AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ... [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nina Black
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 3799
Age : 23
Année : 6 ème
Amour : Coeur Fermé.
Passions : Emmerder les Bouffay'
Date d'inscription : 11/06/2006

MessageSujet: Re: ... [Libre]   Lun 26 Mar - 14:25

Nina attendait patiemment la réponse de Rose, quand Parvati arriva. La serpentard soupira:Rosalie profita de la présence de Parvati pour changer le sujet de la conversation. Nina baissa un moment la tête, fixant le sol, pensive. Le monde est remplis de personnes qui ne savent que mentir, cacher des secrets aux autres. Nina fait partit de ses personnes, et à présent elle s’en rend compte.. mais là encore, ce n’était pas pareil:Rose ne voulait pas lui dire quelque chose qui n’avait pas beaucoup d’importance. Sérieusement, dire à Nina pourquoi elle n’a pas voulu aller au bal n’allait ni la tuer, ni changer son avenir! Alors pourquoi lui cacher, pourquoi? Voilà encore une question qui restera sans réponse…
Nina sortit doucement de ses pensées et regarda un instant Rosalie.. avant de poser son regard sur Parvati. Elle lui adressa un léger sourire avant de rebaisser la tête. C’est là qu’elle s’aperçu que Parvati leur avait amené à manger.. décidément, sa gentillesse étonnera toujours Nina. Mais la jeune fille n’avait toujours pas faim, ce qui la fait soupirer:elle aimerait bien reprendre une vie normale.. oui, manger équilibré, vivre normalement, avoir un avenir prometteur,…Mais rien de tout ça ne pourra arriver. C’est comme un rêve d’enfant irréalisable et ça fait mal, très mal…Voulant se retrouver un peu seule, Nina se leva lentement. Elle remit ses vêtements correctement avant de se tourner vers Parvati et Rosalie. Pour ne pas les inquiéter, elle força un sourire.. qui, pourtant, resta sans joie.


« Merci Parvati de nous avoir amener à manger, mais moi je n’ai pas très très faim. Je vais vous laisser, je suis un peu.. fatiguée, je vais aller me reposer. »

Ce n’était pas une excuse bidon:Nina était complètement crevée mais, comme d’habitude, si elle se couchait dans son lit, tout ce qu’elle arriverait à faire c’est de penser à son avenir.. chose qui l’obsède:elle ne sait pas précisément ce qui va lui arriver, et il faut dire que ça lui fait quelque peu peur. En effet, Nina a toujours décider de sa vie.. de ce qu’elle voulait faire…Mais là, Lord Voldemort lui complique quelque peu la tache. C’est le sorcier le plus puissant au monde…Nina, à côté de lui, ce n’est rien.. c’est un insecte que Voldemort peu écraser facilement quand il le veux et sans aucune difficulté. Elle avait promis à Fashia de se battre, qu’elle resterait tout le temps avec elle mais.. au fond, à quoi bon se battre? Nina va mourir un jour où l’autre et sûrement très jeune, soit à cause de Voldemort, soit à cause de son problème cardiaque. Elle le sait et ne peu le nier. Plus les jours passent et plus la jeune fille faiblie, Nina en est consciente, mais elle ne fait absolument rien pour changer cela. Pour l’instant, elle n’a jamais connue le bonheur.. ou il a été de très courte durée. C’est comme si la vie rejetait la jeune Black.. doit-elle attraper la main que la mort lui tend? Oui, sûrement, mais de toute manière pour l’instant elle ne pourra pas:après ce qui vient d’arriver, une personne va sûrement la surveiller discrètement pour vérifier qu’elle ne fait pas de bêtise. Le seul moyen serait de partir de Poudlard et de se laisser mourir. Mais c’est pareil:si elle partait du jour au lendemain, des personnes se douteront bien de quelque chose. Et puis, elle ne peux pas abandonner ses amies comme ça…Et puis après tout, Jordan l’a bien fait lui! D’accord il ne l’a pas vraiment voulu, mais il a tout de même abandonner Nina et surtout Parvati du jour au lendemain! Alors pourquoi on retiendrait Nina, pourquoi? Si on lui sauve encore une fois la vie, elle ne s’en remettrait pas de toute manière. À présent, sa vie ne tient qu’à un fil, et elle veux encore la contrôler. .avant qu’une autre personne ne la contrôle. Oui, elle veux décider de sa mort.. comment elle va mourir.. et surtout quand. Se rendant compte que ça faisait deux bonnes minutes qu’elle n’avait pas bougé, Nina leva la tête pour regarder un instant le ciel. Avant de retomber dans ses pensées, elle posa son regard bleuté sur Parvati et Rosalie, leur adressant un signe de main pour leur dire au revoir. Elle prit la direction du château, dans le but de faire un petit tour pour se changer les idées. Bien entendu, elle avait intérêt de rester discrète:si elle croisait Parvati et Rosalie.. elle serait mal! Et puis après tout, peu importe:Nina fait ce qu’elle veux quand elle le veux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xpiink-dreams.skyrock.com
Parvati Patil
Gryffondor
Gryffondor


Féminin Nombre de messages : 2484
Age : 23
Année : 6ème Année
Amour : Qu'est-ce ?
Passions : S'amuser avec Luna ^_^
Date d'inscription : 08/06/2006

•Perso•
Niveau: 3
♣Message: Quelqu'un aurait vu mon ombre, mon amie de toujours ?
MessageSujet: Re: ... [Libre]   Lun 26 Mar - 20:13

Lorsque la jeune Gryffondor déboula auprès de Nina et Rose, elle ne se doutait pas qu'elle avait gâché une conversation, mais surtout une question. La jeune fille la devina très vite d'ailleurs. Celà devait avoir un rapport avec le fait que Rosalie n'avait pas voulu venir au bal. Mais après tout, c'était son shoix, et si c'était bien ce dont elle pensait, il s'agissait d'amour et rien d'autre. Elle seule pouvait savoir si elle avait réussi sa tâche. Personne ne pouvait la forcer à en parler, s'était en son droit. Puis, la jeune Indienne observa les étoiles, les contenmplant les unes après les autres. Elles étaient bien scintillantes, mais le lac lui-même l'était plus. Lorsqu'elle posa le regard sur les deux jeunes filles, elle constata que la jeune Serdaigle avait commencé à manger, et qu'elle entamait sa part de gâteau, buvant la boisson. Elle était très contente que Rose aime ce qu'elle lui avait apporté. Après tout, il fallait bien qu'elle mange. Heureuse, elle pivota légèrement, et son sourire tomba, comme une averse brutale. Nina, elle, n'avait pas bougé devant les plats qu'avait apporté Parvati. D'accords, elle ne s'était pas beaucoup creusée la cervelle, mais elle ne voulait pas voir Nina qui ne mangeait plus. La jeune Gryffondor avait l'impression qu'elle n'avait plus envie de manger, de boire, de dormir, de vivre, tout simplement. Dans ce cas, pourquoi tant faire souffrir les autres tout autour d'elle ? Bien entendu, la jeune fille ne voulait certainement pas que Nina vienne à mourrir, mais qu'était une vie qui n'était pas composée du mot "vivre" ? Ce n'était rien. Une simple banalité, une obsession, mais pas un rêve. Elle en savait quelque chose. Souvent, il lui était venu à l'esprit de se demander pourquoi elle était sur cette planète, et comment elle y était arrivée. Mais surtout : Comment elle était arrivée à Poudlard et avait réussi à y vivre presque pendant cinq années. C'était incroyable, surtout avec les épreuves qu'elle avait surmonté l'année précédente. Tout lui avait paru si obsessionnel. Lors de sa quatrième année, ce qui l'avait poussé à vivre n'était autre que la vie, en elle-même. Enfin, elle revenait à ses moutons, et vit des élèves s'enfuir. Apparemment, Rusard ou un professeur faisait encore des leurs. Enfin, elle ne leur en voulait pas, ils esseyaient que rien ne vire-volte de trop, c'était compréhensible. Lorsque Rose leur avait dit que la soirée n'était pas terrible, la jeune fille avait hoché la tête positivement, puis après un air songeur, elle fit un signe négatif. Après tout, n'avait-elle pas retrouvé sa gentillesse en elle le soir-même ? D'accords, la soirée en elle-même n'était pas du genre terrible, mais elle avait fait des choses enrichissantes.
Puis, Nina se leva, leur affirmant qu'elle ne voulait pas manger. Trop s'en était trop ! Parvati se retint de se lever, et de suivre la jeune Serpentard. Cependant, après s'être levée, elle n'avait pas bougé pendant deux, trois minutes. Puis elle reprit sa marche, faisant comme si d erien était, leur affirmant qu'elle était fatiguée. Peut-être l'était-elle vraiment, mais se n'était pas une raison. Il fallait qu'elle reste encore un peu. En fait, il n'y avait rien de dramatique, vu que Nina voulait seulement prendre cobngé de Parvati et Rosalie, mais quelque chose clochait. Elle sentait bien que Nina n'allait pas bien. Mais pas qu'au niveau médical, mais aussi du point de vue général. A force de ne pas manger, elle était de plus en plus vulnérable à tout. Lorsque la jeune Serpentarde entra dans le château, la jeune Gryffondor eut un mauvais pressentiment et elle se leva, cette fois-ci, d'un bond presque. Puis elle jeta un rapid coup d'oeil en direction du château, hésitante, puis décidée. Elle se tourna vers la jeune Serdaigle, restée en arrière, et lui dit d'un ton déterminé.
- Je sais pas pourquoi, mais je me sens mal de la laisser toute seule. Y a un truc. J'y vais ! Tu viens avec moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalie Cullen
Doit se faire répartir


Féminin Nombre de messages : 416
Age : 24
Année : 7ème année
Amour : XxX
Passions : XxX
Date d'inscription : 07/01/2007

•Perso•
Niveau: 2
♣Message:
MessageSujet: Re: ... [Libre]   Lun 26 Mar - 21:14

Rose prit son temps, elle réfléchissait. Elle avait bien entendu remarqué le comportement de Nina, et ses pensées la menait vers une conclusion. Nina semblait vraiment mourir, et elle se demandait pourquoi elle l'en empêchait. Bien sûr elle ne voulait pas qu'elle meurt, mais c'était bien égoiste. Si Nina désirait une chose aussi fort, pourquoi lui refusait ? Elle soupira. Bien sûr les mentalités n'avaient guère évolués, Si Rose avait dit ceci à Parvati, cette dernière aurait certainement sauté en l'air. Cela la fit sourire. Enfin, elle se leva et une chose de totalement innatendue lui tomba dessus. La lassitude, elle s'était propagée dans ses épaules. Rose en avait marre de lutter contre le sort. Elle n'en pouvait plus. Cela faisait déjà près de 10 ans qu'elle se battait, et apparamment, la goutte d'eau avait fait déborder le vase. Elle se passa une main sur le visage pour essayer de cacher sa réaction, et de chasser la fatigue. Elle plissa ses vêtements, et docilement suivit Parvati qui s'était mise à marcher à la suite de Nina. Du à sa fatigue, les bruits de la nuit lui apparaissait plus forts, un simple hullulement lui parraissait une plainte, et elle fit plusieurs grimaces le long du chemin. Elle luttait maintenant à garder les yeux ouverts. Elle ne comprenait pas, pourtant elle avait dormi plus ces dernières heures que en toute une année ! Enfin les deux filles arrivèrent dans le hall. Nina n'était pas encore rentrée dans les cachots, et Rose pensa que ça l'énerverait certainement de constater que ses deux chiens de garde étaient encore derrière elle. Aussi, elle marcha sur le côté et s'adossa au mur dans un coin d'ombre. Elle espérait que Parvati n'avait remarqué son trouble. Elle so'bligeait pourtant à rester concentrée et à ne penser qu'au positif. Pourtant une chose lui revenait toujours en tête, "NINA VOULAIT MOURIR, ET ELLE LEN EMPECHAIT." C'était une Litanie qui ne cessait pas, et Rose serait devenue folle si elle avait été toute seule. Elle avait l'impression de trahir Nina en lui refusant ce qu'elle voulait, c'est pour ça que n'y pouvant plus, elle se décida à en parler à Parvati. D'un ton résolument neutre, et en évitant à tout pris ses yeux, elle s'exprima
- Heu... Parvati tu sais, je ne crois pas que ce soit notre devoir d'empêcher Nina de faire ce qu'elle veut. Après tout, elle est malheureuse en vie, et elle sait très bien que ce que lui réserve son avenir c'est la mort aussi. Je ne sais pas si tu me comprends, mais je n'aime pas l'idée de faire une chose qu'elle n'aimerait pas que je fasse.
Elle baissa les yeux. Les larmes coulaient lentement sur ses joues. Elle ne faisait pas de bruit. Mais Rose avait un gros noeud dans la gorge. Déglutir lui faisait mal. Elle se rendait compte que ses propos étaient horribles, mais elle les assumait. Seulement, une fois dans sa vie, elle aimerait laissé faire le destin, et ne pas se battre contre quelque chose de plus fort qu'elle. En effet, elle avait conscience que la mort ou la volonté d'une personne décidée, étaient toujours les plus forts quoi qu'elle dise ou quoi qu'elle fasse. Mais pourquoi avait-il fallu qu'elle se lie avec Nina ?... C'était surement écrit, et ça aurait une conséquence. Elle attendait la réaction de Parvati avec un peu d'appréhension. Le souffle court et haché.

...............................................





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina Black
Serpentard
Serpentard


Féminin Nombre de messages : 3799
Age : 23
Année : 6 ème
Amour : Coeur Fermé.
Passions : Emmerder les Bouffay'
Date d'inscription : 11/06/2006

MessageSujet: Re: ... [Libre]   Lun 26 Mar - 21:51

Nina, qui se dirigeait lentement vers les cachots, s’arrêta en plein milieu du hall d’entré. Elle leva légèrement la tête pour regarder des dizaines et des dizaines de tableaux qui semblaient la regarder. Tout cela lui donna froid dans le dos… Alors qu’elle se retournait pour vérifier que Rusard ne remarque pas qu’elle allait se balader dans le château, Nina aperçue Parvati ainsi que Rosalie pénétré dans ce château, apparemment pour suivre Nina. Là, s’en était trop:d’accord c’est gentil, mais il faut laisser vivre la jeune Black de temps en temps! Nina s’approcha lentement des deux jeunes filles, très silencieusement:elles discutaient. La serpentard réussit à entendre les paroles de Rosalie… D’un côté, ces paroles la rassuraient:au moins une qui avait comprit. Mais quand elle l’a vit pleurer, le cœur de Nina se serra. Est-ce qu’elle pleurait parce que Nina voulait mourir? Sûrement. De toute manière, Nina a fait souffrir pratiquement toutes les personnes qu’elle aimait. Et là, c’était vraiment de trop.. oui, il fallait vraiment que ça se termine! Nina fit deux trois pas en arrière son regard posé sur Rosalie. Sans qu’elle ne puisse rien y faire, des larmes commencèrent à couler sur ses joues blanchâtre…Elle se retourna très vite, montant à une vitesse impressionnante les quelques marches du hall d’entré. Arrivée aux escaliers qui menaient à différents étages, Nina se stoppa un instant et leva la tête pour regarder les escalier bouger. Alors que celui qui était devant elle était en train d’aller à un autre endroit, Nina sauta dessus, toujours en pleurant silencieusement. Elle ne s’accrocha pas à la rambarde:si elle tombe, elle tombe. Au moins comme ça sa souffrance et la souffrance des autres disparaîtrons. Après avoir monter les escaliers qui étaient devant elle, Nina remarqua qu’elle n’était jamais allée là où elle se trouvait. C’était un grand couloir noir qui semblait sans fin. Des torches étaient accrochées au mur, mais toutes semblaient éteintes. Nina regarda derrière elle:de toute manière, aucun autre endroit ne l’intéressait. La serpentard pénétra donc dans ce couloir…
Bizarrement, les torches s’éclairaient quand Nina passait à côté d’elles, mais elles s’éteignaient aussitôt que la jeune fille s’éloignait. Nina, après quelques longues minutes de marches, épuisée, se laissa tomber assise contre le mur, son bras gauche contre elle pour ne pas qu’il bouge et donc ne pas avoir mal. Les torches qui se trouvaient près d’elle restèrent allumées quelques secondes puis finalement, Nina se retrouva dans le noir. Elle n’avait guère peur:plus rien ne l’inquiétait à présent. Si une créature magique se trouvait dans ce couloir.. et bien qu’elle attaque Nina:celle-ci n’en ai pas à une blessure près! Nina posa sa tête contre le mur, fermant lentement les yeux. Les larmes coulaient toujours sur ses joues, et la fatigue commençait à prendre le dessus. Elle ne voulait pas que Parvati ou Rosalie la retrouve.. non:qu’elles pensent à elles de temps en temps. Nina n’a pas vraiment besoin de personne pour l’aider.. enfin si, elle a besoin d’aide, mais pas de personnes qui ont déjà des problèmes!..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xpiink-dreams.skyrock.com
Parvati Patil
Gryffondor
Gryffondor


Féminin Nombre de messages : 2484
Age : 23
Année : 6ème Année
Amour : Qu'est-ce ?
Passions : S'amuser avec Luna ^_^
Date d'inscription : 08/06/2006

•Perso•
Niveau: 3
♣Message: Quelqu'un aurait vu mon ombre, mon amie de toujours ?
MessageSujet: Re: ... [Libre]   Sam 7 Avr - 12:16

Parvati qui avait commencé à suivre Nina en cachette avec Rosalie, s'arrêta derrière un pilier. Malheureusement, elle eu l'impression que la jeune Serpentarde l'avait vu, mais elle ne se laissa pas désarmer pour autant. Restant toujours derrière ce pilier, ne prenant aucun risque d'être revu, elle songea que Nina pourrait se demander si elle n'avait pas de shallucinations. Comme la jeune Serdaigle était bien cachée près d'elle, elle ne fit rien, et attendit que Nina tourne en prenant un couloir pour sortir. Cependant, elle fut interrompue dans son geste, car Rose la prit par l'épaule. Coup de chance, ça n'avait pas été celle qui avait été touchée. Cependant, Parvati écouta le discours que lui faisait Rosalie. Cependant, elle n'écoutait qu'à moitié, ne cherchant qu'à penser où pouvait bien être allée Nina, si elle les avait vu... La jeuen fille haussa les épaules, et étouffa une exclamation. Elle avait oublié que son épaule était 'quelque peu', amochée. Elle s'était mordu la lèvre inférieure, puis avait sentit la douleur se dissiper. Elle commença donc à avancer, n'ayant pas compris un seul mot de ce que venait de lui dire Rose. Mais, lorsqu'elle commença à avancer, elle ré-entendit les mots de la jeune Serdaigle se répéter dans sa tête et comprit enfin. A cet instant, Parvati pivota si brutalement en se tournant sur ses pieds qu'elle faillit en perdre l'équilibre. Pourtant, elle n'avait pas ce regard affolé d'une personne déséquilibrée, mais elle toisa Rose du regard, comme elle ne l'avait jamais fait. Ce n'était pas de la méchanceté, mais c'était la première fois qu'elle voyait Rose baisser les bras, et ne plus rien faire pour vouloir aider une amie. La jeune Serdaigle pleurait, mais la jeune Gryffondor ne pouvait retirer cet air de dégoût qui était affiché sur son visage. Pas à cause de la réaction de Rosalie, il avait bien fallut qu'elle ait un point sensible, mais plutôt à cause de ses propos. Non, Nina ne devait pas mourir, tout simplement parce qu'au fond d'elle-même, elle ne le souhaitait pas du tout. Puis, la jeune Indienne se rappela ce qu'était la pitié pourune personne, et son air dégoûté changea. Elle avait beaucoup de peine pour la jeune Serdaigle, mais elle ne pouvait pas baisser les bras. La jeune fille se pencha à côté de Rose qui s'était presque assise à terre, et Parvati la prit dans ses bras. Cependant, ça ne fut pas long, elle la prit par les mains, puis se releva doucement, laissant la jeune fille là où elle se trouvait auparavant. Elle continuait de reculer, puis articula avec douceur, sans pleurer, sans qu les larmes ne lui montent aux yeux.
- Je ne peux pas la laisser filer ainsi. Si elle veut mourir, il faudra que je meurs la première.
Puis, sans attendre la réaction de la jeuen Serdaigle, elle continua de reculer, puis pivota à nouveau et courut à la suite de Nina. Rose disparaissait de son angle de vu, mais elle esseyait de ne pas penser à l'état d'esprit de la jeune fille. Fallait-il tout d'abord savoir dans quel état physique serait Nina. Elle n'avait pas envie de la retrouver morte. D'ailleurs, elle accéléra tellement qu'elle en oublia de sauter la marche cassée. Elle se retint de pousser un juron, quand sa jambe passa au travers. Bien entendu, elle pouvait attendre que Rose se précipite pour l'aider, mais elle ne le souhaitait pas. Elle sortit alors sa baguette de sa poche et fit en sorte que le trou s'agrandisse. Grâce à cette manpulation, elle réussit à sortir sa jambe de ce trou, et se précipita donc dans un couloir. Coup de chance, il semblait que c'était celui qu'avait empreinté la jeune Serpentarde. Elle voyait buien que quelqu'un avait laissé des traces boueuses et que les chaussures avaient marquées le sol. Elle tourna, ouvrit les portes les unes après les autres, évitant une fois de plus de se faire attrapper par Rusard, en ouvrant la porte de la chambre du concierge brutalement. Elle en sortit en fermant doucement la porte, puis se remit à courir. Soudain, elle se rendit compte qu'elle ne savait plus par quel côté elle était passée. Tout simplement parce que les torches s'étaient éteintes. Elle ferma donc les yeux, esseyant de retrouver Nina, un peu comme un chien qui suivait une piste. Manquautn plusieur sfois de se cogner contre les murs du chjâteau, elle sentit uen présence, bien que ses yeux étaient toujours clos, et la lumière toujours absente. Cependant, elle fit un pas en avant et toutes les torhes se rallumèrent. Sous l'effet de surpris,e elle trébucha, et tomba dans ce qui semblait être des escaliers. Un ecourse se fit, et elle tomba en bas. Ne sachant pas où elle était, zelle rouvrit les yeux. Sa douleur à l'épaule s'était accentuée, et elle sentait de sématomes sur ses jambes. Son poinget qui s'était retrouvé plié sous son corps, ne devait pas être en très bon état, mais il ne lui faisait pas grand mal. Elle se releva donc, et se vit dans un des innombrables miroir qui se trouvaient en ce lieu. Elle avait de la chance, car sa chute n'avait pas été grave. Cependant, son épaule devint à nouveua sanguinolante. Elle prit donc dans sa poche un nouveau morceau de tissu blanc, pûis re tira l'autre, laissant tout de même émettre un faible gémissement. Le tissu rouge de sang avait commencé à coller à sa peau, et la chute n'avait fait qu'empirer les choses. Elle fit apparaître de l'eau qu'elle laissa couler sur son épaule. Heureusement que cette rose n'avait appartenu à personne dans sa famille et qu'elle n'avait pas coûté cher. Elle se refit pour la troisième ou quatrième fois un bandage, mais quand elle fit le dernier noeud, les lumières s'éteingnirent de nouveau, puis clignotant à nouveau. Que se passait-il ?C'était pourtant des bougies, et les bougies ne 'clignotaient' pas. Retenant un soupir d'exaspération, elle sentit quelque chose s'approcher d'elle. Ou même plutôt, quelqu'un. Ce qui lui fit dire que ce n'était pas un animal, c'était qu'elle sentait un souffle au niveau de son coup, et que ce souffle ne pouvait pas appartenir à un animal. Elle ne voulait pas se retourner, et de troute façon, en aurait été incapable. Elle s'était comme auto-pralysé, et attendait enfin qu'il se passe quelque chose. Espérant que ce n'était pas un vampire, ni un loup-garou, ca raprès tout, ce n'était peut-être pas un petit animal, mais les créatures magiques faisaient la même taille que les êtres humains...
H.J : Je m'excuse pour le retard, mais j'avais pleins de choses à faire à l'école.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalie Cullen
Doit se faire répartir


Féminin Nombre de messages : 416
Age : 24
Année : 7ème année
Amour : XxX
Passions : XxX
Date d'inscription : 07/01/2007

•Perso•
Niveau: 2
♣Message:
MessageSujet: Re: ... [Libre]   Jeu 12 Avr - 23:36

Rosalie n'avait pas prévu la réaction de Parvati. Elle fut triste de constater qu'elle était dégouté de Rose. Mais pour une fois celle-ci avait dit ce qu'elle pensait vraiment, et elle en était fière. Elle savait que Parvati privilégiait avant tout la vie, mais que faire contre quelqu'un qui n'en voulait pas ? Elle essuya ses larmes, et détourna la tête pour échapper au regard perçant de Parvarti. Elle sentit que la jeune fille la remettait debout, elle se laissa faire, de toute façon elle n'avait pas le choix... Si ? Elle écouta sans broncher ce que Parvati lui dit, mais elle n'en pensait pas moins. Car au fond d'elle, elle savait bien qu'elle avait raison, mais Rose en avait marre de toujours lutter contre le destin. On pouvait penser que c'était de la veulerie, ou qu'elle baissait les bras. Mais non. C'était juste de la lassitude. Depuis son plus jeune âge elle s'était battu, et maintenant elle en avait marre. Marre de se battre, marre de résister. Elle re tomba par terre regardant partir Parvati sur les talons de Nina. Puis elle soupira. Elle ramena ses genoux contre son corps, et posa sa tête dessus. Elle ferma les yeux et réfléchit à la meilleure chose à faire. Son coeur lui disait de courir à la poursuite de Parvati. Et cette fois-ci elle l'écouta. Mue par un brusque sentiment, elle s'élança derrière les 2 filles. Malheuresement, elles étaient déjà parties, et elle n'étaient plus dans son champs de vision. Elle décida d'être logique, et de continuer dans la direction par laquelle était partie Parvati. Elle remarqua que dans les escaliers piégés, le trou avait été agrandi, elle en déduit donc, que les autres étaient passées par là. Mais elle perdit vite leurs traces. C'est alors qu'elle remarqua du sang. La blessure de parvati s'était peut être réouverte sans qu'elle s'en aperçoive. Elle courut donc, dans la direction que lui indiquait ses signaux morbides. Malheureusement elle déboucha dans un couloir sombre, sans aucune lumière. Elle ne voyait plus ses pieds. Et elle avait oublié sa baguette. Soudain elle crut apercevoir une lueur au loin, mais elle s'éteignit aussitôt. ET ainsi de suite. Elle s'avança prudemment, et aperçu quelqu'un. Maix avec l'obscurité, elle ne la distingué pas trop. Elle s'arrête derrière elle. Elle sentait qu'elle était toute proche. Et soudain la lumière se ralluma. Parvati ! Son coeur qui s'était mis à battre à tout rompe se calma. Elle souffla et tendit un doigt vers l'épaule non bléssée de Parvati. Elle la tapota légèrement, et attendit qu'elle se retourne.

...............................................





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ... [Libre]   Aujourd'hui à 19:39

Revenir en haut Aller en bas
 
... [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LMDP  :: OUTDOOR :: le lac noir-
Sauter vers: