AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rentrée 1995-1996

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Albus Dumbledore
Directeurs
Directeurs


Masculin Nombre de messages : 294
Age : 96
Passions : gelée de framboises ?
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Rentrée 1995-1996   Sam 1 Sep - 12:36

Grande Salle
Samedi 1er Septembre 1995
19h05.




___________________________

Une nouvelle année à Poudlard.
Mais pas comme les autres.

Vêtue d'une grande robe lilas parsemée de petites étoiles scintillantes, le professeur Dumbledore regardait avec intention le bassin de pierre où tournoyaient dans une eau bleutée des voluptes blanches. Toute l'après-midi il essayait de trouver un petit détail qui lui aurait échappé, lors d'une scène qu'il avait retiré de sa tête pour mieux l'examiner et la revivre indéfiniment dans sa pensine. Mais rien n'y faisait. D'habitude très pacient, il arrêta précipitamment sa tâche qu'après Argus Rusard entre en nage et essouflé dans son bureau. La main sur le coeur, il balbutia quelque chose, ses bajoues fremissantes, ses yeux globuleux et ses pauvres derniers cheveux secs sur son crâne. Albus fronça les sourcils et s'avança vers le concierge, posant une main innocente sur son épaule.

-Et bien mon ami... Prenez le temps de respirer. Que se passe t'il ?

Après avoir longuement respiré, le concierge finit par cracher.

-Dolores...Ombrage...est...est là...

Une nouvelle institutrice à Poudlard, imposée de force par le Ministère de la Magie pour veiller sur Dumbledore discrètement et sur le bon fonctionnement de l'Ecole. Mais le professeur n'était pas dupe, il savait les vraies raisons du Ministère. Surveiller Albus d'une quelconque rebellion, et ainsi qu'Harry Potter, arrêté quelques jours auparavant pour usage de la Magie en plein Little Whinging. Le professeur ferma soigneusement la porte de son office et dévala les escaliers le plus vite possible en soulevant sa robe pour de pas choir en plein milieu de la tour. Arrivé au bout d'un quart d'heure dans le vaste Hall, il aperçut un nuage rose accompagné de quelques bagages.
Au fur et à mesure qu'il s'avançait, il put dicerner son visage, et même les mailles de son gros manteau de laine d'une couleur rose également. Elle portait un petit couvre-chef orné d'une fleur ouverte prenant la moitié de la superficie du chapeau. Miss Ombrage était bien plus jeune que lui, un visage cependant creusé par le temps, et un deuxième menton tombant de son visage. Ses grosses boucles brunes étaient cachées sous son chapeau, seule une mèche plus claire s'en était échappé. Il porta la main de Dolorès Ombrage à sa bouche, puis déclara d'une voix forte.

-Je vous souhaite la bienvenue à Poudlard Miss Ombrage. Les autres professeurs ne vont pas tarder, avez-vous fait bon voyage ?


Après un sourire qui cachait sa profonde rancoeur pour le Ministre qui lui collait à la charge une sangsue, il accompagna Dolorès à ses appartements, au troisième étage, près de son nouveau bureau, qui était encore morne et vide. Puis, alors qu'il faisait visiter ses appartements grossièrement par simples demonstrations d'un geste dégagé de la main, s'en pour autant entrer dans toutes les pièces, le son de la grande cloche tinta. 19h00. Les élèves n'allaient pas tarder. A peine le dernier carillon terminé, le hall s'emplit des voix des élèves qui allaient rejoindre la Grande Salle pour assister à la répartition des premières années arrivant par le lac. Certains arrivaient des carioles poussées par les chevaux, et d'autres, étant restés au château durant les vacances, arrivaient des différentes salles communes. Il s'excusa auprès de Dolorès et la laissa s'installer à ses aises. Il rejoignit Minerva McGonagall, présentant sa bienvenue aux élèves, ainsi que Filius Flitwick et Severus Rogue, le visage toujours impassible de toute émotion. Le Professeur Dumbledore tendit les bras comme si il voulait étreindre le hall entier, puis tonna :

-Bienvenue pour une nouvelle année à Poudlard ! Je vous invite tous à entrer dans la Grande Salle, en attendant les Première Année pour la répartition. Merci à tous.


Les élèves se mirent à applaudir, puis attendèrent quelques instants.


___________________________



HJ :

Postez à la suite, et racontez votre arrivée dans le hall.
1 point par personne rejoignant ce topic.


Dernière édition par le Sam 1 Sep - 13:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nirva Calling
Gryffondor
Gryffondor


Féminin Nombre de messages : 76
Age : 23
Année : 6ème
Date d'inscription : 24/04/2007

•Perso•
Niveau:
♣Message:
MessageSujet: Re: Rentrée 1995-1996   Sam 1 Sep - 12:52

Assise dehors sur le petit escalier de pierre menant à l'intérieur du château qui ne comptait que trois ou quatre marches, Nirva attentdait patiemment que le temps passe. Ce jour-là était spécial, très spécial même puisque c'était la rentrée scolaire à Poudlard. En ce premier Septembre, une multitude de première année allaient se joindre aux élèves déjà présents. La cérémonie des répartitions aurait lieue à 19h00 précisément et Nirva ne voulait rater cela sous aucun pretexte. Pour cette occasion, elle avait pris soin de s'habiller de son uniforme de sorcière parfaitement repassé.
La jeune Gryffondor se rappelait de ce jour quatre années en arrière, lors de la cérémonie aucours de laquelle elle avait été répartie.Tout d'abord, elle était arrivée au château par le Poudlard Express, avec tous les élèves de la même promotion qu'elle. Guidés par Hagrid, le garde chasse de Poudlard, ils étaient passés par le grand lac noir pour arriver aux château. Puis avait eu lieu la tant attendue cérémonie des répartitions. A l'instant où le professeur McGonagall avait prononcé son nom, Nirva se sentit bien moin à l'aise. C'était une petite fille stressée qui s'avança vers le Choixpeau. Sans hésitation, ce dernier l'avait envoyée à Gryffondor, en soulignant sa témérité et son courage. Cela remontait à si longtemps... Elle allait maintenant passer en cinquième année à Poudlard et avait déjà hâte de commencer les cours.

Enfin, une cloche sonna pour annoncer que le moment était venu. Le sourire aux lèvres, Nirva se releva en s'appuyant sur la rembarde de l'escalier, et fit face à l'énorme porte d'entrée. Elle marcha ensuite d'un pas précipité vers le hall de l'école, impatiente. Puis le professeur Dumbledore ouvrit officiellement la cérémonie comme chaque année, en souhaitant une bonne nouvelle année à tous les "anciens" élèves de Poudlard et les invitant à le rejoindre dans la Grande Salle. Nirva se mit à applaudir, comme tous les autres, puis l'innombrable groupe d'élèves qui formaient un bloc se précipitèrent pour entrer dans la Grande Salle. Ils attendèrent tout de même que leur directeur leur donne le signal pour rentrer.
Nirva avait hâte. Hâte d'assister à la cérémonie bien entendu, mais aussi hâte de voir le corp professoral. Qui allait succéder à Maugrey Fol Oeil en tant que professeur de défenses contre les forces du mal ? Nirva espérait seulement que les cours seraient cette année aussi interessants que les années précédentes, et que leur nouveau professeur soit aussi agréable que Lupin, par exemple.




Dernière édition par le Sam 1 Sep - 13:33, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pénélope Strong
Serdaigle [Admin]
Serdaigle [Admin]


Féminin Nombre de messages : 759
Age : 24
Date d'inscription : 20/07/2007

•Perso•
Niveau: 2
♣Message:
MessageSujet: Re: Rentrée 1995-1996   Sam 1 Sep - 13:10

Ca y était, le jour J enfin. Elle l’avait attendu pendant toutes les vacances, samedi 1er septembre, jour de la rentrée à Poudlard. Ce matin là, le château encore à moitié vide, Pénélope avait porté un soin tout particulier à sa tenue. Même si c’était toujours une robe de sorcière noire, elle avait vérifié qu’il n’y avait aucune tâche ou aucun trou et que son blason de la maison Serdaigle était bien accroché. Exceptionnellement elle avait monté ses cheveux avec une pince bleue. Cette coiffure lui donnait un air plus distingué qu’à l’ordinaire.
La rentrée des élèves n’aurait lieu qu’à 19h00 mais la Serdaigle commençait déjà à stresser. Qui serait ses professeurs ? Comment l’accueilleraient les élèves de sa maison ? Bref comme toute rentrée, cette année 1995 était stressante !
La journée se passa comme toute les autres depuis qu’elle était à Poudlard. Elle alla à la Bibliothèque, fit quelques parties d’échec magique avec sa cousine et se balada près du lac. Pourtant la pression était palpable, entre les élèves heureux de retrouver leurs amis et les cours, et ceux qui ne voulaient surtout pas rentrer en cour.
Vers 18h00, Pénélope rentra en courant dans sa salle commune pour se préparer une dernière fois. Elle se recoiffa, revérifia pour la 20ème fois sa robe et se maquilla légèrement. Les Serdaigles commençaient à descendre vers la salle commune et elle se joignit au groupe, cherchant Marla des yeux sans la retrouver.
19h00 sonnaient à la grande horloge, le hall était rempli d’élèves mais des calèches continuaient à arriver. Un flux incessant de robes noires passait de la grande porte à la Grande Salle encore close.
La population de Poudlard avait du triplé n l’espace d’une demi heure. Cela déstabilisa un peu Pénélope, qui n’était pas habitué à cette foule. Elle trouva enfin sa cousine au beau milieu d’un groupe de Serdaigle excités. En allant la rejoindre elle entraperçut le directeur de l’école, Albus Dumbledore. C’était un vieil homme avec une longue chevelure argentée, de la même couleur que sa barbe. Elle comprenait pourquoi cet homme était un personnage important de la magie, il dégageait une aura de grandeur et elle ne doutait pas qu’il soit l’un des plus grand sorcier du monde.
Les portes de la Grande salle allaient bientôt s’ouvrir, la Serdaigle attendait ce moment avec impatiente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rentrée 1995-1996   Sam 1 Sep - 13:28




I open my head,
So that my memories fly away,
That my sadness leave me,
To leave room to happiness.


La rentrée se préparait à Poudlard. Les nouveaux premières années allaient arriver alors que les anciens septième années étaient partis, laissant un grand vide dans le château. En effet, Gryffon, qui lui entrait en septième, s'était lié d'amitié avec plusieurs garçons et filles de dernières années, et sous ses yeux, ils étaient partis de Poudlard, sans pouvoir rien faire, sans pouvoir rester. C'était plutôt triste comme situation, mais on ne pouvait rien y faire. C'est donc avec tristesse que Gryff' aborda la nouvelle année à Poudlard. Certes, il était heureux de reprendre les cours, c'était une bonne nouvelle, mais la mauvaise nouvelle du départ de ses amis était beaucoup plus grande pour lui. C'est pourquoi le garçon avait préféré passé la journée seul, couché dans son lit, se levant par moment histoire de jouer un petit peu de guitare, avec un son morne et triste. Certes, il lui restait de nombreux amis à Poudlard, mais se dire qu'il n'allait pas voir els autres pendant un an, ou peut-être une fois tous les six mois à pré au Lard, ça lui foutait le moral en chaussette, ce qui était tout à fait compréhensible d'un côté!

Il entama la descente des sept étages en solitaire et d'un pas plutôt lourd. Il s'était habiller sobrement pour l'occasion. Pantalon noir, chaussures noires, chemise noire et veste noire. Seule sa chevelure blonde, ses yeux bleus et sa cravate blanche mettaient un peu de couleur dans sa vie de cet instant et dans son acoutrement. Il ressemblait moitié à un reprèsentant en urnes funéraires faisait sa tournée dans le quartier. Mais bon, aujourd'hui, il n'avait pas vraiment envie de rigoler. Descendant les derniers escaliers qui menaient au hall d'entrée, il vit Dumbledore au centre d'une foule d'élèves, attendant devant les portes de la Grande Salle pour aller se mettre en place avant la répartition de cette année.

Le jeune homme se joignit à la foule, attendant impatiemment que la soirée se finisse, car ce soir, il n'avait pas envie de passer la nuit à voir des gamins d'un mètre de haut aller se faire répartir dans les maisons. Le regard bas, il resta là, planté debout au milieu de la foule..
Revenir en haut Aller en bas
Julian Sanders
Serpentard
Serpentard


Masculin Nombre de messages : 60
Age : 24
Année : Septième Année
Amour : Il cherche mais n'est pas vraiment sûr de trouver...
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Rentrée 1995-1996   Sam 1 Sep - 13:48

Dans un des dortoirs de la Salle Commune des Serpentards, un jeune homme d'une grande taille et dont les mèches blondes lui tombaient sur le front était allongé sur son lit, les mains derrière la nuque, les yeux clos et un petit sourire sur son visage. Julian était éveillé, il savait que la rentrée était proche, dans quelques secondes seulement la grande cloche retentirait a travers le Château. Julian était très songeur. Il réflechissait a lui, aux autres, tout ce qui lui venait a l'esprit. Il avait changé pendant ces vacances. Durant six années, il avait été un Serpentard digne de sa maison, impitoyable et orgueilleux. Mais les deux derniers mois passés a Poudlard l'avaient transformé. Il avait enfin ouvert les yeux et avait finalement réalisé que cette année serait la dernière qu'il passerait dans ce château. Chaque fois que cette pensée lui venait a l'esprit, il avait un petit pincement au coeur. Que ferait-il une fois que tout serait fini? Ou irait-il a la fin de cette année? Serait-il obliger de tout quitter, tout ce qu'il avait içi? Tant de questions qui remuaient dans sa tête, et malgré cette torture qui lui était infligée a longueur de journée, il affichait un visage serein, apaisé. Il savait qu'il allait profiter de cette année bien plus qu'il ne l'avait fait pour les autres. Après tout, c'était sa dernière année...

Le moment arriva enfin. La cloche que tout le monde attendait sonna et résonna a travers les murs du Château. Julian ouvrit les yeux et se leva doucement de son lit. Le moment était arrivé. Il se regarda dans le miroir puis s'en approcha. Il arrangea les mèches qui lui tombaient sur le front puis se regarda longuement. Il finit par se dire a haute voix:

Profites en bien, mon vieux. Le compte a rebours a désormais commençé...

Il sortit finalement de la Salle Commune et commença a monter les marches froides des cachots. Puis il arriva dans le Hall, quelques élèves étaient déjà là. Le Directeur était là aussi, quelques autres professeurs le suivaient. Notamment cette femme intrigante qui laissa Julian indifférent. Il n'avait plus le temps de s'attarder sur quelque chose qui ne l'interressait pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zX-FaShIoN-WoRlD-Xz.skyrock.com
Dolorès Ombrage
Sous-secrétaire d'Etat


Féminin Nombre de messages : 55
Age : 68
Amour : *glousse nerveusement*
Passions : Boire une tasse de thé avec 3 cuillères de sucre rose
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Rentrée 1995-1996   Sam 1 Sep - 14:52


Citation :

Chère Miss Ombrage,

Une cariole viendra vous prendre à 8h00 tapante pour vous emmener au château de Poudlard, où vous savez vous aller enseigner l'art noble de la Défense contre les Forces du Mal. je vous serez gré de mettre en action mes indications dont je vous ai fait part la dernière fois où nous nous sommes vus au Ministère. Surveillez-le.

Avec tendresse,

C.F.


Dolores posa la lettre sur son coeur et poussa un soupir amoureux dans son petit appartement douillet dans le sud de Londres, ses nombreux chats Lovely, Sweety, Pretty, et Juicy éparpillés dans le petit salon, ronronnant. Un petit salon très coquet, où diverses assiettes de chatons ornaient les murs, le papier peint rose bonbon cassait la froideur du parquet stratifié. Un petit feu s'éteignait lentement dans la petite cheminée, près de ses canapés rose à motifs encore recouverts d'un film plastique pour les garder intactes le plus longtemps possible. Ses valises bouclées, elle se précipita vers sa porte d'entrée quand quelqu'un toqua trois coups. Ses chats sautèrent de leurs cachettes puis vinrent miauler aux pieds de Dolorès. Pretty ne portait pas très bien son nom, car c'était bien le plus laid de tous ses chats, ainsi que Lovely, qui était tout sauf câlin et adorable...

Après avoir soigneusement déposé ses bagages sur la banquette en face d'elle et avoir mis tous ses chats dans des cages roses, la cariole démarra, tirée par trois chevaux et un cocher. Soudain, en tournant dans un coin de rue, la cariole devint invisible aux moldus grâce à un sortilège lancé par le cocher du long de sa baguette. Au bout de quelques minutes, l'embarcation s'arrêta puis à bout de bras Dolorès prît les cages de ses minous. Durant son séjour à Poudlard, elle savait qu'elle devait se séparer de ses animaux, à contre-coeur. Elle déposait ses chats chez une de ses rares amies, travaillant au Ministère également. D'une voix étouffée par un sanglot, elle dit :

"Prends bien soin de 'Tity, il a parfois la diarrhée, alors fais attention à tes tapis...On se revoit très bientôt"


Elle se retourna et épongea ses grosses larmes dans un mouchoir rose puis se moucha sèchement, provoquant un grand son de trompette. Le voyage fut très long et très ennuyeux sans ses chatons. Heureusement qu'elle avait emporté toutes ses assiettes, qu'elle accrocherait à Poudlard pour se rappeller de ses petits minous. Il était déjà 18h00, et enfin à travers la vitre de la porte branlante elle put apercevoir les toits du château au loin, entouré par de grosses montagnes. Elle allait enfin pouvoir accomplir sa mission donné par Cornelius, qu'elle affectionnait tout particulièrement. La nuit tombait très vite en cette époque de l'année, il fallait donc se dépêcher de rentrer. En plus, elle préferait rencontrer le Directeur Albus Dumbledore avant la célèbre Cérémonie de Répartition. La cariole s'arrêta définitivement enfin. Le cocher l'aida à décharger ses nombreuses valises, de différentes tailles, puis s'en alla sans un aurevoir, ce que Dolorès ne manqua pas de remarquer. Les petits détails de ce genre ne lui épargnait jamais, et son caractère difficile ne lui permettait pas souvent de garder son calme. Ce fut le visage rouge de colère qu'elle entra dans le Grand Hall du château, après avoir traversé péniblement le parc. Dolorès lâcha ses valises sur le sol de marbre, et contempla la beauté de ce lieu. A travers deux grandes portes massives elle put aperçevoir de grandes tables. Alors qu'elle ne savait quoi faire dans cet immense hall, un homme absolument répugnant s'approcha d'elle, ressemblant à un clochard. Avant qu'il n'ouvre la bouche, elle lui demanda d'un air hautain.

"S'il vous plaît, signalez mon arrivée au Professeur Dumbledore."


-Bien... Bien madame...


Et il se mit à courir. Elle poussa un soupire puis elle en profita pour ajuster ses habits et son chapeau qu'elle adorait porter. Au bout d'un long quart d'heure, le professeur Dumbledore, dans une robe élégante vint la saluer et lui baiser la main. Elle afficha son grand sourire puis raconta tous les côtés négatifs de son voyage au professeur tout en faisant voleter ses bagages derrière elle. Elle put admirer ses appartements, qui était spacieux. Elle aura donc de la place pour la redécorer elle-même. Puis soudain, la cloche sonna. Ca y est, elle allait enfin aperçcevoir des visages d'élèves heureux d'avoir un professeur si à l'écoute et si gentil. Elle laissa le professeur Dumbledore prendre de l'avance et souhaiter en tant que Directeur la bienvenue aux élèves. D'une démarche chaloupée, elle descendit par les grands escaliers, sans faire attention aux nombreux portraits regardant avec abération le bonbon rose.

Le Hall était rempli. Selon elle, il devait bien y avoir 200 élèves, et ce n'était que le début, les Première Année n'étaient pas encore là. Après une petite ovation, le professeur Dumbledore invita à tous les professeurs de rejoindre la Grande Salle avant les élèves, et se préparer à souper. Certains regards se posèrent sur elle, ce qui élargit son sourire. Il devait sûrement se demander avec hâte ce qu'elle allait enseigner. Mais soudain, alors qu'elle descendait les marches du Hall pour entrer dans la grande salle, la tenue d'un élève retint son attention. Quelle indignation. Ne pas porter le célèbre costume de Poudlard alors que c'était la rentrée était vraiment considéré pour Dolorès comme une insulte à son arrivée. Dans un sourire, elle dévia sa trajectoire et vint se mettre devant un jeune homme assez grand, aux cheveux de blé et aux yeux émeraudes. Elle le regarda de haut en bas et demanda de sa voix chantonnante et aïgue :

"Erm... Excusez moi mais où est votre tenue d'école ? Je vous demande d'aller vous habiller avant d'entrer dans la Grande Salle. Et profitez-en pour vous repeigner, merci."

Elle adressa un sourire à ceux qui avaient pu entendre cette conversation puis dandina droit vers la Grande Salle. Le professeur Dumbledore était debout devant l'assemblée se remplissant, tandis qu'elle prit place aux côtés d'un demi géant qu'elle dévisagea du regard. Cette école était elle un cirque ?

Elle ajusta son veston de laine puis regarda les nombreux plats posés sur la table des Professeurs, en attendant la Cérémonie de répartition.


HJ :

Vous pouvez à présent entrer dans la salle et vous asseoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pénélope Strong
Serdaigle [Admin]
Serdaigle [Admin]


Féminin Nombre de messages : 759
Age : 24
Date d'inscription : 20/07/2007

•Perso•
Niveau: 2
♣Message:
MessageSujet: Re: Rentrée 1995-1996   Sam 1 Sep - 15:14

La Grande Salle n’était toujours pas ouverte. Les conversations allaient bon train dans le hall et c’était dans une ambiance de brouhaha qu’une femme apparue. Elle était parfaitement ridicule se dit Pénélope. Son visage était presque entièrement occupé par des yeux globuleux, elle n’avait pas de cou ou il était caché sous un double menton proéminant. On pouvait observer une certaine ressemblance entre un crapaud et elle. Elle était habillée presque exclusivement en rose pelucheux.
Elle observait des élèves d’un air proche du dégoût et réprimanda un Gryffondor sur sa tenue avant d’entrer dans la Grande Salle. Elle fut suivit par la masse des élèves et Pénélope suivit le mouvement vers la table des Serdaigle. En effet le Professeur Dumbledore venait de tous les inviter à entrer pour attendre les élèves de première année.
Elle eu alors le souffle coupé par la beauté du spectacle. Elle avait vu la Grande Salle tout les jour pour les repas mais ce soir là elle était décorée pour la rentrée. Les chandelles étaient comme à l’habitude suspendue en l’air mais elle diffusait une lumière plus tamisée. Le ciel magique reflétait le ciel à l’extérieur, dégagé et éclairé par la lune, les étoiles brillaient au dessus de leur tête. Des drapeaux des différentes maisons étaient également suspendu au plafond et s’agitaient doucement malgré la totale absence de vent.
La table des Serdaigle était encore à moitié vide mais les élèves continuaient à affluer tandis que les premières années n’étaient toujours par arrivées. Pénélope s’installa près de sa cousine sur le banc. Les tables croulaient sous la vaisselle… vide. Les plats étaient tous vides comme les cruches et les assiettes. Elle se demanda comment les plats allaient arriver. Les participantes au Tournoi de l’année précédente avaient parlé « d’apparition » et Pénélope avait hâte de voir ça.
Après s’être installé elle observa la table placée sur une estrade, à l’extrémité de la salle. Presque tous les professeurs étaient présents. Elle vu que la femme rose était juste à coté du directeur. Continuant de les observer, elle attendit que le festin commence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rentrée 1995-1996   Sam 1 Sep - 15:51

Kemi ne savait pas trop quoi penser.
Le voyage dans le train avait été laborieux et sans grand intérêt, et voilà que maintenant elle se retrouvait à attendre bêtement devant la grande salle, patientant pour entrer, se demandant pourquoi le temps qu'elle devait avoir en patience, semblait s'élargir au fil des années.


C'est donc vêtue de son uniforme habituelle, qu'elle ornait souvent de petits badges farfelus, que la demoiselle s'était faufilée au milieu des élèves pour arriver en première file, une habitude un peut dérangeante pour les autres, mais très sympathique pour elle, puisqu'elle ne se sentait pas du tout gênée de déranger de cette manière le nombres impressionnant d'élèves qui se trouvait devant la porte de la salle mythique, l'air bougon pour certains, l'air émerveillé pour d'autres.

Elle patientât le temps qu'il fallait, jusqu'à ce qu'elle se sente couler vers d'étranges pensée, à la vue d'une gazette du sorcier, dans la main d'un quelconque élève. Brusquement, elle sentit des fourmillements traverser tout son corps à la vitesse du son. Elle trouvait ça absurde comme magazine. Ou ses parents du moins. Tout juste bon à prêcher la bonne parole du ministère disaient-ils. Même si cette années, elle s'était pencher du coté de ladite gazette, car comme tout le monde, le retour de lordmachinchosetruchouette, était peut souhaitable, et ils ne souhaitaient pas y croire. Contrairement à Kemi qui se réjouissait à cette idée. Drôle de chose pour une Gryffondor d'ailleurs. Mais il faut dire que la fillette s'imaginait pouvoir poser toutes les questions qui lui venaient à l'esprit, au mage noir machintruchose, sur son grand-père, et tout le reste.

Soudainement, elle se rappelât alors qu'elle n'était pas chez-elle, mais à Poudlard, et que si le directeur leur avait dit qu'il patienterait un peut avant d'entrer, elle ne devait pas s'assoupir pour autant, surtout que cela paraitrait idiot, devant tout le monde, sachant qu'elle était au premier rang. Alors, se reprenant, elle se redressât et fit en sorte de se tenir droite, et de redresser son uniforme mit à la va vite. Et, relevant la tête, elle s’aperçut qu’elle avait ratée l’entrée d’un étrange personnage. Une étrange jeune-femme plutôt. Toute vêtue de rose, un sourire faussement amical plaqué sur son visage rondouillet, la dame avait descendue les escaliers, il y à quelques bonnes minutes sûrement, et elle réprimandait un élève. Finalement, la… Dame, se dirigea droit dans la grande salle, c’est comme ça que Kemi comprit qu’elle devrait peut-être se rendre elle aussi à l’intérieure, elle attendit de voir des élèves de sa maison bouger pour le faire. Puis, poussant un soupire et baissant les yeux, elle rentrât dans l’immense pièce.

Elle finit par choisir une place vers le milieu de la table et fixât l’assiette vide d’un air peut envieux. Le début de l’année la barbait souvent, surtout quand une personne ressemblant à du pudding tout rose faisait son entrée dans l’endroit qu’elle estimait le plus sérieux et sûr du monde. C’est en se rappellent ce qu’elle avait lut qu’elle finit par laisser échapper une exclamation. Le ministère, ici ?! Elle laissât tomber sa tête dans ses mains, elle ne pourrait plus faire ce que bon lui semblait à présent. Adieu jolis petit badges roses et multicolores.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rentrée 1995-1996   Sam 1 Sep - 19:26

Les paupières de la jeune Hermione Granger se décolèrent doucement. La petite horloge en forme de coeur accrochée sur le mur du dortoir indiquait 4h30, il était temps pour elle de se lever pour profiter au maximum du premier jour de sa cinquième année scolaire. Ce soir allait avoir lieu la cérémonie de répartition et Hermione n'aurait loupé pour rien au monde ce moment privilégié. Le Choixpeau magique allait envoyer les nouveaux élèves de Poudlard dans les différentes maisons et cet instant inoubliable serait suivi d'un fabuleux festin pour accueillir ces derniers. Ce moment se révélait être une véritable tradition dans l'école, il se répétait tous les ans et l'ambiance qui l'animait était encore plus intense d'années en années. Hermione allait découvrir ses nouveaux professeurs, retrouver quelques amis partis loin d'elle en vacances et pourquoi pas faire de nouvelles rencontres en profitant du repas. A l'idée de passer une soirée comme celle qui l'attendait, elle en frissonnait déjà d'excitation. Elle se leva d'un bond du joli lit qu'elle n'avait même pas eu le temps de défaire pendant la nuit, un grand sourire au coin des lèvres et enfila directement son uniforme de parfaite élève de Gryffondor qui l'a rendais encore plus radieuse que d'habitude. Les autres jeunes filles de sa maison dormaient encore à points fermés autour d'elle, Hermione soupira en s'imaginant que pour elles la journée à venir n'avait aucune espèce d'importance. Rares étaient les élèves qui ne se réjouissaient pas d'entamer une nouvelle année scolaire à Poudlard, mais rares étaient ceux qui l'étaient au même point qu'Hermione Granger. Certes, elle avait bien profité de ses vacances mais elle n'avait pas arrêté de se poser des questions concernant la rentrée et elle l'avait attendu comme s'il s'agissait de quelque chose de vital à ses yeux. Elle sortit du dortoir en sautillant, son sourire resté intact depuis son réveil et dévala les vieux escaliers en colimaçon qui menaient tout droit à la salle commune de sa maison. La Gryffondor ne s'étonna pas en découvrant quelques élèves déjà réveillés tout comme elle. Certains étaient installés autour d'un jeu de cartes et riaient en se racontant de vieilles histoires ou en se remémorant leur première rentrée à l'école, d'autres semblaient perturbés et préféraient rester seuls dans leurs coins, certainement des grands frères ou grandes soeurs qui s'inquiétaient a l'idée que leurs cadets ne soient pas envoyés dans la même maison qu'eux. Hermione salua tout le monde et s'étira calmement, d'ordinaire assez désagréable au réveil, quelques élèves sourirent en se rendant compte a quel point la rentrée la mettait de bonne humeur.

Après avoir passé la journée à lire des bouquins qu'elle connaissait déjà par coeur et à se chouchouter pour paraître sublime lors de la cérémonie, la grande cloche sonna 19h00. Hermione quitta la salle commune de Gryffondor à la vitesse d'un éclair et descendit les escaliers qui menaient au grand hall en essayant de contrôler son excitation, se forçant à ne pas les descendre à toute allure pour paraitre posée et donc plus jolie. Un sourire charmeur s'était désormais dessiné sur ses lèvres, elle n'était plus la petite fille de première année qui passait innaperçue mais une jeune adolescente qui se devait d'être charmante et attirante, encore plus que qu'ordinaire lors de soirées comme celle qui l'attendait. De jolies boucles brunes lui tombaient le long des joues, son uniforme ne semblait cacher aucun défaut. Hermione ne tarda pas à entendre des rires et des exclamations provenant de l'entrée de l'école, là ou les élèves devaient se rendre avant l'ouverture de la grande salle. Après avoir passé le dernier virage de l'escalier, elle découvrit une vingtaine d'élèves de différentes maisons, tous vêtus de leurs uniformes respectifs. Ils paraissaient tout aussi excités qu'Hermione à l'idée d'assister à la cérémonie de répartition et ainsi, commencer une nouvelle année scolaire. La jeune Gryffondor ne tarda pas à les rejoindre, elle salua quelques personnes qui lui semblaient familières et attendit patiemment l'arrivée du grand Albus Dumbledore, le directeur de Poudlard qui allait bientôt ouvrir les portes de la grande salle.

Les élèves ne tardèrent pas à arriver, a vu d'oeil ils semblaient être plus d'une centaine et ce n'était rien comparé au nombre d'apprentis sorciers qu'ils allaient être en tout tout à l'heure, sans compter ceux de première année. Tout à coup, quelques exclamations se firent entendre et une bonne partie des élèves se retournèrent vers les escaliers, tous accompagnés de leur plus beau sourire. Vêtu d'une grande robe lilas parsemée de petites étoiles scintillantes, Albus Dumbledore descendait calmement les escaliers qui menaient au grand hall. Il ne tarda pas à rejoindre les professeurs déjà présents pour l'occasion, Minerva McGonagall ainsi que Filius Flitwick et Severus Rogue. Puis il tendit les bras et souhaita la bienvenue aux élèves d'une voix grave, comme à son habitude.


- Bienvenue pour une nouvelle année à Poudlard ! Je vous invite tous à entrer dans la Grande Salle en attendant les Première Année pour la répartition. Merci à tous.

Hermione joignit ses applaudissements à ceux des autres, un grand sourire aux lèvres. Les portes de la Grande Salle s'ouvrirent et les professeurs rentrèrent avant les élèves, d'un pas sur et joyeux en même temps. Cependant, un de ces professeurs attira l'attention d'Hermione. Une femme qui semblait avoir atteint une cinquantaine d'années à vue d'oeil, si ce n'est plus. Elle paraissait assez étrange, toute vêtue de rose bonbon. Même ses ongles avaient eu droit à une couche de vernis coloré. Un sourire hypocrite se dessina sur ses lèvres lorsqu'elle comprit qu'elle attirait l'attention de certains élèves. Un de ceux-ci semblait d'ailleurs lui déplaire. Hermione déplaça rapidement son regard vers celui-ci et grimaça. Il était en effet vêtu de ses vêtements de tous les jours, alors que pour un soirée pareille il semblait tout naturel de mettre son uniforme. Elle ne s'étonna donc pas quand son nouveau professeur envoya le jeune homme s'habiller correctement pour la cérémonie, d'une voix aiguë qui convenait parfaitement à son allure. Puis, cette femme dont Hermione ignorait le nom, se fraya un chemin entre les élèves pour rejoindre les autres professeurs dans la grande salle.

Peu de temps après, ce fut au tour des élèves de se rendre à l'intérieur de la grande salle, où avait lieu la cérémonie. Hermione suivit les autres élèves qui s'entassaient tel un troupeau pour rentrer le plus rapidement possible. Quelques secondes plus tard, ce fut les yeux étincelants qu'elle découvrit une grande salle encore plus belle que les années précédentes, décorée aux couleurs des différentes maisons de Poudlard. Emmerveillée par la beauté de la pièce, elle alla s'installer d'un pas perturbé à une place de la table réservée aux élèves de Gryffondor, située assez près de l'endroit ou allaient souper les professeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rentrée 1995-1996   Dim 2 Sep - 0:02

Ding. Ding. Ding. Ding. Ding. Ding. Ding.
La vieille pendule de bois installée près de la haute commode de la chambre de Minerva sonna ses 7 coups. Il était 19 heures, l’heure d’y aller. Enfin de retour à Poudlard. Tout allait redémarrer. Les repas, les cours mais aussi les problèmes avec.

Minerva, qui enseignait la Métamorphose à Poudlard, mais qui était aussi en charge des Gryffondor, sa maison, s’était soigneusement préparé durant une heure. Elle était à présent, parfaitement impeccable. Elle portait une magnifique robe de cérémonie, achetée chez Mrs Guipure, d’un vert émeraude profond. Celle-ci faite de soie, flottait dans les airs, gravitait légèrement autour d’elle. Elle portait aussi un très beau chapeau, parfaitement assorti avec sa robe ou était accroché une longue plume d’oie. Ses cheveux bruns, légèrement grisonnants, étaient tirés en arrière, et noués en un chignon extrêmement serré, qui devait certainement lui faire mal.
Pourtant, aucun signe de douleur ne pouvait se lire sur son visage. Aucun signe de joie non plus, il faut dire. Elle restait impassible, l’air grave, vide de toute expression. Elle ajusta soigneusement ses montures de lunettes qui avaient une forme rectangulaire et qui renforcé son côté « carré ».

Elle descendit dans son petit salon, qui était d’une propreté irréprochable, et aménagé par ses soins. Elle prit une dernière bouffée de son air personnel, et ouvrit la porte de son appartement. Elle descendit les marches lentement, tenant sa robe afin de ne pas se prendre les pieds dedans. Elle avait une démarche lente. Elle se tenait étrangement droite, le torse bombé et la tête haute.
C’était sûrement la dernière fois avant l’année prochaine qu’elle voyait le château de Poudlard vide. Ses pas résonnaient contre les murs des couloirs qu’elle traversait. Au détour d’un corridor, elle rencontra Nick Quasi-Sans-Tête, le fantôme de Gryffondor. Celui-ci salua le Professeur en se décoiffant. Elle lui adressa un sourire presque invisible.

Elle ne se rendit pas de suite dans le hall, mais attendait au premier étage, juste devant l’escalier. Impatiente, elle commença à tapotait la rampe de pierre du bout des ses doigts fins. Elle était habituée à attendre les élèves de première année, qui traversaient le Lac Noir en guise de visite de bienvenue. Elle savait que ces derniers aimaient prendre le temps d’ancrer dans leur mémoire les moindres détails du château du parc aux hautes tours qui s’élevaient fièrement dans le ciel, pour narrer à leur parent le spectacle qu’il avait vu et vécut au cours de la traversée.

Les jeunes élèves arrivèrent enfin. Certains avaient les yeux qui sortaient tellement de leur orbite qu’ils auraient pu de détacher complètement. D’autres avaient la bouche grande ouverte, les sourcils levé jusqu’à atteindre le sommet de leur crâne. D’autres paraissaient terrifier. Ils remarquèrent enfin Minerva. La vieille femme attendit que tous les élèves se taisent pour commencer son petit discours de bienvenu habituel.


-Bienvenue à Poudlard ! Le banquet de début d’année va bientôt commencer mais avant que vous ne preniez place dans la Grande Salle, vous allez être répartis dans les différentes maisons. Cette partition constitue une cérémonie très importante. Vous devez savoir, en effet, que tout au long de votre séjour à l'école, votre Maison sera pour vous comme une seconde famille. Vous y suivrez les mêmes cours, vous y dormirez dans le même dortoir et vous passerez votre temps libre dans la même salle commune. Les Maisons sont au nombre de quatre. Elles ont pour nom Gryffondor, Poufsouffle, Serdaigle et Serpentard. Chaque Maison a sa propre histoire, sa propre noblesse, et chacune d'elles a formé au cours des ans des sorciers et des sorcières de premier plan. Pendant votre année à Poudlard, chaque fois que vous obtiendrez de bons résultats, vous rapporterez des points à votre Maison, mais chaque fois que vous enfreindrez les règles communes, votre Maison perdra des points. A la fin de l'année scolaire, la Maison qui aura obtenu le plus de points gagnera la coupe des Quatre Maisons, ce qui constitue un très grand honneur. J'espère que chacun et chacune d'entre vous aura à coeur de bien servir sa Maison, quelle qu'elle soit.

Elle s’arrêta un petit instant avant de reprendre :

- La Cérémonie de la Répartition aura lieu dans quelques minutes en présence de tous les élèves de l’école. Je vous conseille de profiter du temps qui vous reste avant le début de cette cérémonie pour soigner votre tenue.

De nombreux élèves regardèrent leur tenu, beaucoup tentait de se débarrasser de la poussière accumulée dans le Poudlard Express, un élève se rendit même compte qu’il avait mise sa robe de sorcier à l’envers.

- Je reviendrais vous chercher lorsque tout sera prêt. Attendez moi en silence.

Sur ce, elle quitta la salle, mais eut le temps d’entendre les élèves marmonnaient, chuchotaient entre eux. Le Professeur McGonagall sortit sa baguette de sa robe émeraude. Et sans dire un seul mot, un nuage de fumée bleutée sortit de sa baguette. Le panache de fumée prit la forme d’un chat tigré. Celui-ci courut vers la Grande Salle. Elle n’attendit qu’une petite minute, avant d’apercevoir une autre forme spectrale d’une couleur bleu. Cette fois, il s’agissait d’un oiseau. Un phénix plus précisément. Elle compris. Tout était prêt. C’était le Professeur Dumbledore qui l’affirmait. Les élèves pouvaient enfin faire leur entrée.

Elle revint les chercher, les fit avancer devant les grandes portes massives de chêne qui fermaient la Grande Salle. Arrivée à un mètre de distance de celles-ci, elles s’ouvrirent bruyamment. Toutes les têtes, surmontées d’un chapeau noir, se tournèrent vers elle. Suivis des élèves, elle s’avança entre les tables des Serdaigle et des Poufsouffle. Beaucoup d’élèves la saluèrent, mais elle ne répondit pas, n’y même adressa un seul sourire.

La Grande Salle était comme à son habitude magnifique. La chaleur et le bonheur flottait agréablement dans l’air. Enfin façon de parlait puisque ce qui flottait réellement dans l’air était en faite des chandelles allumées, qui éclairait la salle. Elle continua son chemin et se dirigeait vers une table placée au fond de la Grande Salle, celle des Professeurs. Au milieu, sur un grand trône doré, siégeait le Directeur Albus Dumbledore. A ses côtés, le minuscule Professeur Flitwick, qui enseignait les Enchantements. La chaise vide à droite du Directeur lui était réservée, mais à côté, se tenait une horrible petite femme d’une corpulence assez imposante, entièrement vêtue de rose. Il devait s’agir de Dolorès Ombrage, le nouveau Professeur de Défense contre les forces du Mal, qui était aussi sous-secrétaire d’Etat. Albus Dumbledore en avait touché un mot à Minerva. Il fallait à présent être extrêmement prudent lorsqu’on évoqué les affaires de Poudlard, et encore plus l’Ordre du Phénix, l’organisation clandestine fondée par Albus Dumbledore afin de traquer Voldemort et ses sbires.

Minerva arriva enfin a destination : devant la table des Professeurs. Sur un tabouret, reposait un vieux chapeau, qui avait une forme de visage humain. Ce dernier bougea brusquement. Les nouveaux arrivants furent surpris et poussèrent de petits cris. Il s’éclaircit la voix, et parla de manière forte et claire :


Aux temps anciens lorsque j'étais tout neuf
Et que Poudlard sortait à pein' de l'oeuf
Les fondateurs de notre noble école
De l'unité qui avait fait leur symbole
Rassemblés par la même passion
Ils avaient tous les quatre l'ambition
De répandre leur savoir à la ronde
Dans l'école la plus belle du monde
"Ensemble bâtissons et instruisons !"
Décidèrent les quatre compagnons
Sans jamais se douter qu'un jour viendrait
Où la destinée les séparerait.
Toujours amis à la vie à la mort
Tels étaient Serpentard et Gryffondor
Toujours amies jusqu'à leur dernier souffle
Tell's étaient aussi Serdaigle et Poufsouffle.
Comment alors peut-on s'imaginer
Que pareille amitié vienne à sombrer ?
J'en fus témoin et je peux de mémoire
Vous raconter la très pénible histoire.
Serpentard disait : "Il faut enseigner
Aux descendants des plus nobles lignées."
Serdaigle disait : "Donnons la culture
A ceux qui ont l'intelligence sûre."
Gryffondor disait : "Tout apprentissage
Ira d'abord aux enfants du courage."
Poufsouffle disait : "Je veux l'équité
Tous mes élèv's sont à égalité."
Lorsqu'apparur'nt ces quelques divergences
Elles n'eur'nt d'abord aucune conséquence
Car chacun ayant sa propre maison
Pouvait enseigner à sa façon
Et choisir des disciples à sa mesure.
Ainsi Serpentard voulait un sang-pur
Chez les sorciers de son académie
Et qu'ils aient comme lui ruse et rouerie.
Seuls les esprits parmi les plus sagaces
Pouvaient de Serdaigle entrer dans la classe
Tandis que les plus brav's des tromp'-la-mort
Allaient tous chez le hardi Gryffondor.
La bonne Poufsouffle prenait ceux qui restaient
Pour leur enseigner tout ce qu'elle savait.
Ainsi les maisons et leurs fondateurs
Connurent de l'amitié la valeur.
Poudlard vécut alors en harmonie
De longues années libres de soucis.
Mais parmi nous la discorde grandit
Nourrie de nos peurs et de nos folies.
Les maisons qui comme quatre piliers
Soutenaient notre école et ses alliés
S'opposèrent bientôt à grand fracas
Chacune voulant imposer sa loi.
Il fut un temps où l'école parut
Tout près de sa fin, à jamais perdue.
Ce n'était partout que duels et conflits
Les amis dressés contre les amis
Si bien qu'un matin le vieux Serpentard
Estima venue l'heur' de son départ
Et bien que l'on vît cesser les combats
Il laissait nos coeurs en grand désarroi.
Et depuis que les quatre fondateurs
Furent réduits à trois pour leur malheur
Jamais plus les maisons ne fur'nt unies
Commes elle's l'étaient au début de leur vie.
Maintenant le Choixpeau magique est là
Et vous connaissez tous le résultat :
Je vous répartis dans les quatr' maisons
Puisque l'on m'a confié cette mission
Mais cette année je vais vous en dir' plus long
Ouvrez bien vos oreilles à ma chanson :
Bien que condamné à vous séparer
Je ne peux pas m'empêcher de douter
Il me faut accomplir ma destinée
Qui est de vous répartir chaque année
Mais je crains que ce devoir aujourd'hui
N'entraîne cette fin qui m'horrifie
Voyez les dangers, lisez les présages
Que nous montrent l'histoire et ses ravages
Car notre Poudlard est en grand péril
Devant des forces puissantes et hostiles
Et nous devons tous nous unir en elle
Pour échapper à la chute mortelle
Soyez avertis et prenez conscience
La répartition maintenant commence.


Une fois la chanson annuelle du Choixpeau finie, Minerva s’emparra le rouleau de parchemin qui était à côté du chapeau. Elle le déroula et annonça aux élèves :

- A l’appel de votre nom, vous déposerais le Choixpeau sur votre tête afin d’être répartit dans les différentes maisons.
Commençons : Abercrombie, Euan !


La Cérémonie de Répartition dura ainsi plus d’une heure. Les élèves furent équitablement répartit. Minerva rejoignit ses collègues et s’installa entre le Professeur Dumbledore, et Dolorès Ombrage. Il se trouvait que l’atmosphère était tendue entre les deux femmes, même si aucune n’avait ouvert la bouche .
Revenir en haut Aller en bas
Parvati Patil
Gryffondor
Gryffondor


Féminin Nombre de messages : 2484
Age : 23
Année : 6ème Année
Amour : Qu'est-ce ?
Passions : S'amuser avec Luna ^_^
Date d'inscription : 08/06/2006

•Perso•
Niveau: 3
♣Message: Quelqu'un aurait vu mon ombre, mon amie de toujours ?
MessageSujet: Re: Rentrée 1995-1996   Dim 2 Sep - 12:24

"Dong, donc, dong, dong, dong, dong, dong". Alors que les vieilles cloches de l'école se mirent à laisser entendre leur belle mélodie qui répandait derrière elle un bruit sourd, une jeune fille de Gryffondor se releva de l'herbe du parc de l'école. Au début de l'après-midi, elle s'était allongée sur l'herbe et avait commencé à lire un ouvrage qui ne la passionna pas bien longtemps. Effectivement, adossée à un tronc d'arbre, les jambes tendues devant elle, la jeune Rouge et Or s'était mise à somnoler environ dix minutes après le début de sa lecture. Elle s'était réveillée deux heures, se frottant machinalement les yeux. Alors qu'elle se demandait comment elle avait bien pu sombrer dans un sommeil si profond, la jeune Indienne avait ramassé le livre qui avait glissé de ses jambes. Elle relut le titre et leva les yeux au ciel. Ce bouquin était tout simplement ennuyeux. Bien qu'elle en avait compris tous les chapitres, elle n'avait pu s'empêcher de le re-lire pour rechercher son utilité pour son année scolaire. Le livre en question, intitulé "Théorie des stratégies de défense magique", était apparemment le livre obligatoire pour suivre sa scolarité en cours de Défenses contre les forces du Mal. Elle avait alors observé le livre comme si il n'était qu'un répugnant cafard et l'avait envoyé valser d'un geste désinvolte contre l'arbre le plus proche d'elle. Il s'était alors écrasé sur le sol, à demi-ouvert, les pages s'abimant. Etrangement, elle n'alla pas le ramasser et lui tourna le dos, comme si elle venait de se disputer avec le livre dont il était question. Elle s'était alors laissé rouler sur le dos et avait regardé le ciel bleu, qui ne laissait pas l'ombre d'un nuage. Ennuyée, elle sortit sa baguette magique de sa poche et dessina dans les airs, laissant derrière sa baguette, une longue trainée d'étoiles scintillantes, d'un rouge pétant. Elle esquissa uns ourire, et se mit à rire avec douceur lorsque la poudre lui tomba sur le visage. Elle s'amusa ainsi durant deux bonnes heures, laissant parfois émettre de petits bruits divers, des étincelles rougeoyantes, ou encore des bulles de savon.
Alors qu'elle observait les bulles qu'elle venait de former, un bruit de feraille la fit sursauter ; sa baguette faisant disparaître dans un 'poc', la dernière bulle. Elle poussa un soupir d'indignation, puis s'acouda avec son bras gauche. Il s'agissait encore de ce vieux Concierge avec qui elle avait eu plus d'un malentendu. Alors qu'elle se demandait comment elle allait lui faire payer le jour où il avait faillit la pendre par les pouces, elle se releva en un bond. Une femme d'une quarantaine d'années venait d'apparaître. Elle avait totalement oublié ! L'arrivée du nouveau professeur ! Alors qu'elle commençait à paniquer, vu qu'elle était la seule encore dehors et qu'elle était bien visible, elle prit sa baguette et fit voler d'un accio le livre de Wilbert Eskivdur dans sa main gauche. Ne voulant pas que le nouveau professeur ne la voit, elle se mit à courir en direction du château. Encore heureuse pour elle, la nouvelle employée ne semblait pas l'avoir remarqué, vu qu'elle donnait des ordres à Rusard. Tandis qu'elle montait les marches en pierre qui menaient au Hall d'entrée, elle s'aperçut qu'en plus de ne pas être ponctuelle, elle n'était pas respectueuse en sa tenue. Effectivement, elle était vêtue pour le dernier jour de l'été -ayant réussi à se retrouver seule avec la nature- d'une jupe en soie d'un bleu translucide, semblable au paréo qu'elle avait mis pour aller à la plage durant les vacances, laissant apercevoir un short en tissu juste au-dessous. Son haut, quant à lui, n'était pas beaucoup mieux : cooré en jaune vif, il aurait pu laisser voir son nombril si sa jupe n'avait pas été aussi longue. Même ses baskets n'allaient pas avec l'uniforme de Poudlard exigé, d'une couleur blanchâtre, elles étaient immétables avec un uniforme noir. Alors qu'elle traversait le Hall d'entrée le plus discrètement possible, elle croisa Hermione à qui elle adressa un sourire gêné, mais également Julian, cependant, elle se fit discrète en sa présence. Elle monta alors doucement les escaliers de marbre, et entendit à cet instant, les pas du nouveau professeur se rapprocher au dehors.
Dès qu'elle fut hors de vue, la jeune fille se mit à courir et monta les marches quatre à quatre. Le souffle court, elle arriva dans la Salle Commune des Gryffondor et se dirigea toujours en courant dans son dortoir. Elle retira alors sans plus de pudeur son ensemble des beaux jours et le remplaça par une chemise blanche, un jean bleuté -elle repenait déjà se shabitudes- et se vêtit de la longue cape qui voila son jean qui n'aurait pas été très apprécié. Elle noua ses cheveux, auparavant détachés, avec une barette au niveau de sa nuque et s'aperçut qu'il ne lui restait plus que ses baskets noires et à trois rayures roses pâles. Songeant qu'lele ne trouverait pas mieux, elle courut dans le sens inverse, jetant au passage en visant son lit le livre. Alors qu'elle refermait précipitement la porte du dortoir, elle aperçut le livre à terre et se réprimanda de ne pas avoir attaqué les paniers depuis longtemps. Alors qu'elle arrivait tout près du hall, elle s'aperçut que son collier avec son pendantif était ressorti de sa chemise, l'argent se mêlant au royge et à l'or de sa cravate parfaitement nouée. Elle prit le collier et le glissa sous son uniforme. D'un geste machinal, elle se toucha la tête pour sentir si aucune bosse n'était apparente en ses cheveux. Elle descendit les escaliers de marbre tout aussi discrètement, personne ne sembla l'avoir remarqué. Elle suivit les autres qui entraient à présent dans la Grande Salle et s'assit à la table des Gryffondor à côté d'Hermione qui était la seule personne qu'elle reconnut dans ce monde. Elle lui adressa un sourire et posa ses yeux sur se spieds. Elle s'aperçut en cet instant que ses baskets étaient un peu déchirées en leur pointe. Elle esquissa une grimace et elle eut la désagréable impression que le Professeur Ombrage -elle n'entendait que ce nom là dans toute la salle et se doutait donc qu'il s'agissait de la femme au cardigan rose- avait remarqué que ses chaussures n'étaient pas totalement noires, mais qu'en plus sa cape avait laissée un éclair bleuté passer. D'un mouvement machinal, elle recouvra son jean de sa cape et écouta la répartition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albus Dumbledore
Directeurs
Directeurs


Masculin Nombre de messages : 294
Age : 96
Passions : gelée de framboises ?
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Rentrée 1995-1996   Dim 2 Sep - 14:31


_______________________________

Préalablement, la salle avait était préparée pour acceuillir tous les élèves pour une nouvelle année : Le plafond avait été ensorcelé par Filius Flitwick, les bougies étincelantes voletant dans les airs par Minerva McGonagall, et le choixpeau sur son tabouret avait été placé par le Professeur Dumbledore. Un objet magique bien plus fascinant que les plantes anti-pesanteur, d'après lui, existant depuis la création de l'Ecole il y a plusieurs centaines d'années. Tant d'élèves avaient été répartis dans cette salle, ainsi que le professeur lui même, et Tom Jedusor. Tant de bons moments à enseigner et à diriger cette école.

D'un pas digne il traversa la Grande Salle un petit sourire sur ses lèvres pincées, ces lunettes en demi-lune rangées dans la doublure de la robe, sa longue barbe soigneusement attachée par un anneau doré. Le Professeur se plaça derrière son pupitre en forme d'hibou, entouré par deux grandes bougies allumées, tandis que les élèves dans un brouhaha s'installèrent dans la salle. Il put apercevoir le nouveau professeur de Défense s'avancer vers eux, et s'installant près du Professeur Rogue, un très large sourire sur les lèvres.

Après quelques minutes, les Première Année, sans un bruit, entrèrent dans la Grande Salle, la plupart pétrifiés. Le Professeur Dumbledore craignait qu'un jour un des élèves tombe dans les pommes, mais ça n'était jamais arrivé en tant que Directeur, mais dans sa profonde mémoire il crût se rappeller qu'au temps d'Armando Dippet, une élève s'était évanouie lorsque le choixpeau lui indica qu'elle irait à Serpentard, peut être qu'elle ne s'y attendait pas, ou esperait une autre maison, mais passons. Il suivit attentivement la Cérémonie, qui heureusement ne se déroulait qu'une fois par an. Une équité parfaite. Le Choixpeau ne serait jamais assez vieux pour se tromper dans sa mission. Bien, à présent, c'était à lui de parler.

"Tout d'abord, je tiens à vous souhaiter la bienvenue pour une nouvelle année à Poudlard. Souhaitons également la bienvenue au nouveau professeur de Botanique et Directeur de la maison Poufsouffle : Marcus Oswald Griveers, bonsoir Professeur !"

Il me mit à applaudir tout en se retournant vers un homme grand et au visage impassible, une longue cape posée sur ses larges épaules. Et dans un sourire, il se retourna pour continuer son discours.

"Souhaitons aussi la bienvenue au nouveau professeur de défense contre les forces du mal Professeur Dolores Ombrage."


Entendant son nom, le professeur Ombrage se redressa et afficha un petit sourire en émettant un petit gloussement.

"Je suis sûr que vous vous joigniez à moi pour souhaiter bonne chance au professeur. Comme d'habitude, le concierge, Monsieur Rusard m'a demandé de vous rappeller..."


-Erm...

_______________________________




NE POSTEZ PAS A LA SUITE, MERCI.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolorès Ombrage
Sous-secrétaire d'Etat


Féminin Nombre de messages : 55
Age : 68
Amour : *glousse nerveusement*
Passions : Boire une tasse de thé avec 3 cuillères de sucre rose
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Rentrée 1995-1996   Dim 2 Sep - 14:55

-Erm...

Miss Dolores Ombrage, écoutant alors depuis quelques minutes le discours du Professeur Dumbledore tout en affichant son sourire montrant sans grand-peine la joie d'être à Poudlard, souhaita rajouter sa petite touche personnelle au discours du Professeur Dumbledore. Elle posa sur la table son petit sac à la couleur de son ensemble près du Professeur Rogue, puis elle se leva de sa chaise. Le calme absolu régnait dans la salle, seules les flammes des flambeaux crépitaient. Même Sybille Trelawney, dégustant en avance son repas, arrêta de manger, en regardant derrière ses grosses lunettes Dolorès Ombrage. Joignant ses mains, Dolorès s'avança vers le Directeur, et dit d'une voix doucereuse et lente, traînant chacun de ses mots :

-Merci, Mr le Directeur pour ces aimables mots de bienvenue.

Ensuite elle se tourna vers l'assemblée d'élève, avec un regard attendri.


-Comment ne pas aimer voir toutes vos brillantes et joyeuses mines me sourire de cette manière.


Elle marqua une pause. Aucun élève ne souriait, mais elle était dans un tel état d'excitation qu'elle pouvait même voir des confettis tomber du plafond.


-Je suis sûre que nous deviendrons tous de très bons amis !


Toujours dans son esprit embrumé par son exaltation, elle n'entendit pas la remarque des Frères Weasley. Sa poitrine se gonfla comme un crapeau, puis continua son monologue.

-Le Ministère de la Magie a toujours considéré que l'éducation des jeunes sorcières et sorciers était très importante ! Chaque directeur a apporté quelque chose de nouveau à cette école historique.

Elle tourna les talons vers le Professeur Dumbledore et adressa un signe de la tête, qu'il lui rendit aimablement.

-Progresser juste pour progresser doit être découragé ! Nous préserverons ce qui doit être préservé, perfectionnons ce qui doit être perfectionné et supprimons les méthodes qui doivent...


Elle fixa un Gryffondor quelconque au premier rang et fit ressortir ses gros yeux avec un sourire, pour mimer ses propos.

-...être interdites !


Après un sourire ravi, elle se tourna vers le professeur Dumbledore en attendant des applaudissements, ce qu'il éxecuta, ainsi que les élèves. Satisfaite d'avoir mis son grain de sel dans cette cérémonie, elle vint se rassoir près de Rogue et lui offra un large sourire, que Rogue lui rendit sans grande conviction.



Petites Précisions - HJ :

  • Dans le film, les Frères Weasley disent : "Compte là dessus..."
  • Vous pouvez poster à la suite, pour décrire cette scène, ainsi que votre repas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rentrée 1995-1996   Dim 2 Sep - 18:34

Ginny venait tout juste de se réveiller dans la salle commune des Gryffondors. Il était à peu près sept heures et quart quand le réveil avait sonné. C'était un réveil qui était classique de couleur rouge et rond qui était posé sur la table de chevet de la jeune Gryffondor. C'était un jour presque comme les autres. En effet la rouge et or allait entamer son premier jour en étant une élève de quatrième année, elle eut un petit sourire rien qu'à cette pensée ? La jeune fille se prépara en s'habillant d'une jupe avec une ceinture et un haut classique, ses chaussures étaient de couleur noire qui s'accordait très bien avec la jupe de Ginny qui était de couleur noire aussi. Les cheveux de roux étaient détachés et tombait en cascade sur les épaules et avait un bandeau de couleur kaki. Une fois qu'elle avait fini, elle s'empressa de dévaliser sans se casser la figure pour aller prendre son petit-déjeuner dans la grande salle. Quelques minutes plus tard Ginny était maintenant dans la grande salle, elle s'installa à la longue table des Gryffondors qui étaient faits en bois comme toutes les autres tables et bancs. A côté de la Rouquine il y avait des gens qu'elle ne connaissait pas et d'autre qu'elle connaissait, elle commença à manger des toasts au beurre avec du chocolat chaud en boisson et du jus d'orange. Une fois qu'elle avait fini de manger cela, elle se dirigea vers le parc pour tout le long de la journée en profitant de cette dernière journée de vacances au sien du collège avec ses amis.

Pendant, toute la journée la Rouquine s'était amusée, mais maintenant les choses sérieuses allaient vraiment commencés cette année comme pour les autres années. De toute façon à Poudlard durant plusieurs années il y avait jamais eu de repos. Voyant que le soleil commençait à se coucher la jeune fille courra en direction de la salle commune pour aller se mettre en tenue de sorcière et ainsi de ne pas arriver en retard pour ne pas faire de mauvaises impressions face aux professeurs. Dans la salle commune y avait personne, car les élèves étaient dans leur dortoir respective pour se préparer pour la soirée. La jeune Weasley enleva les vêtements qu'elle avait mis pour la journée pour mettre son uniforme aux couleurs de Gryffondor en mettant sa cape, la jupe avec des collants noires, sa cravate rouge et ainsi que sa cape, qu'elle n'avait pas mis pendant deux mois, elle a dû encore rétrécir. Enfin bref, une fois qu'elle avait fini, elle se dirigea vers la grande salle en uniforme comme les autres élèves. Après dit le mot de passe, elle courra vers la grande salle où elle aperçue devant la grande porte, Gryffon un élève de Gryffondor qu'elle ne connaissait pas, d'ailleurs Kemi elle ne le connaissait pasmais par contre elle connaissait Hermione qui est la meilleure amie de Harry, mais également celui de son frère et Parvati aussi parce qu'elle avait dansé avec Harry le jour du bal. Lors, du bal avait dansé avec Neville, il se débrouillait plutôt bien en danse. Et Cédric qu'elle avait juste de vue, car il avait participé aux tournois l'année dernière, mais elle connaissait aussi Pénélope donc elle n'avait fait connaissance au parc avec Sidney il y a pas très longtemps. Dans l'histoire Ginny ne connaissait pas Julian, Nivra.

En passant la Rouqiune avait vu le professeur de McGonnagal, directrice de la maison de Gryffondor, mais aussi professeur de Méthéomorphorse avec les nouveaux élèves. Rien qu'à cette pensée, elle se rappela tous ses souvenirs lorsque qu'elle était en première année lui remontèrent à la tête. Le plus marquant dans ce moment magique était quand on découvrait tout. La jeune Ginny tourna la tête vers le professeur Dumbledore qui annonçait qu'un nouveau professeur arrivait cette année et qui était en train de la présenter. Ginny était de nature curieuse, elle se faufila dans la foule entre Hermione et Parvati puis écouta le directeur avec attention. Une fois qu'elle arriva devant les élèves, elle la regarda d'en haut en bas, elle vit qu'elle était entièrement vécue de rose qui était sa couleur préférée d'après Ginny. Elle avait l'air sévère, mais moins que le professeur McGonnagal. Dès qu'elle avait entendu le professeur à un élève de remettre correctement sa tenue, elle ravala sa salive puis enleva la poussière sur sa robe.

Ginny entra dans la grande salle il y avait quatre longues tables et deux bancs pour chaque maison. Le ciel magique était très beau, en effet il y avait beaucoup d'étoiles sans le moindres nuages en vue et on pouvait voir aussi la lune qui brillait de mille feux. Puis ce fut ainsi que la cérémonie commença, après s'être avancé parmi les autres élèves, Ginny s'assit à côté de Hermione en adressa un sourire amical, puis elle regarda la cérémonie qui dura un peu plus d'une heure. Après le discourt du directeur, Ginny regarda Ombrage, elle ne souriait plus trop, cela allait être l'année la plus dure, surtout que Ombrage a été envoyé comme professeur par le ministère de la magie pour rétablir l'ordre et remettre les niveaux aux plus hauts. Personne dans la salle ne sourait et n'osait faire des gestes. Quand elle dit à l'attention de tous les élèves " je suis sûre qu'on deviendrons de très bons amis", elle ne dit rien et se doutait que Ginny et Ombrage allait devenir amie. Quand ses frères répliqua d'un ton discret très fort, elle tourna la tête vers leur direction, car ceux-ci avaient toujours le don de rigoler aux moments où il fallait être sérieux. Après la cérémonie des répartitions et ce long discours de bienvenue le repas pouvait avoir enfin lieu.

D'un coup les plats préparés par les elfes apparaient comme magie sur les quatre longues tables, Ginny s'empressa de prendre de la purée avec de la viande, elle mourrait de faim, car elle n'avait pas goûté de toute l'après midi, pour l'instant tout se passait dans la joie et la bonne humeur en espérant que cette bonne humeur n'allait pas cesser pendant toute la soirée. Pour l'instant la rouquine était dans un poisson dans l'eau entourée de Gryffondors et de ses amis.
Revenir en haut Aller en bas
Dolorès Ombrage
Sous-secrétaire d'Etat


Féminin Nombre de messages : 55
Age : 68
Amour : *glousse nerveusement*
Passions : Boire une tasse de thé avec 3 cuillères de sucre rose
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Rentrée 1995-1996   Mar 4 Sep - 14:01

Gryffondor : 6 points
Serdaigle : 1 point
Poufsouffle : 0
Serpentard : 1 point

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcus Griveers
Professeurs
Professeurs


Nombre de messages : 16
Age : 27
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Rentrée 1995-1996   Jeu 6 Sep - 15:16

Le professeur Griveers était entré dans la grande salle en même temps que le directeur Albus Dumbledore. Il s’était installé à la place de la défunte Pomona Chourave qui avait été assassinée avant les vacances d‘été. Une fois assit, il attendit patiemment que la repartint ion ne commence. L’attente fut de courte durée et bientôt tous les premières années furent repartis. Griveers applaudit poliment l’arrivé des nouveaux élèves dans leurs maisons. Certains étudiants remarquèrent qu’il était légèrement plus énergétique lorsqu’il s’agissait d’un nouveau Poufsouffle. Il faut dire que de nombreux regards allaient de lui à la nouvelle professeur de défense contre les forces du mal. En temps que nouvel enseignant, les jeunes sorcières et sorciers étaient curieux de le connaître. Tandis que Dolorès Ombrage était vêtue comme un gros bonbon rose, il ressemblait plus à un tisonnier en fer forgé.

Son visage était grave et placide. Ses yeux sombres scrutaient les quatre tables à la recherche d’une quelconque bêtise effectuée par un jeune imprudent. Non, il n’avait pas grandes ressemblances avec sa collègue. Tandis qu’Ombrage semblait vouloir inspirer la bienveillance, la confiance et la sympathie, le professeur Griveers était constituer pour être craint et respecté. Dans son costume noir taillé sur mesure, couvert aux épaules par une large cape brune, il était vêtu avec sobriété et élégance. Lorsque le directeur prononça son nom et sa nouvelle fonction au sein de l’école, il inclina légèrement la tête pour saluer les élèves et adressa, en souriant, un bref signe de la main aux Poufsouffle. Mais à peine avait il fini son geste que Dolorès Ombrage entra en scène. Tout d’abord surpris par cette interruption soudaine, il fut scandalisé lorsqu’elle entama son propre discours. C’était d’un culot et d’une impolitesse rare. Il dut se retenir de ne pas faire une réflexion.

Mais peut être était ce juste une erreur. Peut être n’était il pas dans ses intentions de ce montrer grossière. Il écouta donc avec attention ce qu’elle avait à dire. De tout évidence Ombrage avait l’intention de mettre son nez dans les affaires de l’école. Tout cela était peut être un plan du ministère pour entrer en force dans la direction de l’établissement. Pour l’instant ce n’était qu’une supposition. Mais après tout ce n’était pas ses affaires. Il avait été engagé par Dumbledore et il resterait à Poudlard le temps nécessaire pour instruire ses élèves. Quand elle eut fini de parler, il applaudit sans grande conviction et ce uniquement pour suivre le directeur. Une fois le festin commencé, il se servit une potion de choux et de bœuf puis entra en grande discussion avec son voisin de table, le professeur Flitwick.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rentrée 1995-1996   Aujourd'hui à 21:15

Revenir en haut Aller en bas
 
Rentrée 1995-1996
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le retour raté de prost en 1996
» ECW Double Tables 1995
» [THEME - PV] J'ai raté mon entrée à défaut de ma rentrée !
» Un mois de retard pour la rentrée
» Du 1 mars au 4 mars 1995

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LMDP  :: EN BAS :: la grande salle-
Sauter vers: