AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Assise sur les marches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nina Black
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 3799
Age : 23
Année : 6 ème
Amour : Coeur Fermé.
Passions : Emmerder les Bouffay'
Date d'inscription : 11/06/2006

MessageSujet: Assise sur les marches   Dim 9 Sep - 12:51

HJ: ALORS JE SAIS QUE C'EST COURT, MAIS JE N'AI PAS LE TEMPS DE FAIRE PLUS DE LIGNES. SI UNE PERSONNE ME REPOND: JE FERAI DE MON MIEUX POUR QUE TU AIES UNE REPONSE RAPIDE, MAIS JE NE PROMETS RIEN. MERCI


Des vêtements sur le sol, les placards ouverts et remplis, le seul lit totalement défait et une table de nuit renversée, voilà à quoi ressemble le dortoir de la jeune Nina. Depuis que Fashia a disparut, la propreté du dortoir n’est plus très importante comme elle est seule. Enroulée dans ses couvertures, qu’à moitié sur son lit, Nina dort profondément. Cependant, une petite boule de poil noir fit irruption dans le dortoir, sautillant sans faire le moindre bruit. Son but? Réveillée la Serpentard, en léchant sa joue. Et il faut dire que le petit chaton, surnommé Nox, y arrive à la perfection: Nina se réveilla brusquement, tombant de son lit. Enroulée dans ses couvertures, elle eu du mal à se lever. Elle commence à avoir l’habitude à se réveiller assez violemment. Mais cette fois-ci, Nox l’a réveillée plus tôt, ce qui fit monter la colère. Quatre heures du matin…Quel abruti de chat! Nina se leva, fit un pas en avant mais retomba sur le sol: Son pied droit était toujours enroulé dans la couverture. La jeune fille soupira longuement, murmurant plusieurs jurons envers Nox. Le petit chaton sortit du dortoir, tout en sautillant gaiement, content que sa maîtresse se soit réveillée.
Une bonne journée qui commençait, tient…De nature extrêmement rancunière, la jeune Serpentard n’allait pas se laisser faire par une petite bestiole d’un centimètre zéro les pattes levées sur un tabouret! Nina, après s’être totalement défaite de la couverture, se leva. Elle se dirigea lentement vers son armoire, et s’habilla: Jeans troué au niveau des genoux et assez moulant, chemisier noir à peine boutonné avec une cravate rose ainsi que des converses roses. Étant extrêmement flemmarde le matin, elle ne changea pas la couleur de ses cheveux: Ils étaient blond. Et oui, Nina est blonde…La jeune fille se peigna assez rapidement, et sortit du dortoir, à la recherche de son réveille, soit son petit chaton…
La petite terreur était couchée en boule sur un fauteuil, dormant paisiblement. Nina s’approcha discrètement de lui et, arrivée à proximité, elle frappa dans ses mains, ce qui réveilla Nox. Vexé, le chaton sortit en courant du dortoir, laissant la jeune fille seule dans la vaste pièce, éclairée à l’aide d’une cheminée. Nina, contente d’elle, sortit de la salle commune, un sourire sadique aux coins des lèvres. La jeune fille alla s’asseoir sur les escaliers du hall d’entrée, totalement vide à cette heure-ci…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xpiink-dreams.skyrock.com
Sandra M. Blackmind
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 334
Age : 24
Année : 6eme Année .
Amour : Ne me parlez plus d'amour, je fais des plaques rouges..
Passions : Plus aucune passion, pour l'instant.
Date d'inscription : 29/08/2007

•Perso•
Niveau: 1
♣Message: REPREND SANDRA. TOPICS OFF ♥
MessageSujet: Re: Assise sur les marches   Dim 9 Sep - 15:23

    Le réveil fit résonner entre les murs du dortoir son petit cri de guerre. Sandra lacha une main lasse vers celui-ci, et le frappa gentilment. Elle était déjà levée. Et ce, depuis de bonnes heures ! Effectivement, la jeune sorcière de Serpentard n'avait pas réussit à fermer l'oeil de la nuit. Pourquoi ? Tout simplement parsequ'elle avait déjà hate de revêtir son insigne de prefet. Pendant les vacances, elle l'avait reçut, avec une lettre du directeur pour la féliciter. Pas besoin, elle savait bien q'un jour ou l'autre elle serait prefête de sa maison. Son père avait été très fière d'elle, et sa mère voulait à présent qu'elle intégre l'équipe de Quidditch. Mais Sandra ne montait sur un balais que lorsqu'elle avait envie, et pour se défouler, par pour divertir des centaines de personnes qui hurlaient son nom...quoique... D'un coup sec, notre jeune Sandra se leva de son lit, et se dirigea, en short et T-Shirt fin qui lui servaient de pyjama, vers le miroir à pieds qui se tenait entre son lit et celui de Mariana. Elle soupira. Ses cheveux étaient emmêlés, et les petites tresses toute fines par ci par là faisaient parraitre ses cheveux comme une tignasse frisée. Et le fait qu'elle passe sa main dedans n'arrenga en rien. C'est d'une démarche toujours aussi élégante qu'elle se placa devant sa grosse malle, à genoux devant. Ses mains se perdirent dans les flots de vêtements encore neufs, et qu'elle ne mettrait qu'une seule fois.

    Elle recherchait éperdument son insigne, si souvent frottée patiemment devant le feu de la salle commune. Mais là, impossible de remettre la main dessus. Prise d'effrois, elle pris un slim noir, une chemise blanche, et ses chaussures noires à talon. Elle les enfila très vite, et se pencha sous son lit. Rien. Encore une fois dans sa malle. Rien. Dans les poches de sa robe de sorcier. Toujours rien. Autant chercher une aiguille dans un botte de foin serait largement plus simple, mais dans tout Poudlard... La jeune Serpentard accrocha un noeud vert sur le côté droit de ses cheveux, puis plaqua ses mains sur ses hanches; impossible de remettre la main sur cette foutue insigne de prefet. Soudain, elle se remémora. Elle l'avait laissée épinglée sur sa robe de sorcier. Effectivement, le petit chose tout en or brillait sur la poitrine noire de la longue robe. La pointant fièrement sur sa chemise blanche, elle sortit d'un pas élégant du dortoir. Où aller en se dimanche pluvieux ? Eh bien, rester dans le collège pour embêter les Bouffy était une bonne idée.

    Sandra se dirigea vers le grand hall. Il était encore très tôt. Et pourtant, assise sur la rembarde, une jeune fille lui faisait dos. Seule. Sandra s'approcha lentement, malgrès ses talons qui résonnaient entre les murs du grand hall. Elle lui tappotta le dos.


    " Hey ! T'es de qu'elle maison toi ?"

    Lui lança-t-elle alors qu'elle n'était pas encore retournée. Sandra avait employée un ton assez sauvage, mais avait gardée une pointe de douceur. Cette fille...

    ..était-elle digne de lui parler ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Assise sur les marches
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Defi pour futurs maires: les marches publics dans les rues
» Assise dans les herbes piquantes
» Les Mille Marches : Premier Conte "Gangrenâge"
» (campagne) les milles marches
» Les Mille Marches : Septième Conte "Woodring"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LMDP  :: EN BAS :: hall d'entrée-
Sauter vers: