AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Près de la cabane [Pv Ash']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cedric Diggory
Poufsouffle
Poufsouffle


Masculin Nombre de messages : 3454
Age : 24
Année : 6ème
Date d'inscription : 05/06/2006

•Perso•
Niveau: 3
♣Message: Proud to be Yellow.
MessageSujet: Près de la cabane [Pv Ash']   Sam 17 Fév - 11:04

C'était un lundi soir, le jeune Cédric déambulait dans les couloirs, comme à ses habitudes, cherchant peut-être un élève ou deux à embêter, ou à chercher ses amis. C'est en passant près d'une lucarne à la tour d'Astronomie qu'il vit qu'il y avait de l'animation près de la cabane à Hagrid à l'éxterieur du château. Pensant faire une bonne action si il prenait sur le fait des élèves en train de se battre, il décida donc d’aller y jeter un coup d’oeil. Même si il devait être onze heures du soir, il devait faire passer son devoir de préfet avant toute chose. Il descendit les petit escalier en colimaçon et croisa le concierge, Argus Rusard, accompagné de sa chatte. Le Poufsouffle avait eu affaire à ce vieux cracmol quelques jours auparavant, lorsqu’il oublia qu’il devit nourrir les plantes carnivores dans les serres. Maintenant que Pomona Chourave, l’ancienne directrice et professeur de Botanique avait disparu, le garçon n’avait plus besoin de les nourrir, vu qu’un nouveau professeur avait fait son apparition. Mais revenons à Rusard...

Il pointa un doigt vers Cédric d’un ton menaçant. Le jeune garçon s’empressa de courrir le plus vite vers un endroit où se cacher, le temps qu’Argus Rusard oublie pourquoi il courrait. Trouvant un placard à balai, il se cacha dedans, dans l’obscurité la plus totale. Après quelques minutes, il prît l’initiative de sortir, mais bien sûr prudemment. Il n’oublia pas ce qu’il devait faire : voir près de la cabane de Hagrid. Il entrouvrit la porte et s’assura que le concierge n’était plus là.


* Ouf, ce vieux Rusard est parti dormir... *

Etant prudent, il traversa le couloir sur la pointe des pieds. A présent, il était au sixième étage. Il descendait avec vitesse l’escalier, faisant attention qu’il ne fassent pas qu’à leurs têtes. Il croisa en chemin un garçon de Serdaigle qui était un ami à lui. Il lui fit faux bond, quand il lui passa devant sans même le saluer, mais Cédric devait étancher sa soif de curiosité.

Arrivé dans le hall, il regarda passivement son sablier pour s’assurer qu’aucun point n’avait été enlevé à sa maison : Appparement non. Il poussa la grande porte massive du hall avec une extreme lenteur pour ne pas que la porte grince et alerte le cracmol, ainsi que les autres professeurs par la même occasion... A l’exterieur, la lune était pleine, et des milliers d’étoiles recouvraient le ciel bleu foncé. Il n’y avait pas beaucoup de lumière, mais Cédric ne voulait pas utiliser sa baguette, sinon il ferait fuire les élèves se battant. Il courrut vers la Cabane de Hagrid, voyant quelques jets de lumière. Il écarquilla les yeux : Un élève se battait avec un loup garou, lui lançant des sortilèges, mais le monstre arrivait à les esquiver. Cédric prît sa baguette et s’avanca vers eux, la peur au ventre de se faire griffer. Mais en se rapprochant un peu plus, il reconnut l’élève brandissant sa baguette : Ashley.

...............................................
Girl, you really got me now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashley Davis
Poufsouffle
Poufsouffle


Féminin Nombre de messages : 1856
Age : 25
Date d'inscription : 20/06/2006

•Perso•
Niveau: 2
♣Message:
MessageSujet: Re: Près de la cabane [Pv Ash']   Dim 18 Fév - 2:26

La nuit était plutôt belle, nuit de pleine lune bien éclairée par une multitude d’étoiles parsemant le ciel d’encre. La jeune femme était installée devant l’unique fenêtre de son dortoir, le menton au creux d’une main, regardant la brillance des étoiles, pour tenter de retrouver sommeil, sommeil qui lui avait été volé, une nouvelle fois. Ashley était donc là, dans un quasi-total silence, à observer la beauté des lieux, sans trop se soucier des ronflements d’une de ses compagnes de dortoir, ou encore de certains bruits de pas qui se faisait entendre, tout bas. Sûrement un enseignant qui rôdait. Il devait être aux alentours de 10heures et curieusement, tout le monde dormait à points fermés, ou enfin, presque tout le monde. Sûrement était-ce dû au fait qu’il y avait cours le lendemain, assez tôt… Mais Ashley n’avait nullement besoin de dormir, elle n’allait plus en cours, ou du moins, beaucoup moins souvent. Puis, comme à sa nouvelle habitude, sa nouvelle attitude l’entraîna à ressentir l’envie d’aller marcher seule, sous le ciel étoilé, pour se changer les idées. Elle avait toujours, on ne peut se le cacher, adorer les balades nocturnes, mais par-dessus tout, elle aimait déjouer les règlements, bien qu’elle était Préfète. Bien sûr, c’était une jeune femme responsable, mais elle ne risquait pas de se faire prendre, donc où était le mal? Elle prit donc la peine d’enfiler un jeans et un T-shirt, avant de sortir en douce de son dortoir, en prenant soin de ne pas se faire surprendre par qui que se soit. Elle fut soulagée de constater que la salle commune des Poufsouffles était vide, ce qui lui permit de sortir du château bien plus facilement. Elle évita de justesse l’enseignant des potions, qui faisait la tournée. Entendant les pas raisonnant de la jeune fille, il se retourna vivement dans sa direction, la baguette en l’air, procurant une lumière vive, mais elle eue quelques secondes pour éviter qu’il l’aperçoive. Elle soupira, apaisée, puis sortit dans la nuit fraîche…


Déjà une brise froide la fit frissonner, elle n’avait pas pensé à s’apporter une veste un peu plus chaude, cet oubli eut pour effet le la faire maugréer. Elle marchait avec lenteur, vers son nouvel endroit fétiche, la cabane d’Hagrid, et par le même moment, la Forêt interdite. Se trouver si près de cette forêt à une heure si tardive ne l’enchantait guère, mais bon… Elle savait très bien que rien ne pourrait lui arriver, après tout, selon elle, cette forêt était toute sauf dangereuse. Ce n’était qu’un prétexte utilisé par le corps enseignant pour éviter aux élèves de s’aventurer trop loin. Elle était donc là, sa baguette comme seule lumière, arrivant à destination. Le vent sifflait entre les branches, la fin de l’hiver sentait plutôt bon, Ashley huma l’air frais en souriant. Elle était bien mieux là que dans sa minuscule chambre, où les ronflements d’une Poufsouffles avaient commencé à sérieusement l’agacer. Un craquement inhabituel attira l’attention d’Ashley, qui tendit l’oreille et se retourna dans de lents mouvements vers la forêt.

C’est en se retournant qu’elle le vit, et qu’elle se figea totalement, par la peur. Et elle qui croyait qu’elle n’avait rien à craindre! Là, se tenait.. Un loup-Garou, ses yeux fixés sur elle. Elle ouvrit lentement la bouche, changea d’avis et la referma, en déglutissant difficilement. C’était en effet, la pleine lune. Elle n’avait pas de trop bons souvenirs d’une confrontation avec cette sorte de bête… Elle n’en avait vue qu’une fois, un véritable, et c’était en compagnie de Gryffon… Il avait su comment s’y prendre, lui… Car lui, il était courageux, qualificatif, qui ne s’appliquait pas trop à la jeune fille. Elle resta un bon moment à le fixer, espérant qu’il ne l’aie pas vue, ou qu’il ne s’attaque pas à elle. Et malheureusement, la bête l’avait vu, et s’approcha d’elle. Surtout, ne pas paniqué… -Comme si c’était possible- Elle n’eut qu’autre choix que de brandir sa baguette, essayant de se remémorer le plus possible les sorts qu’elle avait apprit lors des Cours de Défense contre les Forces du mal, ou autre. Mais le loup-Garou s’avérait plutôt agressif, et sa plus grande crainte, était naturellement de se faire mordre, ou même griffer. Elle n’avait jamais été la meilleure sorcière, certes, elle avait souvent de résultats exceptionnels en cours, mais dans ce genre de situation, elle perdait tout contrôle, la panique prenant le dessus. La bête esquivait sans aucune difficulté ses sorts, Ashley ne faisait qu’être de plus en plus paniquée, ce qui n’aidait rien. Elle tentait de s’imaginer ce que Gryffon ferait dans une pareille situation, après tout, il était le meilleur exemple à suivre.


Un nouvel élève s’avançait près d’eux, il semblait retissant. C’était visiblement un jeune homme. Elle ne le reconnut pas immédiatement, trop anxieuse, mais ce fut après un moment qu’elle put distinguer ses traits. Il semblait lui aussi l’avoir aperçu, mais elle ne pouvait pas dire s’il l’avait reconnue. Elle ne fit que l’implorer du regard pour qu’il lui vienne en aide…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cedric Diggory
Poufsouffle
Poufsouffle


Masculin Nombre de messages : 3454
Age : 24
Année : 6ème
Date d'inscription : 05/06/2006

•Perso•
Niveau: 3
♣Message: Proud to be Yellow.
MessageSujet: Re: Près de la cabane [Pv Ash']   Dim 18 Fév - 2:58

C’est vrai que la nuit était superbe, une petite brise faisait vibrer les arbres de la forêt Interdite, et provoquant des vaguelettes sur les eaux du lac noir à l’opposé d’où Cédric courrait à vive allure. L’agitation près de la Cabane de Hagrid l’avait inquiété, Poudlard n’était pas souvent animé de combats ou de duels en pleine nuit... Tout en courant en fixant le point lumineux où des eclairs de lumières fusaient, il prît sa baguette dans sa poche arrière, manquant de peu de tomber dans un trou situé dans l’haute herbe que le jeune garçon traversait. Ses cheveux étaient plaqués en arrière, par la vitesse de course de son propriétaire et du vent allant contre lui, ainsi que ses vêtements de simple étudiant. Lorsqu’il put distinguer clairement qu’Ashley Davis se battre contre un loup-garou, il prît alors conscience du danger auquel elle était confrontée danx cette situation. Ashley avait été la petite amie de Cédric, et il s’était promis de la protéger quoi qu’il arrivait, jusqu’au péril de sa vie. Alors sans réflechir, il courra à nouveau vers la jeune fille, remarquant au passage sur son visage une expression implorante, ce qui donna un haut le coeur à Cédric. La voir triste le rendait très malheureux, mais ce n’était pas le moment de penser à ça. Il se placa devant la jeune fille, entre lui et le monstre prêt à bondir. Il la protégea de son bras gauche entourant sa taille, et de l’autre main, il pointa vigoureusement sa baguette sur le loup-garou. Pendant quelques secondes, le loup ne bougea pas d’un millimètre, ce qui surpris quelque peu le garçon, mais il en profita pour l’attaquer. Il donna un mouvement sec sur sa baguette et un jet de lumière rouge frappa la poitrine imposante et bombée de l’animal. Il avait reussi à se concentrer suffisament pour lancer un sortilège de stupefixion, mais ça n’était pas assez puissant pour le repousser. Le loup-garou se contenta de montrer ses crocs avec un grognement à glacer le sang. Il n’attendit pas une seconde de plus et lança le sortilège permettant de rendre la forme humaine au loup-garou. Un jet bleu très puissant frappa violemment l’animal qui aterissa sur sa Cabane du garde-chasse. Le jeune homme profita de ce moment pour se retourner et prendre ashley par les bras. D’un ton ferme, il ordonna à Ashley.

“Cours...”


Le loup-garou se jetta à quelques mètres de Cédric. Par reflexe, il protégea Ashley en se plaçant devant elle. Il jeta quelques sortilèges à la suite, ayant remarqué que le sortilège Homomorphus n’avait pas marché le moindre du monde. Avec de la chance, Dame Nature fut clémente envers les deux élèves et plaça un nuage sombre devant la Pleine lune. L’animal qui était prêt à mordre Cédric de ses yeux injectés de sang, se mit à gémir comme un vulgaire chiot et courra la tête baissée dans la lisière de la forêt Interdite. Le jeune garçon abaissa sa baguette et prît le soin de respirer pour calmer son poulp. Il se retourna et prît Ashley dans ses bras en entourant sa taille, et rejoignant ses mains au bas du dos de la jeune fille. Il la serra le plus fort possible, tellement qu’il avait eu peur de la perdre. Le jeune garçon déposa un baiser dans le cou de la jeune fille et dit :

“Oh, Ashley...”

...............................................
Girl, you really got me now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashley Davis
Poufsouffle
Poufsouffle


Féminin Nombre de messages : 1856
Age : 25
Date d'inscription : 20/06/2006

•Perso•
Niveau: 2
♣Message:
MessageSujet: Re: Près de la cabane [Pv Ash']   Dim 18 Fév - 6:00

La peur pouvait se lire dans le regard de la jeune fille, qui regardait à présent tour à tour le bête, qui devenait de plus en plus féroce et considérablement agressive, et Cédric qui venait dans une course des plus rapides, dans sa direction. Pendant un court moment, ou plutôt, une fraction de seconde, Ashley craignit que le jeune homme ne lui vienne pas en aide, après tout, elle ne la méritait aucunement, cette aide, quoique, ce n’était pas le genre de Cédric de rester les bras croisés devant une personne se retrouvant dans un grand danger. Elle laissa sa garde baissée qu’un instant, pour regarder la cabane du garde de Chasse, puis la Lune, pleine, en espérant que le jour se lève… [Par quel miracle?]. Sa respiration devenait de plus en plus saccadée, alors que de sa baguette brandie, elle lançait toujours des sortilège, que le monstre n’avait aucune mal, pour une seconde fois, à esquiver. Cette nuit qui s’avérait tout simplement calme et parfaite se transformait de secondes en secondes en un véritable cauchemar, surtout pour une jeune femme aussi trouillarde qu’Ashley l’était. Lorsque Cédric, arrivé à sa hauteur, lui apporta son aide, tout en prenant la brave initiative de la protéger de la bête, Ashley fut à la fois soulagée – Il faut dire qu’elle en avait raison, de ce soulagement. Cédric était un sorcier des plus douées et il ne semblait rien craindre. – mais elle lui était surtout extrêmement reconnaissante. Elle ne prit pas la peine, ou plutôt, le temps, de le remercier, alors qu’il lançait un premier sortilège à l’adresse du Loup-garou, tout en la protégeant d’un bras. Si elle ne lui glissa aucun mot de remerciement, ce n’était point par manque de politesse, mais simplement parce que ce n’était pas trop le moment, et qu’elle n’y pensa pas trop, vu le taux plutôt élevé de stresse qui grandissait à vue d’œil en la jeune fille. Si elle n’aurait pas été totalement terrifiée, elle aurait été plutôt impressionnée par l’adresse avec laquelle Cédric maîtrisait la situation, bien que le loup semblait toujours éviter les attaques du Poufsouffle, et restait tout simplement impassible. Elle demeurait par-dessus tout terriblement inquiète, non pas par sa propre personne, mais pour Cédric. Elle craignait plus que tout qu’il lui arrive quoi que ce soit. Elle ne se le pardonnerait jamais s’il se retrouvait à être blessé lors de cette attaque de plus en plus violente. Alors que l’une des attaques de Cédric envoyait le Loup-garou s’abattre sur la cabane, il ne serait sûrement sonné que pour un court instant, il ordonna à Ashley de courir. Elle ne se fit pas prier pour se plier aux ordres de Cédric et elle courut à la suite du jeune homme, à une vitesse qu’elle même ne se connaissait pas. Et se fut alors qu’ils prenaient la fuite que la bête ré atterrit à quelque pas de Cédric, ce qui fit brutalement sursauter la jeune femme.


Et c’est quand, pour une seconde fois, que Cédric la protégea d’un bras qu’elle réalisa avec effroi que le dernier sort lancé par Cédric n’avait pas eu l’effet voulu, il n’avait en effet, eu aucune effet. Sous un cri perçant du Loup-garou, Ashley jeta un regard furtif, dans lequel on pouvait lire toute la peur qu’elle ressentait à cet instant même, à l’intention de Cédric. Elle espérait qu’il avait d’autres sortilèges en réserve, qui les sortiraient de ce mauvais pas. Car pour une raison inconnue, elle n’arrivait tout simplement plus à faire quoi que ce soit. Elle avait la main serrée sur sa baguette, mais n’arrivait tout simplement pas à la levée, ne serait ce que pour aider un peu Cédric. Alors que lentement, un nuage venait couvrir la lune, la bête partit dans un cri, pénétrant dans la forêt interdite. Ce fut une vague de soulagement qui s’empara d’Ashley… Elle restait toujours craintive… Allait-il revenir?


Sa respiration était toujours, voir pus, interrompue. Prononcer toutes paroles s’avérait impossible. Elle respirait toujours difficilement quand Cédric vint l’enlacer par la taille, la serrant contre lui. Et curieusement, elle fit un geste qui la surprit elle-même, elle serra Cédric dans ses bras à son tour, en posant sa tête contre son torse, en se clamant lentement…Elle pouvait sentir le cœur de Cédric battre à une vitesse incroyable, dû à l’effort physique dont il venait de faire preuve. Mais ce qui était encore plus surprenant, c’est qu’elle n’explosa pas en larmes... Ce qui était un immense exploit, il faut dire! [xD] Elle le regarda, n’arrivant toujours pas à croire qu’il ait fait ça pour elle. Elle tremblait de tous ses membres… Était-ce dû au froid, ou à la peur.. Ou peut-être même au deux… ? Le simple baiser dans le cou de la jeune fille eut pour effet de grandement l’apaiser. Elle ne réussit qu’à articuler des remerciements confus, mais sincères


Merci…Merci milles fois Cédric…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cedric Diggory
Poufsouffle
Poufsouffle


Masculin Nombre de messages : 3454
Age : 24
Année : 6ème
Date d'inscription : 05/06/2006

•Perso•
Niveau: 3
♣Message: Proud to be Yellow.
MessageSujet: Re: Près de la cabane [Pv Ash']   Dim 18 Fév - 13:23


Le coeur de Cédric battait tellement vite, qu’il pensait tout simplement qu’il allait s’arrêter. Le jeune homme avait eu si peur qu’il avait besoin de prendre la jeune fille dans ses bras. Si il lui était arrivé quelque chose, Cédric s’en aurait voulu à vie... Mais par chance, elle était saine et sauve, et lui aussi, par la même occasion. Le jeune homme n’avait pas vu la jeune fille depuis plusieurs semaines, mais on aurait dit qu’il ne l’avait pas vu depuis des décennies. Ashley était si précieuse à ses yeux, et il avait besoin de la sentir auprès de lui, c’était comme un besoin vital. Il ne pouvait pas vivre sans sa dose de câlins [XD], et son coeur en souffrait.

Le jeune homme sentait le parfum doux mais ennivrant à la fois de la Poufsouffle, qu’il humait et lui donnait des frissons dans la nuque. Il caressa le dos de la jeune fille, si rassuré qu’elle put tenir le choc d’une attaque d’un loup-garou particulièrement agressif et vif. Le contact de ses lèvres au cou brûlant de la jeune fille lui donna un autre frisson beaucoup plus intense que celui précedemment. Cédric entendit la jeune fille le remercier, mais il ne les accepta pas, c’était tout à fait naturel de la protéger, elle qui était si douce et si fragile... Il fit un grand sourire à la jeune fille, la respiration toujours haletante. Le jeune homme réussit tout de même à dire quelques mots, d’une voix douce.


“Ce n’est rien Ashley...”

Les deux préfets devaient se dépêcher de retourner au château, si le nuage cachant la Pleine Lune se retirait, l’animal reviendrait. Il prît la main d’Ashley, et sans la prévenir, il commenca à courir vers le château. Il esseyait d’aller le plus vite possible en tenant sa main. Il esperait que la jeune fille arrivait à suivre, mais il fallait bien se mettre à l’abri avant que... Trop tard. Le nuage préservant la vie des deux jeunes élèves laissa apparaître la lune ronde. Cédric sentit son coeur s’accélerer, la situation était alarmante, le loup-garou pouvait facilement les rattraper. Il s’adressa à Ashley tout en courant :

“Vite Ashley !!”

Le jeune homme changea brutalement de direction, pensant qu’ils arriveraient plus vite si ils allaient dans les serres. Il fallait qu’il se dépêche, Cédric ne voulait pas remettre sa vie en danger, et encore moins celle d’Ashley. Arrivés sous l’arcade d’entrée de l’enclos des serres, il chercha la meilleure serre pour se cacher, il décida de prendre celle la plus éloignée, la serre numéro trois. Malgré qu’ils étaient largement visibles puisque la serre était fait de vitres, Cédric comptait trouver un moyen pour se cacher. Toujours tenant la jeune fille par la main, il balaya du regard la pièce. Il n’y avait que tables, pots en terre cuite, bâches de protection, plantes endormies et étagères remplies de bizarreries... Il regarda Ashley, et dit d’une voix inquiète :

“Il faut que tu retournes au château, je ferais diversion Ashley, c’est la seule solution...”

Il tenait Ashley par les épaules, et l’implorit du regard, esperant qu’elle accepte. La nuit n’allait pas être facile...

...............................................
Girl, you really got me now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashley Davis
Poufsouffle
Poufsouffle


Féminin Nombre de messages : 1856
Age : 25
Date d'inscription : 20/06/2006

•Perso•
Niveau: 2
♣Message:
MessageSujet: Re: Près de la cabane [Pv Ash']   Dim 18 Fév - 19:50

Peu à peu, la jeune femme s’apaisait. Son cœur battait toujours à une grande vitesse, mais sûrement pas aussi rapidement que celui de Cédric. Il faut dire que le jeune homme venait de faire preuve d’un grand effort physique, donc d’une grande dépense d’adrénaline. Elle était toujours aussi terrifiée, être confrontée à ce genre de bête était loin d’être quelque chose d’amusant, contrairement à certains. Elle serra le jeune homme dans ses bras, toujours la tête posée contre son torse. Habituellement mal à l’aise lorsqu’elle le voyait, ou lorsqu’ils entraient en contact, Ashley n’éprouvait plus aucun embarras en ce moment même. Elle était beaucoup trop soulagée de voir qu’il n’avait rien, et qu’il avait réussit à les sortir de là. Sans compter que Cédric lui avait terriblement manqué. Mais elle persistait à rester stressée, de peur que le Loup-garou refasse une soudaine apparition, et ne s’en prenne de nouveau à lui. Elle se souciait très peu de son sort à ce moment… Tout ce qu’elle voulait, c’est que Cédric soit en sécurité… Après tout, ce n’était pas lui qui c’était mis dans ce mauvais pas... Elle aurait voulu rester contre lui, ne plus s’en séparer… Le confort que lui apportait les bras de Cédric était tout simplement indescriptible. Mais ce n’était pas le moment pour ça, ils devaient se mettre en sûreté Mais, bien qu’elle se sentait toujours bien contre le jeune homme, ça la faisait en quelques sorte souffrir, allez savoir pourquoi. Elle ferma les yeux un moment, tentant tant bien que mal de se calmer, et ralentir son pouls visiblement trop rapide.

Elle releva les yeux vers lui et le regarda un court moment. Elle allait ouvrir la bouche pour lui proposer d’entrer au château, mais elle bloquait tout simplement, n’arrivant tout simplement pas à parler. Son regard inquiet considérait tour à tour Cédric et la forêt, sans qu’elle ne prononce parole. Elle déglutit avec difficulté, reposant ses yeux verts sur le Poufsouffle. Elle était de nouveau comme obnubilée par lui, et pendant un court instant, elle ne put détacher ses yeux de sur lui. Elle n’arrivait pas à tout déceler ses traits, vu le peu de clarté dans le parc. Le nuage couvrait toujours la Lune… Elle secoua la tête, rompant son envoûtement. Et alors qu’elle allait de nouveau adresser la parole au jeune homme, il lui dit que ce n’était.. Rien… C’était loin d’être rien, il avait mis sa propre vie en péril. Elle secoua la tête, sans rien répondre. Il faut dire qu’elle n’en eu pas vraiment le temps…

En effet, Cédric venait d’agripper sa main dans la sienne, sans aucun avertissement, et partit dans une course folle. Elle faisait du mieux possible pour essayer de le suivre, par chance, Elle courrait plutôt rapidement. Par contre, le jeune homme courait bien plus vite qu’elle, ce qui avait pour effet de lui mettre de la difficulté pour arriver à le suivre. Il allait visiblement dans la direction du château. La jeune femme fut plutôt alarmée... Le Loup-garou revenait-il!? Elle tenta de regarder par derrière, mais n’y arrivait pas. Elle avait du mal à garder sa main dans celle de Cédric, vu la vitesse à laquelle il avançait. Elle ne put qu’entendre la voix de Cédric briser le quasi-silence du parc... Il lui demandait d’aller plus vite. Elle redoubla d’effort, en comprenant ce qui se passait. La jeune femme manqua tomber lors du brusque virement de direction effectué par Cédric… Il allait vers les serres! Mais que diable avait-il derrière la tête?!

La troisième serre, elle la regarda un moment, de son regard toujours aussi soucieux, elle paniquait littéralement, pour une seconde fois! Ils n’arriveraient pas à se cacher dans cette serre, la bête féroce les verrait facilement… Elle serrait la main de Cédric dans la sienne avec plus de force, essayant tant bien que mal de trouver un potentiel échappatoire. La voix cassée par les saccades de son souffle, Cédric lui adressa de nouveau la parole. Sans vraiment portée immédiatement attention à ce qu’il disait, elle hocha la tête comme une automate. Mais elle le regarda d’un regard à la fois interrogateur, et alarmé… Elle venait d’analyser ses paroles. Elle secoua donc vivement la tête. Il ne croyait pas qu’elle allait partir, le laissant seul contre ce danger! Et s’il lui arrivait quoi que se soit? Non! Elle devait rester à ses côtés. Lorsqu’elle retrouva l’usage de la parole, elle lui dit, toujours la nervosité la rongeant..


-Cédric.. Je ne vais pas te laisser seul… Il doit bien y avoir une autre solution.

Le regard de Cédric était implorant, mais elle ne pouvait pas partir… Elle savait qu’il ne voulait que sa sûreté, et elle aurait mieux fait d’être docile… Mais elle était têtue, et pour rien au monde elle s’échapperait, laissant le jeune homme alors qu’il courait un grand danger. Et pourtant, c'était loin d'être le moment qu'elle fasse à sa tête, comme bon lui semblait. Le Loup-garou n'alait pas tardé à les rattraper...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cedric Diggory
Poufsouffle
Poufsouffle


Masculin Nombre de messages : 3454
Age : 24
Année : 6ème
Date d'inscription : 05/06/2006

•Perso•
Niveau: 3
♣Message: Proud to be Yellow.
MessageSujet: Re: Près de la cabane [Pv Ash']   Sam 24 Fév - 2:06

En effet, le loup-garou n’allait pas tarder à les rattraper lorsque le nuage cachant provisoirement la lune ronde viendrait à apparaître, pour laisser l’animal poursuivre les élèves pour les attaquer. Cédric regréttait son choix de la serre, ils auraient put rentrer directement, et à ce moment ils seraient en route pour la salle commune, et s’enfoncer dans les cachots du château pour être dans la plus grande sécurité. D’un regard inquiet, le jeune homme observa en direction de la forêt les mouvements des arbres que causait une legère brise, à travers les petites vitres de la serre. Cédric posa son regard bleuté sur les magnifiques yeux émeraudes de la jeune fille, voyant son expression de visage implorante. Il devait trouver une solution, et très vite, car il ne voulait pas mettre en danger la jeune fille qu’il tenait d’une extréme douceur dans ses bras, pour la protéger du mieux qu’il pouvait.
Il sentait une montée d’adrénaline, lui donnant un peu de courage. Peut être que le nuage était suffisament gros pour laisser les deux élèves rentrer au château ? Ou peut être les trahiraient-il en se retirant lorsqu’ils pointeraient leurs nez dehors ? Le risque était grand mais la serre ne pouvait pas les cacher. Les vitres permettaient au loup-garou de les voir, et de facilement les avoir, car les vitres sont fines et facilement cassables, selon Cédric. De sa voix douce, Ashley supposa qu’il devait y avoir d’autres solutions, ce qui était sûrement juste. Il y a toujours une réponse à tout... Il alterna le regard de la jeune fille, et la forêt chatouillée par le vent. La situation était extremement delicate et il n’avait pas le droit à l’erreur... Il prît Ashley par les bras et la secoua légerement, comme si il essayé de la raisonner.


“Ecoute.. On va courir jusqu’au château, d’accord ? Et si... Si il y a un problème, ne te retournes pas, tu cours... - Non s’il te plaît ne discute pas... -”

Sans laisser le temps de répondre à Cédric, voyant que la jeune fille avait envie de répondre. Le jeune Poufsouffle savait qu’elle ne voudrait pas le laisser pour rien au monde, et qu’elle était têtue et courageux, comme tous ceux de sa maison. Il prît délicatement la main de la jeune fille en caressant lentement ses doigts et sa peau douce. Il se mit à entraîner la jeune fille vers la porte de la serre et dit à voix basse.

“On y va...”

Il ouvrit délicatement la porte en enclenchant la poignée, puis ils empruntèrent sur la pointe des pieds l’allée pour sortir de l’endroit. Arrivés au parc, le loup-garou, toujours dans sa forêt, émit un long gémissement puis un houlement qui glaca le sang du garçon. Pris de panique, il accélera le pas, pour se mettre à courir, tenant Ashley par la main. Ils traversèrent le parc dans l’herbe fraîche et haute, en zigzaguant légerement à cause des nombreux trous faits par les gnomes voulant entraver les jeunes élèves qui courent dans le parc, mais Cédric s’était fait trop souvent avoir pour ne pas tomber dans un de leurs pièges. Par chance, les deux Poufsouffles arrivèrent presque à la grande porte servant d’entrée dans le château. Cédric accelera une dernière fois, sentant un stress insupportable monter, ayant peur de se faire attraper si près du but. Il fut étonné d’arriver si vite devant la porte, qui s’ouvrit lorsque le garçon la poussa. Il fit entrer Ashley en la hissant, faisant attention qu’elle ne tombe pas. Le jeune homme lâcha sa main et ferma la grande porte avec son dos, sous un dernier grincement et un raclement sourd.
Il se mit à soupirer longuement, et à cacher son visage avec ses mains, essayant de calmer son rythme cardiaque. Son coeur menacait de sortir de sa cage thoracique, pour continuer à battre dans les airs. Content d’avoir pu rentré sain et sauf, il s’approcha de la jeune fille avec un sourire et l’étreigna presque sauvagement, pour lui donner le plus de réconfort en une seule fois. Ses doigts se rejoignèrent dans le dos de la jeune fille, ceinturant sa taille. Il ne preferait rien dire, de peur de dire une bêtise. Cédric n’avait pas vu Ashley depuis si longtemps...

...............................................
Girl, you really got me now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashley Davis
Poufsouffle
Poufsouffle


Féminin Nombre de messages : 1856
Age : 25
Date d'inscription : 20/06/2006

•Perso•
Niveau: 2
♣Message:
MessageSujet: Re: Près de la cabane [Pv Ash']   Sam 24 Fév - 3:18

La serre était plongée dans un grand silence, seules les respirations saccadées des deux Poufsouffles se faisaient entendre. Tout était plutôt sombre et lugubre à l’intérieur, la jeune fille déglutit avec difficulté. Elle n’était pas du tout satisfaite de se trouver dans cette serre, qui n’était pas le meilleur endroit possible pour se cacher, selon elle, mais au moins, ils n’étaient plus à l’extérieur. Ashley se demandait sérieusement pour quelle raison Cédric avait choisi les serres comme cachette, ils étaient loin d’être bien dissimulés, et si le Loup-Garou se décidait à revenir, il ne tarderait pas à les retrouver. Mais elle en vain à se dire que le jeune homme savait sûrement ce qu’il faisait. Et peut-être que cette bête ne viendrait pas dans leur direction. C’est du moins de quoi elle essayait de se convaincre, mais sans grand succès apparent. Un frisson la parcourut, puis un second. Non seulement elle était alarmée, mais, en dépit leur grande course, elle avait terriblement froid. Ashley n’était pas, mais alors là pas du tout rassurée. Bien que Cédric était là, elle s’était toujours sentie en sûreté avec lui, elle craignait plus que tout le retour de la bête. Son regard visiblement préoccupé, voir terrifié resta posé un long moment sur la forêt, au loin. Elle tentait tant bien que mal de garder une expression complètement impassible, ne voulant pas dévoilée la grande peur qu’elle ressentait à cet instant même, de peur que Cédric s’inquiète, il devait déjà être assez énervé comme ça… Mais pourtant, elle n’y arrivait pas, la peur s’y lisait incontestablement. Et dire que si elle serait restée sagement dans sa chambre, à dormir, ils n’en seraient pas là… Bien sur, il fallait toujours qu’elle fasse à sa tête, déjouant les règles… Ça allait lui apprendre! Elle se promit de réfléchir deux fois la prochaine fois, car cette expérience était tout, sauf plaisante. Elle plonger son regard dans les yeux bleus enivrants de Cédric, ne recherchant que le réconfort. Elle se serra dans ses bras, elle aurait bien pu dire quelque chose, pour détendre l’atmosphère, mais c’était loin d’être le moment. Sans compter qu’elle faisait de son possible pour trouver une solution à leur pénible situation, qui lui semblait sans aucune issue possible.

Elle regardait Cédric, alors qu’il lui ordonnait de nouveau un plan d’échappatoire. Elle voyait très bien qu’il essayait de la raisonner, mais elle ne voulait tout simplement pas faire ce qu’il demandait. C’était beaucoup trop périlleux. Elle le considérait, sans rien dire, puis finit par ouvrir de nouveau la bouche pour protester, elle ne voulait aucunement qu’ils se mettent en danger plus qu’ils ne l’étaient déjà… Après tout, c’était de sa faute si Cédric se retrouvait dans cette condition. Mais, il ne lui en laissa pas le temps, lui interdisant de discuter. Pour une fois, elle se résigna et se montra docile, gardant le silence. Elle se contenta d’hocher la tête à plusieurs reprises, lui montrant qu’elle avait comprit, et qu’elle se plierait à sa demande. Ce qu’elle craignait le plus, c’était que le Loup-Garou arrive à les rattraper, et elle se doutait bien que ça allait arriver. Elle tenta de se ressaisir, se disant qu’ils pouvaient bien arriver à se rendre au château… Elle serra avec délicatesse la main de Cédric à présent dans la sienne. Elle la caressa avec douceur, ce qui eut pour effet de lui redonner un peu de courage. Elle se laissa entraîner vers la porte par le jeune homme, sans broncher… Il était trop tard pour qu’elle recule de toute façon. Elle posa son regard une dernière fois sur lui, puis ils sortirent dans la nuit, quittant leur refuge vitré.

Elle tenta de se faire la plus discrète possible, alors qu’ils sortaient, et marchait dans la direction du parc. Au cri du Loup-Garou, Ashley se figea littéralement, mais elle n’eut pas trop le choix d’entreprendre une course rapide à la suite de Cédric, qui lui même venait tout juste d'hâter brutalement le pas. Le suivre n’était pas tâche facile, mais elle fut soulagée de constater qu’il savait ce qu’il faisait. Ils se rapprochaient de plus en plus du but, son cœur battait à tout rompre. Elle n’en pouvait plus de courir ainsi. Ils enjambaient avec de plus en plus de difficulté les la longue verdure du parc… Ashley tenta de se retourner maintes fois, troublée de savoir s’ils étaient suivis. Le château, ils le rejoignaient de plus en plus…

L’ apaisement qui enveloppa la jeune femme alors que Cédric l’aidait à entrer dans le château fut si grand. Elle soupira, sous l’effet du soulagement. Elle essayait de clamer son pouls élevé, le regard posé sur le Poufsouffle. Ils étaient en sécurité. Un léger sourire, fit son apparition sur les lèvres de la jeune femme, alors que Cédric l’étreignit de ses bras. Elle lui serait reconnaissante éternellement. Elle le serra dans ses bras longuement, maintenant quasiment apaisée. Elle ne savait pas quoi lui dire. Jamais elle ne pourrait le remercier assez. Mais ce fut de nouveau l’embarras qui s’empara d’elle. Elle se retrouvait de nouveau muette devant lui… Depuis le temps qu’ils ne s’étaient pas vu, elle ne savait pas comment réagir face à lui. Elle se mordilla la lèvre, puis ferma un moment les yeux. Le simple fait de sentir les bras de Cédric l’enlacer la fit frissonner. Ne sachant que dire pour rompre le silence, elle le remercia, après tout, c’était grâce à lui qu’elle s’en était sortit…


-Je.. Jamais je ne pourrais te remercier assez Cédric…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cedric Diggory
Poufsouffle
Poufsouffle


Masculin Nombre de messages : 3454
Age : 24
Année : 6ème
Date d'inscription : 05/06/2006

•Perso•
Niveau: 3
♣Message: Proud to be Yellow.
MessageSujet: Re: Près de la cabane [Pv Ash']   Mar 27 Fév - 13:09

Le jeune homme serra la jeune fille dans ses bras. Elle sentait toujours aussi bon, un parfum sucré et fruité, que Cédric raffolait ! Faut dire que le Poufsouffle aimait tout chez elle. Sa peau, ses yeux, son visage, ses cheveux, son odeur, sa gentillesse, sa douceur, mais pas son infidélité malheureusement. Le garçon avait beaucoup souffert qu’elle l’ai trompé avec un idiot de Serpentard, et était obligé de se former une carapace pour ne pas subir les conséquences de son acte. Avait-il bien fait de rompre avec elle ? Il ne le pensait pas. Elle avait beau avoir fait une chose impardonnable, Ced s’en fichait. Il l’aimait toujours autant, malgré les plusieurs semaines qui les avaient séparé. Ashley le remercia, d’une voix douce et innocente, toujours aussi timide, pensa Cédric. Le jeune homme répondit avec une voix mielleuse, très près du visage de la jeune fille.

“Je te l’ai dit que je te protégerais jusqu’à ma mort...”

Du revers de la main, le préfet caressa la joue de la jeune fille avec un léger sourire charmeur. Ensuite il ferma les yeux, et pencha la tête pour toucher les lèvres sucrées d’Ashley. Un baiser tendre et innocent, comme le premier baiser de certains amoureux. Il fut très rapide, mais il était là pour répondre aux questions qu’elle avait pu se poser. Oui, il l’aimait encore, oui elle lui avait manqué, oui il s’excusait... Après ce baiser, il prît la main de la jeune fille et commenca à marcher vers les cachots, pour rejoindre leur salle commune, pour qu’ils puissent se réchauffer autour du bon feu qui devait crépiter encore. Ses doigts enlacés dans les siens, ils marchèrent ensemble vers les sous-sols. Arrivés devant le couloir menant à la salle commune, Cédric annonca le mot de passe et le portrait se décala. Il laissa passer d’abord Ashley, puis ils arrivèrent au centre de la salle commune. Tout était calme, les canapés couleur moutarde était dans les tons beiges à cause de l’obscurité de la pièce, et les flammes de la cheminée dansaient. Cédric s’assit sur un des canapés et invita Ashley à venir contre lui d’un signe de la main.

“Viens...”

Avec un sourire, il attendit que la jeune fille vienne contre lui. Il lui entoura les épaules et la poitrine avec ses bras et regarda le feu crépiter. Ensuite, il déposa un baiser sur le sommet du crâne de la jeune fille d’un instinct protecteur avec elle. Après un long moment de silence, il s’approcha de l’oreille de la jeune fille et dit d’une voix audible seulement par la jeune fille, avec un léger sourire.


“Mon coeur ne bat que pour toi...”

Après cette phrase poétique, Cédric colla sa joue contre la sienne, regardant toujours la cheminée en face d’eux. Il ne le montrait pas mais il était heureux de retrouver enfin ashley dans ses bras et pouvoir lui dire je t’aime autant de fois qu’il le voulait. Après avoir eu une grande séparation, il s’était rendu compte qu’il n’était amoureux que d’elle, et aucune autre ne lui offrait ce que Ashley lui donnait comme amour et attention.


[Coucou !! Désolé du retard, mais j’ai 9 rp en cours et j’ai du mal à suivre, donc je fais moins de ligne... sorry Crying or Very sad ]

...............................................
Girl, you really got me now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashley Davis
Poufsouffle
Poufsouffle


Féminin Nombre de messages : 1856
Age : 25
Date d'inscription : 20/06/2006

•Perso•
Niveau: 2
♣Message:
MessageSujet: Re: Près de la cabane [Pv Ash']   Mar 27 Fév - 21:02


[Oh, t’inquiètes, Prends tout le temps que tu as besoin ! Wink Je suis patiente... :) Sans compter que j’ai moi-même un grand nombre d’Rp en cours! D'ailleurs, j'ai aussi fait moins de lignes... Embarassed ]


La jeune femme ressentait une fois de plus un grand malaise, mais elle préféra ne rien laisser paraître. Manifester sa gêne n’aurait rien de très bon, de toute façon. Elle se contenta de rester un petit moment contre le jeune homme pour qui son cœur battait. Elle n’arrivait toujours pas à croire qu’il aie fait ça pour elle. Après tout, il c’était lui même mis face au danger. N’aurait-il pas pu tourner les talons? Bon, c’était loin d’être le genre de ce jeune homme. Si attentif à tout et toujours prêts à protéger ceux qu’il appréciait. Mais justement, Cédric appréciait-il toujours la jeune femme, même en tant qu’amie…? Elle en doutait fort. Après ce qu’elle lui avait fait, il ne pouvait que la détester. Et pourtant, s’il la détestait, il le montrait d’une façon des plus étranges. Elle tenta tant bien que mal de dissimuler ses sentiments, habitude qu’elle avait prit, elle se mettait toujours sur la défensive. Et face à Cédric, elle essayait, justement, de ne jamais extérioriser ses sentiments, avec un minime succès. Car en effet, elle n’arrivait pas à se détacher de ses bras. Son étreinte était si réconfortante, et il lui avait tant manqué. Elle cala doucement Sa tête au creux de l’épaule du Poufsouffle, et ferma un petit moment les yeux. Les événements de la nuit l’avaient épuisée.

Puis, la voix doucereuse de Cédric se fit entendre, alors qu’il lui répondait. Un léger sourire fit naissance sur les lèvres de la jeune femme, à ses paroles. Elle n’avait jamais oublié la première fois où il lui avait fait cette promesse, il y avait maintenant des mois et des mois de cela, avant même leur première relation. Mais elle ne s’imaginait vraiment pas que cet engagement que Cédric avait fait tenait encore. Elle releva lentement la tête et le regarda dans les yeux. On pouvait facilement déchiffrer dans le regard de la jeune fille, qui brillait, l’amour qu’elle ressentait pour le Préfet. Elle lui était si reconnaissante, et pourtant, elle ne trouva rien à lui répondre. Son éternelle timidité lui mit une nouvelle barrière, rendant les mots incapables de franchir le seuil de ses lèvres.

Elle ne put empêcher le léger frisson qui parcourut sa nuque, alors que la main du jeune homme venait avec délicatesse caresser sa joue rosée. Puis, Cédric embrassa furtivement, mais tout doucement ses lèvres. Un baiser court, mais si évocateur aux yeux d’Ashley. Elle le regarda de nouveaux dans les yeux, son regard était si envoûtant. Mais toujours la même question qui la tenaillait. Était-ce la réponse? Sans doute…

Elle lui adressa un faible sourire, timide. Pourquoi tours cette stupide gêne?! Elle entrelaça ses doigts dans ceux de Cédric, le suivant sans broncher. Il devait sans doute se rendre dans la salle commune, ce qu’il leur ferait un grand bien. Après les turbulents événements, relaxer près d’un feu serait très apprécié. Elle sourit au Poufsouffle, alors qu’il la laissait entrer dans la salle, puis elle fit un bref tour de la pièce du regard. C’était, naturellement, vide. À cette heure, tous les élèves dormaient à points fermés. La vaste pièce était plongée dans une quasi-obscurité, seules les flammes brillaient dans le petit foyer, sous la cheminée. Bien que Cédric l’invitait à venir s’asseoir près de lui, elle semblait réticente. Elle gardait son regard hésitant sur lui, mais après un court moment, elle vint se glisser doucement dans ses bras. Lentement, son embarras s’envolait, alors qu’elle gardait les yeux rivés sur les flammes. Sa tête était doucement posée contre celle du jeune homme, et elle cherchait tant bien que mal quelque chose à dire… Mais bon, parfois garder le silence avait du bon, ça lui évitait de dire une bêtise, qu’elle regretterait, vu son manque d’adresse.

Dans un murmure, Cédric vint rompre ce silence, d’une voix à peine audible. Elle resta un moment là, sans cesser de regarder les flammes. Un grand bonheur envahie le corps entier de la jeune femme, alors qu’on sourire léger fit son apparition sur ses lèvres. Elle était touchée par les simples paroles du Préfet, paroles si évocatrices. Il ne fallait pas aller s’imaginer qu’elle avait oublié le mal qu’elle avait fait au jeune homme. En le trompant, elle lui avait brisé le cœur, et elle était loin de se le pardonner. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle se sentait si coupable et mal à l’aise. Elle n’acceptait pas encore le geste qu’elle avait commit. Pourtant, son cœur battait, elle aussi, que pour le jeune homme. Elle était amoureuse de lui, et le resterait pour sa vie, elle le savait, ces choses là, ça se sentait. Elle ne le regardait pas, mais resta contre lui. Elle allait une fois de plus, lui répéter ces mots, mots si simples, mais qui voulaient dire si grand. Elle n’avait jamais cessé de lui le répéter, il le savait, mais elle lui donnait toujours la chance d’en avoir la certitude ; Son cœur battait à l’unisson avec celui du jeune homme. Elle ne fit que murmurer, dans une grande sincérité, mais de nouveau, avec une légère timidité.


-Je t’aime, Cédric

Elle détourna finalement son regard du foyer pour regarder le jeune homme de qui elle était tellement amoureuse .Il brillait dans les yeux bleus de Cédric, le reflet des flammes dansantes. Elle le contempla longuement, elle aurait voulue ajouter quelque chose, mais elle n’y parvint pas. La jeune fille défit donc son regard de celui de Cédric, revint donc à sa position initiale, sa joue doucement posée contre la sienne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Près de la cabane [Pv Ash']   Aujourd'hui à 18:43

Revenir en haut Aller en bas
 
Près de la cabane [Pv Ash']
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Une cabane bien chauffée...
» Julia de Lamerlay - Garde tes amis près de toi...
» Un air de musique près d'un feu
» Loin des yeux, près du coeur [Aurore]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LMDP  :: OUTDOOR :: cabane de hagrid-
Sauter vers: