AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Say You, Say Me.... Say We Together.... » PV Alx

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sandra M. Blackmind
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 334
Age : 24
Année : 6eme Année .
Amour : Ne me parlez plus d'amour, je fais des plaques rouges..
Passions : Plus aucune passion, pour l'instant.
Date d'inscription : 29/08/2007

•Perso•
Niveau: 1
♣Message: REPREND SANDRA. TOPICS OFF ♥
MessageSujet: « Say You, Say Me.... Say We Together.... » PV Alx   Dim 6 Jan - 20:32

Bullet For My Valentine - All This Thing I Hate


  • Allongée, triste, dénuée de toute conscience, Sandra pleurait à chaudes larmes sur son lit. La cause : Alx. C'était toujours Alx la cause de tout. Tout tournait autour de cet être si beau, si parfait aux yeux de notre serpentarde..
    Sa bouche n'avait de cesse que de se tordre en un rictus totalement affreux, ses sourcils froncés. Elle aurait tué pères et mères pour le voir. Tout de suite. La vert et argent s'arrachait presque les cheveux, mordait son coussin de façon agressive. Elle n'était pas bien du tout. Dehors, l'orage et la pluie qui tambourinait sur les parois du mur froid n'arrangeait en rien les choses. C'est avec une passion étrange, et un calme soudain que notre jeune Blackmind attrappa sa peluche et la serra contre sa poitrine. La brunette chantonna une chanson totalement inconnue de tous : une chanson que lui avait un jour chanté Max. Les larmes continuaient de couler sur les joues rebondies de Sandra. Après quelques minutes, l'orage se fit entendre de plus belle, et la fougue cachée en Sandra se réveilla d'un coup. Se leva d'une traite du lit, jettant à terre sa peluche inerte, elle hurla un : « Sortez !!!! » aux deux filles qui se racontaient sans doute les derniers ragots du chateau, tout en se coiffant mutuellement. Elles étaient très moches, ces deux pestes : vêtues de deux grandes robes vertes criardes et de chaussons aubout duquel un pompom sautillait joyeusement.
    Prise d'un horible hoquet, Sandra s'énerva de plus belle. Que lui cachait Alx ? Pourquoi est-ce qu'il paraissait un pantin lorsqu'elle lui parlait ? Pourquoi lorsqu'elle posait ses lèvres sur celles de son être chèr, il ne réagissait pas, il ne l'enlaçait pas, comme avant ? Avait-il trouvé quelqu'un d'autre à cageoler ? Quelqu'un d'autre à embrasser, à faire rire, à émouvoir rien quand émettant quelques notes d'une guitare Moldue ?


    Plus qu'enragée à l'idée d'Alx avec une autre, mais aussi de l'image qu'elle avait de lui : c'est-à-dire, un être totalement dénué d'expression, de sentiment, qui ne pense qu'à manger et vomir, Sandra tappa de toutes ses forces dans le grand mur du fond du dortoir, fait de pierres, et de rien d'autres. Ses mains restèrent un moment sur le mur froid, et finirent par glisser, tout en suivant le mouvement du corps de leur propriétaire. Avachie sur le sol froid, Sandra sanglotait silencieusement. C'était comme si son corps n'était plus tout à fait lui même. C'était inexpliquable, et en même temps, attrayant. C'était aussi comme si Sandra avait perdue une partie d'elle, comme le jour où Max avait disparut, elle avait perdue une partie d'elle. Non. Une partie de son coeur. C'était une affreuse sensation, que de perdre une partie de nous-même. C'est inexpliquable.
    Parait-il que Sandra resta plus d'une heure allongée sur le sol froid, en boxer et haut de pyjama. C'est une fille au visage défiguré, aux cheveux d'un gras incoryable et à la taille disgracieuse qui vient réveiller Sandra. Lucy Didgan souleva notre BlackMind aux chevilles maigres et l'allongea dans son propre lit. Vêtu d'une jupe trop courte et d'une chemise trop sérée, Lucy attendait que Sandra se réveille, balayant le corps inerte de la brunette de son regard glauque et émouvant, tout en croisant sur son énorme poitrine ses petits doigts potelés, tels des chapelets de saucisses. Un Oeil. Et puis l'autre. Les deux enfin. Une main qui bouge, un corps qui se redresse. Sandra frotta ses deux yeux, et demanda fébrilement se qui s'était passé, mais avant même que Lucy ne lui réponde, tout refit surfaçe dans son pauvre coeur : Max, Alx, Boulimie, Autre Fille, Amour, Disparut... Et ces mêmes mots se répettaient en boucles, prenant peut-être cela comme d'un amusement. Lucy ouvrit enfin la bouche, et comme à son habitude lacha un flot de sottises de sa voix aïgue et suréxitée. Mais pour une fois, elle eu dit peu de choses vraies..


    LUCY : « Tu sais qu' Alx en se moment ne vas pas très bien. Il n'est pas... Lui. C'est bisare ! Mais il ne parle qu'à moi. Oui, Sandra, seulement moi. Pourtant, tu es quand même sa petite amie... Son regard est de plus en plus vide, j'ai l'impression. Tu crois pas qu'il pourrait faire une bêtise, hein ? »

    Sandra en eu marre. C'en était de trop. Elle jetta les couvertures sur cette fille disgracieuse et se leva d'un bond. Elle enfila son slim, ainsi qu'un T-Shirt beaucoup plus potable, sa cape double, et sortit dehors, tel un fantôme sans famille ni identité. Arrivé dans le froid cuisant, elle se dirigea vers le parc. Il faisait presque nuit, mais pas tout à fait....


Dernière édition par Sandra Blackmind le Jeu 3 Avr - 20:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Durocher
Serpentard
Serpentard


Masculin Nombre de messages : 157
Age : 25
Année : 6ème année.
Amour : C'est elle le sens du mot « belle ».
Passions : Regarder les étoiles.
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: « Say You, Say Me.... Say We Together.... » PV Alx   Lun 11 Fév - 6:22

C'était une autre journée froide et mossade qui se terminait à Poudlard. La plupart des élèves de Poudlard venaient de terminer de dîner, et avaient regagné leur salle commune afin de terminer leurs devoirs ou simplement de s'adonner à leurs activités quotidiennes. Alexandre Durocher, jeune élève âgé d'une quinzaine d'années, à Serpentard, n'avait pas échappé à la règle et se retrouvait allongé sur son lit à baldaquin, celui-ci étant drappé de couvertures et rideaux, suspendus aux poutres argentées, portant tous deux des couleurs émeraudes. Sa tête était négligemment penchée et accôtée dans sa paume de main, ses cheveux noirs déteindus bruns glissant sur sa figure blanche. Et son corps, d'allure souple et maigre, s'étirait paresseussement sur le matelas, pour s'allonger en une paire de jambes toutes aussi minces recouvertes d'un slim noir. Sur le lit voisin, un autre garçon, aux cheveux blonds tombant joliement sur sa figure basanée, était assis en tailleur au milieu d'un tas de friandises qui venaient apparement de chez Honeydukes. Lui, c'était Sam. Un garçon qu'Alx avait rencontré lors de sa première année, pendant un cours de sortilèges. Le professeur Flitwick avait réparti ses élèves aléatoirement par deux afin qu'ils pratiquent un exercice, et les deux serpentards s'étaient retrouvés ensemble. Depuis ce jour-là, ils traînent fréquemment ensemble. Une histoire simple, mais vraie. Bref. Sam était encore un des seuls qui réussissait avec succès à approcher Alx. Inutile de préciser qu'il était toujours en proie à ce caractère si sauvage, qui consistait généralement à s'éloigner le plus possible des autres. De se retrouver seul, enfermé dans son dortoir. Pourtant, ce soir-là, le blondinet l'avait apparement convaincu de passer la soirée avec lui, à engloutir le plus de friandises de chez Honeydukes qu'ils leur seraient possibles. Le garçon mordit dans dans une patacitrouille bien juteuse, ses yeux verts brillant. Il avait déjà avalé un paquet de dragées surprises de bertie crochue, trois chocogrenouilles ainsi que deux baguettes de sorciers en réglisse. Alexandre, lui, était resté paisiblement étendu sur son lit, ne réclamant pas la moindre friandise.

SAM - Tu veux quelque chose ?

ALX - Non merci, j'ai pas faim.

Sam soupira. Bien que le jeune Durocher avait accepté sa proposition, il ne s'était pas attendu à des miracles. Il avait en effet deviné à l'avance que celui-ci refuserait d'avaler n'importe quoi.

SAM - Ça, ça m'étonnerait. T'as presque rien mangé pour dîner.

Il marqua une pause, et Alx en profita pour détourner le regard. Puis, Sam attrapa un fondant au chaudron qu'il lui lança.

SAM - Goûtes-en un, au moins.

ALX - Si tu insistes.

Le vert et argent se redressa lui aussi en tailleur, après avoir docilement attrapé le fondant qui était apparement au chocolat. Il ne voyait pas l'intérêt de commencer à se disputer avec un de ses meilleurs amis, surtout pour une simple sucrerie. Il la mangera sans broncher, et ça sera terminé. Aussi simple que ça. Malheureusement, ça ne l'était pas. Il dénuda le chocolat de son emballage, et le déposa doucement sur sa langue. Un goût sucré se mit à couler avec délectation dans sa gorge. Un goût qu'il n'avait pas goûter depuis si longtemps... Une vague de culpabilité le submergea alors, et le chocolat prit un goût de carton. Bref, comme à chaque fois que le garçon tentait d'avaler quelque chose. Il mâcha lentement, et avala avec difficulté. Il n'aurait pas dû le manger. Il n'avait pas le droit. Tout son calme ayant disparu et désormais proie à la panique, il se redressa sur ses pieds et se dirigea vers la sortie des dortoirs. Il posa une main sur la poignée, puis s'immobilisa.

ALX - Je vais aux toilettes.

MAX - D'accord. T'en fais pas, je t'attendrai pour manger le reste.

ALX - Non, ça ne sera pas la peine. J'irai faire un tour dehors, après. J'ai besoin d'être seul.

Le sourire de Sam glissa lentement de sa figure. À présent, il savait que c'était complètement peine perdue, qu'il ne serait plus capable de le retenir. Il aurait eu avant de lui crier furieusement qu'il ne faisait que passer son temps à être seul, qu'il devrait ouvrir un peu les yeux sur les autres autour de lui et de cesser d'agir comme un parfait égoïste. Mais le découragement l'emporta sur la colère, et il laissa Alx se glisser hors du dortoir sans prononcer le moindre mot. Une fois dans la salle commune, celui-ci attrapa une cape doublée et se dirigea machinalement vers les toilettes, lieux qu'il avait désormais l'habitude de fréquenter souvent. Il marcha vers une cabine, en referma la porte tranquillement et s'agenouilla sur le carrelage humide. Il attrapa sa baguette magique, tout simplement parce qu'aspirer son propre doigt le dégoûtait, et l'enfonçant dans sa gorge à l'aide de gestes lents. Il se mit à tousser. Sa gorge était passablement irritée, à force d'y enfoncer un morceau de bois si souvent. Mais résigné, il l'enfonça un peu plus loin. Jusqu'à ce qu'un flot de bile se déverse dans la cuvette, accompagnée de ce qui restait du fondant. Il se releva, tremblant. Et tira la chasse. Ça serait suffisant pour ce soir. De toute façon, il n'avait qu'avalé qu'une pomme dans toute la journée, si on ne comptait pas le fondant. Il sortit donc des salles de bain, après avoir nettoyé sa baguette magique, et se dirigea comme prévu vers le parc. Une fois à l'extérieur, l'air frais se mis à caresser de façon brupte ses cheveux et son visage, le faisant frissonner. Cette sensation aurait pu être agréable pour quelqu'un qui aimait le froid et l'hiver. Hors, Alexandre détestait cette saison. Mais il continua de marcher, sachant que ça lui était plus utile que de rester enfermer dans 5 murs étouffants. Une silhouette le sortit de ses pensées. Une ombre qui grandissait et se clarcissait à mesure qu'il approchait. Une silhouette qu'il connaissait par coeur. Alors machinalement, sans savoir s'il le faisait sur un coup de tête ou bien parce qu'il en avait besoin, il entoura ses bras autour de ce corps. Qui était en fait celui de Sandra Blackmind, sa petite amie.


[HJ : NE M'EN VEUT PAS MA JOLIE SANDRA SI C'EST MAUVAIS. ÇA FAIT UNE ÉTERNITÉ QUE J'AI PAS ÉCRIT. :rambo:


Dernière édition par Alexandre Durocher le Dim 6 Juil - 0:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandra M. Blackmind
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 334
Age : 24
Année : 6eme Année .
Amour : Ne me parlez plus d'amour, je fais des plaques rouges..
Passions : Plus aucune passion, pour l'instant.
Date d'inscription : 29/08/2007

•Perso•
Niveau: 1
♣Message: REPREND SANDRA. TOPICS OFF ♥
MessageSujet: Re: « Say You, Say Me.... Say We Together.... » PV Alx   Mar 12 Fév - 20:08

Le vent soufflait fort, en cette fin d'après midi. Les cheveux fins et charbonneux de Sandra flottaient dans l'air, un peu partout et nulle part à la foie. Sandra était encore triste. Dos au chateau et face aux arbres. Ce qui peut ce traduire par : marre du chateau, envie de libertée. Mais sa libertée à elle, c'était Alexandre. Et si sa libertée s'est envolée, alors pourquoi continuer . . . ? La jeune Serpentarde baissa la tête, fixa ses doigts : là, ses pensées fusaient. Elle ne savait vraiment pas quoi penser. Le vent dans les arbres fit un bruit doux et calme. Sandra leva la tête. Un faible sourire vint chasser ses ennuis pour quelques secondes lorsqu'elle apprçut deux petits lapins côte à côte. Elle s'approcha d'eux, comme pour les caresser, hésita, puis retira sa main. Elle non plus ne voudrait pas qu'on lui gache une journée avec son âme soeur. C'est pourquoi elle s'abstenu. Soupirant, elle fit quelques pas en direction de la foret interdite, puis elle s'arretta. Elle était comme déboussolée. Elle avait besoin d'une personne, mais cette personne se fichait d'elle. Une larme perla sur sa joue, mais Sandra la chassa d'un coup de manche. La jeune brune reprit ses esprits, tout en reprenant sa route vers la foret interdite. Un banc. Simple, de marbre et blanc. Un banc qui lui fit rappeller tant de choses. Un banc qui la fit sourire. Sandra se rappella du jour où elle était arrivée à Poudlard : c'était sur se banc qu'elle s'était assise, qu'elle avait pu admirer le chateau et même déjà admirer Alexandre. C'est aussi sur se banc qu'elle avait donné son prmier baisé. C'est sur ce banc qu'elle passait des heures à regarder le lac noir, c'est sur se banc que tout à commencé. Sandra , encore une fois, hésita, puis recula. Elle continua donc son chemin à travers quelques gros chênes, puis laissa aller ses pensées, tout en faisant rouler de grosses larmes salées sur ses joues laiteuses.

Le première souvenir qui lui venait, c'était son père. Cet homme à la carrure si forte et à la poigne de fer. Cet homme qui arrivait à dissuader Sandra. Cet homme qui aimait sa fille comme un vrai père. Cet homme qui se levait la nuit pour veiller à se qu'elle dorme encore. Cet homme qui aurait tué pour voir apparaitre un sourire sur un visage triste. Cet homme qui aurait même donné sa vie pour elle . . . C'était déjà fait. Monsieur Mind avait été tué par quelques Aurors qui trainaient par là et qui parlaient de Sandra. Apparment, ils avaient lançé un sujet qui touché de devenir Mangemort ; Sandra faisait partit des jeunes Serpentard qu'il faudrait un jour saisir et tuer. Puis un autre souvenir apparut : Max. Ce jeune homme tellement parfait qu'elle avait tellement aimé. Ce jeune homme au sourire parfait qu'elle avait juré de tuer quiquonque pourrait se l'accaparer. Chose faite. Se souvenir la fit tressaillir : non pas de joie mais de détresse. Il lui manquait tellement. Et Alx . . . Plus que tout. Inconsciemment, Sandra passa ses bras autour d'elle, comme une étreinte passionelle. Les larmes sur ses joues coulaient encore. Mais c'est alors qu'elle se rendit vite compte que ses bras pendaient en fait près de ses hanches. Mais alors ? A qui étaient les bras autour de sa taille ? La jeune Serpentard fit rouler des perles salées sur ses joues quand elle sentit le parfum du jeune garçon qui faisait battre son coeur. Elle se sentait revivre à cet instant. Mais aucuns sourires n'arrivait à se détacher. Sandra fit glisser ses mains sur celles du jeune homme, les croisa aussi, puis se retourna lentement. Là, elle fit façe à un visage qu'elle ne connaissait presque pas : seuls les yeux et les lèvres d'Alexandre n'avaient pas changées. Ne pouvant s'en empêcher, Sandra explosa dans un sanglot étouffé par sa main qu'elle plaqua sur sa bouche. Un effet de surprise agréable, en effet. Mais un moment qu'elle voulait eviter aussi. Elle n'était pas encore prête à dire ce qu'elle avait à dire. C'est pourquoi elle se contenta de prendre le jeune garçon dans ses bras.


Sandra : « Oh . . . Alx . . . Comment . . . Pourquoi ? . . . »


[ Tu rigoles j'espère ? Même après une éternité t'écris mieux que moi mon beau Alx =) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Durocher
Serpentard
Serpentard


Masculin Nombre de messages : 157
Age : 25
Année : 6ème année.
Amour : C'est elle le sens du mot « belle ».
Passions : Regarder les étoiles.
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: « Say You, Say Me.... Say We Together.... » PV Alx   Dim 6 Juil - 4:33

Ce ne fût seulement qu'après quelques secondes, peut-être bien une vingtaine, que le Serpentard réalisa que sa petite amie était bel et bien dans ses bras, que la personne qu'il serrait présentement était réelle. Pourtant, à ce moment-là précisement, il ne ressentait rien, à part le vent glacé qui le gifflait inlassablement. C'était comme s'il était au beau milieu d'un rêve, vous savez, quand vous ne vous sentez pas éveillés et que la réalité semble loin. Il aurait eu envie prendre la jolie Blackmind par la taille, de la faire légèrement tourner sur elle-même afin de pouvoir coller ses lèvres sur les siennes, comme autrefois. Il aurait voulu que sa chaleur corporelle la réchauffe, la réconforte. Il aurait voulu lui prouver à quel point il l'aimait, le lui crier. Mais sa gorge s'était contractée dès le contact de sa douce peau, et il se sentait si vide, si seul. Si seulement ... Il sentit alors un autre contact, celui des mains de Sandra se posant sur les siennes, les serrant doucement. Sans doute parce qu'il n'avait aucune réaction ou tout simplement parce qu'elle voulait s'assurer que c'était bien lui, la vert et argent se retourna tranquillement, croisant ses doigts dans les siens. Mais au moment où elle lui fit face, où ses yeux croisèrent le noir des siens, elle éclata en sanglot, laissant le garçon pris au dépourvu. Les mains de l'adolescente se détachèrent des siennes pour aller se plaquer sur sa bouche, représantant sans doute le geste machinal lorsqu'une information nous perturbe ou nous surprend. Le visage de celle-ci était toujours aussi merveilleux qu'à son habitude, même malgré les longues traînées d'eau salée qui se déversaient sur celui. Dans un geste instinctif de malaise, le jeune Durocher se mordit la lèvre inférieure, la gorge trop nouée pour demander ce qui n'allait pas. Et puis, de toute façon, peut-être n'avait-elle pas envie d'en parler mais seulement de se retrouver dans les bras de quelqu'un à qui elle tenait ? D'une certaine manière, c'était sans doute mieux de cette façon, puisque ça simplifiait les choses. Prenant brusquement conscience de sa réflexion, il éprouva une fois de plus un certain dégoût envers lui-même. Il ouvrit la bouche, tentant mentalement de se rattrapper, mais Sandra le devança.

SANDRA - « Oh . . . Alx . . . Comment . . . Pourquoi ? . . . »

L'adolescent referma discrètement sa bouche, sentant l'exaspération et l'injustice le gagner de nouveau. D'une certaine façon, c'était peut-être mieux que de ne rien ressentir du tout, mais il y avait tout de même des émotions et sentiments plus agréables à vivre. Bref. En appercevant Sandra pleuré, il s'était attendu à toutes les raisons du monde sauf celle qu'elle venait tout juste de lui donner. Rien que le fait d'avoir prononcer « Alx », « comment » et « pourquoi » dans la même phrase entre quelques sanglots venait de lui révéler qu'un autre questionnaire allait s'en suivre. Un questionnaire sur son attitude, encore une fois, comme il les détestait tant. Merde, personne ne pouvait donc pas le comprendre ? Lui foutre la paix avec ça et le laisser vivre sa vie ? Il retira, sans la douceur et la délicatesse qu'il avait habituellement, ses mains des hanches de Blackmind pour les enfouir dans les poches de son manteau. Il baissa les yeux au sol couvert de neige, la mine renfrognée, laissant le vent secouer quelques mèches de ses cheveux ébènes. Cette fois, il en avait marre que l'on s'inquiète pour lui, qu'on ne laisse pas vivre. Il ne supporterait pas les blâmes une fois de plus, à rester là sans rien faire, aquiesçant en souriant hypocritement. Il posa à nouveau ses yeux sur le visage en larmes de Sandra, mais la colère l'ayant gagné, il n'éprouva aucun malaise à la voir pleurer cette fois. Elle n'avait qu'à le laisser prendre ses décisions et à le laisser agir comme il le sentait. Ce fait, elle n'aurait pas besoin de s'en faire. Pourquoi les gens trouvent-ils toujours le moyen de se créer des problèmes parce qu'ils s'occupent de ceux des autres ? Stupide.

ALX - « Comment et pourquoi quoi ? »

Il avait adopté un ton qu'il avait voulu dégagé, mais qui s'était tout au contraire révélé brusque et sec. Ironique à quel point il ressentait quelque chose à présent alors que, quelques minutes auparavant, rien n'aurait pu le troubler ou le rendre heureux. Il fit volte-face à la Serpentard et tourna les talons, se mettant à avancer dans la neige qui lui arrivait aux chevilles.

ALX - « Je ne vois pas de quoi tu parles. »

Alexandre s'immobilisa à nouveau, quelques mètres plus loin.

ALX - « Mais si tu cherches une quelconque façon de me critiquer ou de me dicter mes agissements, tu peux aller voir, Sandra. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandra M. Blackmind
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 334
Age : 24
Année : 6eme Année .
Amour : Ne me parlez plus d'amour, je fais des plaques rouges..
Passions : Plus aucune passion, pour l'instant.
Date d'inscription : 29/08/2007

•Perso•
Niveau: 1
♣Message: REPREND SANDRA. TOPICS OFF ♥
MessageSujet: Re: « Say You, Say Me.... Say We Together.... » PV Alx   Lun 7 Juil - 13:07

  • Les mains qu'Alexandre avait posées sur ses hanches quelques minutes plus tôt se retirent d'un seul coup, avec une brutalité anormale. Sandra plissa un peu plus les yeux, de telle sorte que quelques larmes coulèrent désespérement, sans qu'elle le veuille. Effectivement, Sandra n'était plus triste. La compassion qu'elle ressentait envers Alexandre s'était éteinte, comme évanoui. La colère avait prit place, & la vengence était reine. Jamais Alexandre n'avait eu des gestes brutes envers Sandra. C'est pourquoi d'un revers de sa cape doublée, la Serpentard essuya ses larmes. Elle avait gardé les yeux plissés, en totale incompréhension. C'est vrai quoi ! Elle voulais tellement savoir pourquoi il était devenu anorexique, boulimique. Il devait bien y avoir une raison, un élèment perturbateur, une quelquonque raison qui ferait qu'il désirait se laisser aller. Sandra rajusta son écharpe couleur émeraude sur son visage. Ses larmes avaient céssées. Et c'était mieux comme cela, car elle pouvait à présent apperçevoir le visage du Serpentard sans le flou que faisaient les larmes devant ses yeux verts. Le jeune Durocher enfonça ses poings dans ses poches de cape. Au même moment, Sandra fit un léger « Non » de la tête. Elle ne pensait pas que quelques mots aurait pûs lui nuir. Un simple comment & un pourquoi avaient réveillé une colère atroce au fond d'Alexandre. Sandra soupira. Elle mordit sa lèvre inférieur, ravalant un soupir qui se voulut impatient. Elle n'en pouvait plus d'attendre, & l'absence d'Alx à ses côtés pendant quelques mois avait était une torture. Il l'évitait, elle lui souriait, il ne répondait pas, elle s'en allait, il la suivait, elle l'ignorait, il lui souriait, puis elle l'évitait. Tel était leurs journées ces quelques mois. Là, dans le parc froid de Poudlard, Sandra n'en pouvait plus. Ses mains étaient près de son corp, sérrées, prêtes à cogner pour le faire réagir, prètes aussi à le resserrer dans ses bras. Elle désirait tellement d'explications sur le comportement du jeune Durocher. D'ailleurs, à se moment là, il avait entrouvert la bouche. Sandra retint son souffle quelques secondes...


« Comment & pourquoi quoi ? »


  • C'était raté, Alx. Pour un ton qui c'était voulut calme ou dégagé, peu importe, Sandra avait bien vu qu'il était sec & brusque à souhaits. Sandra n'en pouvait plus. Là, son coeur avait bien manqué plus d'un battement. Elle ne savait que dire, que faire. Le seul mot qu'elle dirait serait retourné contre elle, le seul geste, & en l'occurence une giffle ou un coup de poing, serait une grave erreur. C'est pourquoi elle ravala sa salive, ferma les yeux quelques instants, tout en serrant ses poings, & ce, toujours un peu plus fort. Tellement fort que ses jointures devinrent blanches. Elle continua de se mordes la lèvre, très fort aussi. Et puis mince ! Il fallait qu'elle dise quelque chose puisque sinon, le Serpentard se sentirait roi, penserait qu'il a tout les droits sur elle etc. Mais ce n'était pas le cas. Certes, Alexandre était une des rares personnes qui possédaient un grand respect pour Sandra. Mais là, s'en était trop. Le jeune homme fit volte-façe à Sandra, puis s'enr etourna vers le chateau. D'ailleur, au moment où elle voulut riposter, répondre que c'était un idiot, qu'il savait très bien de quoi elle voulait parler, il répondit du tac o tac, comme lisant dans ses pensées :


« Je ne vois pas de quoi tu parles. »


  • Puis s'immobilisant :


« Mais si tu cherches une quelquonque façon de me critiquer ou de me dicter mes agissements, tu peux aller voir, Sandra. »


  • BOUM. Une fois de plus, le coeur de Sandra avait bien manqué deux ou trois battements. C'était devenu presqu'une habitude avec Alexandre à ses cotés. La jeune verte & argent fixa le dos & la nuque du jeune Serpentard avec une envie qu'elle reconnue. Une envie qu'elle avait eu la dernière fois qu'elle avait aimé. Une envie de sang. Ses yeux avaient changé, elle avait serrés les poings un peu plus fort. Penser de la sorte n'était pas un bon présage. Elle secoua la tête comme pour se débarasser d'une mavaise pensée. Expliquer se qu'elle ressentait à se moment là aurait été digne d'un roman du plus grand romancier. Tellement de sentiments se mélangaient dans sa tête, prenaient place dans son sang, faisait palpiter ses veines, puis s'en retirait, faisant place à un tout autre sentiment. Elle ne savait toujours pas quoi répondre, & si elle se mettait à parler, elle dirait tout se qu'elle voulait dire depuis longtemps. Pas forcément à Alexandre, qui ne le concèrne pas absolument. Mais ces derniers temps, la jeune Serpentard avait vécut tellement de choses. La première chose qu'elle fit, à l'instant, était de plaquer sa main gauche sur l'endroit où était sa baguette. Elle souria niaisement, pensant à l'erreur qu'elle pourrait faire. Le jeune Serpentard marchait vite, mais cela n'empêcha pas Sandra de se jetter sur son dos, l'attrapant à la gorge pour mieux se tenir. Le jeune homme vascilla quelques peu, mais non pas sous le poids de la Serpentard, non. Sous l'effet de surprise. Une fois juchée sur la dos musclé de son petit ami, Sandra fit en sorte qu'il tombe dans la neige sur le côté. Chose faite, elle le mit sur le dos, & se plaça face à lui. Elle ne souriait pas. Son visage était sans émotions. Malgrès tout se qu'elle ressentait à présent, le sentiment dominant était tout de même l'amour. Elle plaqua ses deux mains froides sur les joues de son âme soeur. Elles, elles étaient chaudes. Le corps du garçon était chaud. Sandra comme toujours avait froid. Plongeant dans son regard charbonneux, elle déclara :


« Tu es sûr, Durocher ? Tu ne vois absolument pas de quoi je parle ? »


  • Là, elle souleva la cape du jeune homme, ainsi que son pull sans manches, puis sa chemise. On pouvait alors apperçevoir un morceau de chair du jeune Serpentard : son ventre. Maigre. Osseux. Sandra pinça comme pour jouer, sans faire mal donc, le ventre de son petit ami. Elle souria sadiquement avant de demander encore une fois s'il ne voyait pas de quoi elle parlait. Sandra se mordit la lèvre. Elle cru apperçevoir un léger sourire sur le visage du Serpentard. Elle lui déclara enfin que si elle se souciait de sa santé, c'était parcequ'il était la seule personne qu'elle aimait sur terre. Ensuite, elle posa un baiser sur la joue droite d'Alx avant de se relever & de proposer sa main au Serpentard pour l'aider à se relever.


Dernière édition par Sandra Blackmind le Mar 8 Juil - 11:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Durocher
Serpentard
Serpentard


Masculin Nombre de messages : 157
Age : 25
Année : 6ème année.
Amour : C'est elle le sens du mot « belle ».
Passions : Regarder les étoiles.
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: « Say You, Say Me.... Say We Together.... » PV Alx   Mar 8 Juil - 3:44

Alors que cette dernière phrase venait de sortir de sa bouche, l'adolescent jeta à nouveau un regard furieux au sol enneigé. D'une certaine façon, il ressentait à nouveau le besoin d'être seul, mais ne voulait pas quitter Sandra. Ça faisait déjà quelques mois qu'ils ne s'étaient pas parlés ou à peine et pour une fois qu'ils étaient ensemble, la seule chose qu'ils avaient trouvé à faire étaient de se provoquer. Si seulement elle n'avait rien demandé, rien dit. Alors ils en seraient peut-être restés là, à s'enlacer au beau milieu du froid. Sans rien dire, sans larmes, sans colère. Son sentiment de lassitude grandit un peu plus à cette pensée, et il lui sembla même qu'il en voulait à Sandra. Non, à tous les autres en fait. À tous ceux qui ne savent pas retenir leur langue. Il était vrai que s'informer sur quelqu'un était une marque quelconque d'affection. Mais lorsqu'une personne n'avait pas envie d'en parler, il était évident à ses yeux que se la fermer et le laisser tranquille étaient la meilleure chose à faire. Dommage que certaines personnes se tuent à insister, à vous harcèler à vous faire parler. La seule personne qui, dans son entourage, ne s'était pas inquiétée pour lui était Lucy Didgan et il se demanda avec ironie s'il n'aurait pas mieux fait d'être avec elle en ce moment qu'avec Blackmind. Il avait donc choisi de se remettre en marche, décidant que son besoin de solitude l'emportait sur le reste en ce moment. Il réparerait plus tard ce conflit, lorsqu'il serait plus calme. Mais au moment où il avança sa jambe gauche, il sentit un poids s'ajouter sur son dos. Surpris, il vacilla quelque peu, mais réussit toutefois à retrouver l'équilibre. Apparement, la vert et argent ne le laisserait pas s'échapper aussi facilement et ne renoncerait pas tant qu'elle ne saurait pas le fin fond de l'histoire. Du moins, c'est ce que pensa le jeune Durocher. Il n'avait eu le temps de se stabiliser qu'il sentit soudain quelque chose de glacer engourdir la peau de son cou et de ses mains. Stupéfait, il réalisa que Sandra s'était donnée un élan afin de le faire basculer de côté dans la neige. Puis, en quelques fractions de secondes, il s'était retrouvé sur le dos, face à celle-ci. Étant bien trop sous l'effet de la surprise pour prononcer quelque chose, il sentit les deux mains fines mais glacées de sa petite amie sur ses joues.

SANDRA - « Tu es sûr, Durocher ? Tu ne vois absolument pas de quoi je parle ? »

Durocher. C'était la première fois qu'il l'entendait l'appeler par son nom de famille. Ne lui laissant pas le temps de répondre, bien qu'il n'en avait pas l'intention, elle souleva son manteau ainsi que sa chemise, laissant son ventre à découvert. Le garçon frisonna, sa peau étant découvert au contact de l'air hivernal. Il sentit alors un pincement, rien de bien douloureux, et entendit la jolie demoiselle au-dessus de lui lui demander une fois de plus s'il ne voyait pas de quoi elle parlait. Il eût un léger sourire, bien qu'il fût sarcastique et n'avait rien d'enjoué. Elle lui expliqua ensuite qu'elle se souciait de sa santé parce qu'elle l'aimait. Son sourire irrité s'agrandit ; selon lui, si elle l'aimait vraiment, elle le laisserait tranquille. Puis, avant de se relever, elle déposa un baiser sur sa joue, qui accéléra quelques uns des battements de son corps, puis lui tendit la main, pour l'aider à se relever. Comme assomé, le garçon resta immobile, fixant sa petite amie, son « sourire » ayant disparu. Il reconnaissait bien là le caractère changeant de celle qu'il aimait et réalisa qu'elle ne pleurait plus, sans doute depuis un long moment. Il réalisait bien qu'elle ne voulait pas le blesser volontairement, seulement être là pour lui. Seulement, la façon dont elle s'était rebellée l'avait comme choqué, provoqué. Ce fût sans doute la raison pourquoi il se releva seul, faisant tomber de la neige en époustant son jean et son manteau. Ses mains avaient prises une teinte rougeâtre, sans doute pour être restées en contact trop longtemps avec la neige.

ALX - « Ça t'est sûrement déjà arrivée d'exprimer un profond dégoût envers quelque chose, où envers la vie en général, sans trouver un moyen de l'évacuer. »

Il prit une pause et s'avança à la hauteur de Sandra, se penchant vers son oreille. Sa voix se transforma alors en un murmure qui avait le ton de ce qui se toruve à être un rire jaune.

ALX - « Et bien vois-tu, Blackmind, c'est seulement que moi, j'ai trouvé un moyen de m'en débarasser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandra M. Blackmind
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 334
Age : 24
Année : 6eme Année .
Amour : Ne me parlez plus d'amour, je fais des plaques rouges..
Passions : Plus aucune passion, pour l'instant.
Date d'inscription : 29/08/2007

•Perso•
Niveau: 1
♣Message: REPREND SANDRA. TOPICS OFF ♥
MessageSujet: Re: « Say You, Say Me.... Say We Together.... » PV Alx   Jeu 10 Juil - 15:09

  • La main tendue, Sandra n'exprimait aucuns sentiments sur son visage aux traits fins. Ses yeux profonds ne faisaient que refléter une sorte de cruauté parfaite, son nez était légèrement retroussé, ses paumettes étaient quelques peu rosées, surment dût au froid qui faisait ans le parc. Ses lèvres quand à elles, étaient légèrement ouvertes, laissant apperçevoir des dents blanches. Les cheveux au vent, l'on aurait put aussi croire qu'ils entreprenaient de danser avec Eole lui même, tellement l'ondulement de ses cheveux était gracieux. De l'autre main qu'elle ne tendais pas, la jeune Serpentard replaça encore une fois son écharpe aux couleurs de sa maison. Sa cape de sorcier ondulait elle aussi au léger vent qui flottait. Alx, sur les coudes, les mains dans la neige, fixait la jeune Blackmind. Après réflexion, elle se rendit compte qu'elle avait réagit comme si Alexandre aurait été un 6eme année de Gryffondor & qu'il lui aurait volé un bien des plus précieux. Son caractère changeant. Elle n'y était pour rien. Mais à des moments comme celui ci, elle ne se sentait pas vraiment elle même. Elle agissait sans trop penser. Elle pouvait faire des choses affreuses comme tuer... Cette pensée lui colla un frisson, ou alors était-ce encore une fois se sacré vent qui faisait des siennes. Elle soupira. De détresse peut-etre, mais d'agacement surment. Effectivement, la Serpentard tendait encore sa main, dévoillant ainsi une mitaine en laine marron, qui laissait apparaitre timidement le bout de ses longs doigts fins & blancs. Des doigts qui avaient survécu à des années de Violon, de Piano & de Guitare. A sopn grand étonement, Alexandre finit par se lever, seul. Une fois les deux pieds sur terre, stable, il épousseta son pantalon & sa cape, se qui fit tomber le reste de neige qu'il y restait. Sandra le fixa, referma sa main, serrant ses doigts contre sa paume. Elle se remordit la lèvre inférieur. Elle se disait que peut-etre, se serait la fin de leur relation amoureuse, & ça, Sandra ne le tolèrerait pas. Justement, elle se sentirait trop mal, obligeant un duel à Alx, à Drew aussi pour s'assurer qu'il ne seraient plus jamais ensembles.


« Ça t'es sûrment déjà arrivée d'exprimer un profond dégoût envers quelque chose, où envers la vie en général, sans trouver un moyen de l'évacuer. »


  • Sandra entreprit un léger oui de la tête, serrant son poings contre sa poitrine. Elle fixait à présent le sol enneigé. C'était bête, mais elle avait déjà ressentit ça. Il y a en effet quelques mois, alors qu'elle pensait qu'elle ne revaitait plus jamais Alexandre, Sandra ne parlait plus. Elle était devenue un légume & les seules phrases qu'elle sortait n'étaient destinées qu'à son cousin Drago Malfoy, ou bien pour dire qu'elle avait faim & là, Lucy Didgan se dépêchait de lui parter un bon ragoût tout droit venut des entrailles du chateau. Mais elle s'était vite reprise, quand elle avait parlé avec Drago. Il l'avait réconfortée, lui disant que de toute façons il serait, lui, toujours là pour elle, qu'elle ne devait pas se laisser abattre, que Maxime aussi était là, Jud d'ailleurs écoutait patiemment la conversation. Sandra avait alors émit un oui de la tête, & avait repris du poil de la bête. Maintenant, elle comprenait pourquoi réagissait de la sorte. Elle releva la tête vers son petit ami, mais voila que celui-ci était à quelques centimètres de son visage. Malgrès l'habitude d'avoir se visage angélique près d'elle, Sandra sentit son souffle s'accélérer, son coeur battait sa poitrine comme s'il voulait se défaire de sa prison d'os & de peau. D'ailleurs, sa peau fut parcourue par un frisson. Les cheveux hébène du jeune homme avaient frôlés la joue laiteuse de Sandra. Là, elle ferma les yeux de plaisir. C'était effectivement un contact qu'elle avait appréhendé. Mais contre se qu'elle pensait, Alx ne s'était pas penché vers elle pour l'embrasser, pour la prendre dans ses bras, non. Certes il glissa ses lèvres près d'elle mais ce fut simplement pour lançer une phrase qui s'était voulue à la fois blessante, mais aussi définitive, dans le sens où Alexandre voulait mettre un therme à cette discution. Tout d'abord, il l'avait appellé Blackmind. La jeune femme se sentit choquée, puis compris qu'il voulait faire comme elle, la rabaisser peut-etre mais surtout mettre un écart entre eux deux. Le jeune Serpentard laissa son visage près de celui de Sandra. Le parfum de son petit ami lui rappellait des bons souvenirs. Elle souria fébrilement, & ne pût une fois de plus s'empêcher de serrer dans ses bras celui qu'elle aimait le plus au monde. Elle encercla donc les fines hanches de son petit ami de ses propres bras. Tellement fort qu'elle avait du mal à respirer puisque sa cage thoracique était compressée. Mais elle s'en fichait. Se qui la faisait respirer à se moment là, c'était le contact avec le Serpentard. Pendant un moment, ils restèrent de la sorte, sans mot dire. Ce ne fut simplement que trente petites secondes, mais Sandra avait eut l'impression que l'étreinte avait duré une éternité. Elle avait réussit à lacher une phrase, la tête contre le torse du jeune Durocher.


« J'suis désolée Alx. Tellement désolée, mais...me laisse pas..»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Durocher
Serpentard
Serpentard


Masculin Nombre de messages : 157
Age : 25
Année : 6ème année.
Amour : C'est elle le sens du mot « belle ».
Passions : Regarder les étoiles.
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: « Say You, Say Me.... Say We Together.... » PV Alx   Ven 12 Déc - 1:40

Ayant dit ce qu'il avait eu à dire, il redressa doucement sa tête, son visage se retrouvant alors à quelques centimètres de celui de Sandra. Celle-ci ne semblait rien ressentir. Peut-être était-ce le froid qui la pétrifiait sur place, qui immobilisait les traits de sa figure, qui glaçait ses yeux. Ou bien peut-être était-ce simplement le fait qu'elle n'avait rien à ficher de ce qu'il lui avait murmuré, qu'elle se moquait de lui, ce qui était sans doute l'option la plus probable. En fait, ses yeux le fixaient sans ciller, affichant une certaine méchanceté. De la colère ? Sans doute. Alexandre baissa son regard sur ses souliers couverts de neige, agacé. Non pas que Sandra lui faisait peur ou ne le dominait, mais il n'était pas d'humeur à atterir à nouveau sur le sol glacé. Il crut donc que si leurs regards ne se croisaient pas, il lui serait impossible de la provoquer involontairement, comme il l'avait précedemment. Seulement, à son plus grand étonnement, il ressentit un étreintement, soit les bras de sa petite amie se glisser autour de ses hanches. Mais pas une simple étreinte banale, non. La jolie Blackmind s'étais mise à l'enlacer de toute ses forces, à un tel point que le garçon se demanda avec ironie si elle ne tentait pas de l'étouffer. Il sentait ses doigts fins s'aggriper à sa cape, comme si elle ne le relâcherait jamais, de peur de le perdre. Le souffle de la Serpentard était court, comme si elle avait peine à respirer sous cette puissante étreinte. Cela dura peut-être une trentaines de secondes, avant qu'elle ne le relâche, laissant glisser ses mains le long de ses hanches.

SANDRA - « J'suis désolée Alx. Tellement désolée, mais...me laisse pas.. »

Ces mots le frappèrent. Ils auraient pu paraître plutôt ordinaires, vus comme ça, mais ils venaient de signifier tout ce que l'adolescent avait voulu entendre. Elle tenait à lui. Il venait d'en avoir la preuve. Elle l'aimait, elle ne le laisserait pas tomber, pas ceux qui avaient réussi à le blesser auparavant. Elle semblait avoir besoin de lui pour vivre, pour respirer. Cette chaleur au fond lui, il ne l'avait pas ressenti, depuis si longtemps ... D'un geste soudain, il ramena la tête de sa petite amie contre sa cage thoracique. Il ressera ses mains pâles autour de l'une des boucles de ses cheveux. C'était comme si son coeur s'était remis à battre, comme si cette simple phrase eue l'effet qu'auraient dues avoir toutes celles que Max, Lucy ou bien les autres n'avaient cessé de lui répéter dernièrement. Mais il n'arrivait toujours pas à sourire, comme si étirer les muscles de ses lèvres consistait à un effort beaucoup trop élevé pour son corps faible, son corps sous-alimenté.

Il aurait voulu que la jeune fille sente son coeur cogner avec déchaînement contre son torse. Il aurait désiré qu'elle reste auprès de lui, ainsi, pour un temps indéterminé, du moment qu'il soit long. Si ses doigts n'étaient pas si gelés, si son corps ne tremblait pas de la sorte, si son front n'était pas aussi brûlant, si son souffle n'était pas si silencieux, sans doute qu'il.. en fait, il n'en avait aucune idée. Vivre le moment présent. C'était sans doute cela. Il laissa ses paupières voiler son regard et appuya sa tête, qui lui semblait beaucoup trop lourde, contre celle de Sandra. La laisser ? Il n'y avait jamais vraiment pensé. Mais maintenant qu'elle venait de prononcer cette phrase, maintenant qu'elle abordait le sujet ... 


ALX - « Je t'aime, Sandra. »

..., il était clair que jamais il ne la
laisserait lui glisser des doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Say You, Say Me.... Say We Together.... » PV Alx   Aujourd'hui à 7:56

Revenir en haut Aller en bas
 
« Say You, Say Me.... Say We Together.... » PV Alx
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LMDP  :: OUTDOOR :: le parc-
Sauter vers: