AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lilian Reeves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lilian Reeves
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 4
Age : 37
Année : 6ème
Amour : Lenila Mardia
Passions : Le chaos
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Lilian Reeves   Dim 30 Sep - 15:08

1. Personnage


:: Prénom(s) et Nom : Lilian, Jade Reeves
:: Date de Naissance : 03 Novembre 1979
:: Age : 16 ans
:: Sexe : Féminin
:: Année Scolaire : 6ème année
:: Lieu de Résidence : Londres

:: Physique : Etrange demoiselle qui déambule dans les couloirs du château, entourée d’un voile de fumée grise et de mystère. Auréolée de ses cheveux rouges voletant dans les lueurs du matin tel une couronne de flammes infernales, terrible dragon prêt à mordre quiconque oserait y passer ses doigts. Mis à part, bien sur, sa muse la douce Lenila. A mi-chemin entre la femme épanouie et le garçon manqué, Lilian a quelque chose d’intemporel, d’étrange, de profondément original qui fait que sa présence est rarement ignorée, et même difficilement appréciable aux premiers abords. Elle a cette sorte de charisme animal qui se traduit dans ses gestes agiles et félins, qui se confronte automatiquement à celui de toute personne en ayant un supérieur (bien que ce soit difficile) ou bien du même niveau. Ses hanches sont étroites et son buste fin, à la peau claire, presque opalescente. Ses seins sont petits, voir inexistant, ses jambes sont interminables et ses mains ont la finesse des plus grandes concertistes. Ses allures de jeune homme efféminé jettent souvent un doute sur son sexe véritable, si bien que les gens tentent souvent de se rapprocher d’elle, rendu curieux par un tel phénomène et finissent par s’attacher à son caractère plus qu’autre chose. Hermaphrodite, elle détonne et étonne.

Son visage, tel celui d’une vestale, est inchangé depuis des années et se pare de deux magnifiques perles d’obsidiennes aussi profondes que la nuit et aussi mystérieuses que le sont tous les yeux noirs. Enchâssés dans une forme légèrement bridé, ils sont le reflet du livre de la jeune femme, trahissant ses émotions et ses déceptions au gré de ses haussements de sourcils, eux aussi d’une couleur rouge intense. Sa bouche rouge, aux lèvres craquelées d’où pointe souvent une cigarette goût cerise s’étire en sourires mélancoliques et moues dédaigneuses. Du haut de son mètre 60, elle cheville poings au hanches et observe le monde tel un lion sur son rocher, intouchable, éternelle, clairvoyante. Tout son corps semble sortit d’un conte pour enfant, et elle semble parfois si menue qu’elle pourrait se briser au moindre contact, mais toujours son terrible caractère reprend le dessus et elle renait toujours plus puissante, tel le phénix qui toujours se consume dans ses propres flammes sans pour autant s’y abandonner et se laisser aller au trépas.

Bien souvent son visage, et ses cheveux, sont ornés d’étrange lunettes d’aviateur teintées, semblable à celle des grands joueurs de Quiditch durant les matchs d’hivers. Posées sur ses yeux, elle lui donne un air étrange, décalé, et terriblement lointain, surtout quand la fumée de sa cigarette vient se mêler aux reflets irisés de ses verres jaunes. Relevées sur son front, elle le dégage de ses cheveux épars et révèle son visage et son regard au monde extérieur, la changeant du tout au tout.
Il faut savoir, qu’à l’instar de grande personnalité, Lilian cultive l’originalité comme on s’occupe d’un champ de navet. L’étrange et le décalé font partie de sa personnalité comme elle leur appartient. Et souvent ses tenues s’en ressentent. Même quand elle porte l’uniforme, elle sait le transformer à sa guise, avec la facilité qu’a un sculpteur à manipuler la glaise vierge. Elle est d’ailleurs souvent rappelée à l’ordre pour ses détournements. Elle porte souvent sa chemise blanche à peine boutonnée au niveau de la poitrine et encore une fois au niveau du nombril, les manches sont retroussées jusqu’aux coudes. Sa chemise grise est nouée autour de sa taille et tombe sur sa jupe noire arrivant à mi-cuisse. Elle porte par-dessus sa cape négligemment ouverte. D’autres fois, on l’a carrément vu arborer l’uniforme des garçons sans que personne ne s’en étonne. Pendant les vacances, quand l’uniforme n’est pas de mise, elle porte souvent des chemises masculines sombres et des pantalons du même sang. Sa cravate quand à elle, est toujours soigneusement faîte et ajustée.


:: Caractère : Du haut de son mètre 60, Lilian possède un égo qui dépasse de loin ses centimètres et il est difficile de trouver personnage plus sur et de soi et plus extravertie. Dansant sans cesse avec d’invisibles dragons, elles semblent être l’incarnation de l’inconstance, de la souplesse mentale, de la versatilité. Son caractère explosif est comme les flammes d’une bougie, brûlantes comme celles de l’enfer et me manquant jamais du précieux oxygène qui sert à les faire vivre. Elle possède d’ailleurs un sens de la répartie en toute occasion et s’en sert de manière assassine pour blesser ses adversaires là où ça fait le plus mal, leur égo.
Elle est cependant facilement influençable, ne pouvant résister à un quelconque défi, ce mettant parfois dans des situations intrinsèques et dangereuses pour le simple plaisir de la confrontation.
Elle est comme un enfant terrible, capricieux et borné, que jamais rien n’arrête si ce n’est les barreaux d’une cage où il sera terriblement difficile de l’enfermer.

Fière serpentard au premier regard, elle ne sait pas vraiment comment elle a pu se retrouver là. Nonobstant le fait que ce soit ses pulsions dantesques qui l’y ont conduite. Car elle n’est pas méchante, loin de là et son ambition est la seule chose qui la fait ressembler le plus à une serpentard. Cependant, il n’y a pas à se fourvoyer, si elle n’est pas spécialement cruelle, elle possède un dédain et une pitié naturelle pour tout ce qui n’est pas de près ou de loin un serpentard. Et plus que tout, elle déteste les rares serpents qui regrettent le choix du choixpeau magique. Même si elle n’aime pas particulièrement les règles et les lois (qu’elle pense s’appliquer à tout le monde sauf à elle et à Lenila) elle pense que le Choixpeau doit être respecté.
Fondamentalement psychico-bordélique, Lilian laisse derrière elle un bordel constant d’objets jonchant le sol, de vêtements abandonnés et de personnalités interloquées. Dans son dortoir, tout est impeccable sauf le lit qu’elle occupe et le mètre carré autour, ce qui fait souvent râler les autres jeunes femmes vivant dans les lieux (vous aimeriez trébucher en pleine nuit sur un cactus doué d’une conscience vous ?). Elle n’aime pas le rangement, l’ordre, ni même tout ce qui ressemble à quelque chose d’organisé. Elle s’entend très bien avec Peeves et autres esprits farceurs qui la considèrent comme une élève assidue et est toujours là quand il y a du grabuge, soit en spectatrice zélée, soit en principale actrice. Le nombre de colles, d’heures de retenue qu’elle a eut est simplement incroyable et ne tiendrait même pas sur un très long parchemin. Le seul cours où elle se tient en place se trouve être le cours de potion, où elle obtient de très bon résultat au grand plaisir de Rogue qui la qualifierait presque d’élève modèle et les cours de pratique direct de la magie. Etrangement, elle a pris l’option Soin des créatures magiques et considère ce cours très intéressant. Evidemment, elle ne supporte pas Ombrage (mais n’aime pas non plus Dumbledore).

Elle a touché à la magie noire, et ce malgré son jeune âge. Beaucoup la considéreraient comme une futur bonne mangemort, déjà aliénée. Mais sa préférence pose sur les sorts qui lui permettent de se jouer des autres, influant sur la personnalité ou le physique. La magie noire qu’elle distille cependant en autodidacte en fait une adversaire plus ou moins redoutable en combat (ses sorts ne réussissent qu’une fois sur trois dans ses cas, mais c’est déjà un gros pourcentage). Elle excelle toujours davantage dans la pratique que dans la théorie, et ses notes fluctuent énormément selon les cours pour cette unique raison.
Elle est aussi terriblement douée à l’oral, quand elle est interrogée, car elle possède ce charisme qui en fait un être convaincant, qu’on a envie d’écouter. Certains élèves passent même des heures à l’entendre raconter des inventions toujours plus grotesques que les autres, mais toutes terriblement délicieuses à l’oreille.

Mais de toute son existence, les rares moments où son âme brulante et tourmentée trouve le repos sont dans les bras de Lenila Mardia, qu’elle considère comme sa muse, son amante éternelle et qu’elle idéalise comme un poème sacré dont on ose à peine lire les vers de peur de s’y tromper. Lilian est d’un romantisme ancien, loin des principes actuels. Romanesque, protectrice, ineffable petite-amie, elle semble presque parfaite. Elle voue pour Lenila Mardia une passion sans borne et dépassant les mots. Cependant, contrairement aux cas de ce genre, on ne la verra jamais toujours pendue aux lèvres de Lenila, au point presque de la dégouter. Elle est raisonnable et s’en voudrait mortellement d’étouffer celle qui lui est si chère.
Les rares moments de créations de Lilian (qui passent par la réalisation de gigantesques peintures avec la bénédiction du corps enseignant) sont entièrement puisés dans les traits de son amante. Il est même presque drôle de penser que Lenila est la seule à pouvoir refréner son caractère impétueux.


Dernière édition par le Dim 30 Sep - 15:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://secondsin.free.fr
Lilian Reeves
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 4
Age : 37
Année : 6ème
Amour : Lenila Mardia
Passions : Le chaos
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Lilian Reeves   Dim 30 Sep - 15:10

2. Histoire du Personnage


:: Nationalité & Origine : Nationalitée Anglaise, Origine Franco-Anglaise. Lilian est née en France, et ses traits, bien qu’adaptés au caractère climatique de l’Angleterre, sont racés et élégants à la manière des Français. Elle a cependant la nationalité Anglaise depuis ses 1 ans, tout comme ses parents. Juste avant la disparition de celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom, les Reeves français avaient décidé de rejoindre la branche anglaise pour être plus proche de leur maître.

:: Race de sang : Pur, ses deux parents sont des sorciers dès leur naissance.

:: Enfance : On sait peu de choses sur le passé de la jeune femme, vivotant d’histoire en aventure, ce qu’elle en raconte semble la faire sortir tout droit d’un conte pour enfant, comme Peter Pan et autre enfants ensorcelés qui jamais ne reviennent de leur rêve. Même les personnes les plus proches d’elles ne connaissent pas toute la vérité sur une histoire qui pourrait être banale, ou au contraire extraordinaire. Car il est évident qu’on ne peut pas devenir quelqu’un comme Lilian sans avoir vécu des choses étranges, sortant des normes. Voici donc ce qu’elle s’autorise à révéler à demi mot, ou des éléments qui paraissent plus vrais que les autres dans la tonne de mensonge qu’elle met en place (pour le plaisir des gens qui l’écoutent parler pendant des heures).
Elle serait née en France, il y a maintenant 16 ans de ça. D’une mère française ex-étudiante à Beauxbatons qui aurait été ensorcelée par son anglais de père pendant une rencontre des deux écoles. La rejoignant en France, ils se seraient mariés et auraient donné naissance une dizaine d’années plus tard à une toute jeune Lilian qui fut arrachée à sa terre natale avant ses un an.
En effet, et c’est désormais certains, ses parents étaient des mangemorts et ils repartirent en Angleterre servir le seigneur des ténèbres, juste avant la chute de celui-ci. Mais leur plan tourna court quand celui si disparu. Ils prétendirent avoir tout deux été soumit au sortilège de l’Impérium et le conseil des sorciers laissa passer car ils étaient influents.
Lilian se rappelle avoir grandit dans ce climat fiévreux de magie, de domestiques, de peur et de joie face au seigneur. Quand sa sœur naquit quelques années plus tard, elle se rappelle avoir été séante d’une joie sans limite, rapidement refrénée par ses parents qui encourageaient l’austérité et le calme dans tous les épisodes de la vie, dans le but de ne pas être remarqué justement. C’est à ses 11 ans qu’elle reçu sa lettre pour sa première année à Poudlard.


:: La Famille : Sa mère Cécile et son père Jack sont deux mangemorts peu intéressés par leurs enfants. Ils ont été envoyés à Azkaban il y a environ un an et le manoir est laissé à la seule charge des domestiques. Lilian vit seule avec sa sœur qui est aussi à Poudlard. Et toutes les deux ne rentrent chez elles que pendant l’été. Marie Reeves est aux antipodes de sa sœur, elle a échoué à Griffondor (pour la plus grande honte de ses parents à l’époque) et se révèle être quelqu’un de fondamentalement dans la norme, sans grande distinction autre que son intelligence hors norme et sa loyauté pour ses amis. Elles se parlent rarement et c’est à peine si elles se saluent quand elles se croisent dans les couloirs. Ce n’est pas qu’elles se détestent, mais Lilian est trop dans son monde pour prêter attention à sa petite sœur et Marie est trop gênée pour afficher clairement ses liens de parenté avec cette serpentard allumée.

:: Découverte de la Magie : Une gerbe de flamme a jaillit de sa main alors qu’elle avait neuf ans. Poussant un cri indigné, elle avait courut se refugier dans les jupes de sa mère qui avait passé une main attendrie dans ses cheveux, tout en jetant un regard déplaisant à sa petite sœur encore vierge de toute magie. C’est en raison, de ça, dit-on, que Lilian aurait les cheveux teint de rouge, comme un souvenir indélébile de sa première magie. L’indolente réplique que c’est surtout un souvenir plus débile qu’indélébile et que si elle avait su, elle se serait davantage rapprochée des rideaux ce jour là.

:: Années à Poudlard : C’est au cour de sa première année que Lilian comprit que ses parents n’étaient plus derrière chacun de ses pas, que sa petite sœur n’était pas prête à rapporter le moindre de ses faux pas. Et c’est à ce moment que sa carapace coula comme neige au soleil et que son exubérance explosa aux yeux du monde comme une magique feu d’artifice qui jamais ne s’éteint. Ses cheveux rouges sont le résultat d’une expérience ratée, elle voulait simplement les éclaircir mais ils virèrent au rouge vif. Pour son plus grand malheur, du moins au début, elle ne trouva jamais le contre-sortilège et sa chevelure continua à pousser de cette même couleur, ainsi que ses sourcils. Mais le fait était qu’elle s’habitua rapidement à cette nouvelle preuve de démarque de sa part et battit même sa réputation sur ça, s’amusant des réactions des gens. Elle, la jeune femme, qui était déjà blindée tant au niveau physique que moral. Et il fallait la voir, avec cette assurance crasse de la jeunesse, alors qu’elle n’était seulement qu’en première année.
Et cela attira l’attention.

Vers la fin de l’année, elle fit la connaissance de Lenila Mardia. Elle était serpentard comme elle et peinait ce jour en cours de potion car elle avait oublié son livre. Lilian se glissa à coté d’elle sur le banc et passa son bras derrière son épaule et lui posant son livre devant les yeux. « Je te le prête » furent les seuls mots qu’elle prononça avant de retourner s’asseoir à sa place. Quand à la fin du cours, Rogue avait encore hurlé et que tout le monde partait, Lenila vint lui rendre son bouquin. C’est à partir de cette petite anecdote qu’elles commencèrent à se parler et quelques mois plus tard, elles étaient les meilleures amies du monde. Lilian ne manquant jamais d’inventivité pour tenter d’attirer Lenila dans des coups tordus où elles risquaient des heures de colles innombrables. Par chance, Lenila ne fut jamais prise explicitement à cause de Lilian.

Les années passent et se ressemblent, Lilian revenait chez elle les étés seulement, comme la plupart des élèves. Sa première année passa, ainsi que la seconde sans que rien ne vienne ne la perturber autrement que les railleries sur le nouveau venu, le fameux Harry Potter qu’elle détesta comme tout le monde sans le connaître. La troisième année fut bien plus amusante et un tournant dans sa scolarité. La rumeur de la chambre des Secrets battait son plein et plusieurs fois elle put commettre des forfaits sans craindre la terrible Miss Teigne ou les fantômes pétrifiés. C’est aussi à cette période, qu’elle termina de se construire en tant que marginale et adopta totalement le look qu’elle possède encore aujourd’hui, un mélange de dépravé et d’élégance savamment dosée pour la rendre unique en son genre. C’est aussi une année où elle passa tout son temps à apprendre le fourchelang, sans parvenir au moindre résultat pour son plus grand malheur, il fallait un don qu’elle n’avait pas.
La quatrième année et les échappés d’Azkaban sonna sa rencontre avec un détraqueur qui la blessa grièvement et l’obligea à rester à l’infirmerie un bon mois. Quand elle explosa de rage, à force de ne pas bouger, Mme Pomfresh consentit à la faire sortir avec un regard septique. Elle garde une haine farouche pour ses abrutis de détraqueurs même pas capable de servir correctement le seigneur des ténèbres. C’est aussi durant cette année que sa petite sœur entama sa première année à Poudlard, envoyée à Griffondor, ses parents la renièrent et félicitèrent davantage Lilian, l’exhortant à réussir ses B.U.S.E. l’année suivante.

C’est durant sa 5eme année, celle des b.u.s.e et de la coupe de feu, qu’un autre facteur entra en compte, l’amour. Alors qu’elle collectionnait les petits amis aussi étranges qu’elle mais qui ne lui tiraient aucune émotion positive, elle se mit à détailler pour la première fois sa meilleure amie, Lenila qui était restée à ses côtés tout ce temps et qui lui avait même apporté des fleurs quand elle était alitée l’année dernière. Et puis le temps passait, plus une émotion inconnue enflait en elle, menaçant parfois de la submerger comme la pauvre barque de son existence, et parfois elle avait du mal à se rattraper aux rames, manquant de chavirer dans l’océan des yeux de son amie. Mais quel était le problème ? Aimer une fille ne posait aucun problème à Lilian qui était fondamentalement sans principe, ni loi, mais pourquoi maintenant, pourquoi comme ça, pourquoi pas avant ?
C’est avec ces questions qu’elle passa l’année à se contenir, se plongeant même dans les études pour ne pas y penser, et allant jusqu'à draguer ouvertement des hommes pour oublier celle qui hantait réellement ses nuits et la troublait tant qu’elle en perdait ses belles paroles.

***



« Hey Lenila ! Tu viens au stade avec moi ? On va voir le petit Potter qui va se faire rétamer »

Lilian attrapa son amie par le bras sans lui donner le temps de répondre et lui jeta sa cape à travers les bras. Puis elles traversèrent le château en silence, pour aller jusqu’au stade où se déroulait la première épreuve. La jeune femme espérait voir un spectacle divertissant, Potter méritait ce qu’il avait, quel abruti d’avoir mit son nom dans la coupe de Feu pour se faire remarquer. Concentrée dans ses pas, elle n’avait même pas vu le sourire vague de l’autre Serpentard qui se laissait trainer sans discuter.

Les gradins étaient déjà remplies de toute part, et les deux jeunes femmes allèrent rapidement s’installer du côté le plus vert possible et admirèrent, avec un respect certain, les prouesses acrobatiques des champions de chaque maison. Quand enfin Harry rentra dans le stade, elle porta ses doigts à ses lèvres et émit un long sifflement sonore (comme la plupart des autres serpentard à ce moment là) et s’installa pour assister au spectacle. Elle était tellement excitée, qu’un moment même, elle oublia que sa chère Lenila était assise à côté d’elle, si prêt qu’elle aurait pu glisser les mains dans ses superbes cheveux noirs et se noyer dans l’arctique de ses yeux.
Malheureusement, ou heureusement, l’épisode Potter ne se passer pas comme prévu et l’histoire tourna court. Tout ce qui avait été le plus intéressant s’était déroulé hors du stade et Lilian avait oublié ses longues vues, elle en aurait craché de dépit si elle avait pu. Tant et si bien, que quand tout le monde fut partit, il ne restait qu’elle, grinçante sur le spectacle qu’elle avait raté et Lenila assise silencieuse à ses côtés.

« Lilian, ça va ? »

La rouge tourna les yeux vers Lenila distraitement et remarqua que cette dernière semblait troublée, ses yeux étaient baissés vers ses doigts qui se tortillaient nerveusement. Elle haussa un sourcil.

« Et toi ? »

« J’ai quelque chose à te dire, je suis désolée mais je ne tiens plus, j’en ai marre d’avoir ça sur la conscience »

Lilian avala sa salive, son cœur battait à tout rompre, hésitant presque à jaillir de sa poitrine pour venir se déposer, encore sanglant, dans les mains de cette fille en face d’elle qui allait lui faire une confession. Mais sur quoi ? Le visage de la rouge trahissait entièrement son inquiétude naissante, comme une boule au fond de son estomac qui menaçait et l’enjoignait à s’enfuir pour ne rien avoir à entendre. Etait-ce que quelque chose de peu important, avait-elle rencontrée un garçon, ou pire, avait-elle remarqué le manège de Lilian qui essayait de l’oublier en continuant à vivre tout les jours à ses côtés, allait-elle briser leur amitié déjà si longue ? Voyant qu’elle ne continuait pas, et après un bref silence, Lilian l’incita à continuer, ce qui sembla donner plus de courage à Lenila.

« Qu’est ce qui se passe ? »
« Hum... Lilian, je-t’aime-est-ce-que-tu-voudrais-sortir-avec-moi ? »

Pour la première de sa vie, Lilian resta interdite. Avait-elle bien compris, peut-être son esprit lui faisait-il entendre ce qu’elle voulait entendre seulement. Mais quand Lenila approcha son visage du sien et posa ses lèvres sur les siennes, Lilian retrouva le sourire. Et ses doigts hésitant vinrent se perdre dans les cheveux de celle dont elle avait tant rêvé.

Motivée, Lilian explosa son propre score aux buses et obtint les résultats suivant :
Astronomie : A
Soin aux créatures magiques : O
Sortilèges : O
Défense contre les forces du mal : E
Divination : P
Botanique : E
Histoire de la magie : P
Potion : O
Métamorphose : E

Quand elle revint chez elle pendant ses grandes vacances, elle découvrit simplement le manoir vide et apprit que ses parents avaient été amenés à Azkaban. Elle se contenta d’hausser les épaules là où sa sœur pleurait ceux qui resteraient à jamais ses parents.

On raconte que beaucoup d’amours ne survivent pas à l’été. Mais ce serait mentir, car elles attendirent, se parlant par hiboux interposés et quand vint enfin la rentrée, elles se jetèrent dans les bras l’une de l’autre, dans une grande accolade que même les autres élèves regardèrent avec un certain étonnement.
C’est ainsi qu’est la vie de Lilian Reeves, orpheline d’Azkaban, continua. Partagée entre Lenila et ses études, errant dans l’existence sans autre but que ses facéties éternelles.




3. Informations Supplémentaires


:: Comment avez-vous connu le forum : Passé par Lenila
:: Pourquoi vous êtes vous inscrit : Parceque le forum est potentiellement actif ?
:: Comment trouvez vous le design : Chouette quoique trop chargé avec trop de trucs qui bougent dans tout les sens
:: Personnalité sur l'avatar : C'est une illustre inconnue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://secondsin.free.fr
Cedric Diggory
Poufsouffle
Poufsouffle


Masculin Nombre de messages : 3454
Age : 24
Année : 6ème
Date d'inscription : 05/06/2006

•Perso•
Niveau: 3
♣Message: Proud to be Yellow.
MessageSujet: Re: Lilian Reeves   Dim 30 Sep - 15:39

Bonjour Lilian,

Même remarque que Lenila.

Ensuite, quand tu fais un copier/coller d'une fiche, vérifie ensuite si tout est en ordre... Si tu relis ta première phrase, ça ne veut rien dire !

Sinon ta fiche est convenable, amuse toi bien ! :04: :04: :04:

PS : Pour la B.I, c'est pareil pour toi Wink

...............................................
Girl, you really got me now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilian Reeves
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 4
Age : 37
Année : 6ème
Amour : Lenila Mardia
Passions : Le chaos
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Lilian Reeves   Dim 30 Sep - 15:42

Citation :
Elle était serpentard comme elle
:/

Les joies du vite fait/bien fait ! Merci pour la validation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://secondsin.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lilian Reeves   Aujourd'hui à 18:43

Revenir en haut Aller en bas
 
Lilian Reeves
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» dortoir de cinq ( pv:Manel, Lilian , Lily Siofra et Lyra)
» Lilian Bodere [pseudo non conforme + Manque Avatar]
» [M] Keanu Reeves - Libre
» Le patronus de votre personnage
» Shelton Vs Bryan Vs Nergal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LMDP  :: FIRST :: oh, c'est ici les présentations ? :: LES ELEVES :: REPARTIONS TERMINEES-
Sauter vers: