AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 • Révisions [libre !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Simon Carter
Serdaigle [Admin]
Serdaigle [Admin]


Masculin Nombre de messages : 559
Age : 26
Année : 5 ème année
Date d'inscription : 28/12/2007

•Perso•
Niveau: 3
♣Message:
MessageSujet: • Révisions [libre !]   Lun 24 Mar - 14:58

C'était un jour merveilleux pour réviser.



Simon était assis sur l'herbe rase du parc, sous un bel hêtre, à l'ombre du soleil de plomb. Les élèves profitaient de ce beau jour pour s'amuser à l'extérieur, au lieu de rester dans les locaux glacials de l'école .Sur ses genoux étaient posés des exemplaires de sortilèges ainsi que de botanique. A côté de lui était posé une petite plante vivace à pois rose, essayant d'attraper un papillon lui tournant autour avec ses épines en forme de crocs, ce qui amusait le garçon. Las de ne pas attraper le petit animal volant, la plante se recroquevilla et se mit à ronfler.

Simon étudiait un chapitre difficile qui demandait du temps et de l'autonomie. Ils devaient faire survivre une plante à qui on avait coupé les feuilles, comme la petite plante à ses côtés. Les plantes magiques se servent de leur feuilles pour s'épanouir et rester en vie, sans elles, elles sont vulnérables. Sa plante restait en vie coûte que coûte, pour le moment. Heureusement que le professeur lui avait donné le tuyau de lui verser dans le terreau un peu d'hydromel, ce qui permet à la plante de lui faire le plein de vitamines. Une chose de positif depuis le changement de professeurs, le professeur de Botanique était un bon vivant ne souhaitant qu'inculper les meilleurs choses à ses élèves en s'amusant. Sa petite plante portait le prénom de l'ancien concierge, à cause de son râle souvent comparable à celui de la petite plante, et ayant un comportement assez hargneux.

Lorsque les mots ne lui inspirait qu'ennuie et les schémas abscons que tortures du cerveau, il arrêta. Il referma tous ses bouquins et les fit disparaitre d'un coup de baguette magique. Il attrapa le pot de terre d'Argus et décida de rejoindre le stade où un match se préparait. Les équipes de Serpentard et de Poufsouffle s'entraînaient. Simon rejoignit le terrain vert ensoleillé, et recouvert des ombres rapides des joueurs traversant le stade de fond en comble.
Il s'installa au pied d'une tribune avec la plante à ses côtés et regarda les Poufsouffle s'entraîner et voleter comme des oiseaux. Il était vraiment admiratif de cette équipe, plus doués que les Serdaigle, il devait le reconnaître.


*Ces Poufsouffle, les meilleurs joueurs de l'école !*



Soudain le soleil lui fut caché par une silhouette. Il leva les yeux mais ne put discerner le visage. Une fille, un garçon ? Il vit que la personne vint s'asseoir à ses côtés puis il la regarda, ce qui l'étonna car Simon ne connaissait pas grand monde, sûrement une personne voulant le rencontrer, peut être. On entendait les cognards et les battes frapper, les capitaines ordonner et les supporters scander des chansons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Lovegood
Serdaigle
Serdaigle


Féminin Nombre de messages : 288
Age : 24
Année : 5ème année
Amour : Un Sombral particulièrement argenté, pourquoi ?
Passions : Lire le Chicaneur, regarder les gens fixement
Date d'inscription : 06/10/2007

•Perso•
Niveau: 3
♣Message: Happy to be here
MessageSujet: Re: • Révisions [libre !]   Sam 19 Avr - 11:51

Le soleil.


Sans aucun doute la première chose à laquelle elle pensa en ouvrant les yeux. La deuxième étant : « Est-ce que les Nargoles ont encore attaqué mon matelas ? », Luna tâtonna le lit à ses côtés, ne trouvant pas de petits trous caractéristiques de l’intrusion des Nargoles. Elle esquissa un sourire, le remède de placer une plume de chouette effraie sous son oreiller avait été efficace. Se levant, Luna se rendit compte que la plume avait glissé à terre pendant la nuit. Soigneusement, elle en lissa les poils et la replaça sous son oreiller, refaisant son lit dans la foulée. Ses yeux protubérants grands ouverts, malgré le fait qu’elle vienne de se réveiller, Luna regarda au-dehors. Il était encore tôt et il n’y avait personne. La journée s’annonçait magnifique, et le soleil ardent. La jeune Lovegood passa sa robe de sorcière, accrocha sa baguette magique derrière son oreille gauche, et sans prendre la peine de démêler ses cheveux, elle sortit du dortoir, laissant derrière elle plusieurs formes endormies.
De sa démarche sautillante, elle traversa la salle commune déserte, en ouvrant l’entrée d’une caresse sur le mur. Une fois dehors, elle descendit les escaliers de la tour des Serdaigle, arrivant peu de temps après dans la Grande Salle. Quelques élèves insomniaques ou des professeurs consciencieux se trouvaient là, déjeunant dans un silence pesant. Apparemment, se dit Luna, il ne fallait absolument pas parler le matin avec ces gens-là.

* Ou faire du bruit * remarqua-t-elle lorsque plusieurs visages réprobateurs la fixèrent lorsqu’elle traversa la salle en chantonnant. La jeune fille s’assit à la table des Serdaigle, entamant un plat de pudding.

[ … ]

Toujours le soleil.


Mais à présent il était haut dans le ciel, et éclairait ardemment le visage lunaire de Luna, qui avait la tête tournée vers le ciel pour profiter du beau temps. Sur ses genoux reposait un livre qu’elle avait emprunté plus tôt dans la journée à la bibliothèque. Car l’on était à présent l’après-midi, et Luna était assise au bord du lac, seule. Cela lui importait peu, même si elle était parfois triste de ne plus voir Harry et les autres ces temps-ci. Le livre posé sur les genoux de la jeune Serdaigle s’intitulait « Les Ronflaks Cornus à travers l’Histoire ». L’ouvrage réunissait des témoignages de sorcière ayant aperçu ou côtoyé des Ronflaks. Le livre était ouvert à une page relatant un récit haletant dans lequel une femme sauvait un Ronflak Cornus d’un Enormus à Babille.

Curieusement, les aventures des Ronflaks Cornus ne passionnaient pas plus que ça Luna ce jour-là. Elle se leva donc, et, entendant des bruits du côté du stade de Quidditch, décida d’aller y faire un tour. Luna était une grande amatrice de Quidditch, et supportait ardemment son équipe lors de la Coupe des Quatre Maisons. Même lorsque les Serdaigles ne jouaient pas, la blondinette prenait ardemment parti. C’est donc en sautillant et le sourire aux lèvres que Luna arriva près du Stade. Au loin, elle vit des tuniques jaunes s’agiter en l’air. C’étaient donc les Poufsouffles qui s’entraînaient. Luna, sans quitter les balais des bronze et argent des yeux, gravit les gradins les uns après les autres, son livre toujours sous le bras. Baissant soudainement les yeux car un rayon du soleil l’avait ébloui, elle se rendit compte qu’il y avait quelqu’un d’autre dans les gradins. Un Serdaigle, à en juger par son uniforme. Luna continua de grimper les marches, arrivant devant le jeune homme. Elle se plaça à sa droite, s’asseyant par la suite et dit :


« Bonjour… Ta plante est intéressante. Qu’est-ce que c’est ? »


On pouvait difficilement trouver plus étrange entrée en matière, mais pour Luna, elle était normale. Détaillant le garçon sans gêne, elle remarqua qu’il était plus âgé qu’elle et semblait intéressé par l’entraînement de Quidditch qui se déroulait au même moment. Dans un éclair de lucidité, Luna se dit qu’elle dérangeait peut-être le jeune homme. Il était trop tard pour reculer, de toute manière. Comme Luna n’était pas du genre à se sentir gênée, quelles que soient les circonstances, elle observa sans sourciller son voisin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Carter
Serdaigle [Admin]
Serdaigle [Admin]


Masculin Nombre de messages : 559
Age : 26
Année : 5 ème année
Date d'inscription : 28/12/2007

•Perso•
Niveau: 3
♣Message:
MessageSujet: Re: • Révisions [libre !]   Dim 4 Mai - 13:51




    Le vent sifflait aux oreilles de Simon lorsqu'un Poufsouffle enfourchant son balai montait en flèche rejoindre les joueurs. Argus, la petite plante vociférait quelques petits sons étranges sortant de ses dents pointus à chaque fois qu'un balai s'approchait trop près des tribunes. Le garçon s'en amusait. Il se demandait pourquoi une équipe aussi forte s'entraînait aussi fréquemment. Presque un jour sur deux le stade était occupé par ces joueurs. C'était peut être ça leur secret de victoire.
    Soudain une personne vint se positionner devant le soleil brûlant qui s'abattait sur le Serdaigle. Elle s'assit à sa droite, puis la première chose qu'il remarqua fut les boucles d'oreilles, des radis. On a beau avoir la main verte, on ne sait pas quoi faire de ses légumes récoltés, si ce n'est de les manger. Peut être en cas de petit creux, son encas serait à porter de main. Des cheveux blonds emmêlés entourant de gros yeux bleus brillants, un petit nez en trompette, un sourire découvrant une belle dentition, et une voix fluette et rêveuse.



    « Bonjour… Ta plante est intéressante. Qu’est-ce que c’est ? »



    Argus repoussa un petit cri qui ressemblait à un gargouillis. Le jeune homme regarda sa plante qu'il ramena sur ses genoux, et répondit en scrutant les épines de la plante.

    "Salut, heu je t'avouerai que son nom latin m'échappe, mais c'est avant tout une plante carnivore !"

    Un petit sourire en coin puis les chants des supporters sur une autre tribune se faisait entendre de plus belle. Le garçon se mit à sourire un peu plus et reporta son attention sur l'étrange jeune fille. Une Serdaigle probablement, il eut un vague souvenir d'une jeune fille parlant d'animaux fantastiques, que les autres qui l'écoutaient démentaient en lui riant au nez. Peut-être souffrait-elle d'être différente des autres, ou peut-être pas du tout. Oubliant ses bonnes manières, il corrigea sa faute en se présentant, présentant sa main en guise de salut.

    "J'm'appelle Simon Carter, on est dans la même maison. Et toi c'est.. ?"

    Puis il eut comme un flash. C'était elle, celle que l'on surnomme Loufoca Lovegood ! Comme il avait pu rire lorsqu'il avait entendu qu'on appelait une fille ainsi à l'école. Elle devait être vraiment loufoque pour qu'on la surnomme ainsi. Les boucles d'oreilles en radis devait sûrement être une marque de son appartenance chez les fous. Mais Simon, essayant d'être bien élevé et de ne point écouter les ragots, attendrait avant de juger injustement une personne. La jeune fille se présenta, avec une poignée de main.


    *C'est bon, pour le moment, notre façon de dire bonjour est le même, ce n'est donc pas une alien de la planète Zork.*

    Un nouveau sourire, les balais traversant le stade à une vitesse astronomique, au point de ne plus discerner les couleurs de leurs uniformes jaune moutarde. Une mouche s'approcha des deux personnes, puis Argus l'attrapa en déroulant rapidement une espèce de langue visqueuse verte. Elle se mit à mâchouiller l'insecte, sous le regard amusé du Serdaigle.

    "Et, elle c'est Argus."

    Il l'avait nommé ainsi car elle semblait aussi tendue que l'ancien concierge, toujours disparu. A croire que les surnoms dans cette école, tout le monde en donne. Un Poufsouffle, sur son balai, tenait en main le cognard de la victoire. Il le lança dans le cercle de but le plus haut d'une grande puissance et marqua, leur propre buteur n'ayant pas pu rattraper une balle si rapide. Les applaudissements des supporters se levèrent dans la tribune voisine, Simon fit de même pour accompagner les encouragements. Si c'était comme ça en entraînement, qu'est ce que ça serait durant un match ! Simon engagea la conversation après les présentations :

    "Un beau jour, n'est ce pas. C'est si rare du bon temps à cette époque de l'année. Tu ne trouves pas ?Mais c'est un temps qui ne me donne pas du tout envie d'apprendre mes leçons !"

    Un nouveau sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Lovegood
Serdaigle
Serdaigle


Féminin Nombre de messages : 288
Age : 24
Année : 5ème année
Amour : Un Sombral particulièrement argenté, pourquoi ?
Passions : Lire le Chicaneur, regarder les gens fixement
Date d'inscription : 06/10/2007

•Perso•
Niveau: 3
♣Message: Happy to be here
MessageSujet: Re: • Révisions [libre !]   Dim 18 Mai - 21:08



    Il n'y avait pas un nuage dans le ciel. Les seules perturbations de l'étendue bleu clair étaient des balais, ceux qui supportaient les Poufsouffles. Les tuniques jaunes claquaient derrière eux et lorsqu'un but était marqué, même si ce n'était qu'un entraînement, les joueurs se tapaient dans les mains - gantées de cuir. Au milieu des gradins d'en face, un groupe, de Poufsouffles probablement, saluaient chaque opération menée par les joueurs de hourras encourageants. La cohésion et le lien presque fraternel qui unissait tout les membres de la maison avait toujours fait une grande impression sur Luna. Comme le disait le Choixpeau magique, les membres de cette maison étaient justes et loyaux. A l'écart des autres car il bougeait sans cesse, l'attrapeur de l'équipe zigzaguait entre les joueurs, évitant les Cognards tout en poursuivant la petite balle jaune tant convoitée.

    Luna observait la scène depuis les gradins, en compagnie d'un jeune homme qu'elle ne connaissait pas encore mais qu'il ne lui était pas inconnu. En effet, il lui semblait qu'elle l'avait déjà croisé dans la salle commune des Serdaigle, comme le confirmait l'écusson qu'il arborait sur son uniforme. Aimablement et en restant elle-même (pourquoi changer pour être pire, hein !) Luna avait donc engagé la conversation d'une manière bien à elle. Après un moment d'hésitation, le jeune homme avait fini par répondre, la renseignant, ainsi qu'elle l'avait questionné, sur sa plante qui était, d'après ce qu'il disait, carnivore. Luna observa Simon. Pendant qu'il lui souriait et qu'elle répondait à ce sourire par le sien, nettement plus rêveur, la jeune demoiselle entendit les chansons des supporters. La cohésion des Poufsouffle était étonnante et faisait plaisir à voir. C’était du moins l’avis de Luna, et à voir le sourire qui s’élargissait sur le visage de Simon, elle n’était pas la seule. Alors qu’elle chassait un Joncheruine qui passait par là – elle l’avait entendu bourdonner autour d’elle, depuis qu’elle avait quitté le bord du lac – Luna s’aperçut que Simon la regardait attentivement , comme le faisaient généralement les gens qui avaient juste entendu parler d’elle et qui ne l’avait jamais vue. Elle soutint le regard du jeune homme sans gêne.

    Au bout d’un petit moment, son voisin, semblant se souvenir soudainement des usages, se présenta. Il s’appelait Simon Carter, était aussi à Serdaigle ainsi que la jeune fille l’avait déjà deviné. L’observant un peu mieux, Luna se rendit compte qu’elle avait déjà vu Simon à plusieurs reprises et qu’elle savait même qu’il s’appelait Simon. Un soir qu’elle lisait le livre de Maëva Whitby sur les Héliopathes, elle avait perçu des bribes de conversations près du feu confortable de la salle commune. Simon était là, avec deux autres Serdaigles de son année, bavardant de choses et d’autres. L’esprit rêveur de Luna avait juste tout enregistré, et ces informations lui revenaient maintenant en mémoire.
    Ignorant le fait qu’elle venait d’avoir une petit absence, Luna cligna des yeux et se dit soudainement qu’il serait peut-être judicieux de répondre à Simon :


« Moi c’est Luna. Luna Lovegood. Je te connais déjà, en fait. Je t’ai vu en salle commune.»


    Tout en répondant, la jeune rêveuse serra la main que lui présentait le jeune homme. Son attention fut soudain détournée de sa conversation avec le jeune Carter, son regard se posant sur la plante qui se trouvait sur les genoux du jeune homme. Au moment même où ses yeux se posèrent sur l’étrange fleur, celle-ci attaqua une mouche qui avait eu la mauvaise idée de venir voleter par là. Luna eut un sourire, la plante était donc bien carnivore comme l’avait dit Simon. Son interlocuteur continua les présentations. C’était maintenant la plante qui lui était présentée. Elle s’appelait Argus.


* Tiens, comme l’ancien concierge *


    Ne sachant pas si c’était une coïncidence ou un judicieux clin d’œil, Luna, pour une fois, se dit qu’il valait peut-être mieux qu’elle tienne sa langue. Après un instant de silence durant lequel sa curiosité fut soumise à rude épreuve, Luna faillit ouvrir la bouche afin de poser sa question. Elle fut cependant interrompue par la vision d’un joueur qui passa près d’eux, Souafle en main, fonçant vers les buts. Luna suivit d’un œil intéressé l’action, se disant en son for intérieur qu’il serait sans doute divertissant de commenter un match de Quidditch. Cette idée amena un sourire sur son visage, au moment même où un but était marqué par le joueur qu’elle venait de voir passer. Immédiatement, les supporters autant que les joueurs lancèrent des hourras pour saluer cette belle action et Luna sourit, sa manière à elle de manifester un encouragement. A côté d’elle, Simon réagissait de manière plus normale, et Luna se rangea finalement à sa technique, battant de ses mains quelque peu terreuses car elle avait été se promener dans la forêt, après le déjeuner.

    Elle se débarrassait distraitement d’une branche dans ses cheveux quand Simon lui adressa de nouveau la parole – apparemment, contrairement au reste de la population de l’école Poudlard, il ne craignait pas de devenir fou simplement en entretenant une conversation avec elle. Luna sourit au jeune homme ; il lui semblait plutôt sympathique. En même temps, Luna ne trouvait personne méchant, même pas les gens se moquant d’elle. Cette réflexion lui passant totalement au-dessus de la tête ; Luna se contenta de répondre, par la première phrase qui lui vint à l’esprit :


« Maman disait que les Joncheruines attaquent plus souvent quand il fait beau… »


    Une réponse qui n’était pas commune, ce n’était pas peu dire. Tournant un moment son visage vers le soleil éclatant, la jeune Serdaigle poursuivit :


« Papa dit que c’est le contraire… Mais… Tu as raison, il fait très beau aujourd’hui. »


    Luna marqua une pause. Elle réfléchissait au nombre de Joncheruines qu’elle avait dû chasser dans la journée. D’après ces observations, l’hypothèse de sa mère était sûrement la bonne. Elle eut une pensée, accompagnée d’un sourire, pour sa mère qui, elle en était convaincue, la regardait et l’observait chaque jour. La blondinette repensa alors à la dernière phrase de son camarade. Etant en quatrième année, Luna n’avait pas tellement de devoirs et, comme on pouvait s’en douter, y consacrait peu de temps, obtenant quand même des notes étonnantes. Bah, malgré la folie qu’on lui attribuait, elle n’était pas à Serdaigle pour rien ! Mlle Lovegood sortit de son mutisme en disant à Simon :


« Tu as beaucoup de devoirs ? Ca doit être pas mal de travail, la cinquième année… D’autant plus que cette année on n’apprend pas grand-chose en DCFM. Comment comptes-tu faire pour les BUSE ?»


    Aux deux questions que Luna venait de poser, ne cherchez pas une quelconque forme d’inquiétude, cela étant plus tôt de la curiosité. La jeune Serdaigle n’était pas inquiète en ce qui concernait son avenir, à vrai dire elle n’y pensait pas vraiment. Les yeux quelque peu dans le vague, Luna fut soudainement tirée de sa rêverie par quelque chose qui lui léchait les mains. Ce n’était pas Simon s’étant soudainement pris d’affection pour elle, mais juste sa plante. Comme ses mains étaient terreuses, la carnivore y recherchait des petites bêtes comestibles. Luna observa la langue qui parcourait ses doigts, la laissant faire. Elle n’était pas inquiète pour sa main, elle avait l’habitude des plantes magiques et savait comment s’y prendre en cas de besoin. Heureusement qu’elle avait ce savoir car, peu de temps après, Argus, apparemment agacé de ne pas trouver de nourriture, mordit férocement dans son espace de recherche. Autrement dit la main de Luna. Calmement, celle-ci délogea sa baguette qui était installée derrière son oreille et, en donnant un petit coup dans l’air en direction de la plante, dit clairement :


«Lashlabask ! »


    Technique efficace. La plante cessa de mordre, se recroquevillant dans son pot et laissant une petite trace de morsure dans la paume de Luna. Celle-ci ne sembla pas s’en formaliser et, toujours sa baguette à la main, lança un sort de guérison. La plaie fut refermée sans que Luna ne se soit inquiétée. Elle replaça sa baguette à sa place fétiche et regarda aimablement Simon, attendant une réponse aux questions qu’elle lui avait posées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: • Révisions [libre !]   Aujourd'hui à 7:59

Revenir en haut Aller en bas
 
• Révisions [libre !]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LMDP  :: OUTDOOR :: quidditch stadium-
Sauter vers: