AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aileen I. Henderson [S E R D.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Aileen I. Henderson [S E R D.]   Lun 14 Avr - 22:34

Aileen « Ellie » Inge Henderson


    31 Août 1990, 8h30 – Dundee, Ecosse

    Campée face au miroir de la salle de bain, Aileen Inge Henderson tirait depuis maintenant deux bonnes minutes sur son élastique afin de finir d’attacher ses longs cheveux blonds en une haute queue de cheval. Les sourcils froncés sous la concentration, elle fit passer ses cheveux à travers l'élastique. Enfin, elle avait réussi ! Lâchant l’élastique, Aileen leva les bras en un signe de victoire. Puis, approchant son visage du miroir, elle essaya de comprendre ce qui la rendait « sorcière ». Du haut de ses onze ans, elle croyait encore naïvement que cette particularité se dénotait physiquement. Le teint laiteux s’accordant parfaitement à sa couleur de cheveux, deux yeux noisettes et rieurs, le nez droit (bien qu’elle-même le trouvait légèrement trop long), une bouche qu’elle aurait qualifiée de normale et, enfin, un menton qui allongeait son visage et la faisait paraître pour ce qu’elle était : mince, trop au goût de ses parents. Non, rien, absolument rien dans ce physique banal ne laissait penser qu’elle était une sorcière. Et pourtant qu’elle n’avait pas été sa surprise lorsqu’elle avait reçu quelques mois plus tôt la lettre de Poudlard !

    ¤ Flash-back ¤


    La sonnette retentit dans toute la maison. Jetant un œil à la montre qu’elle avait reçu pour ses onze ans, le 17 septembre 1989 soit 9 mois et quelques jours plus tôt, le jeune fille se demanda qui à 11h32 du matin pouvait bien rendre visite à la famille Henderson. Et elle était seule à la maison en plus de ça ! Tout en soupirant (Deuxième jour de vacances et, déjà, on vient me déranger ?!), elle posa son livre sur le lit, qu’elle aurait dû faire une heure et demi plus tôt ; puis sortit de sa chambre. Elle dévala les escaliers en colimaçon qui arrivait exactement face à la porte d’entrée ; elle était à trois pas de la lourde porte de bois lorsque la sonnette retentit une nouvelle fois. Retenant vaguement un soupir exaspéré, la blondinette ouvrit la porte derrière laquelle attendait impatiemment le facteur, un vieux bonhomme à la bedaine proéminente et aux moustaches d’une taille…respectable, dirons-nous…

    LE FACTEUR « Salut fillette ! Tes parents sont là ? »
    AILEEN « Oh, non, désolée. Il y a un colis ? »
    « Non, non. Je venais juste remettre le courrier ! »


    Levant un sourcil surpris, Aileen fit remarquer au facteur qu’ils avaient une boîte aux lettres située cinq mètres derrière lui, à côté du portail. Le vieil homme haussa les épaules, lui fourra dans les mains les quelques malheureuses publicité qu’il devait leur remettre et s’éloigna en grommelant que « cette petite impertinente aurait bien besoin d’éducation ». La jeune fille retourna à l’intérieur et jeta négligemment le paquet de publicité à côté du téléphone, sur une commode, seul meuble de l’entrée.

    ¤¤¤


    Une demi-heure plus tard, Aileen entendit la porte s’ouvrir sur une joyeux brouhaha. Ses parents et son frère rentraient des courses. Elle entendit son frère grimper les escaliers et la porte de sa chambre s’entrebailla pour laisser passer la frimousse de Joshua. Bien qu’il soit châtain et non blond comme sa sœur, le petit garçon de huit ans (et 13 jours, préciserait-il) était le portrait craché de sa sœur. Le même nez, les même yeux, le même petit gabarit.

    JOSHUA « Ellie, m’man t’appelle ! Y a une lettre bizarre pour toi ! »
    « Une lettre bizarre ? Mais il n’y avait que des publicités ! »
    « Ben, nan. T’es bête ou quoi ? »


    Le petit garçon détala en riant, tandis que sa sœur se levait en le menaçant des pires représailles…Mais présentement, la curiosité dominait. Cette curiosité insatiable qui la poussait parfois à se fourrer dans des situations impossibles…Mais là n’était pas la question. Pour l’instant, la lettre. Pour la deuxième fois de la matinée, la jeune fille dévala les escaliers et percevant les voix de ses parents venant de la cuisine, elle s’y rendit. Son frère s’y trouvait déjà…et une lettre attendait sur la toile cirée qui recouvrait la table ronde autour de laquelle la famille Henderson prenait tous leurs repas. Ellie s’approcha rapidement tout en gardant sur ses parents un regard intrigué. La lettre en parchemin était ornée d’une écriture à l’encre vert émeraude. Et c’était son adresse ! Son adresse exacte. Attrapant fébrilement l’enveloppe, la jeune fille la décacheta en sortit un petit tas de parchemin lui expliquant qu’elle était une sorcière et qu’elle devait aller à Poudlard pour développer ses dons, etc. Trop éberluée pour dire quoi que ce soit, elle tendit la lettre à ses parents…

    ¤ Fin du flash-back ¤


    Ils avaient d’abord cru à une blague, une blague totalement absurde. Comment eux, Adam et Grace Henderson, respectivement avocat et professeur des écoles, avait pu donner naissance à une…sorcière ? C’était tout simplement impossible. Leur fille était étrange par sa naissance (naître prématurée pendant un voyage de ses parents au Danemark, vous trouvez ça normal vous ?) mais quand même…

    Et puis finalement, ils s’étaient souvenu de ce jour où elle n’avait pas pu résister à l’envie de prouver son courage en relevant le défi que lui avait lancé son cousin, de cinq son aîné : sauter depuis le palier du première étage que seul une barrière de bois séparait du vide…Et bien mademoiselle s’en était tiré en…volant ! Enfin, non elle n’avait pas volé, elle s’était juste laisser tomber comme une feuille morte en automne…Trop content que leur fille aille bien, ils n’avaient pas prêté attention à l’ « incident »…Mais maintenant…Et cet événement n’avait pas été le seul, d’ailleurs. Mais ils n’y avaient jamais porté attention, parce qu’à chaque fois les circonstances ne s’y prêtaient pas franchement. Chaque fois la catastrophe avait été frôlé !

    Et voilà. Ils s’étaient fait à l’idée que leur fille était une sorcière…Lorsqu’ils s’étaient rendus à Londres pour acheter ses fournitures scolaires, Aileen soupçonnait son père de nourrir encore quelques doutes qu’elle-même n’avait jamais eus. Quand elle avait reçu la lettre, elle avait été étonnée bien sûr mais en quelques minutes son état d’esprit avait complètement changé et c’était comme si elle l’avait finalement toujours su. Bref, les doutes de son père avait été balayé dès l’instant où ils avaient mis un pied sur le Chemin de Traverse. D’ailleurs, la rue avait plongé ses parents dans leur enfance, quand leurs parents leur racontait tout plein d’histoires avec des dragons, des chevaliers, des sorcières…Mais qui n’aurait pas été émerveillé par le spectacle qu’offrait la célèbre rue magique ? N’importe qui arrivant ici pouvait sentir la magie. La sentir vraiment. Elle habitait chaque personne, chaque pavé, chaque échoppe…Ses parents, Joshua et elle s’étaient tout naturellement dirigés vers la banque, ça paraissait logique. La rencontre avec les Gobelins a été un choc, bien entendu. Mais une fois qu’ils eurent les Gallions, les Noises et les Mornilles, la petite famille s’était lancé à la découverte de ce monde incroyable dont aucun Moldu ne soupçonnait l’existence…Ils étaient sortis de cette journée éreintés, mais satisfaits. Le monde des Sorciers étaient encore mieux que ce à quoi ils s’attendaient !

    La porte de la salle de bain s’ouvrit, tirant Ellie de ses pensées. Sa mère entra dans la pièce et la prit dans ses bras.

    « M’man, on ne se quitte que demain, tu sais ? »
    GRACE « Oui, oui bien sûr…Mais…Oh, je suis tellement fière ! C’est incroyable tout ça, n’est-ce pas ? »


    Aileen ne répondit pas. En avait-elle besoin ? Non, évidemment que non. D’ailleurs, le « n’est-ce pas » de sa mère était inutile aussi.

    Grace Henderson s’écarta de sa fille en lui souriant et la blondinette en profita pour voir une énième fois à quel point elle ressemblait à sa mère. En fait, seul leur nez différenciait. Celui de sa mère donnait l’impression qu’elle n’était jamais tout à fait sorti de son enfance. Petit et rond, il donnait l’impression d’avoir face à soi une fillette curieuse, voire trop, et peut-être légèrement gourmande…Ce qui n’était finalement pas si éloigné de la réalité…Réalité à laquelle revint d’ailleurs la future élève de Poudlard.

    « Il faut qu’on y aille maintenant. Ta valise est prête bien entendu ? »


    Donc, non. Sa valise n’était pas prête, enfin presque pas. Il fallait juste qu’elle y range ses livres de cours et son uniforme. Jetant un œil sur sa montre qui indiquait 9h15, la jeune fille s’effraya légèrement. Elle était restée trois-quart d’heure dans la salle de bain plongée dans ses souvenirs, elle n’avait pas fini sa valise et ils avaient une heure et demi de route pour se rendre à Edimbourg…Bref, Il fallait à tout prix qu’elle se dépêche. Et c’est ce qu’elle fit. Heureusement que sa mère la « prévenait » toujours une demi heure avant pour qu’elle s’affole un tant soit peu !

    ¤¤¤
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aileen I. Henderson [S E R D.]   Lun 14 Avr - 22:35

    31 Août 1990, 15h27 – Aéroport d’Edimburg

    Les quatre membres de la famille Henderson avaient le nez en l’air, deux dirigés vers les hauts-parleurs qui annonceraient bientôt quelle porte il devrait prendre pour monter à bord de l’avion qui les emmènerait à Londres (le deuxième trajet en avion qu’ils faisaient pour se rendre dans la capitale, mais aussi le deuxième de leur vie) et deux autres vers les panneaux qui indiquaient la direction des portes d’embarquement.

    LA VOIX « Les passagers pour le vol 731 en direction de Londres, Heathrow sont attendus à la porte 2. »


    La voix surexcitée d’Aileen s’éleva, tandis qu’elle pointait du doigt la direction qu’ils devaient prendre.

    « Par là, par là ! »


    La famille au complet se dirigea « par là » et embarqua sans aucun problème…Quelques minutes plus tard, l’avion décollait et une heure plus tard, ils arrivaient à Londres.

    ¤¤¤


    1er Septembre 1990, 10h48 – Gare King’s Cross, Londres

    Entre les quais neuf et dix de la gare londonienne, une blondinette serrait une dernière fois ses parents dans ses bras tout en leur faisant de gros bisous sur les joues. Son père la reposa au sol. Ce père qui ne lui avait rien légué physiquement, à part son nez. En effet, Adam était très grand, châtain, les yeux verts...La petite fille profita d'être à terre pour ébouriffer les cheveux de son petit frère.

    « A bientôt, le nain ! »


    Elle n’allait quand même pas lui dire qu’il allait lui manquer, si ?! Le petit garçon émit un petit rire et serra fort la main de sa grande sœur. Il savait bien qu’il allait lui manquait de toute façon, puisque lui allait attendre avec impatience les vacances de Noël pour la revoir et qu’elle lui raconte toutes ses péripéties sorcières !

    La blondinette se dirigea d’un pas décidé vers le mur qui la mènerait au quai neuf trois-quart…Et là, face à elle se tenait fièrement un train rouge vif sur lequel était écrit en grandes lettres « Poudlard Express ». Alors ça y était…Dans quelques heures elle serait dans son école, celle qui resterait sa maison pendant sept ans. La jeune fille accéléra le pas et arrivée devant l’un des portes du train, elle fut…désemparée. Mince ! Mais comment allait-elle monter la valise dans le train ? Dire qu’elle n’avait même pas penser à ça ! Avisant du coin de l’œil un homme d’une quarantaine d’année qui faisait de vagues signes de la main à quelqu’un dans le train, elle alla droit vers lui.

    « Bonjour, excusez-moi de vous déranger mais…pourriez-vous m’aider à monter ma valise dans le train ? Mes parents ont du rester de l’autre côté de la barrière et…je suis coincée ! »
    INCONNU « Il est hors de question que je m’abaisse à aider une Sang-de-Bourbe. »


    Le ton était méprisant et bien qu’Ellie ne sache pas ce que voulait dire Sang-de-Bourbe elle devina instantanément l’insulte. Légèrement sous le choc, elle resta pétrifiée pendant quelques secondes…Puis son tempérament d’Ecossaise reprit le dessus. Tempérament que lui avait légué sa mère, parce que c'était sûr et certain que ça ne venait pas de son père...Henderson, vous trouvez ça franchement écossais vous ?!
    L’homme s’était déjà éloigné ce qui ne l’empêcha pas pour autant de dire ce qu’elle avait à dire.

    « Eh ! Vous n’êtes qu’un sale c*n répugnant ! »


    Tant pis pour la vulgarité ! Non, mais pour qui se prenait-il ?! Haussant le menton, la jeune fille lui adressa un sourire aimable qu’elle accompagna d’une courbette et retourna près de sa valise…Où l’homme la rejoint, à son grand étonnement. Il posa sur elle un regard…curieux. Et elle ne se démonta pas. Attrapant sa valise, elle commença à la hisser dans le train et sentant que l’homme n’avait pas bougé elle se tourna vers lui.

    « Quoi ?! »
    « Bonne chance, petite ! »


    Elle regarda l’homme s’éloigner, surprise. Qu'est-ce qui l'avait poussé à venir lui souhaiter bonne chance, alors que quelques instants plus tôt il l'avait rejeté comme une malpropre ? Les gens avaient d'étranges réactions parfois...Haussant les épaules, elle garda précieusement ces paroles en tête. De la chance, elle en aurait sûrement besoin.

    Le sifflement de la locomotive l’extirpa de ses pensées et elle se hâta de monter dans le train où elle trouva rapidement un compartiment…où se trouvait un autre première-année et deux deuxièmes années qu’elle bombarda de questions. A propos de Poudlard, à propos d’eux. A-t-elle déjà dit qu’elle est curieuse ?

    ¤¤¤
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aileen I. Henderson [S E R D.]   Lun 14 Avr - 22:36

    1er Septembre 1990, 20H35 – Lac de Poudlard, Ecosse

    Avion, train et…barque. Barque, oui ! Actuellement, Aileen Inge Henderson attendait sagement au fond du barque humide. D’accord, elle devait bien avouer que le château était magnifique. Immense, somptueux avec toutes ses fenêtre éclairées et resplendissant de magie. La jeune fille n’avait qu’une hâte : entrer dans le château. Elle voyait les hautes tours du château éclairées par la lune et elle n’attendait qu’une chose : les gravir et admirer de la haut les collines verdoyantes de son Ecosse natale à perte de vue…D’ailleurs, en parlant d’Ecosse ça lui rappelait qu’elle avait passé deux jours (deux jours, hein !) dans les moyens de transport pour revenir à son point de départ. Personne ne lui avait dit qu’elle était en Ecosse, mais elle l’avait tout de suite deviner. Pas pour rien si elle avait passé toute sa vie jusqu’à présent à Dundee, quand même !

    Quelques instants plus tard, la barque s’arrêta et elle descendit de sa barque comme tous les autres élèves le faisaient à l’instant. Et elle suivit leur guide, un…géant ! Oui, parce qu’en plus des barques, ils leur avaient collé un géant ! Est-ce qu’il pouvait franchement faire pire ? Plus de la moitié de première année en avait eu peur. Elle n’avait rien contre les géants (de toute manière c’était le premier qu’elle croisait dans sa vie), mais bon quand même ils pourraient ménager les petits cœurs de leurs élèves, ici !

    Soudain, la clarté l’aveugla. En effet, ils étaient entrés dans une petite salle…Enfin, petite…Pour l’instant elle trouvait la pièce immense mais elle changerait bientôt d’avis en voyant la Grande Salle. Bref, instinctivement elle leva les yeux au plafond et…wow ! Ils voulaient vraiment qu’elle ait une crise cardiaque ou quoi ? Un fantôme venait de sortir d’un mur. Bon, ce n’était pas comme ci elle ne s’y attendait pas. Elle savait bien qu’il y avait des fantômes, puisque c’était mentionné dans l’Histoire de Poudlard. Quatre fantômes représentaient chacun une maison de l’école. Ce qui l’amena à se demander dans quelle maison elle irait. Elle hésitait…D’un côté, il y avait sa curiosité, son envie de savoir un peu tout qui l’aurait sûrement amené à Serdaigle, mais d’un autre côté il y avait ce trait de caractère qui la poussait à toujours relevé les défis et ça, ça l’enverrait plutôt à Gryffondor, non ? Bah, de toute façon ce n’était pas comme si on allait lui demander son avis…

    La blondinette entendit plus qu’elle n’écouta le petit discours de la directrice adjointe. Une femme dont les lunettes rectangulaires et le chignon très serré donnait un air strict. Un écossaise, tiens d’ailleurs. Franchement celui qui n’avait pas remarqué son accent était sourd ! Enfin, au moins ça ne la dépayserait pas trop. Ca en plus du fait que Poudlard se situait dans son Alba natale…

    Une porte s’ouvrit et les élèves pénétrèrent dans une salle…immense, n’était pas le mot…Il fallait quelque chose de plus représentatif…C’était une salle titanesque ! Des bougies flottaient dans les airs et Aileen se demanda combien il pouvait y en avoir pour combler autant de vide. C’était…Waouh ! Vraiment impressionnant. Et ce plafond…Elle le savait bien sûr, mais l’avoir sous les yeux, ou plutôt au dessus des yeux, était vraiment extraordinaire. Un grand sourire vint s’étaler sur son visage. Poudlard était bien au delà de ses espérances. L’école faisait parti de ce genre d’endroit qu’on ne décrivait pas, mais qu’on vivait. Vraiment. Et autour d’elle toutes ses longues tables. Elle sentait sur elle, enfin sur tous les première-année, les regards des anciens élèves, mais n’y prenait pas garde tant l’endroit était captivant. Mais elle n’eut pas le temps de le contempler plus longtemps, car la voix du professeur McGonagall s’éleva. Puis elle commença une longue liste de noms et chaque élève s’avançait vers un chapeau (maintenant qu’il était sur le crâne d’un élève elle le voyait bien). Le nom d’une maison retentissait sous les voûtes invisibles de la Grande Salle et une table applaudissait, criait…pour accueillir l’élève. Puis ce fut son tour.

    MCGONAGALL « Henderson, Aileen Inge. »


    Oh, non. Elle l’avait prononcé, son deuxième prénom nordique (en hommage à son pays de naissance, avait dit sa mère). Mais la boule qu’elle avait au ventre accapara bientôt toutes ses pensées. Elle eut l’impression que le silence se fit autour d’elle mais c’était seulement parce qu’elle sentait au creux de ses oreilles le battement accéléré de son cœur. Elle s’assit sur le tabouret à trois pieds qui servait pour la Répartition et la vieille directrice adjointe posa sur sa tête le Choixpeau…

    ¤¤¤


Dernière édition par Aileen I. Henderson le Lun 14 Avr - 22:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aileen I. Henderson [S E R D.]   Lun 14 Avr - 22:38

:: Niveau de rp : [voir dans les règles] 2…3 ? * Lueur d’espoir au fond des yeux. xD *
:: Comment avez-vous connu le forum : Haha ! Euh…Excellente question ! ^^ Un top RPG quelconque ou quelque chose comme ça sûrement…
:: Pourquoi vous êtes-vous inscrit : Le design ! Il est superbe. Et puis aussi, l’inspiration était au rendez-vous pour me créer un personnage. ^^
:: Comment trouvez-vous le design : Cf. question d’au-dessus. =)
:: Célébrité sur l'avatar : Pensez à vérifier si il n'est pas prît dans la liste des avatars Alona Tal.

Pfiouuu, enfin arrivée à la fin...C'est un peu...long. =/
Sinon…Et bien, j’espère que c’est pas gênant que j’« étale » l’arrivée d’Aileen sur deux jours. S’il le faut je pourrais toujours changer ça en flash-back de toute façon. ^^ Et puis…Ben, j’crois que c’est tout. =) Ah non, j'ai pas relu...Enfin si, le début et un peu en diagonal donc c'est possible que j'ai oublié des fautes, si c'est le cas je m'excuse et s'il faut à tout prix que je corrige, j'le ferais. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Simon Carter
Serdaigle [Admin]
Serdaigle [Admin]


Masculin Nombre de messages : 559
Age : 26
Année : 5 ème année
Date d'inscription : 28/12/2007

•Perso•
Niveau: 3
♣Message:
MessageSujet: Re: Aileen I. Henderson [S E R D.]   Mer 16 Avr - 21:46


Bonjour et bienvenue chère Aileen I. Henderson.

Et bien, tu n'as pas chômé ! Il m'a fallut du courage pour la lire mais au final j'en suis pas mécontent !




« Eh ! Vous n’êtes qu’un sale c*n répugnant ! »

Où est passée la flegme anglaise ? xD Ce sang-froid si mystérieux ?!
Pour dire que de ce côté là, ton personnage a bien un côté écossais, plus bourru ^^
Non, bien sûr je te taquine, je voulais seulement t'expliquer pourquoi j'ai sourit devant ça :)

Ce que je pourrais te reprocher c'est de ne pas avoir assez décrit ton personnage, mais sinon c'est très bien. La qualité a su accompagner la quantité à merveille. Mes félicitations.

SERDAIGLE !

Je te souhaite la bienvenue sur le forum, et je te souhaite de bien t'amuser en notre compagnie.

Simon

*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aileen I. Henderson [S E R D.]   Jeu 17 Avr - 17:56

Merci beaucoup ! (=
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aileen I. Henderson [S E R D.]   Aujourd'hui à 19:38

Revenir en haut Aller en bas
 
Aileen I. Henderson [S E R D.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Keep your hands of my girl | Aileen, Marek |
» Présentation de Aileen Leigh [Validée]
» Myrtle McGrow
» AILEEN E. KWON ? Kim Seuk Hye - Joo -
» We're not the sin, neither the saint ? AILEEN&THYBALT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LMDP  :: FIRST :: oh, c'est ici les présentations ? :: LES ELEVES :: REPARTIONS TERMINEES-
Sauter vers: