AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une brosse § des noeuds [PV Ginny pour l'instant]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Parvati Patil
Gryffondor
Gryffondor


Féminin Nombre de messages : 2484
Age : 23
Année : 6ème Année
Amour : Qu'est-ce ?
Passions : S'amuser avec Luna ^_^
Date d'inscription : 08/06/2006

•Perso•
Niveau: 3
♣Message: Quelqu'un aurait vu mon ombre, mon amie de toujours ?
MessageSujet: Une brosse § des noeuds [PV Ginny pour l'instant]   Mer 5 Mar - 0:53

Chez les sorciers, comme chez les moldus, les choses changent, et ce depuis toujours. Une des jeunes filles de Gryffondor en était la preuve même. Auparavant pleurnicheuse et d'une curiosité sans fin, elle était devenue plus studieuse, mais d'un réalisme effrayant. Cependant, sa mauvaise humeur n'avait pas fait long feu, et à présent, elle était revenue, plus joyeuse, pleine de vie comme avant, mais était devenue beaucoup plus spontanée. Mais -eh oui, il y a toujours un "mais"-, son teint bronzé masquait de grands secrets du passé, qu'elle ne faisait plus apparaître comme avant.
Pour commencer sa nouvelle vie, elle était déjà revenue à Poudlard, il y avait deux jours de ça. Son sac à dos bleu ciel avait été remplacé par un nouveau, plus chaleureux d'un rouge bordeau, à motifs et elle ne le quittait plus. Gardant cette vieille habitude d'avoir toujours un sac avec elle, elle avait pris comme nouvelle résolution de laisser son chat sortir un peu plus. Ayant grandi en un an, ce dernier ne tenait plus en place dans le dortoir, et ce jour là, la jeune Indienne s'en aperçut...


- Berlioz ! Tais-toi... Mais, qu'est-ce que tu veux, mince à la fin !

Le soleil avait disparu derrière les nuages, dès lors où il était apparu, dans les environs de 8 heures. La luminosité de la boule de feu géante lui ayant -presque- toujours servi de réveil, la jeune fille ne se leva qu'à 9 heures, réveillée par son chat qui griffait la porte. Emergeant de sous sa grosse couette, ses cheveux noirs en bataille, elle se redressa les yeux toujours clos. De nouveau son chat miaula, cette fois-ci plus fort. Elle se décida donc à ouvrir les yeux et remarqua alors Berlioz, collé contre la porte. Elle comprit aussitôt que ce dernier avait besoin de plus de liberté. Ah la pré-adolescence ! Se laissant glisser dans ses chaussons d'hiver bien chaud, elle s'élança sur la porte... et trébucha sur un jouet de son animal de compagnie ! Dans un bruit sourd, elle tomba à terre, réveillant sans doute le peu de voisines de chambre qu'elle poséddait. Pestant, elle évita les jurons, se redressa et ouvrit la porte, laissant filer son chat. Après avoir refermé la porte, la Gryffondor observa sa chambre ; dérangée, elle avait pas mal travaillé la veille. Elle prit sa baguette et l'agita, tous ses dossiers revenant à leur place, ainsi que son sac qui se posa docilement contre sa chaise de bureau. Seule dans ce dortoir, elle avait même réussit à y installer un bureau pour elle seule. Dans un coin du dortoir, cependant, il y avait un espace vide ; l'espoir d'avoir une collocataire, sans doute. Ses yeux sombres se posèrent sur l'endroit, un peu incliné de la pièce, puis elle revint à la réalité. Elle ouvrit la fenêtre, s'habilla en quatrième vitesse, enfourna trois bouquins dans son sac, ainsi que des dossiers, puis sortit de sa chambre, une brosse à cheveux à la main, et un chouchou autour du poignet droit.

Ayant comme destination la Bibliothèque -qu'elle n'avait pas vu depuis longtemps-, elle décida de s'arrêter dans les Toilettes pour filles, par simple besoin. Elle posa donc son sac à dos, -après avoir refermé la porte qui séparait le couloir de la salle au carrelage bleuté- sur le sol, à côté des lavabos, sa brosse sur l'un d'eux, puis fila dans une cabine. Elle sortit par la suite et se dirigea vers un miroir, trouvant préférable de se montrer présentable, même si la Bibliothécaire n'était pas un charmant jeune homme ! En voyant son reflet dans la glace, les yeux de la jeune Indienne sortirent de leurs oprbites et elle plongea la main dans la poche du côté de son jean et en retira sa baguette. Se tapotant le visage avec le bout de celle-ci, on aurait dit qu'un gant lui nettoyait le visage tant il y avait de mousse. Au moins, elle était propre. Elle posa sa baguette, se rinça le visage et détacha sa natte. Ses mèches, rebelles, s'étaient emmêlées durant la nuit et n'ayant jamais été douée en sortilèges utilisés seulement chez les filles, Parvati se débattait avec sa brosse. Lorsque sa vieille brosse verte se coinça au niveau de son crâne dans un paquet de noeuds, celle-ci soupira et se regarda, affligée dans le miroir.


- C'est bon, je renonce !


H.J. : Désolée, c'est pas terrible, mais j'ai du mal à m'y remettre... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une brosse § des noeuds [PV Ginny pour l'instant]   Mer 5 Mar - 16:22

Cela faisait très peu de temps que Ginny était rentrée à Poudlard, cela lui faisait un bien fou de retrouver son deuxième chez soi, Ron tandis que lui avait immédiatement retrouvé Harry et Hermione. Tout de même l'école lui avait beaucoup manqué, de ne plus voir ses lieux magiques, de ne plus embêter Rusard et surtout de ne pas avoir utilisé de la magie pendant un long moment. Certes, depuis sa première année la Rouquine avait changé physiquement pour laisser place à une jeune fille belle ayant du caractère ! Et oui, depuis son aventure avec le Seigneur des Ténèbres, elle est devenue une fille réservée qui ne montre jamais ses sentiments en les gardant au plus profond de son âme et qui ne se laisse pas marcher sur les pieds aussi facilement. La Weasley dormait paisiblement dans son lit bien chaud, après avoir passé une soirée entre fille. Aujourd'hui il y avait pas cours, elle va pouvoir dormir jusqu'à onze heures au moins. Huit-heures, huit heures et demie et enfin neuf heures. Quand soudain, elle entendit un lourd bruit. La jeune fille ouvrit brusquement les yeux avant de voir son ami Parvati par terre, avant de se rendre compte qu'il y avait un jouet par terre, puis tourna légèrement la tête vers la porte et vit le chat de cette dernière devant la porte du dortoir des filles. Ginny se recoucha en mettant les draps sur elle et en essayant de retrouver son sommeil, mais en vain.

La Gryffondor décida de se lever et de se préparer pour une journée de repos, elle mit des vêtements confortables que sa mère lui avait achetés qui ne coûtaient pas très chers, car leurs moyens financiers ce n'était pas la total pour cette famille qui ne gagnait presque rien par mois. Mais son père, faisait tout pour ramener la paie du mois en en travaillant très tard. Elle, qui voulait dormir jusqu'à onze ans, c'était raté, mais ce n'était pas grave, car elle allait pouvoir se rattraper la semaine prochaine. Après s'être préparé, elle descendit dans le cœur de la pièce de la Salle Commune pour se mettre prêt de la fenêtre pour voir le paysage, le soleil disparaissait derrière les nuages et réapparaissait. Ayant comme vu le parc voyant quelques élèves, d'ailleurs une promenade serait la bienvenue pour bien commencer la journée, mais son ventre criait famine. Aussitôt, elle décida de changer de plan pour aller manger un bout, histoire de ne plus avoir faim. En disant le mot de passe, elle sorti de la salle des Gryffondors et se dirigea vers la Grande-Salle. Une fois qu'elle était dans cette grande salle, elle s'installa au bout de la table des rouges et or. Avant, de prendre un chocolat chaud avec deux tartines beurré. Ceci étant fait, elle se dirigea vers les toilettes des filles histoire de se réveiller un peu, car là Ginny était encore dans le collimateur.

Mais voilà, pour aller dans les toilettes des filles, il fallait se diriger comme si on allait à la bibliothèque, elle marcha et marcha pendant un bon petit moment. Quand, elle arriva à bonne destination, elle remarqua qu'un sac se tenait prêt de la porte, il devait sûrement avoir quelqu'un. Ginny avait posé son regard dans le miroir quand la personne en personne apparaissait grâce au reflet, cette fille était Pavarti, dont le chat lui appartenait, elle ne lui voulait pas du tout. Quelques heures de sommeil en plus, l'aurait arrangé, c'était ainsi la vie. Et ben on pouvait dire que cette journée elle s'était croisée deux fois, une fois dans le dortoir et maintenant dans les toilettes des filles. Elle ouvra le robinet avant de projeter de l'eau sur son visage, ça la réveilla immédiatement, puis ferma le robinet quelques secondes plus tard. Puis, s'essuya le visage avant de poser son regard d'un bleu océan sur l'Indienne. La Gryffondor sourit à sa camarade de chambre, elle se mit à regarder les moindres faits et gestes. Quand, elle commença à se brosser ses longs cheveux d'un noir corbeau, quand la brosse verte de son amie se coinça sur son crâne. Ginevra, ne pût s'empêcher de faire une grimace, car elle avait un peu mal pour cette dernière. Puis fini par lui dire d'un air amical.


« Tu veux que je t'aide ? »

Elle fit un sourire rassurant, Ginny était une élève plutôt douée pour les sortilèges, même que le sort où elle arrive mieux à maîtriser c'est le fameux "Réducto" qui finissait en miette la plupart du temps. La Rouquine regarda son amie avec un petit sourire, cela ne devait pas être une partie de plaisir pour l'Indienne qui avaient ses longues mèches de cheveux emmêlés. Le mieux était de faire une queue de cheval avant d'aller dormir, mais tout le monde n'avait pas cheveux très fins. La jeune fille ne se contempla pas très longtemps dans le miroir en attendant une réponse de la Gryffondor.
Revenir en haut Aller en bas
Parvati Patil
Gryffondor
Gryffondor


Féminin Nombre de messages : 2484
Age : 23
Année : 6ème Année
Amour : Qu'est-ce ?
Passions : S'amuser avec Luna ^_^
Date d'inscription : 08/06/2006

•Perso•
Niveau: 3
♣Message: Quelqu'un aurait vu mon ombre, mon amie de toujours ?
MessageSujet: Re: Une brosse § des noeuds [PV Ginny pour l'instant]   Mer 5 Mar - 20:22

H.J : Normalement, je suis toute seule dans mon dortoir, puisqu'il y a aucune fille de mon année, ça te dérange pas ?


Après mille et un débats contre cette fichu brosse, la jeune Indienne vit une jeune fille entrer dans la pièce et l'observa. De taille moyenne, d'une année sa cadette, les yeux bleus et les cheveux roux lui tombant sur les épaules ; aucun doute, il s'agisssait bien de Ginny Weasley, la soeur d'un de ses camarades de classe. En songeant à Ron, elle se souvint qu'ils avaient faillit devenir bien plus que des amis, mais ça n'avait pas duré, son comportement étant devenu assez étrange. Lorsque la seconde Gryffondor se rafraîchissait le visage, la jeune Indienne tenta de retirer la brosse de tout ce sac de noeuds. Malheureusement pour elle, rien n'y fit, et elle resta coincée. Totalement découragée, la jeune Gryffondor se regarda dans le miroir. Et pourtant, elle avait bien tressé ses cheveux, "tout bien comme il le fallait", comme aurait si bien dit sa Grand-Mère. Souriant à la pensée de celle-ci, elel en oublia un peu ses tourments, jusqu'à ce que Ginny lui demande si elle souhaitait de l'aide, grimaçant à la vue des noeuds. Esquissant un sourire encourageant, la jeune Indienne lui répondit, pleine d'espoir.

- Oui, je veux bien, c'est gentil ! Mais si on pouvait éviter la magie... Sauf si c'est vraiment nécessaire.

Elle sourit de nouveau à Ginny, bien que le poids de la brosse lui tirait les cheveux de leurs racines. Vu que Parvati avait toujours été d'une assez petite taille, Ginny était un peu plus grande qu'elle et pouvait lui démêler les cheveux plus facilement qu'elle-même, puisque les noeuds étaient situés au niveau du coup, de telle sorte à ce qu'elle ne puisse pas séparer ses cheveux en deux mèches. A croire que ses cheveux le faisaient vraiment exprès ! Elle ne souhaitait pas vraiment que l'on utilise la magie, parce qu'après tout, si elle se retrouvait avec des cheveux manquant à cet endroit, elle risquait d'avoir un "petit" soucis. Trouvant qu'il risquait de manquer de conversation, elle demanda à sa congénère, sur un ton d'excuse, puis enchaîna, toujours désolée -sachant très bien la réponse à la première question- après s'être excusée.

- C'est moi qui t'ai réveillé ce matin ? Si c'est le cas, excuse-moi sincèrement. Tu... Tu es revenue à Poudlard il y a longtemps ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une brosse § des noeuds [PV Ginny pour l'instant]   Aujourd'hui à 15:40

Revenir en haut Aller en bas
 
Une brosse § des noeuds [PV Ginny pour l'instant]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rien que pour un instant [PV Merlin]
» Petit Paradis => Mâle => Léopard [ Non libre pour l'instant ]
» [Sondage] Vous étudiez en quoi ?
» Une force armée en Haiti , c'est non pour l'instant !
» Aventuriers QUÉBÉCOIS - COMPLET (Pour l'instant du moins)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LMDP  :: 2, 1st FLOORS :: toilettes des filles-
Sauter vers: