AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Christine Jones {U.C}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Christine Jones {U.C}   Mar 30 Oct - 1:44

Role Playing Game de Présentation

    Si vous choisissez le rp n°2, vous devez raconter la scène lorsque votre personnage a reçu la lettre de Poudlard lors de ses 11 ans. Comme le rp précédent, vous devez bien décrire son caractère, ainsi que son physique. Décrivez son histoire ainsi que sa famille etc. Votre rp doit être long et bien présenté, ce qui facilitera la lecture de votre poste ainsi que la rapidité de votre répartition.

    ***
    Enfermés. Prisonniers. Maîtrisés.
    Ces trois mots résumaient parfaitement la situation. Aucun des deux êtres qui se trouvaient ainsi sous la pluie, livrés aux ailes humides et ruisselantes qui s'abattaient inlassablement sur corps et vêtementS, ne se sentait capable de bouger. Elle, blottie dans ses bras, ne faisait rien que respirer, humer pour l'éternité l'odeur sucrée qui émanait du corps blanc, pâle à faire peur et plus dur que la plus polie des pierres.
    Quand à lui, il la serrait si fort contre lui qu'il avait l'impression que leurs coeurs par leur poitrines jointes l'une contre l'autre, n'avaient fait que fusionner pour battre lourdement en seul témoin d'un amour plus grand que toute épreuve, plus dévastateur que toute mort. L'averse pourtant, ne s'appaisait pas et il semblait qu'elle prenait un malin plaisir à s'intensifier encore et encore. Mais quelle force, aussi puissante qu'elle fût et provenant de Mère Nature, aurait pû venir à bout du lion et de l'agneau?


    Brusqueent, il la lâcha et sous le choc, la jeune fille tituba et failli tomber. Retenue à temps par les bras vigoureux du jeune homme, elle gardait la tête baissée, les paupières clauses rivées sur le sol boueux de l'avant-jardin dans lequel elle aimait tant lire ou simplement rêvasser pour s'endormir dans un soupir bienheureux. Chaque fois, il avait été là et à la vois ainsi couchée dans ce tapis d'herbe vert, ses longs cheveux éparpillé sur ce tapis de verdure, elle lui paraîssait plus belle que jamais, lovée dans un havre de paix et dénué de soucis...Arriverait-il donc un jour à se pardonner d'avoir posé ses charbons ardents sur le beau visage albinos mangé par ses yeux noisettés? Probablement jamais.
    Mais en cet instant, Elle n'avait en rien l'air appaisée, au contraire, elle lui semblait plus vulnérable que jamais et Il se souvint des paroles de sa soeur "Elle t'aime, c'est évident!" Comment pouvait-elle aimer une créature aussi monstrueuse, aussi égoïste que lui?


    Alors doucement, il releva d'un doigt sous le menton orgeuilleux le visage de la jeune fille et sous la pluie et de part la sombre nuit d'autonme, il semblait taillé dans un nacre légèrement rosé. Alors, il cèda. Comment ne pas cèder, c'était trop beau, trop sublime, trop exquis pour ne pas être goûté. Délicatement, Il posa ses lèvres bleues sur le rosé des siennes.
    Un auteur romantique aurait sans doute fait sonner de quelque endroit que ce soit le son éffreiné d'une cloche saluant l'assenssion de deux amants qui venaient définitivement de se retrouver. Mais la relation entre Elle et Lui était aussi atypique que compliquée, défiant les lois de l'amour aux extrêmes de façon audieuse et impudique et ce baiser qui cellait à jamais leur appartenance l'un à l'autre ne fût pas acceuillit par le teintement des Cieux, mais bien par un déferlement supplémentaire et une accentuation de pluie. De leurs bouches jointes s'échappaient les gouttes de pluie et leurs glissaient à présent l'un contre l'autre sous l'effet de l'humidité. Une personne censée se serait dépêchée de se réfugier, si ce n'était à l'intérieur de la maison, du moins dans le sec d'une des deux voitures...


    Il ne sû jamais combien de temps il resta ainsi, penché sur elle et goûtant au doux plaisir sucrée que lui offrait les lèvres offertes. Un bon sens chassé par trois reprises s'incrusta pourtant une nouvelle fois dans son esprit anestésié par la passion brûlante qui s'échappait de lui et, accentuant son baiser pour l'ultime et dernière fois, le jeune homme se défit de sa douce prison. Gardant son visage à quelques centimètres du sien, le vampire désarmé la prit dans les bras et la porta jusqu'à la véranda, pour au moins les protéger de l'humidité glaciale. Mesure complètement inutile puisqu'ils étaient déjà trempés jusqu'aux os. Ne la lâchant toujours pas et la sentant encore trop vacillante pour prendre conscience de se qui se passait, Edward ferma les yeux, inspira inutilement puis, poussa la porte d'entrée.

    A l'intérieur, tout était calme et le silence de la demeure contrastait avec la volence et le vacarme que cette soudaine tempête faisait naître dans les allentours. Pour une ville qui connaissait pour des trois quart d'averse, cette nuit, il en avait l'impression, resterait cependant mémorable. Pour lui peut-être plus que pour les autres! A pas de loups, il traversa la vestibule et jeta un coup d'oeuil dans le salon. Un mince sourir se perdit sur son visage: son dormait bruyement sur l'un des canapés, le téléviseur resté allumé. Un de ses longs bras musclé traînait sur le tapis et renversa sous un choc lié à la respiration de titan de l'homme mûr une bouteille de bière, heureusement vide sur ce dernier. Un instant, Il craignait qu'elle allait continer de rouler sur le sol non tapissé et qui, par on ne savait quel mauvais goût, se trouvait être du carrelage de terre cuite et aurait eût don de réveillé le sommeil de l'ours. Mais il n'en fût rien et le jeune homme, intimement soulagé, se dirigea vers l'escalier qui montait aux chambres.

    Doucement et comme s'il portait du verre, Il gravit une à une et avec extrême douceur les marches de bois. Elle s'agitait dans ses bras; elle ne tarderait pas à sortir de la subite inconscience dans laquelle malheureusement, son baiser de tout à l'heure avait joué un rôle! Elle se serrait un peu pus contre lui et il déposa un furtif baiser dans ses boucles mouillées. Dieu qu'il aimait cette odeur! Arrivé dans la chambre de la jeune fille, Il ferma soigneusement la porte et se jetta sur le lit. S'asseyant contre le mûr, il réussit tant bien que mal à défaire Ses chaussures et de lui retirer son manteau de pluie. Le jean qu'elle avait serait sans doute détrui ou du moins, impossible d'usage pour es prochaines semaines, tant l'eau s'était infiltrée dans ses mailles et avaient commencé à en délaver la couleur!

    Alors qu'il s'apprêtait à le lui ôter, elle frissonna de nouveau et ouvri les yeux...


    "Christine! Viens petit-déjeûner!"
    La voix de sa mère ramena la petite fille dans le monde réel. Elle venait de noircir parchemin après parchemin d'une élégante plume d'oie à l'emboue d'argent et qui restait sa compage d'inspiration. Elle s'était levée à cinq heures du matin, soudain prise d'une imagination fulgurante et venait de coucher sur le papier une moitié d'un rêve inouïe qui venait chatouiller ses pensées de petite fille uit après nuit...et c'était la première fois qu'elle pouvait s'en souvenir! Et voilà que sa mère l'appelait pour le petit-déjeûner?
    Christine, secouant la tête d'un air désaprouvant et faisant ainsi jouer les boucles rousses de son impressionnante crinière, posa plume et les sels qui faisaient sècher l'écriture encore fluide, relue rapidement ce qu'elle avait écri avant de le ranger soigneusement dans un des tirroirs de son bureau. Puis, elle se leva et, jetant un dernier coup d'oeuil circulaire au désodre de sa chambre, ouvri la porte qu'elle claqua derrière elle avant de dévaller les escaliers.

Revenir en haut Aller en bas
Cedric Diggory
Poufsouffle
Poufsouffle


Masculin Nombre de messages : 3454
Age : 24
Année : 6ème
Date d'inscription : 05/06/2006

•Perso•
Niveau: 3
♣Message: Proud to be Yellow.
MessageSujet: Re: Christine Jones {U.C}   Mar 30 Oct - 12:59

Bonjour Christine Jones !

Ton rp est très bien fait, hormis quelques petites fautes Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

Bienvenue chez les Serdaigle !


Amuse toi bien !

Pense à réserver ta célébrité dans le topic des avatars.
Tu peux également participer à l'A.D en allant ici.

Bonne chance !

Cedric ++

...............................................
Girl, you really got me now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Christine Jones {U.C}   Mar 30 Oct - 13:02

Merci Cedric (j'ai pas du tout fini mais bon pas grave^^)!
Perso, je pensais que t'allais me foutre chez les Serpy à cause de mon sale caractère...(reflexion faite tu ne le connais pas encore puisqu'il n'a pas encore été développé, mais ça vient!). Je veux pourtant rester chez les Serdaigles, ça me va! :D
Pour les fautes, je vais me relire...et pour les avatars, j'y cours après avoir fini mon RP.
A bientôt!
EDIT: Je poste la suite du RP à la suite ou pas?


Dernière édition par le Mar 30 Oct - 13:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Diggory
Poufsouffle
Poufsouffle


Masculin Nombre de messages : 3454
Age : 24
Année : 6ème
Date d'inscription : 05/06/2006

•Perso•
Niveau: 3
♣Message: Proud to be Yellow.
MessageSujet: Re: Christine Jones {U.C}   Mar 30 Oct - 13:06

Si tous ceux qui avaient un sale caractère allaient à Serpentard, alors que ferait Zacharias Smith chez les Poufsouffle ? XD

J'en suis sûre que ton personnage est bien plus intelligente qu'on ne le pense ^^

Bisoux.

...............................................
Girl, you really got me now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Christine Jones {U.C}   Aujourd'hui à 18:43

Revenir en haut Aller en bas
 
Christine Jones {U.C}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Effet d'Obama; la chute de l'indice Dow Jones
» Mercedes Jones - Say I am Wonderful !
» Kathleen Jones
» Né en 17 à Leidenstadt de Fredericks, Goldman, Jones...
» 06. Duet between Jones (With Sidney Jones)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LMDP  :: FIRST :: oh, c'est ici les présentations ? :: LES ELEVES :: REPARTIONS TERMINEES-
Sauter vers: