AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Immobilus ! [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Simon Carter
Serdaigle [Admin]
Serdaigle [Admin]


Masculin Nombre de messages : 559
Age : 26
Année : 5 ème année
Date d'inscription : 28/12/2007

•Perso•
Niveau: 3
♣Message:
MessageSujet: Immobilus ! [PV]   Ven 4 Jan - 16:43

  • Tour des Serdaigle
    07:12 .

    :03:

    :16: Les élèves émergeaient peu à peu de leur long sommeil, transporté par de doux rêves tout au long de la nuit. Le petit matin était encore obscur, le soleil n'était pas encore levé, caché dans les flancs des montagnes de l'Est. Le dortoir des garçons, parfumé d'une odeur étouffante et acre de poussière vint également se réveiller par le petit tintement d'un réveil moldu posé sur la table de nuit d'un des pensionnaires. Un bras sortit de sa couette pour en arrêter le fonctionnement, puis dans un râle il s'emmitoufla à nouveau dans ses chaudes couvertures. Seul un élève eut l'effort de se lever, se résignant à la chaleur de son lit pour affronter la journée. Il n'était pas de si bonne humeur, sa nuit agitée par d'effroyables cauchemars qui le tourmentaient. Il fallait qu'il reprenne ses esprits, et une bonne douche pouvait faire l'affaire. Torse nu avec un simple bas de pyjama, il se dirigea vers la salle de bain aménagée, se frottant le visage d'un geste vif. Un regard rapide dans la glace, et il crût être devant une autre personne, tant que ses pupilles étaient dilatés, et que ses joues avait encore les marques de l'oreiller. Ses cheveux en bataille n'arrangeait rien. Pour perdre le plus rapidement ce visage, une douche glacée s'abattit sur ses larges épaules, accélérant son souffle ainsi que son rythme cardiaque. Après quinze bonnes minutes, la respiration saccadée, le garçon finit par sortir. Il allait déjà mieux. Sur une chaise prêt de la porte de la salle commune un elfe avait déposé les vêtements repassés et lavés des élèves. Le week-end permettait aux élèves de s'habiller en tenue de ville, sans endurer les cardigans, chemises et cravates. Le soleil perçait de sa lumière l'obscurité de la pièce, forçant les autres Serdaigle endormit à changer leurs positions pour ne pas recevoir de plein fouet sur le visage la clarté de la lumière.

    Simon s'habilla assez fraîchement pour un mois d'hiver. Un jean noir ainsi qu'un tee shirt à manches longues, avec écrit dessus en lettres calligraphiées : "L'amour est mal", ce que Simon n'approuvait pas, mais c'était l'un de ses habits préférés. La porte donnant vers la salle commune grinça, puis il descendit sur la pointe des pieds un escalier et rejoignit la pièce circulaire, décorée d'immondices aussi chères les unes que les autres. Une grande statue représentant la mère fondatrice Rowena Serdaigle trônait en maître. Le garçon se jeta sur le canapé et attrapa une revue de Botanique qu'il feuilleta rapidement, attendant que les autres garçons se réveillent à leur tour. La porte s'ouvrit à nouveau, laissant apparaître un élève de la même année que Simon, à qui il adressa un signe de la tête, avant que celui-ci rejoigne les étages inférieurs. Simon prît donc l'initiative de déjeuner seul dans la grande salle, son ventre criant famine. Il ferma soigneusement la porte de la salle commune en tirant sur la tête d'aigle parlante, puis il descendit les nombreuses marches. Arrivé dans la Grande Salle, seuls les tintements des cuillères contre les bols se firent entendre. Il s'installa prêt de Luna Lovegood, qui regardait de son petit sourire les gens engloutir leur repas. Le garçon se servit un verre de jus d'orange et adressa à Luna.

    Simon - Tu ne manges pas ?

    Luna - Oh non, je n'ai pas très envie...

    Simon - Qu'est ce qui t'arrive Luna ? Il est rare que la tarte à la rhubarbe te résiste...

    Luna - Je ne sais pas, à vrai dire, Simon. J'ai passé une nuit agitée.

    Simon - Si ça peut te rassurer, moi aussi, j'ai fait un cauchemar effrayant.

    Rien que de l'énoncer il en eut un frisson. Après quelques minutes, il termina son petit-déjeuner, puis il se leva et dit à l'adresse de la jeune blonde.

    Simon - Tu veux aller faire un tour dans le parc ?

    Luna - Oh avec joie Simon !

    Tous deux sortirent ensemble de la Grande Salle, puis ils s'avancèrent vers les deux portes massives du hall. Le vent ne s'était pas levé, seule l'herbe était un peu mouillée par la rosée du matin. Les deux jeunes Serdaigle eurent l'idée d'aller au bosquet, où ils auraient peut être la chance d'apercevoir quelques petites bêtes à étudier. Cette idée enchanta Luna, qui recherchait toujours plus d'aventures. Arrivés dans le petit bois, un froissement se fit entendre. D'un même mouvement, ils se retournèrent. Luna s'exclama que c'était certainement une de ses espèces rares à trois pattes qui poussaient des injures dans une langue celtique tout en recherchant des baies noires à déguster. L'imagination de Luna n'avait pas de limites. Elle se mit à galoper en direction du château, prétextant aller chercher son appareil photo dans la salle commune. Il fallait reconnaître qu'elle était courageuse, dès le matin faire un aller-retour Tour Serdaigle/Parc... Le garçon resta là tout seul, en attendant que le froissement montre son visage, les mains dans les poches. Puis, il aperçut une jeune fille s'avancer vers le bosquet. D'un naturel curieux, il s'avança vers elle pour voir son visage, ainsi voir si il la reconnaissait. Apparemment non. Alors qu'il allait souhaiter le bonjour, un rugissement se dégagea du buisson. Aussi rapide que l'éclair il sortit sa baguette et la pointa sur le buisson feuillu, attendant une attaque soudaine. Le buisson se mit à trembler de plus en plus fort. Simon fit un mouvement circulaire avec sa baguette et prononça :

    Simon - Immobilus !

    Le buisson s'arrêta net, comme par magie. Dans un soupir il rangea sa baguette et se tourna vers celle qu'il avait oublié. Il était rare de voir Simon se servir de sa baguette, et devant une fille ça pouvait paraître comme l'envie d'impressionner. Il fit un petit sourire et regarda la jeune fille sans rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Immobilus ! [PV]   Ven 4 Jan - 23:25

"Rêve, n. m. : Images produites pendant le sommeil et résultant de l'activité psychique."


  • C'était un grand bateau. Un grand et magnifique bateau de croisière. Vous avez déjà vu Titanic ? Eh bien il était semblable au paquebot de ce film. Les cheminées fumaient abondamment, formant une masse impressionnante de fumées blanches au dessus d'elles. Il avait un nom : le Princess. Il naviguait dans le Pacifique, bien décidé à rejoindre la cote. Soudain, il rencontra un iceberg et ce fut le drame. Cette histoire allait mal finir, c'était certain. Assise sur un grand fauteuil de la salle principale, les écouteurs de son baladeur dans les oreilles, le son monté à fond pour ne plus rien entendre, April ferma les yeux et tenta d'oublier ce qui se passait autour d'elle. Le paquebot coulait et, dans quelques instants, il allait se retrouver en morceaux, c'était certain. Son petit ami n'était même pas là, près d'elle. La jeune femme ne savait pas où il était, il lui avait juste précisé qu'il allait chercher des boissons. Autour d'elle, elle sentait les autres passagers s'agiter, cherchant certainement un moyen de s'enfuir ou un endroit pour se mettre à l'abri pour avoir une chance de survivre. Mais la jeune McFaith ne faisait rien de tout ça, pour la simple et bonne raison qu'elle croyait en sa bonne étoile. Elle ne pouvait pas quitter ce monde si tôt, c'était impossible. Elle était beaucoup trop jeune pour ça. En plus, elle n'était même pas mariée. Et puis l'idée de ne pas avoir pu dire à au revoir à ses parents et à Jason la répugnait et l'attristait au plus au point. Alors non, elle allait rester vivante. Pour eux. Il fallait juste espérer, se dire que tout irait bien. Et tout irait bien. C'était sûr. Soudain, elle entendit un énorme bruit, semblable à une explosion. Ses yeux se serrèrent encore plus, tentant vainement de ne laisser passer aucunes images. La dernière chose qu'elle vit fut donc seulement du noir. Du noir et... plus rien.

    "April, debout !"


    La jeune Gryffondor ouvrit les yeux qui rencontrèrent le plafond marron de son dortoir. April fut forcée de constater qu'il n'y avait ni paquebot, ni iceberg, ni naufrage. Elle avait tout simplement... rêvé. Elle se redressa tout doucement, un peu déboussolée par ce qu'elle qualifierait de cauchemar. Son amie, June, était au bout de son lit, déjà prête à sortir pour se balader. Ses yeux bleus croisèrent ceux d'April et elle pu y lire de l'inquiétude. Il était vrai que, d'habitude, la jeune fille était toujours survoltée, même de bon matin. Son attitude restait généralement semblable à l'intensité d'une pile électrique. Et puis il ne fallait pas oublier qu'elle était toujours levée avant ses camarades et que, d'habitude, c'était la jeune Gryffondor qui réveillait tout le monde. Aujourd'hui, les rôles semblaient inversés, ce qui turlupinait grandement June...

    "Tu bougeait beaucoup dans ton sommeil, alors j'ai pensé que c'était mieux pour toi de te tirer de ton rêve qui ne semblait pas agréable..." lança t-elle d'un ton toujours aussi méfiant.


    La pauvre devait sans doute croire qu'April préparait un mauvais coup pour être aussi calme. Il fallait dire que c'était toujours considéré comme suspect quand elle ne s'agitait pas dans tous les sens. Néanmoins, ce n'était pas ça du tout. Pour une fois, la jeune Gryffondor n'avait pas l'intention de faire des blagues. C'était juste son rêve qui l'avait quelque peu troublé. Après tout, elle n'avait pas de petit ami et ne connaissait personne qui s'appelait Jason. Et puis April était persuadée qu'elle n'embarquerait jamais sur un bateau aussi luxueux à quinze ans. Qui lui payerait le voyage ? Ce cauchemar était complètement insensé. Comme la plupart des rêves, d'ailleurs... mais April était le genre de personne à croire qu'ils signifiaient tous quelque chose. De ce fait, elle ne pouvait s'empêcher de se remémorer chaque instant de son rêve pour essayer d'en comprendre la signification, ce qui expliquait son air absent et l'inquiétude de son ami. Inquiétude qui n'allait cesser de croître si April continuait de ne rien dire.

    "Dit, June... il y a des icebergs, dans le Pacifique ?"


    ***


    Après l'épisode matinale, April et son amie étaient descendues dans la grande salle pour déjeuner, après que la Gryffondor ait rassurée pendant au moins dix minutes June sur son état de santé. Oui, elle allait bien. Non, elle n'avait pas besoin d'aller à l'infirmerie et oui elle avait fait un cauchemar, mais rien de grave. April n'aurait jamais cru qu'avoir un caractère comme le sien lui poserait problème dès qu'elle arrêterait l'espace d'un instant d'être le bout en train de service. C'était fou comme les gens avaient du mal à comprendre et à accepter le changement, surtout quand ils étaient habitués à quelque chose depuis longtemps. Mais bref, là n'était pas la question. Le petit déjeuner se passa sans problèmes, rythmés par les conversations plus ou moins axés sur le même sujet : Rusard, le nouveau directeur de Poudlard. Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis son élection temporaire à cette place, la plupart des élèves se sont révoltés dans leur coin. Les Gryffondors en faisaient partis. Ils avaient en effet décidés de ne pas se laisser faire et la plupart ne parlaient que de ça depuis des semaines. Ça passait par des plans aussi farfelues les uns que les autres jusqu'au théories de tentatives qui pourraient se révéler payantes. April n'avait pas vraiment d'avis là-dessus. Elle était d'idée qu'il fallait faire quelque chose, mais seulement si Rusard dérapait. Et, pour le moment, il n'avait rien fait qui portait un quelconque préjudice aux élèves. D'un autre côté, elle sentait que ça allait bientôt arriver, que l'ancien concierge ne pouvait rester à la tête de Poudlard sans mettre à exécution les plans malfaisants qu'il avait toujours rêvé de mettre en place...

    A la fin du repas, April décida de faire un tour dans le parc. Le week-end était bien car il n'y avait pas de cours, mais, la plupart du temps, la jeune fille s'ennuyait. Eh oui, elle était sans doute l'une des seules personnes à ne rien trouver à faire pendant les jours libres, mais que voulez-vous. Impatiente et active comme elle était, aucune activité ne pouvait la contenir assez longtemps pour qu'elle se sente occupée sans avoir envie de trouver autre chose à faire. Ses amis lui avaient donc parlé d'un bosquet à l'orée du parc où il y avait soi-disant des gnomes prêt à vous sauter dessus pour vous arracher la tête. Enfin... peut-être pas. Juste prêt à vous attaquer, quoi. Sa curiosité piquée au vif, elle avait décidée d'aller y jeter un coup d'oeil. Autant faire des découvertes plutôt que de rester dans sa salle commune toute la journée à ne rien faire.

    La jeune Gryffondor enfila une veste au dessus de son tee-shirt vert et prit la direction du hall, avant de passer les grandes portes en chênes. Il ne faisait pas vraiment froid, mais April était d’une nature plutôt frileuse. Le parc était de loin son endroit préféré. C’était là quelle allait réfléchir, quand elle en avait besoin. Malgré le nombre impressionnant d’élève qui s’y retrouvait, c’était toujours calme, quand on savait trouver le bon endroit, bien entendu. Néanmoins, ce n’était pas dans son endroit ‘secret’ qu’elle avait envie d’aller aujourd’hui, mais à ce fameux bosquet. La jeune April s’avança doucement, sur ses gardes. On ne savait jamais : si ses amis avaient raison, les gnomes étaient des êtres assez dangereux quand on les énervait et très très malin. Il ne fallait pas tenter quoi que ce soit qu’ils pourraient mal interpréter, même si ils étaient totalement idiots.

    Néanmoins, elle s’était inquiétée pour rien. Il n’y avait rien, apparemment. Un peu déçue, elle s’apprêtait à faire demi-tour quand, soudain, le bosquet bougea d’une manière inquiétante. April se figea et s’apprêta à sortir sa baguette, mais quelqu’un fut plus rapide qu’elle. Elle entendit un sort d’immobilisation et le buisson cessa immédiatement sa danse. La jeune fille soupira de soulagement et se tourna vers la personne qui l’avait ‘sauvé’. C’était un garçon de Serdaigle, qu’elle ne reconnut pas. Sans doute était-il un peu plus âgé qu’elle. Un grand sourire étira les lèvres d’April, tandis qu’elle s’approcha de lui.


    "Merci beaucoup ! Sans toi je serais certainement au cimetière des sorciers. Puis-je connaître le nom de mon sauveur ?" lança t-elle en lui plaquant un baiser sur la joue. "Moi c’est April, April McFaith !"

    Eh oui, il ne fallait pas oublier qui était la personne en face du jeune Serdaigle. Un peu folle ? Non, simplement un peu trop pleine de vie…
Revenir en haut Aller en bas
Simon Carter
Serdaigle [Admin]
Serdaigle [Admin]


Masculin Nombre de messages : 559
Age : 26
Année : 5 ème année
Date d'inscription : 28/12/2007

•Perso•
Niveau: 3
♣Message:
MessageSujet: Re: Immobilus ! [PV]   Sam 5 Jan - 19:57

[list][*]Le jeune garçon regarda à nouveau le buisson, pour s'assurer qu'il était toujours immobilisé par le sortilège. Il plongea dans les yeux de l'inconnu qui l'observait avec un large sourire. Ce n'était certainement pas une Serpentard. Simon lui rendit le sourire, puis fut surpris d'un geste anodin en apparence, mais troublant. La jeune fille déposa un baiser sur sa joue qui s'enflamma aussitôt. Il était rare qu'une jeune fille accorde sa confiance aussi facilement. Peut-être le fait de ne pas le connaître était plus excitant. Il essaya de reprendre contrôle de son esprit et écouta les doux mots de l'inconnue.

"Merci beaucoup ! Sans toi je serais certainement au cimetière des sorciers. Puis-je connaître le nom de mon sauveur ? Moi c’est April, April McFaith !"

On n’allait pas droit au cimetière pour un buisson qui bouge, mais les filles et leurs exagérations... Nommer un simple coup de baguette un geste héroïque était un peu démesuré, mais l'appellation de sauveur ne le dérangeait pas. L'appeler ainsi plutôt qu'Ogre des montagnes, loin de là l'idée de se plaindre. Il répliqua donc d'une voix assurée.

Simon - Moi c'est Simon Carter...

Pas plus, pas moins. Pourquoi se forcer à dire plus pour dire des bêtises ? C'était très bien comme ça. Un dernier coup d'oeil vers le buisson puis il contempla le château entourée d'une brume épaisse. Mais loin dans l'herbe on distinguait une silhouette arrivant à grandes enjambées. Ça ne pouvait être que Luna qui revenait prendre en photo l'étrange créature du buisson. Au fur et à mesure qu'elle s'approchait on voyait ses cheveux d'un blond très pâle, ses yeux bleus ainsi que son pull à grosses mailles multi couleur. Elle portait autour de son cou son gros appareil, entouré de quelques pendentifs qui s'enroulaient dans les chaînes des autres. Essoufflée elle marqua une pose et sourit à Simon, sans avoir aperçu la jeune April, alors qu'elle était bien visible à côté de lui. Simon grimaça et dit à l'adresse de Luna.


Simon - Oh euh... Désolé Luna, je lui ai lancé un sort ! Luna, je te présente Ap...


Luna - ...April McFaith, enchantée !

Luna tendit la main vers la jeune April. Simon fut surpris que Luna connaisse la jeune fille mais qu'elle lui sert la main comme la première fois qu'elles se rencontraient. Après tout, Luna connaissait beaucoup de monde, même si les personnes ne connaissaient pas son existence. Alors que le garçon allait demander comment Luna connaissait April, elle reprit :


Luna - Tu es la fille de Perry McFaith, mon père avait le même âge que ton père quand ils étaient à Poudlard !

Simon se sentit très vite de trop. Elles allaient sûrement parler ensemble de leurs parents. Il se mordit la lèvre et regarda ses pieds en croisant les bras, en attendant qu'elles fassent connaissance. Puis discrètement il se détacha du groupe et alla se poser sur un tronc d'arbre scié tout en regardant un petit écureuil grimper le long d'un arbre. Simon arracha de la terre une brindille d'herbe et se mit à l'entortiller sur ses doigts, attendant que la matinée passe. Il réfléchit à comment il allait passer ce samedi à Poudlard. Le Pré au Lard n'allait pas tarder à ouvrir ses portes, la bibliothèque n'ouvrait que l'après-midi, le stade était fermé durant l'hiver... Comment passer la journée sans s'ennuyer ici ? Puis le garçon s'aperçut qu'il n'entendait plus les voix des deux jeunes filles, elles avaient sûrement arrêté de discuter. Il sentit très vite une présence à côté de lui. Le jeune Serdaigle se redressa et vit le visage de la jeune April le fixant de ses yeux noisette. Ses beaux cheveux ébènes tombant sur ses épaules, ses belles joues roses, son petit sourire d’un air malice, sa silhouette menue donnait à April l’air d’une jeune fille tout à fait adorable. Mais Simon savait qu’il fallait toujours se méfier des inconnus, et surtout que l’habit ne faisait pas le moine. Il afficha un sourire et dit :


Simon - Alors, tu es de quelle maison ? Moi je suis à Serdaigle, comme Luna…

Ses paroles devaient être inutiles, car Luna devait sûrement l’avoir renseigné sur lui, parlant si souvent… A vrai dire, il ne savait pas quoi dire face à cette jeune fille. Il venait tout juste de la protéger d’une petite bébête, il eut même droit à un baiser. Depuis combien de temps Simon n’avait pas eu de marque d’affection aussi concrète qu’un baiser sur une joue ou une étreinte ? Peut être que ce souvenir si lointain s’était effacé de sa mémoire. Les yeux dans les yeux, comme hypnotisé, Simon n’ajouta rien de plus. Mais soudain, alors que Poudlard était plus calme qu'à un enterrement, un bruit sourd rompit ce silence. Les deux élèves se retournèrent vers la source de ce vacarme, le château. Que ce passait-il au château pour qu'un bruit si important s'en échappe. Simon prît par le poignée la jeune Gryffondor et se mit à marcher vers le château, les sourcils froncés. Que se passait-il ?

[Voilà, désolé du retard.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Immobilus ! [PV]   Aujourd'hui à 9:03

Revenir en haut Aller en bas
 
Immobilus ! [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LMDP  :: OUTDOOR :: le parc-
Sauter vers: