit frissonner & la rendit triste. Triste à en pleurer. Mais pleurer devant Ewin ? C'était comme perdre des ailes en plein vol ; c'était radical & ça f'sait mal. Alors Sandra se contenta de serrer un peu plus fort son étreinte & de ravaler ses sanglots. La verte & argent mordit sa lèvre inférieure, puis fendit son visage d'un sourire qui se voulait joyeux. Elle recula son visage de l'épaule de son ami & permit un face à face digne de catcheurs. Là, elle put contempler encore mieux Ew'. C'était un garçon vraiment très mignon ; brun, les cheveux mis-longs, les yeux indescriptibles & l'expression impassible. Un garçon qui avait du cran. Un garçon qui n'avait peur de rien & qui serait toujours là pour elle, lui lança-t-il.

Snake - « Même si j’étais un bon à rien de rêveur avant de rencontrer Penny qui m’a ouvert les yeux et m’a fait accepter la vision de la réalité et non pas celle du rêve, je voulais te dire que si un jour tu as des ennuis, que tu dois parler pour te sentir plus à l’aise, que tu as besoin d’une personne capable de sécher tes larmes et de t’écouter pour t’aider ... Je suis là pour toi et le serais toujours »

Peut-être était-ce le moment de parler à quelqu'un de ce qu'il se passait entre elle & Alexandre. Mais la jeune verte & argent hésita tout de même. Il est vrai qu'Alx n'allait pas bien en se moment et ce, depuis un p'tit bout de temps. Sandra resta quelques peu figée sur place, le regard trouble. Elle posa une main frêle sur ses lèvres fines couleur sang, & le fait de cligner de yeux, fit perler une larme salée sur sa joue laiteuse. Mais elle se resaisit au même instant, fixa Ewin et fit le vide dans ses pensées. Elle essayait de construire une phrase qui aurait du sens, qui serait donc compréhensible & qui pourrait tout résumer. Mais c'était tellement dûr.. Pendant quelques secondes, elle fixa le sol. C'est fou comm un vieux carlega peut-être interressant dans certaines situations. Puis, après un instant qui lui avait parut une éternité, elle lacha d'une voix faible.

Drug - « Ca va pas en se moment avec Alexandre »

Stop. Il y avait effectivement problème là. Sandra avait appelé son petit ami Alexandre & non Alx. C'était déjà une preuve de recul & q'il y avait bien quelque chose qui clochait. & puis, elle voulait pas non plus en dire trop, car, connaissant Ewin qui conaissait très bien Alexandre, il pourrait réagir mal & aller secouer les puces du petit ami à la Verte & Argent. Alors elle continua, perdue dans son propre élant de paroles.

Drug - « Ewin il faut que tu l'aides ! Il ne mange plus ! Tout se qu'il met dans sa bouche, il court le vomir ! J'ai l'impression qu'il est en train de mourrir lentement, il ne réagit pas ! C'est atroce je me sens mal ! Je ne sais pas quoi faire.. »

Puis, après une courte pose qui fut d'un silence lourd.

Drug - « Et je deviens pareille que lui à présent. »

Dans son flot de paroles, elle n'avait même pas vue un jeune homme rentrer puis ressortir ( ? ). Une feuille chiffonée était tombée de sa poche arrière. Intriguée, Sandra, comme toute personne sensée, sapprocha du bout de papier.

Citation :
Mon cher Simon,

Je sais. C'est la troisième lettre que je t'envoies. Tu souhaiterais sûrement me répondre, mais ce n'est pas le moment. Comme je te disais dans ma dernière lettre, ils ne l'ont pas retrouvés. J'ai peur, si tu savais, j'aimerais tellement que tu sois près de moi. Ton odeur, tes sourires, ta voix, tout me manque. Mes problèmes ne peuvent être résolus que si on m'aide. J'ai besoin de toi, et de tes étreintes. Si tu savais comme je t'aime, je t'aime tant. Ça en devient obsessionnel, je ne me défit pas de l'idée de pouvoir t'avoir près de moi. Pourquoi la vie m'accable de fléaux ? Quand elle me sourira ? Simon, je suis folle de toi. Je ne reste en vie parce que la simple idée qu'un jour nos chemins se croisent m'emplisse d'un espoir qu'aucun pourra me retirer. Mon cœur souffre, il te demande, d'une force incroyable. Je veux courir dans les champs de blé, lors du coucher de soleil, me serrer contre toi, pouvoir te gratifier de l'amour qui me ronge les pensées. Les médecins disent que je risque d'être amputée de mon bras droit, celui avec lequel j'écris en ce moment. Pour moi, je ne suis pas malade, si ce n'est simplement de toi. Mon cœur accompagne cette lettre, avec mille et un baisers, que j'espère nous partagerons un jour ensemble.



Anonyme.

Au dessus d'elle Ewin lisait lentement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une fille au masculin ,, un garçon . . . [ PV Ewin ]   Aujourd'hui à 15:40

Revenir en haut Aller en bas
 
Une fille au masculin ,, un garçon . . . [ PV Ewin ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (mulan) + une fille au masculin, un garçon au féminin.
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» GRACE WENDY NOLAN - Une fille vaut bien mieux que vingt garçons.
» Les garçons des mangas(Sujet réservé aux filles et Baptiste)
» Relooker sa fille en 10 leçons [PV Corann]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LMDP  :: 7, 6, 5, 4th FLOORS :: • 6) toilettes des garçons-
Sauter vers: